Parascolaire

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Vidocq. Après le succès de ses célèbres "Mémoires", Vidocq, l'ancien forçat devenu chef de la Sûreté à la Préfecture de Paris (l'ancêtre de la Police Judiciaire parisienne), publie en 1836 un essai sur le monde de la pègre: "Les Voleurs, Physiologie de leurs moeurs et de leur langage, ouvrage qui dévoile les ruses de tous les fripons, et destiné à devenir le Vade Mecum de tous les honnêtes gens", composé notamment d'un dictionnaire de l'argot parlé dans le "troisième dessous de la société" (dixit Balzac). Ce savoureux dictionnaire d'argot de la racaille du XIXe siècle continue d'inspirer une bonne partie du vocabulaire d'aujourd'hui. Les longs et énergiques développements de Vidocq sur la pauvreté, les criminels, la délinquance, la prison, la police et la justice, entre autres, émaillé d'anecdotes et de faits divers insolites, en font aussi un ouvrage précurseur de certains débats de société toujours actuels.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Jules Vallès. "L'Enfant", autobiographie romancée et premier volume de la trilogie sociale "Jacques Vingtras, Mémoires d'un révolté", est dédiée à tous ceux qui furent tyrannisés et roués de coups par leurs parents. Fils d'un professeur de collège et d'une paysanne bornée, Vingtras est dès le bas âge instruit à l'école du malheur, sans avoir rien à attendre de l'éducation. Sous prétexte de l'aguerrir, on s'ingénie à lui rendre la vie dure et on lui reproche le pain qu'il mange. Quoi qu'il fasse, il ne parvient jamais à gagner l'affection de ses parents et maîtres. C'est dans cette atmosphère viciée qu'il fait ses humanités, grec et latin "avalés comme de la boue". Aussi brûle-t-il du désir de déserter la maison familiale maudite. Dans ce premier volume, Jules Vallès dresse un tableau de la vie de province en France au XIXe siècle impossible à oublier. Longtemps en proie à la misère, le révolté, futur fondateur du "Cri du peuple" et leader de l'insurrection de la Commune de Paris, arrache ici des lambeaux de sa vie, les ajuste, les coud ensemble et s'en sert comme d'un étendard. Quelle que soit l'amère complaisance qu'il mette dans ce jeu, il n'en ressuscite pas moins son époque avec un accent qui perce le coeur. "L'Enfant", comme les deux autres volumes de "Jacques Vingtras", est écrit en haine de la société et si Vallès attaque aussi durement cette société c'est, avant tout, parce qu'elle laisse dans le dénuement ceux qui refusent d'être ses valets soumis.


  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Stendhal. "Le Rouge et le Noir", inspiré par un fait-divers, est l'incontestable chef-d'oeuvre de Stendhal. Chronique et critique de la société française sous la Restauration, analyse psychologique d'une profondeur inouïe, c'est le roman de l'ambition, de l'énergie personnelle, de la passion amoureuse et, déjà, de la lutte des classes. Il est dominé par le personnage de Julien Sorel, inoubliable figure du jeune précepteur provincial plébéien qui, après avoir gravi les marches de la bonne société parisienne, séduit deux femmes de l'aristocratie, et meurt sur l'échafaud après avoir tenté de tuer sa première maîtresse. Le titre du livre est considéré comme symbolisant les deux couleurs de l'ambition vers 1830: l'habit rouge des militaires et la soutane noire des curés. Peu remarqué à l'époque de sa publication, ce roman si neuf, aigu, impitoyable et fougueux, se révèlera être au fil du temps l'un des plus grands de la littérature française. Deux siècles après son écriture, il captive toujours des générations entières de lecteurs.



  • L'Iliade

    Homère

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Homère. Épopée composée au VIIIe siècle av. J.-C. mais puisée dans une longue tradition de poésie orale, l'"Iliade" traite en 24 chants d'un épisode crucial de la guerre de Troie: Paris, fils du roi de Troie Priam, a enlevé la belle Hélène, épouse de Ménélas, roi de Sparte et frère du roi de Mycènes Agamemnon. Sous le commandement de ce dernier, les Grecs organisent une expédition contre Troie pour venger cet affront. Au lieu de traiter toute la guerre de Troie, Homère choisit un épisode bien précis: la colère d'Achille. Autour de cet épisode, il ouvre constamment des perspectives sur l'ensemble de la guerre, et ainsi l'épopée de la colère devient aussi l'épopée de la geste troyenne. L'"Iliade", oeuvre fondatrice de la civilisation occidentale, voit se mêler les grands enjeux de l'existence et de la nature humaine avec une intensité et des effets de complémentarité saisissants. Comme dans l'"Odyssée", le poème dépeint pour la première fois dans l'histoire l'être humain face à un destin qu'il a conscience de devoir accomplir. En outre le héros nous offre l'image inaugurale de quelqu'un qui finit par se reconnaître en l'autre et à voir en lui un homme, fût-il son ennemi. Les personnages, comme des archétypes humains posés une fois pour toutes, n'ont cessé d'inspirer les créateurs de l'Antiquité à nos jours.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Émile Zola. Chef-d'oeuvre de la littérature naturaliste, "Au Bonheur des Dames", véritable "poème de l'activité moderne", est le onzième volume du cycle des "Rougon-Macquart". Octave Mouret fait, en quelques années, du modeste commerce de son épouse Caroline Hédouin, un grand magasin moderne pour les femmes, une entreprise colossale qui dévore peu à peu tout le quartier, tue le petit commerce alentour et réalise des recettes considérables. À Octave Mouret, jeune et séduisant veuf qu'il pare de toutes les qualités et de toutes les réussites, Zola oppose Paul Vallagnosc, ancien condisciple de Mouret, qui, prônant un pessimisme inspiré par Schopenhauer, voit lui sa vie se transformer en échec. Octave Mouret ne voit dans la femme qu'un moyen de gagner de l'argent, jusqu'au jour où il se laisse prendre par le charme d'une de ses employées, une jeune provinciale qui repousse ses offres malgré les énormes difficultés qu'elle affronte. Mouret, fou d'amour et reconnaissant en elle une associée idéale pour la direction de l'entreprise, lui demande alors de l'épouser. Émile Zola s'inspire de deux grands magasins de l'époque: "Au Bon Marché" et "Le Louvre". De haute tenue littéraire et romanesque, "Au bonheur des dames" est aussi une grande enquête journalistique, toujours pertinente de nos jours, sur le commerce et la consommation de masse (condition des employés, psychologie des clients, organisation et architecture des magasins, spéculation immobilière, etc.).

  • L'Odyssée

    Homère

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Homère. Traduit du grec par Leconte de Lisle. Épopée composée vers la fin du VIIIe siècle avant J.-C et divisée, comme "L'Iliade", en vingt-quatre chants, "L'Odyssée" raconte les aventures d'Ulysse (Odysseus) lors de son voyage de retour à Ithaque, sa patrie, après la fin de la Guerre de Troie. L'action au sens strict ne couvre qu'une quarantaine de jours, la dernière étape du voyage d'Ulysse - de son départ de l'île de Calypso jusqu'à sa réinstallation à Ithaque - mais en introduisant des récits rétrospectifs, Homère parvient à construire une narration où sont retracées les dix années d'aventures du héros. Première oeuvre littéraire à être traduite en latin au IIIe siècle av. J.-C., "L'Odyssée" ne cesse depuis d'inspirer directement ou indirectement les plus grands créateurs: Virgile, Dante, Joyce,... C'est l'une des oeuvres les plus constamment aimées à travers les âges, peut-être parce qu'elle met en scène ce qui dans l'homme est en butte aux forces qui semblent le dépasser. Le langage courant n'a-t-il pas assimilé l'odyssée au voyage en tant que tel et même à celui de la vie humaine ?

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Gustave Flaubert. L'action se passe à Carthage après la première guerre punique. Les mercenaires se sont révoltés. Ils sont conduits par Mâtho le Lybien, lui-même poussé par l'esclave grec Spendius et plus encore par son amour pour la belle Salammbô, fille d'Halmicar. Il pénètre nuitamment dans le temple pour dérober le voile sacré de la déesse lunaire Tânit, auquel est suspendu dit-on le destin de la cité, avant de se glisser dans la chambre de Salammbô. Après plusieurs batailles perdues par Carthage, Salammbô récupère le voile de la déesse, rendant ainsi le sort des armes favorable aux Carthaginois. La ville reste cependant assiégée et privée d'eau, mais après le sacrifice d'enfants à Moloch, la pluie consent enfin à tomber. Les mercenaires sont bientôt refoulés, encerclés à leur tour, et réduits à mourir de faim. Mâtho est condamné au supplice. Salammbô meurt à la vue de ses affreuses tortures. Les vastes fresques antiques peintes ici par Flaubert qui s'appuie sur des faits historiques reconnus, avec leur richesse d'évocation, leur puissance et leur vie, et un personnage central, Salammbô, ressemblant étrangement à celui de Madame Bovary, font de ce roman une oeuvre littéralement vécue, écrite avec passion et toute animée d'un souffle épique. Y contribue naturellement le style magnifique de Flaubert qui fera ensuite école parmi les parnassiens et les symbolistes.


  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Herbert Marcuse. Dans "Éros et civilisation", Herbert Marcuse renouvelle l'interprétation marxiste des structures sociales répressives à la lumière d'une relecture de Freud. Il conteste le freudisme comme théorie de l'intégration psychologique individuelle dans la société et renverse la conception freudienne des pulsions. Il y découvre aussi toute l'importance de l'imagination et des forces d'utopie qui, à l'oeuvre dans l'art, par exemple, semblent renfermer la promesse d'un accomplissement du principe du plaisir. Au lieu de voir dans la pulsion de mort le principal moteur de la destinée humaine, il soutient que Éros (ou principe de plaisir) est la seule force capable de lutter contre l'ordre établi (principe de réalité) et contre Thanatos, source de toutes les résignations et de tous les pessimismes. Il s'agit pour lui, exactement comme le fait Jacques Lacan à la même époque, mais par d'autres moyens, de redonner au freudisme ce statut de doctrine subversive qu'il a perdu à force de s'édulcorer au contact des psychothérapies hygiénistes et pragmatiques des sociétés industrielles normalisées. Marcuse prône ainsi une théorie de la libération qui le conduit à imaginer une société fondée sur le dépassement des conflits et la possible pacification de l'existence.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Alphonse de Lamartine. Livre d'un âge de la vie rassemblant les textes écrits entre 20 et 40 ans, ces trois volumes rassemblés - les "Méditations poétiques", les "Nouvelles méditations poétiques" et les "Méditations poétiques inédites" - sont aussi le livre d'un âge de la sensibilité française. On y entend la voix d'un homme en accord avec son temps, les années 1815-1840, période de naissance et de développement du romantisme poétique. Toute la génération des premiers romantiques y découvrit en des images amples et simples, en des rythmes souples, une poésie de l'âme insatisfaite en quête de bonheur, d'amour et de vérité, une poésie pure qui enivre et qui plane. Lamartine y est en même temps un Racine moderne et un Chateaubriand en vers. Il crée un nouveau genre où la poésie devient véritablement émotion. Préludant même à l'âge symboliste, il est en deça et au-delà du romantisme, par l'art de suggérer la fusion du visible et de l'invisible, la suprématie de la musique. Sa quête poétique s'exprime aussi bien dans des discours en vers que dans des élégies, des odes ou des méditations proprement dites. De l'exercice philosophique ou religieux, il garde le mouvement: contemplation, réflexion, élévation. Sa contemplation est un paysage et sa réflexion est un rêve ascendant qui emporte le lecteur. Ce qui n'exclue pas parfois certains poèmes d'inspiration purement politique, tels par exemple "Ressouvenir du Lac Léman", où le diplomate fondateur du Parti Social, redoutable opposant à la monarchie de Louis-Philippe et co-fondateur de la Seconde République française, exprime aussi toute sa détestation de Napoléon.


  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Gérard de Nerval. Publié en 1854, quelques mois avant son suicide, alors que Gérard de Nerval était interné dans la maison de santé du Dr Blanche pour soigner ses crises de folie, le recueil "Les Filles du feu" est composé d'une longue dédicace à son ami Alexandre Dumas, de huit nouvelles: "Angélique", "Sylvie", "Jemmy", "Octavie", "Emilie", d'une comédie: "Corilla", de deux études, l'une sur les mystères et les religions antiques: "Isis", l'autre sur les "Chansons et légendes du Valois", et des huit fascinants et envoûtants sonnets des "Chimères". Entre descente aux enfers et vita nova, hanté par le souvenir de son amour perdu pour l'actrice Jenny Colon qui apparaît ici sous plusieurs noms (Octavie, Angélique, Sylvie,...), Nerval confronte ici son génie littéraire à ce qu'il appelle lui-même sa "théomanie", tentant de reconquérir sur la confusion du songe et de la maladie mentale le monde des images poétiques et ésotériques qui forment son mythe personnel. Au-delà des innombrables commentaires qu'a suscité ce chef-d'oeuvre, "Les Filles du feu" continuent toujours d'interroger le lecteur.


  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Épictète. Traduit du latin, annoté et présenté par Mario Meunier. Comme Socrate, Épictète n'écrivit rien. Ce fut son disciple Flavius Arrien qui, ayant suivi sous Trajan les leçons d'Épictète à Nicopolis, rédigea les notes qu'il avait prises en écoutant son maître. De là sortirent les "Entretiens" d'Épictète en huit livres, dont il ne nous reste plus que quatre. De tous ces entretiens, Arrien lui-même en tira ce qui lui parut essentiel, pour le condenser en un petit livre qu'on pût toujours et avoir sous la main et porter avec soi: le "Manuel d'Épictète". Simplicius, qui enseignait à Athènes lorsque les écoles de philosophie païenne furent fermées, en 529, par Justinien, composa un commentaire très développé de ce Manuel. Ce petit livre, dit-il, "est une arme de combat qu'il faut toujours avoir à sa portée, et dont il faut que ceux qui veulent bien vivre soient toujours prêts à se servir". Admiré par les païens, ce Manuel le fut non moins par les chrétiens. Saint Nil, disciple de saint Jean Chrysostome, puis anachorète, l'adapta, avec d'insignifiantes modifications, à l'usage de la vie des ermites du mont Sinaï, et la règle de saint Benoît elle-même en fit passer plus d'un précepte dans le monachisme occidental. Traduit plusieurs fois en français dès le XVIe siècle, le "Manuel d'Épictète" eut la singulière fortune de faire l'impression la plus vive sur le génie de Blaise Pascal. C'est, en effet, un des livres les plus réconfortants que la pensée grecque nous ait laissés.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Voltaire. "Le Siècle de Louis XIV" est l'une des plus belles oeuvres de Voltaire et l'un des plus importants travaux historiques de l'époque. Concu dès 1732, Voltaire ne cessera de le remanier et de l'enrichir au fil des publications jusqu'à l'édition définitive de 1768 qui compte un millier de pages. Dès l'introduction, L'auteur de "Zadig" affirme son dessein: "Ce n'est pas seulement la vie de Louis XIV qu'on prétend écrire; on se propose un plus grand objet. On veut essayer de peindre à la postérité, non les actions d'un seul homme, mais l'esprit des hommes dans le siècle le plus éclairé qui fut jamais." Après un tableau des États de l'Europe, où il résume la situation de chaque royaume, il dépeint d'abord dans un récit clair et alerte celle de la France, racontant dans un pur style classique les grands évènements politiques et militaires du règne du Roi Soleil, détachant certains épisodes glorieux et dressant d'admirables portraits de personnages historiques. Dans une série de chapitres suivants, il rassemble ce qu'il a connu de la vie du pays et de la Cour, établissant un saisissant tableau de grande ampleur sur l'état des moeurs, des religions, des sciences, des lettres et des arts. Enfin son "Catalogue des écrivains français", composé de plusieurs centaines de notices biographiques, termine cet ouvrage incontournable sur l'histoire du Grand Siècle.




  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Virginia Woolf. Rachel, à vingt-quatre ans, ne connaît rien de la vie, rien de l'amour. Elle joue du piano dans le vague espoir d'un événement inattendu. Prisonnière encore du cocon qui la protège, elle traverse l'existence, inerte, somnolente, presque inanimée. Tout en elle est réserve, isolement. Elle gît comme une princesse endormie jusqu'au baiser qu'un homme lui donnera un jour de tempête. Mais cet éveil à la vie, loin d'être bienheureux, la plonge dans des cauchemars sans fin. La prémonition de l'eau et de la noyade l'enveloppe de terreur. Elle découvre que l'amour est une fatalité et qu'elle est la proie, en apparence, d'une fièvre tropicale, en réalité de la folie. Virginia Woolf a vécu toutes les visions de l'héroïne de son premier roman. Aucun de ses livres ne sera aussi prémonitoire que "La Traversée des apparences".

empty