• Hostile à Napoléon 1er, le général Malet fut arrêté en 1808 et séjourna dans une maison de santé. Ayant préparé une conspiration contre l'empereur, il s'évada dans la nuit du 22 au 23 octobre 1812, répandit en pleine campagne de Russie la fausse rumeur de la mort de Napoléon dont la France était sans nouvelles. Aidé de complices, il parvint à libérer les généraux républicains Guidal et Lahorie et à emprisonner de hauts dignitaires du pouvoir. Tout près de la réussite, il échoua devant la résolution d'un chef d'Etat Major. Le complot se termina par un procès expéditif et l'exécution de Malet et de douze autres conspirateurs.

    Indisponible
empty