12-21

  • 1845. Montréal s'étend au rythme des arrivées d'immigrants et des nombreuses naissances.
    Léonie, sage-femme, accompagnée de sa fille Flavie, met ses talents et son savoir au service de toutes les mères, riches ou pauvres, mariées ou non. Esprit moderne, elle aspire à changer les mentalités : faire évoluer le statut des femmes, permettre à chacune d'entreprendre les études qu'elle souhaite.
    Un nouveau monde se lève. Mais pour que les accoucheuses y obtiennent la reconnaissance qu'elles méritent, il leur faudra lutter avec fierté contre le poids de l'Église conservatrice et l'emprise corporatiste des médecins.

  • Flavie a réalisé son rêve : elle est devenue sage-femme. Elle se prépare désormais à relever un nouveau défi, celui du bonheur conjugal.
    Mais d'autres obstacles vont réclamer sa force et son courage. Sa mère, Léonie, dirige l'École des sages-femmes de Montréal dans la tourmente d'un xixe siècle où puritanisme et sexisme s'exacerbent. Aveugle face aux tensions sociales naissantes, la bonne société se scandalise et s'insurge, prête à sacrifier les temps modernes naissants sur l'autel des dévotions.

  • 1853. Flavie débute une nouvelle vie. Elle a tout abandonné pour rejoindre une étonnante société utopiste dans l'État de New York. Ici, souffle un vent de liberté révolutionnaire. Mais certains dogmes restent profondément ancrés dans l'esprit des hommes...
    Léonie ne le sait que trop bien, elle qui doit inlassablement poursuivre sa lutte contre les mentalités réactionnaires. Face à tant d'écueils, le savoir oral des sages-femmes pourrait bien se perdre, submergé par la bien-pensance de l'opinion publique...
    De déroutes en succès, aujourd'hui encore, les combats de Léonie et Flavie se perpétuent, portés par des milliers de femmes.

  • 31 mai 1431 - Hier, sur le bûcher de la place du Vieux-Marché à Rouen, Jeanne d'Arc a payé de sa vie son dévouement à son roi et à sa patrie. Catherine de Brazey et Arnaud de Montsalvy, miraculeusement sauvés, sont enfin réunis. Leur bonheur ne durera qu'une nuit, car la réalité de ce temps sans merci, c'est la guerre, les campagnes ravagées, les villes assiégées, les bandes de routiers pillant, brûlant et torturant à plaisir. Arrachés l'un à l'autre, Catherine et Arnaud vont lutter pour se retrouver mais, armés seulement de leur courage et de leur amour, surmonteront-ils les obstacles qui se dressent devant eux ?

  • Le destin de Marianne, encore bouleversée par son aventure avec Napoléon, s'assombrit brusquement. Il y a cet homme en bleu, apparu dans une loge de théâtre le soir de son triomphe. Est-il bien Francis Cranmere, l'époux indigne qu'elle croyait avoir tué pour lui faire expier le déshonneur d'une nuit de noces jouée au whist ? Il y a aussi le prochain mariage de l'Empereur, qui plonge Marianne dans l'enfer de la jalousie.
    Seul, un nouvel amour pourrait l'arracher à ce passé trop douloureux. Mais qui est cet inconnu de Toscane dont l'étrange et fastueux palais italien semble abriter de terribles secrets ?Alliant une connaissance parfaite de l'Histoire à des dons exceptionnels d'imagination, Juliette Benzoni demeure la reine sans rivale du roman historique.

  • Au coeur de la guerre de Cent Ans, Catherine Legoix aime désespérément le noble Arnaud de Montsalvy. Mais Philippe le Bon, duc de Bourgogne, la poursuit de son désir. Devenue l'épouse du grand argentier du duc, le destin de Catherine semble scellé. Et si, désormais, tout semble l'éloigner d'Arnaud : la haine, la guerre, la vengeance. C'est un calvaire physique et moral que gravit celle sur qui le grand-duc d'Occident a jeté son dévolu.
    Pourtant, de Dijon à Bruges, de Bruges à Orléans assiégée, tandis que le destin s'acharne sur elle, Catherine poursuit aveuglément son rêve d'amour...

  • La vie prodigieuse de Marianne d'Asselnat de Villeuneuve commence en Angleterre, dans le paisible domaine de sa tante Ellis Selton qui l'a recueillie après la mort de ses parents, guillotinés sous la Terreur.
    Son adolescence prend fin brutalement le jour même où elle épouse le beau Francis Cranmere dont elle est secrètement éprise depuis longtemps. Au cours d'une nuit de noces effroyable, elle perd à la fois son amour, sa fortune et sa sécurité. Marianne doit fuir, abandonner tout ce qu'elle aime, revenir en France où règne l'homme qu'on lui a appris à haïr jour après jour : Napoléon.Alliant une connaissance parfaite de l'Histoire à des dons exceptionnels d'imagination, Juliette Benzoni demeure la reine sans rivale du roman historique.

  • Devenue princesse Sant'Anna par son surprenant mariage italien, Marianne d'Asselnat revient à Paris. La passion que lui portait l'Empereur s'est apaisée et Marianne elle-même commence à voir clair dans son coeur.
    Au hasard d'un bal, elle retrouve avec émotion celui qui, un jour, risqua sa vie pour la sauver : Jason Beaufort, le marin venu d'outre-Atlantique, l'aventurier des quatre mers aujourd'hui marié mais qui continue à l'aimer depuis leur première rencontre.
    Autour du couple déchiré, se tisse un redoutable complot ourdi par la politique impériale. Quand Jason est condamné au bagne pour un crime qu'il n'a pas commis, Marianne n'hésite pas à braver l'Empereur.Alliant une connaissance parfaite de l'Histoire à des dons exceptionnels d'imagination, Juliette Benzoni demeure la reine sans rivale du roman historique.

  • Adorée naguère par l'Empereur, obligée de contracter un mariage de convenance avec un prince italien, Marianne sait désormais que son coeur et que son destin sont à jamais liés à Jason Beaufort, l'aventurier des quatre mers, l'homme qui risqua sa vie pour elle.
    Toujours pourchassée, dans des circonstances tragiques, elle part pour Venise où Jason lui a donné rendez-vous. Un voyage dont Marianne rêvait comme d'une envolée vers le bonheur. Mais, une fois de plus, c'est Napoléon et ses sombres menées diplomatiques qu'elle rencontre sur sa route, qui la conduit jusqu'à Constantinople, après un passage par les îles grecques. C'est là, au large de Cythère, que son amour est sur le point de faire naufrage. Jason est-il bien le preux chevalier auquel elle a donné sa vie ? Ce bonheur espéré, y a-t-elle droit sur cette terre ?Alliant une connaissance parfaite de l'Histoire à des dons exceptionnels d'imagination, Juliette Benzoni demeure la reine sans rivale du roman historique.

  • Cela fait plusieurs générations que les Berthoux et les Morales se livrent une guerre sans merci. Horlogers de père en fils, les deux familles fondent de grands espoirs pour leurs petits derniers, fraîchement diplômés. Et les voilà chacun catapultés profs de français dans le même lycée de banlieue ! Dans un premier temps, Hugues et Anita s'ignorent. Mais les caprices du destin et de l'Éducation Nationale ne tardent pas à les rapprocher, au grand dam de leurs clans...

  • On jase à Nevers. Le professeur Pierre-Louis Bouvet, cardiologue et veuf inconsolable, et Clotilde Parinaud, fleuriste divorcée, n'hésitent plus à s'afficher ensemble. Aussi contre-nature que paraisse leur romance, on parle d'un mariage imminent. Ce qui hérisse leurs enfants respectifs. Malgré leur mutuelle détestation, Jeanne et Julien ourdissent alors, depuis Paris, un plan machiavélique...

  • Ce soir au No man's land, c'est la ruée. La tem-pête et le carambolage font les affaires de ce restaurant isolé, bien connu des routiers, et de Madame Thérèse. Fine cuisinière, cette dernière s'est récemment assurée les services de Fanny, jeune orpheline à la voix d'or. Aussi en fin de repas lui laisse-t-elle pousser un peu la chansonnette, sa vraie passion. Et la virile compagnie de faire silence, de frémir en l'écoutant. Pierre, le doux routier, est de tous le plus silencieux... Et pour cause. À son prochain passage, il se jure d'em-mener la jeune fille faire un tour en Italie...

  • Officiellement, Catherine est la reine des working girl, et remonte les bretelles des patrons comme personne. Officiellement toujours, Roland est le jeune attaché parlementaire qui monte, au réseau tentaculaire. Quand ces deux anciens camarades de promo tombent nez à nez dans le train pour Dijon, ils n'osent s'avouer la vérité. Que l'une a trois bambins qu'elle élève seule et sans emploi, que l'autre a perdu son poste, sa femme et ses deux petits garçons. Que l'une fait la serveuse, que l'autre livre des pizzas. En dépit - ou peut-être à cause - du quiproquo, le courant s'installe, électrique, évident, et avec lui une spirale de mensonges inextricables...

  • Silence, on tourne ! Débarquée sur le plateau du Vicomte de Bragelonne, Philomène n'en croit pas ses yeux. Pour une première place de costumière, c'est une place de choix. Et la voilà personnellement chargée, en sus, du chien de Daniel Chamberlan. LE Daniel Chamberlan. L'ogre rabelaisien, le comédien français par excellence - qui se révèle un prétendant bien timide. Entre querelles de stars et somptueux décors, seule leur romance naissante n'est pas du cinéma.

  • Il pleut sur Nantes. Pour un retour au pays natal, on pourrait rêver mieux. En parka rouge sous l'averse, Violette contemple la boutique abandonnée. C'est là qu'elle a grandi, entre les chapeaux si originaux de sa mère. Plus rien ne la retient, ici. Les affaires de succession bouclées, elle rejoindra Paris. À moins que... Dans l'immeuble d'en face, Lucas, photographe de presse, fait le point sur cette silhouette surgie de nulle part. C'est encore flou mais l'amour se précise...

  • Au haras des Baumugnes, les langues vont bon train. Entre Maud, la patronne au tempérament fougueux, et Pablo de Estero, le nouveau palefrenier argentin, l'ambiance est électrique. Quand l'une tente désespérément de sauver son élevage de la faillite, l'autre noie dans le travail un passé douloureux. Entre purs-sangs, on se cherche, on mord, on renâcle. D'autant qu'à l'ombre des boxes, les empêcheurs de tourner en rond ont compris leur manège...

  • Ce soir au château de Lanzerac, le comte et la comtesse reçoivent leurs voisins, les Dupertuis. " Dîner ordinaire ", a précisé le comte - ce que Marcel Dupertuis, richissime propriétaire des biscuiteries Perceval, n'a pas cru une seconde. Car il est de notoriété publique que les Lanzerac n'ont plus un sou en poche. Vieille dynastie désargentée, délicieusement excentrique, ils comptent sur la beauté de leur fille aînée pour estomaquer le fils Dupertuis - mariage à la clé ! Le toit mériterait tellement d'être refait...

  • Couturière le jour, Marie donne un coup de main à Henriette, la patronne du Café de l'Écu, le soir venu. Ici la punkette vive et boudeuse a trouvé une famille.
    Le lieutenant Guillaume Renard est au bar. Il file Fredo, l'homme de la maison. Un peu voleur, un peu paumé, Fredo s'est mis dans de sales draps - mais Marie ne laissera personne lui chercher noise. Ni pègre, ni police. Pas même ce curieux lieutenant un peu gauche qui semble prendre goût à fréquenter la faune de l'Écu, une faune dont elle est l'oiseau rare...

  • La clameur monte sur le Stadium de Toulouse. Les hommes du XV de France mènent 31 à 27. Une courte tête. Sébastien Chagnac, star incontestée de l'équipe, sait qu'ils n'ont pas droit à l'erreur. Dans les tribunes, la cantatrice Anne-Laure Cottères se demande ce qu'elle fait là. Quelle idée a eu son agent de programmer ce récital de La Traviata, à la fin du match ? Ce sport de brutes ne saurait apprécier un art si délicat. Et cela ne rate pas : en pleine représentation, l'équipe française victorieuse ne se contient plus, la bagarre éclate. Confus, Chagnac vient s'excuser, mais l'ogre timide ne trouve pas les mots...

  • Aujourd'hui, Lagnac est en deuil : tout le village est venu rendre un dernier hommage à Robert, viticulteur respecté. Sa fille Marianne, attachée de presse à la télévision, n'était pas revenue depuis Noël. Il faut dire que rien ne la retenait ici - et surtout pas la vigne dont elle ne connaît rien. Triste retour... Mais quand elle apprend que sa tante compte vendre le domaine, à un américain, son sang ne fait qu'un tour. Lester a beau être charmant, parfait gestionnaire et oenologue reconnu, il ne fera pas de ses vignes une de ses propriétés. Dès lors tous les coups sont permis. Coup de foudre compris...

  • Des pâtes, certes, mais des Boloni... Cette entreprise florissante, le patriarche Salvatore Bolognini l'a bâtie de ses propres mains. Avec un grand sens des affaires et de la famille. À l'heure de la retraite, pas question d'en laisser les rênes au premier venu. Son héritier sera celui de ses neveux qui, le premier, sera père. Mauvaise nouvelle pour Giovanni, célibataire incurable. Iln'a pas le choix et doit trouver rapidement une mère porteuse - et italienne de préférence ! Il n'avait pas prévu que la sauce pouvait prendre...

  • " Action ! " Camille n'aime rien tant que ce mot. Alors peu importe le cachet et le nombre de prises, elle lancerait sa monture dix fois, vingt fois, avec la même fougue. Cascadeuse équestre pour le cinéma n'est pourtant pas un métier dénué de risques. Et Fred, son mari, tremble à chaque fois qu'elle met un pied à l'étrier. Ce grain de folie a nourri ses premiers désirs, mais cette fois, c'en est trop. Et Camille accepte bientôt de travailler avec Yann Caillosse, la plus mauvaise réputation du métier...

  • Pilote hors pair, Audrey sait que sa place est dans un cockpit. Et cette immobilisation forcée, après la faillite de sa compagnie, commence à lui coûter. Pas facile, pour une femme, de retrouver un siège dans un monde d'hommes. Cette proposition pour devenir copilote est inespérée. Alors tant pis pour l'uniforme ringard, le Boeing vieillot et le commandant vulgaire. Mais bientôt, les avaries techniques s'enchaînent...

  • Tout le monde s'accorde à dire qu'ils étaient faits pour être ensemble. Tous deux enfants de commerçants, ils ont grandi dans la même rue. Et quand Paul-André est revenu, diplôme d'ingénieur en poche, beau comme un dieu, Kathy n'en a plus douté : ce serait lui, le compagnon du mariage grandiose dont elle rêve. Mais, le jour dit, la cérémonie enchaîne fausses notes et catastrophes, la nuit de noces tourne au fiasco. Bientôt, c'est la guerre froide...

empty