• ça va changer avec vous !

    Julien Vidal

    • First
    • 24 October 2019

    vous n'êtes plus seul... et ça va changer avec nous !
    Je suis parti d'un constat simple basé sur ma propre expérience : je suis beaucoup plus heureux depuis que j'agis en accord avec mes convictions. Alors soyons fiers de nos valeurs écocitoyennes car chacun peut participer à la construction d'une société plus durable et plus solidaire.
    Vous avez en main le kit complet pour :
    comprendre pourquoi il est urgent d'agir,
    répondre à ceux qui ne croient pas à l'urgence climatique et à notre capacité d'action,
    savoir par où commencer,
    donner envie aux autres de vous rejoindre dans votre aventure !

  • Il nous reste dix années pour enfin affronter le monde tel qu'il est, et surtout tel qu'il est en train de devenir, à savoir de moins en moins favorable à nos existences et à celles de l'ensemble des êtres vivants. Dix ans pour nous débarrasser de nos lubies productivistes et consuméristes. Dix ans pour bâtir une société qui sache régénérer une nature en voie de destruction accélérée. Dix ans pour resserrer nos inégalités, tout en redonnant sens à nos existences. Instauration de quotas de consommations, nationalisation des banques, empaysannement de l'agriculture, instauration d'une chambre dédiée aux enjeux de long terme et d'un sénat transformé en chambre des biorégions, réforme du statut des élus et des fonctionnaires : cet ouvrage collectif propose des mesures économiques, institutionnelles et internationales pour réussir à bâtir une civilisation nouvelle.

  • L'explorateur, le médecin, l'aventurier des déserts blancs, célèbre la forêt dans un livre intime et rappelle combien il est essentiel pour l'homme de se rapprocher de la nature.
    Pôle Nord en solitaire, traversées du Groenland, de l'Antarctique en traîneau à chiens... Certes, Jean-Louis Étienne est l'homme des déserts blancs, mais ce voyageur au long cours, bricoleur et bâtisseur dans l'âme, est un amoureux de la forêt et du bois. Il a d'ailleurs installé son port d'attache dans une forêt de son Tarn natal, là où, tout jeune, il s'évadait, où il s'échappe encore pour retrouver la cabane qu'il y a construite.
    À l'instar du philosophe américain Henry-David Thoreau, l'un de ses inspirateurs, Jean-Louis Étienne est en quête d'alliances intimes avec la nature qu'il côtoie depuis son plus jeune âge. Elle est son champ d'observations, d'émotions, de découvertes, d'inspirations, son espace de liberté et d'apaisement.
    C'est ce qu'il nous raconte à partir d'anecdotes et de souvenirs d'enfance, mais c'est surtout le génie de l'arbre qui fascine l'auteur. Ces géants du règne végétal nous gratifient de leurs multiples potentiels : le gîte et le couvert de la biodiversité, les châteaux d'eau entre la terre et le ciel, pourvoyeurs d'oxygène et régulateurs du climat, ils sont les garants de la conservation des sols. Avec passion, et un don pour la pédagogie, l'auteur nourrit notre curiosité de questions inattendues. Pourquoi les racines plongent-elles vers le centre de la Terre ? Un arbre transpire-t-il ? Pourquoi les feuilles sont-elles vertes ? Qui est le véritable poumon de la Terre ? Il fait également état de recherches prometteuses en biomimétisme, comme la photosynthèse artificielle qui permettra de produire un " carburant solaire ", et expose des solutions pour demain, comme l'agroforesterie et la construction d'immeubles en bois pour séquestrer le carbone.
    Jean-Louis Étienne, homme de terrain et d'expériences, observateur attentif des équilibres minuscules et immenses qui régulent la marche du monde, nous dit avec conviction et réalisme qu'il existe un chemin pour une coévolution durable entre l'homme et la nature. Nous avons tous un rôle à jouer, à chacun de donner un sens à sa vie.

  • Le monde se trouve dans une inadéquation profonde entre moyens et besoins, être et avoir, aujourd'hui et demain, Nord et Sud, urgence sociale et urgence environnementale. Le modèle de développement actuel épuise la Terre, nous épuise et accroît, malgré l'abondance de biens, les inégalités locales et globales.
    L'humanité est clairement à la croisée des chemins, l'un menant à une planète viable et vivable, l'autre au chaos. Nous le savons : il nous faut modifier fondamentalement nos façons de produire et de consommer. Pour saisir l'opportunité d'un autre avenir, l'Agenda 2030 des Nations unies nous offre un outil précieux par sa liste de 17 objectifs de développement durable (ODD).

    Cet ouvrage vous aidera à analyser les contenus de cet Agenda 2030, en vous proposant un aperçu des thématiques du monde de demain, un état des lieux et des approches visant à lever les obstacles pour atteindre ces objectifs communs.

  • Ce livre est dédié aux petites entreprises.
    Dans une petite entreprise, il n'y a pas de responsable du développement durable. Les dirigeants sont souvent débordés par leur activité opérationnelle et quotidienne et manquent de temps pour imaginer et mettre en place des mesures favorables à l'environnement.
    Pourtant, les petites entreprises (dont l'effectif est inférieur à 250 salariés), représentent 99 % des entreprises françaises et 50 % des salariés. Les petites entreprises sont prêtes à agir pour le climat, mais ne savent souvent pas comment procéder ni par où commencer.


    Agir pour le climat, oui, mais comment ?


    Ce manuel recense une multitude de bonnes pratiques abordées sous un angle extrêmement concret. Ces actions pour l'entreprise sont classées en trois catégories selon leur coût : les actions qui ne coûtent rien à l'entreprise, celles qui ont un coût symbolique, et celles qui ont un coût plus élevé. De nombreux témoignages et partages d'expérience accompagnent ces solutions.


    Chaque entreprise, quels que soient ses moyens, pourra ainsi facilement mettre en place des mesures tangibles et visibles pour l'environnement.

  • Les entreprises du luxe sont confrontées au grand défi écologique, piégées entre la nécessité de croître et de faire des profits, et l'obligation de rendre des comptes écologiquement compatibles avec des productions absolument neutres pour la planète.

    Si elles ne sont pas en tout point exemplaires, les marques de luxe pourraient, entre frivolité et prise de conscience, donner l'exemple en prônant la réinscription de la consommation dans une philosophie moins consumériste et une préservation des richesses naturelles.

    Pour saisir cette (r)évolution en marche, l'auteur se focalise sur deux matières naturelles symboliques du luxe, la peau (cuir et poil) et le diamant. Les premiers parce qu'ils incarnent la noblesse de la matière travaillée par l'Homme, et le second parce qu'il personnifie la rareté originelle puisée au centre de la Terre, apanage d'un secteur qui prône l'exception. Face aux enjeux d'une économie frugale, elles sont désormais au pied du mur et devront se réinventer sans se dénaturer.

    Les Maisons de luxe ont toujours réussi à affronter les ruptures, à s'adapter aux changements en interrogeant leur processus de création pour perdurer et s'arranger avec les événements d'un monde bousculé par l'urgence climatique.

  • Déplastifier notre vie, c'est possible ! 380 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année ->
    40 % finissent dans nos
    emballages -> Des
    phtalates sont présents chez
    99,6% des femmes enceintes et augmentent le risque de malformation chez les bébés
    ->
    8 à 12 millions de tonnes sont déversées chaque année dans les
    océans ->
    1,5 million d'animaux meurt chaque année, après avoir ingéré des plastiques
    Extraits de plusieurs études récentes, ces constats alarmants sont analysés par la journaliste Sophie Noucher. Collaboratrice de
    L'Obs et
    Management, cette mère de trois enfants travaille également pour la presse jeunesse. Écolo de longue date, elle a cherché comment dire " non " au plastique dans sa vie quotidienne de façon réaliste. Résultats de sa propre expérience qu'elle raconte avec humour, les astuces qu'elle préconise s'appliquent partout dans notre vie : alimentation, cosmétiques, vêtements, mobilier, jouets des enfants...
    On pourrait tous réduire considérablement nos déchets en adoptant des gestes écolo simples. Et montrer ainsi la voie à nos chers industriels...

  • À la lumière de récentes innovations juridiques, l'auteur étudie dans cet ouvrage les transformations que le droit de l'environnement fait subir à notre tradition civiliste. Elle analyse dans quelle mesure nous n'avons pas déjà rompu avec la conception occidentale moderne, et commencé de construire un système articulé autour des choses de la nature.

  • Dotées d'une importante capacité financière et d'un considérable pouvoir d'influence, les marques sont des acteurs incontournables de nos sociétés... il est donc grand temps de les enrôler positivement dans la révolution écologique !



    Ce livre est d'abord une remarquable enquête qui pose les vraies questions sur le rôle des marques dans cette transition écologique.



    Leurs actions dans ce domaine ne sont-elles que de la communication ? En sont-elles toujours à ce rideau de fumée qu'est le greenwashing ? N'y a-t-il pas de leur part des « actions vertes » réellement utiles ? Comment peuvent-elles contribuer au bien commun ? Que font les consommateurs, relayés par les ONG et certains entrepreneurs pour faire évoluer les mentalités et inciter les marques à se réinventer ?



    L'auteur de ce document ne se contente pas d'apporter des réponses argumentées à ces questions, étayées par les nombreux entretiens qu'il a conduits, il explique comment et pourquoi les marques sont désormais des rouages indispensables dans ce mouvement vers une société plus éthique et responsable.



    Passionnant et iconoclaste, le livre de Yann Hervé est résolument constructif. Il affirme, exemples à l'appui, qu'écologie et économie ne sont pas antinomiques et que se développent désormais au sein même des grandes entreprises des initiatives salutaires pour la planète.


  • Depuis quelques années, l'agroécologie connaît un essor en phase avec des désirs de rupture par rapport aux formes conventionnelles d'agriculture. L'usage du terme a dépassé le cercle des spécialistes de l'agriculture. Mais qui sait vraiment ce qui se cache derrière ce terme ? D'où vient l'agroécologie ? Quels en sont les divers promoteurs ? Comment s'est-elle déployée ? Quelles en sont les formes contemporaines, agricoles mais aussi sociales ? Comment s'articulent les multiples dimensions et acteurs de l'agroécologie ? Quels sont ses enjeux, ses modalités de développement et ses valeurs ? Pour répondre à ces questions, les auteurs s'appuient sur leurs expériences de recherche et de formation, en France et à l'étranger. Ils montrent que les visages de l'agroécologie sont multiples, car elle se déploie selon toute une gamme de situations historiques, géographiques, institutionnelles, sociales. Loin de n'être qu'un ensemble de techniques agricoles, l'agroécologie doit s'appréhender comme différentes manières dont se saisissent de multiples acteurs pour refonder une alliance entre l'agriculture, l'environnement, la science et la société.
    Cet ouvrage est un outil pour mieux comprendre les motivations, les choix, politiques et techniques, des différentes options prises pour « faire de l'agroécologie ». Le lecteur trouvera des repères pour comprendre comment l'agroécologie s'est déployée et quelles sont les dynamiques en cours.

  • Les marques influencent nos perceptions, nos modes de vie et nos comportements. Combinant le pouvoir de l'innovation et celui de l'argent, elles ont un rôle à jouer dans la résolution des problèmes de notre temps, même les plus graves ou difficiles. Conçu à la fois comme une source d'inspiration et un guide pour changer de pratiques, Les Marques Positives permet de mobiliser les atouts de votre marque au service du développement durable :
    o Inspirez-vous des marques « positives », celles qui oeuvrent déjà à changer le monde, sur une dizaine d'enjeux sociétaux, parmi lesquels l'égalité entre les femmes et les hommes, la diversité, la crise climatique, la surconsommation, l'économie locale, les droits des animaux...
    o Découvrez une batterie d'outils pratiques pour engager votre offre, vos équipes, votre communauté de clients, vos moyens de marketing et communication au service d'un changement positif.

  • Cet ouvrage examine la place, le rôle et les fonctions qu'occupent aujourd'hui les agriculteurs et l'agriculture dans les territoires ruraux français. Il fait le point sur les mutations qu'ont subies ces territoires au cours des dernières décennies, tant d'un point de vue démographique qu'économique.
    En s'appuyant sur un ensemble de données statistiques récentes, les auteurs proposent une analyse renouvelée des dynamiques rurales contemporaines.

  • Comment enseigne-t-on la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans les Business Schools ? Cette question, essentielle de nos jours, est traitée dans cet ouvrage à partir de l'exemple et de l'expérience de l'ESDES qui depuis plus de 30 ans s'est donnée comme raison d'être de changer le Monde en changeant les comportements des dirigeants.


    Il donne ainsi en premier lieu à lire l'histoire de l'appréhension de la RSE par les enseignants-chercheurs de l'ESDES. Il retrace comment elle a irrigué les enseignements, la recherche et la formation de futurs cadres et managers. Il fournit ensuite une idée du comment les enseignants de l'ESDES s'en sont saisis et ont fait progresser la connaissance et la recherche académique sur la RSE.


    Construit autour de onze chapitres qui suivent pour la plupart un format académique et permettent d'appréhender la RSE au travers des relations sociales et stratégiques, cet ouvrage est représentatif de l'implication de l'ESDES dans la réflexion sur la RSE. Il est le fruit d'un travail coordonné conjointement par Christian Le Bas et Sylvaine Mercuri Chapuis sur une idée originelle de la direction de l'école. Il a mobilisé les chercheurs de l'"ESDES Institute of Sustainable Business and Organizations", composante de l'Unité de Recherche « Confluence, Sciences et Humanité » de l'UCLy.

  • L'ouvrage propose un cadre d'analyse des situations de coexistence et de confrontation des modèles agricoles et alimentaires, et porte ainsi un nouveau regard sur le développement territorial. Il le met à l'épreuve dans une série de travaux conceptuels et d'études de cas en France et de par le monde.

  • L'ouvrage dessine les contours d'une Politique agricole commune (PAC) idéale, en termes d'objectifs et d'instruments, qui permettrait de faciliter la nécessaire transition agro-écologique des systèmes agricoles et agro-alimentaires européens.

  • « Transformer les vies tout en préservant la planète », telle est l'ambition des 17 Objectifs de développement durable (ODD), cadre d'action à l'échelle planétaire adopté par tous les pays membres de l'ONU en septembre 2015. Universels, les ODD s'adressent autant aux pays du Nord qu'aux pays du Sud et concernent à la fois l'économie, le développement des sociétés et la protection de l'environnement. Lutte contre la pauvreté, égalité entre les sexes, accès de tous à une énergie propre et à une éducation de qualité, bonne santé et bien-être, villes durables, consommation et production responsables... c'est à un profond changement de modèle que nous invitent les ODD. Cette transformation passe par un dialogue renouvelé entre science, société et politique, et entraîne des mutations majeures dans les rapports Nord-Sud. Proposant une analyse critique de chacun des 17 Objectifs, de leurs interactions et des contradictions dont ils sont aussi porteurs, cet ouvrage réunit une soixantaine d'auteurs d'horizons divers : responsables d'institutions scientifiques, chercheurs, experts, acteurs du développement... Cette approche plurielle offre différentes clés de lecture et met en avant l'importance de la recherche pour comprendre les enjeux des ODD, mesurer l'avancement de leur mise en oeuvre et concevoir, en lien avec la société, des solutions innovantes. Accessible à un large public, il apporte un éclairage inédit, à la fois critique et documenté, sur les grands défis de l'Agenda 2030 pour le développement durable.

  • «Fait social total», le marché touristique international s'apparente aussi à un rapport de domination. Il met en présence - asymétrique - opérateurs, visiteurs et visités. Les premiers se concurrencent ou se conglomèrent, les deuxièmes s'imitent ou se distinguent, les derniers se précipitent ou se retirent.
    Si la croissance continue du secteur repose sur sa massification et sa diversification, le droit à la mobilité récréative - 1,4 milliard de séjours à l'étranger en 2018 - reste un privilège, dont la démocratisation réelle déborderait les capacités d'absorption écologique du globe.
    Pour l'heure, moins d'un humain sur quinze est en position politique, culturelle et économique de visiter les quatorze restants. Migrations d'agrément et de désagrément se croisent aux frontières, béantes pour les uns, grillagées pour les autres, des régions émettrices et réceptrices.
    La mise en tourisme d'une destination induit des recompositions socioéconomiques, culturelles et territoriales. Participent-elles d'une amélioration ou d'une dégradation des conditions de vie des populations locales ? Le bilan est problématique : les coûts et bénéfices engendrés par les flux de vacanciers se répartissent injustement. Et tendent à creuser les écarts.
    L'Organisation mondiale du tourisme et quantité d'acteurs conscients des dégâts plaident pour l'adoption de pratiques éthiques et durables. Laissant indemnes toutefois les mécanismes mêmes de l'intrusion : dérégulation, libéralisation et marchandisation des lieux et des comportements, au service de la « touristification » du monde.

  • Depuis les accords de Matignon (1988) et de Nouméa (1998) et après plus d'une décennie de transferts de compétences, la Nouvelle-Calédonie dispose d'une autonomie élargie. Le processus d'autodétermination dans lequel elle est lancée prend tout son sens à partir de 2014, avec l'organisation de référendums portant sur la question de l'indépendance. La période qui débute est donc capitale pour son avenir. En parallèle de cette dynamique institutionnelle et identitaire, singulière et émancipatrice, le contexte économique a également évolué. L'exploitation des énormes réserves de nickel a suscité récemment la construction et la mise en service de deux grandes usines métallurgiques, l'une dans le sud, l'autre dans le nord, en plus de celle de Nouméa. Une nouvelle ère économique et sociale débute-t-elle? Écrit à une époque charnière de l'histoire néo-calédonienne, ce livre est un outil pour comprendre un territoire en profonde mutation. Les principaux mécanismes socio-spatiaux à l'oeuvre aujourd'hui y sont analysés avec discernement et pédagogie. Les questions d'inégalités, de disparités ou d'aménagement sont les fils conducteurs de cette réflexion. Une attention toute particulière est portée au « rééquilibrage », à ses enjeux et ses conséquences. Richement illustré, cet ouvrage dévoile avec clarté le destin peu commun de la Nouvelle-Calédonie au sein de la République française. Il passionnera tous ceux qui s'intéressent aux évolutions de l'Océanie et de la France d'outre-mer.

  • Au coeur des Andes, les quinueros, producteurs de quinoa des hauts plateaux de Bolivie, ne vivent pas coupés du reste du monde. En quelques années, ils ont fait d'une contrée désertique et froide la première région exportatrice de cette graine de haute valeur nutritive. Héritiers d'une tradition séculaire conjuguant agriculture locale et échanges lointains, ils ont innové et se sont organisés pour diffuser leur production à travers tous les continents. Mais plus qu'un simple phénomène de mondialisation des échanges, c'est une authentique révolution agricole qui se joue sous nos yeux. Pour rendre compte des transformations en cours, cet ouvrage abondamment illustré révèle les atouts, les enjeux et les défis que portent en eux la quinoa et les quinueros. Il le fait en associant intimement les hommes, la plante et le milieu, portant un regard pénétrant sur la réalité toujours changeante des hauts plateaux andins. Au-delà des idées reçues sur un produit en vogue, ce livre cherche aussi à encourager des échanges plus solidaires et plus responsables entre producteurs et consommateurs.

  • PRIX PULITZER. "Une histoire claire et extrêmement complète des extinctions de masse en même temps qu'une merveilleuse évocation de la complexité de la vie. Un livre puissant." Al Gore Depuis l'apparition de la vie sur Terre, il y a eu cinq extinctions massives d'espèces. Aujourd'hui, les scientifiques estiment que notre planète est en train de vivre la sixième, la plus dévastatrice depuis la disparition des dinosaures. Mais cette fois, c'est l'homme qui en est la cause. Pour prendre toute la mesure de ce moment critique, Elizabeth Kolbert a mené une enquête passionnante sur la grande histoire de la vie terrestre, en remontant aux découvertes de Cuvier et Darwin, et sur le péril imminent qui la guette. Des îles du Pacifique jusqu'au Muséum national d'histoire naturelle de Paris en passant par la forêt amazonienne, elle est partie à la rencontre des scientifiques qui enregistrent chaque jour de nouveaux indices d'une réalité implacable. Avec ce livre majeur, salué dans le monde entier comme un événement, Elizabeth Kolbert signe d'une plume alerte et lumineuse le reportage le plus saisissant sur le sujet. Elle montre que l'humanité ne peut plus ignorer la crise environnementale, au risque de disparaître à son tour.

  • Management des organisations africaines, diversité et développement des territoires Nouv.

    Cet ouvrage de recherche est un mélange en l'honneur du Professeur Bassirou Tidjani, premier africain, président du concours d'agrégation CAMES en sciences de gestion, qui a contribué de façon significative à l'enseignement et à la construction d'outils de gestion et de management adaptés aux terrains africains.
    L'ouvrage regroupe une sélection de quatorze contributions d'enseignants-chercheurs des universités africaines et occidentales. L'ouvrage porte un regard renouvelé sur le débat qui oppose l'approche universaliste et l'approche contingente du management des organisations. Il présente des réflexions théoriques et des travaux empiriques qui montrent que les pratiques managériales pertinentes et efficaces dans le secteur formel et le secteur informel sont ancrées dans les environnements culturels et institutionnels variés en Afrique. Plus précisément, l'hybridation des pratiques managériales adossées sur les cultures traditionnelles et la culture moderne est un accélérateur du développement des organisations et des territoires en Afrique.
    Les apports conceptuels et pragmatiques visent un public large des chercheurs universitaires, des étudiants inscrits en Master (Recherche et Professionnel) et en thèse (Doctorat, DBA et eDBA). L'ouvrage propose aux dirigeants, aux managers, ainsi qu'aux consultants et aux pouvoirs publics, plusieurs grilles de lecture possibles du management des organisations en Afrique.

  • D'éminents épidémiologistes internationaux retracent ici les origines du concept One health qui promeut une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé humaine, animale et environnementale. Ouvrage de référence unique pour la santé mondiale, il présente un contenu pratique sur les outils méthodologiques, la collecte de données, les techniques de surveillance et les plans d'étude.

  • Avec presque 600 millions d'habitants exclus de tout service énergétique en Afrique subsaharienne, l'électrification rurale représente un enjeu majeur pour le développement du continent.
    Ce Livre Blanc a étudié 25 projets d énergie durable développés actuellement en Afrique et propose une analyse de leurs bonnes pratiques, pour comprendre quels sont les facteurs-clés de succès de ce type de projets.
    Cette version numérique est offerte par la Fondation Schneider Electric.

  • 60 fiches pour découvrir les débats parlementaires contradictoires qui agitent notre société.
    Un ouvrage indispensable, et sans équivalent sur le marché, pour préparer les épreuves d´entretien, de culture générale des IEP, écoles de commerce, journalisme, IRA et concours de niveaux A et A+.
    Un recueil de 60 fiches portant sur les domaines suivants :
    Institutions ;
    Droit et Justice ;
    Economie et Finances publiques ;
    Social ;
    Culture ;
    Environnement ;
    Europe ;
    International.Chaque fiche, d´une dizaine de pages, rédigée par un administrateur spécialiste traite d´un secteur et présente, d´une façon objective, les principaux sujets et options.
    Des renvois à des textes de lois et à des références bibliographiques complètent le texte.

empty