• Seule avec la guerre :
    Après une longue guerre civile qui a duré seize ans et s'est officiellement terminée en 1991, le Liban aujourd'hui se reconstruit. Mais sous le calme apparent se cache les traumatismes du conflit et la culpabilité de toute une nation. Devant la caméra de Danielle Arbid, les langues se délient...

    Aux frontières :
    En longeant les frontières d'un pays adoré ou haï, Danielle Arbid entrecroise les points de vue de ceux qui l'appellent Israël et d'autres Palestine...
    Du Liban à la Syrie, Seule avec la guerre et Aux fronières nous emmènent dans les coulisses d'une région meurtrie par les guerres civiles. En confrontant les habitants de Beyrouth à un passé volontairement enfoui et en arpentant les frontières d'Israël, la réalisatrice d'origine libanaise Danielle Arbid (Un homme perdu, Dans les champs de bataille) réveille des souvenirs douloureux et tente de cerner un pays qu'elle ne comprend plus vraiment.

  • Peur de rien

    Arbid Danielle

    Lina, 18 ans, débarque à Paris pour ses études. Elle vient chercher ce qu'elle n'a jamais trouvé au Liban, son pays d'origine : une certaine forme de liberté. L'instinct de survie comme seul bagage, elle vogue d'un Paris à l'autre au rythme de ses rencontres amoureuses. Parce qu'à 18 ans, on rêve d'embrasser le monde et pas qu'un seul garçon...

  • Zoha et Mathieu se rencontrent un soir, à Beyrouth. Elle, jeune chanteuse libanaise, qui essaie de s'affranchir de la mainmise de son ex-mari. Lui, avocat d'affaires français en mission, progressivement surveillé puis suspecté d'espionnage. Ils vont vivre pendant quelques jours une histoire d'amour faite de peurs et de désirs, d'intrigues et de violence. Beyrouth Hotel est une romance sur le fil, à l'image d'un pays vacillant entre guerre et paix, où d'un instant à l'autre, tout peut chavirer...

  • Panorama du court-métrage contemporain le plus exigeant. 7 courts et moyens métrages contemporains qui expérimentent les formes du récit et de la mise en scène cinématographiques, sans jamais mettre de côté la part d'humain.

    Sur commande
  • Passion simple Nouv.

    Passion simple

    Danielle Arbid

    "À partir du mois de septembre l'année dernière, je n'ai plus rien fait d'autre qu'attendre un homme : qu'il me téléphone et qu'il vienne chez moi. Tout de lui m'a été précieux, ses yeux, sa bouche, son sexe, ses souvenirs d'enfant, sa voix..." Annie Ernaux (Passion Simple)

    awaiting publication
  • Ce coffret contient :
    - Plongez dans la vie secrète de Lina, douze ans, dans un Liban ravagé par la guerre...
    - Une odyssée sensuelle dans un Moyen-Orient secret...

    Indisponible
empty