• UNE COURONNE
    UN TRÔNE
    UNE ÉPÉE

    Les Divins l'avaient distingué.
    Son sang était celui, maudit et glorieux,
    des plus grands rois qui régnèrent jamais.
    Mais plus que d'un trône, il était l'héritier d'un destin sacrifié.

  • « Il avait nom Lorn Askariàn. Certains disent que le malheur arriva par lui et d'autres qu'il fut la cause que tout fut sauvé. Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés. »
    Un homme, un royaume, un destin.


  • Un héros


    Un proscrit


    Deux destinées

    Il incarnait l'espoir d'un jour nouveau et la crainte d'une nuit éternelle. Serait-il le sauveur ou l'ennemi ? Le choix était sien.

  • Haut-Royaume T.3 ; le roi

    Pierre Pevel

    Une épopée à mi-chemin entre Le Trône de fer et Le Comte de Monte-Cristo.

    Après la mort du Haut-Roi, s'ensuit une période de deuil pour le Haut-Royaume - période durant laquelle les complots se trament et les dagues s'aiguisent avant l'ouverture du testament royal. Le prince Yrdel, héritier légitime, et le prince Alan, soutenu par la reine et son frère le prince-cardinal Jall, se disputent déjà le trône en coulisses. Comme ils se disputent les faveurs de Lorn, capitaine d'une Garde d'Onyx de plus en plus puissante et influente...
    De son côté, Lorn poursuit comme toujours ses propres objectifs tout en semblant servir le Haut-Royaume. Et quand la Guerre des Trois Princes éclate, il pourrait bien être celui qui apportera la victoire...
    « Pierre Pevel lorgne du côté du Trône de Fer de George R.R. Martin - intrigues de cour, personnages travaillés, complexité narrative, magie pas écrasante. [...] Impossible de contenir son impatience. » - L'Écho Magazine
    « C'est rythmé et ciselé, suffisamment mystérieux sans jamais devenir nébuleux, les personnages sont plus que crédibles et le monde imaginé par Pierre Pevel terriblement réaliste [...]. Tous au Haut-Royaume ! » - La Semaine de l'Île-de-France

empty