Pygmalion


  • pourquoi donc l'intrépide et probe abby sinclair, consultante en sécurité, accepte-t-elle de travailler pour peter faust, un dangereux pervers, admirateur du régime nazi, qui circule librement dans los angeles après avoir purgé une peine pour meurtre en allemagne, son pays natal? on le soupçonne de continuer à séquestrer des jeunes filles et de les conduire lentement à la mort.
    cependant, malgré toute la surveillance dont il fait l'objet, on ne trouve rien. quand elle consent à se mettre au service de cet individu, abby ne petit deviner qu'elle va devenir un pion dans une manipulation odieuse et le centre d'un sordide règlement de compte au sein même des services secrets. avec ce suspense aux multiples rebondissements, michael prescott signe son meilleur livre: un duel machiavélique entre un criminel atroce et hyperdoué et une police diminuée par les ambitions de ses membres dont les rivalités empoisonnent son efficacité.


    Sur commande
  • Un puissant ressort écartait les lames du sécateur et iris dut y aller de toutes ses forces pour les rapprocher.
    Les lames tranchèrent le pouce de kate comme la tige de la rose. le pouce tomba à terre et un sang d'un rouge éclatant jaillit sur les feuilles vertes. les hurlements de l'enfant montaient dans l'aigu. ses yeux roulaient dans leurs orbites et elle fut prise de convulsions. iris approcha le sécateur de l'index de la petite fille et les lames se refermèrent. le doigt céda mais un lambeau de peau le retenait encore à la paume.
    Iris coupa une seconde fois et le doigt tomba. pour les trois doigts suivants, ce fut plus facile. la main de kate paraissait si petite quand elle eut terminé. iris se retourna. les enfants étaient tétanisés. iris se redressa et se concentra sur la fillette la plus proche d'elle. elle s'appelait madeline. " - viens ici, madeline dit-elle calmement [. ] viens, sinon c'est moi qui irai te chercher. ".

    Sur commande

  • Le meurtre des bébés jumeaux
    « Il opterait pour le couteau.
    Bien sûr, il aurait préféré la strangulation, mais c'était une petite créature nerveuse, et il craignait qu'elle ne trouve le moyen de lui échapper. Si elle se dégageait assez pour crier, un voisin dans l'immeuble risquait d'alerter la police. C'est ce qui lui était arrivé la dernière fois. Résultat : il avait passé les vingt-deux derniers mois dans une prison d'État haute sécurité. Il n'avait aucune intention d'y retourner.
    Quoi qu'il en soit, le couteau serait parfait. Plonger la longue lame aiguisée dans ses entrailles vaudrait bien une partie de jambes en l'air.
    - À quoi penses-tu oe
    Léon cligna des yeux, observa à la dérobée la jeune femme assise à ses côtés sur le canapé. Son visage était pâle à la lueur tamisée de la lampe.
    - Hein oe
    - À quoi penses-tu oe
    - À toi, bébé. Ta beauté. On dirait une star de cinéma. »
    Une nouvelle fois, Michael Prescott nous entraîne dans une histoire haletante dont le dénouement imprévisible glace le sang.


    Sur commande
  • la toute puissante agathe weissberg est retrouvée morte dans le jardin de son enfance, le front fracassé, appuyée contre un arbre, et serrant dans sa main un étrange caillou blanc.
    quelques jours plus tard, un deuxième meurtre survient, cette fois au sein de la maison de retraite, rapidement suivi par un autre décès... de quelle étrange malédiction est soudain frappée cette vallée jusque-là si paisible ? pourquoi les habitants veulent-ils faire passer l'assassinat de madame weissberg - la patronne des usines peaunette - pour un banal accident ? pourquoi les journalistes restent-ils silencieux ? le silence...
    le silence des vallées profondes enfermées sur leurs mystères... agathe lolla, nouvelle capitaine de gendarmerie, y sera confrontée. elle tentera de lever le lièvre dont les origines remontent à la seconde guerre mondiale et à l'annexion de l'alsace au grand reich. elle remontera au jour des souvenirs occultés. mais elle est loin de se douter que son enquête la plongera dans le passé de sa propre famille et qu'en éclaircissant la cause de ces meurtres, elle découvrira des secrets qui la feront souffrir.

  • En plein coeur de Buenos-Aires, un Américain, Waterbury, écrivain raté, a été assassiné. L'enquête est bâclée. Après s'être énergiquement démenée, sa veuve parvient à convaincre les U.S.A. d'envoyer sur place Athena Fowler pour rouvrir le dossier. Sitôt arrivée, la jeune femme plonge dans le maquis de la police nationale et locale qu'un immense réseau de corruption et de compromission paralyse de haut en bas.Peut-elle s'appuyer sur le commissaire Fortunato qui, contrairement à l'engagement qu'il a pris de la soutenir, semble lui mettre des bâtons dans les roues ? Car l'affaire, comme elle le découvre peu à peu, est loin de relever du fait divers et se dirige vers de hauts fonctionnaires, des banquiers et une multinationale aux appétits tentaculaires.Dans un climat oppressant où sont restituées à merveille les ombres et les lumières envoûtantes de Buenos-Aires à peine remise des longues années de dictature, sa faune singulière et ses bars à tango, Stuart Archer Cohen signe un suspense d'une saisissante originalité.

    Sur commande
empty