Rackham

  • Au moment de sa première publication, en 1974, l'adaptation des Mythes de Cthulhu de H.P. Lovecraft par Alberto Breccia fit l'effet d'une véritable bombe. Les critiques et la profession saluèrent unanimement le formidable bond en avant accompli par Breccia. Ce qui les étonna et qui étonne encore aujourd'hui, en permettant de classer les Mythes de Cthulhu parmi les grands chefs-d'oeuvre de la bande dessinée, c'est la véritable débauche de solutions graphiques et d'expérimentations mises en oeuvre par le Maître : pinceau sec, collages, utilisation de textures imprimées, tous ces moyens sont employés avec une surprenante liberté créative pour construire des nouveaux types de lumières et de matières. Parallèlement, Breccia développe un style différent pour chaque histoire, en passant avec aisance du réalisme à l'abstrait, pour coller le plus possible à l'atmosphère du récit. Son pari, pousser le lecteur à revivre les oppressantes atmosphères de Lovecraft, est pleinement gagné grâce à l'emploi savant de ces artifices, tant qu'aujourd'hui encore ces images dégagent une force inquiétante.

  • Dessinées (il faudrait peut-être dire : peintes) pendant les années noires de la dictature argentine, les histoires courtes qui composent la série Dracula, constituent certainement la plus importante
    oeuvre en couleurs d'Alberto Breccia en même temps qu'un témoignage poignant sur une des pages les plus noires de l'histoire de son pays. Breccia y maîtrise à la perfection tous les registres du grotesque, du noir et de la couleur tout en donnant une véritable leçon de composition.
    Cette nouvelle édition comprend, en plus, l'ensemble des croquis préparatoires, pour une fois particulièrement aboutis et qui constituent à eux seuls une véritable nouvelle version de la série.

empty