Littérature traduite

  • Des larmes d'eau douce :
    La grand-mère, attentive et affectueuse, sa petite-fille, son camarade et aussi le père, le curé, les bigotes, le maire... Tout se passe nor- malement dans ce village sans histoire jusqu'au jour où l'on découvre que la petite fille pleure des larmes d'eau douce. Or, le pays traverse une période de sécheresse. La petite fille, dans un premier temps, fournira aux villageois l'eau dont ils ont besoin et, dans un second temps... leur rapportera gros. Il suffit de trouver les moyens de la faire pleurer.

    DISTRIBUTION : 1 fille, 1 choeur / GENRE : Drame intime / À partir de 10 ans.

    Papa est dans l'Atlantide :
    L'action se situe dans le Nord du Mexique, non loin de la frontière avec les États-Unis. Deux frères, de 8 et 11 ans. Leur mère est décédée, et leur père part travailler aux États-Unis. Les deux garçons sont confiés à leur grand-mère, puis à des oncles... Ils passent ainsi de main en main... et ne rêvent que de retrouver leur père, quitte à ne pas attendre son retour. De nombreuses pièces traitent du passage de la frontière, mais cette thématique est vue cette fois sous l'angle de « ceux qui restent » et qui plus est, par les yeux de deux enfants.
    Alors, face au rejet et à l'égoïsme des adultes, ils jouent, ils rêvent, ils se soutiennent...

    DISTRIBUTION : 2 garçons / GENRE : Drame / À partir de 10 ans.

  • Julien trouve son père distant. Il se cherche alors un "meilleur" papa, qui l'aimera pour ce qu'il est. Il observe et étudie les habitudes des clients du café d'en face et choisit Pascal, l'amateur de mots croisés. Cet adulte inachevé et maladroit sera-t-il le bonoe. En treize scènes, sur une année, d'un mois d'avril à l'autre, la pièce montre avec pudeur cet appel d'un jeune adolescent délaissé en direction d'un homme qui hésite à endosser le difficile rôle de père et qui devient l'Apprenti. L'écriture épurée de Daniel Keene offre une histoire touchante et rare sur la paternité et la naissance de l'amitié.

  • L'abeille

    Matt Hartley

    Chloé, 15 ans, vient de perdre son frère Luke, 18 ans, dans un accident de voiture.
    La communauté du lycée et de la petite ville où ils vivent s'empare du tragique événement en créant un site Internet en souvenir du défunt. Tout à son chagrin, Chloé est confrontée à ces amitiés autant virtuelles que fugaces, jusqu'à une rencontre plus tangible... mais toujours sur le net et ses réseaux sociaux. Le jeune auteur anglais Matt Hartley traite du thème très contemporain des échanges adolescents sur Internet, mais grâce à une langue poétique et une structure en flash-back et en fondus enchaînés, il décolle de ce réel virtuel pour tendre vers l'universel de la perte d'un être cher.

  • En prison, Dalton Chance, seize ans, repense aux événements qui l'ont conduit ici.
    Le fantôme de Pace Creagan, la jeune fille rebelle de deux ans son aînée qui l'a entraîné dans un jeu dangereux - traverser un pont avant qu'un train à vapeur n'atteigne l'autre rive -, est là. Face à lui, ses parents broyés par la crise économique de 1929 et Chas, le gardien dont le fils est mort de ce jeu fou. Dans un texte plein d'humanité, les pulsions de désir et de mort enfièvrent les corps de ces adolescents qui cherchaient à vivre.
    Un apprentissage difficile, mais émancipateur. Une pièce forte et lumineuse.

  • Andi, Dino, Monika et Toni se retrouvent chaque soir sur le toit du gratte-ciel d'où ils ne sont jamais sortis. Ensemble, ils jouent au basket et projettent leur vie future. Un jour, le ballon d'Andi tombe dans le vide, celui-ci prend alors conscience de leur enfermement et s'inter- roge sur le monde extérieur. Cette fable moderne au décor urbain est aussi un conte initiatique où chacun se construit en rêvant de la vie « ailleurs ».
    DISTRIBUTION : 1 fille, 3 garçons / GENRE : théâtre politique et intime à partir de 12 ans

  • Un matin, deux soeurs et un frère trouvent leur mère sans vie sur le sol de la cuisine. Ils décident, pour ne pas risquer d'être séparés par les services sociaux, de cacher cette mort à leur entourage, et ce manège durera plusieurs jours, alors que le voisin cherche à s'immiscer dans le quotidien de la famille. Tour à tour tendre et cruel, ce texte traite de la confiance, de l'amour et de la solidarité, dans la tradition nordique d'un théâtre social.
    DISTRIBUTION : 2 filles, 1 garçon, 1 homme / GENRE : drame intime à partir de 12 ans

  • Les Suédois Suzanne Osten et Per Lysander revisitent avec brio le mythe de Médée.
    Médée et Jason sont ici des parents en pleine crise : le chef des Argonautes a jeté son dévolu sur Créuse et veut quitter le foyer. Petite Médée et Petit Jason, âgés de 9 et 5 ans, figurent les enfants du couple. Ils revivent le drame à travers leurs peluches, sous le regard de leur nourrice qui tente de détourner leur attention d'enfants. Si certains épisodes du mythe fondateur sont abordés, comme la folie de Médée, l'inconstance de Jason, la mort des enfants en parabole, le propos est davantage de parler de la famille aujourd'hui, du désamour des parents qui reste un mystère pour les enfants.
    /> Un texte très contemporain, mais déjà un classique du théâtre pour la jeunesse.

empty