Pygmalion

  • Sur les traces d'un monde oublié Nouv.

    L'étude des mystères qui entourent les premiers peuplements a permis à Graham Hancock de constater que le genre Homo était probablement plus avancé durant la préhistoire que ce qui était jusqu'alors admis. Non seulement les savoir-faire de ces populations ont été sous-estimés par la recherche scientifique mais, en outre, ils leur auraient été légués par une civilisation plus avancée, capable de prouesses que les techniques modernes ne sauraient expliquer. Dans ce cas, pourquoi ne trouve-t-on pas trace d'une telle civilisation ?
    C'est à la fin de la dernière ère glaciaire, dans un événement cataclysmique d'ampleur planétaire, que se cachent d'après lui les éléments de réponse.

  • Qu'on ne s'y trompe pas : la sorcière n'est pas le sorcier au féminin. Elle est d'une autre nature. Quand bien même parviendrait-on à faire l'inventaire exhaustif des actes, des prodiges, des maléfices, des mirages relevant de la sorcellerie, on n'aurait pas encore mis à nu le mystère de la sorcière. Dans nos contrées d'Europe, trois ou quatre siècles durant, leur rendant l'hommage flamboyant et purificateur du bûcher, on a consumé des sorcières par dizaines de milliers.
    Mais, ce faisant, a-t-on réduit en cendres "la" sorcière, l'amante des songes obsessionnels de clercs et de juges qui en perdaient la raison ?

  • Malgré les avancées scientifiques, les origines de l'humanité restent couvertes de zones d'ombres. De l'Amazonie encore inexplorée au célèbre site d'Angkor Wat, des lignes de Nazca à Stonehenge, des terrassements américains aux pyramides égyptiennes, Graham Hancock part à la découverte des mystères qui entourent la Préhistoire et les premiers peuplements, accompagné des plus grands spécialistes.
    Attentif à ne pas laisser les idées préconçues entraver sa recherche, il remet en cause les vérités établies et ouvre la porte à de nouvelles possibilités.

  • « Ce guide donne la parole aux différents protagonistes du zodiaque comme si je m'entretenais avec chacun d'eux. En les interrogeant, j'offre au lecteur d'entrer dans leur intimité. » Quelles phrases pourrait prononcer un Bélier ? Quels rapports entretient le Cancer avec sa famille ? Qu'est-ce qui rend un Gémeaux heureux ? Quelles pathologies touchent le Lion ? Comment séduire un Balance ? Que signifie l'amitié pour un Verseau ? Etc.
    Un guide complet et original qui passe tous les signes au crible pour mieux cerner qui nous sommes.

  • Depuis toujours, l'archéologue Graham Hancock se passionne pour l'origine de l'humanité.
    À ses yeux, les mythes et les légendes façonnés par les civilisations les plus anciennes puisent leurs sources dans des réalités historiques.
    Que s'est-il passé exactement sur la terre à la fin de l'ère glaciaire, lorsque le niveau des mers s'est mis à augmenter en submergeant des continents ? Pour lui, le doute n'est guère possible : des civilisations entières, dont on n'a pas encore retrouvé trace, ont été englouties.
    Fort de cette conviction, il s'est donc muni des moyens d'investigation les plus modernes pour explorer pendant de longues années le fond des mers et des océans. Ses conclusions sont stupéfiantes.
    Car, réfutant les assertions des archéologues les plus reconnus, il a découvert de troublants vestiges aux emplacements mêmes où les mythes les plaçaient : dans la mer du Bengale et l'océan Indien, sur les côtes japonaises, en mer Méditerranée et dans l'océan Atlantique.
    De quoi ébranler bien des idées reçues et remettre en cause les données scientifiques les plus communément admises.

  • À la suite de l'assemblée de Naplouse de 1119 et de l'émotion causée par l'effroyable massacre de pèlerins perpétré près du Jourdain quelque temps plus tôt, est décidée la création d'un ordre à la fois militaire et monastique. Ce sera l'Ordre du Temple.
    En plein coeur d'une efflorescence spectaculaire d'ordres religieux, l'Ordre se hisse au plus haut niveau. Sa règle et ses hauts faits le conduisent à son apogée : puissance spirituelle, militaire, politique, diplomatique et surtout financière.
    Mais le succès n'est pas toujours apprécié. L'amorce du déclin coïncide avec celui de l'esprit de croisade et avec l'évolution des mentalités occidentales.
    D'échecs militaires à la perte des lieux saints, la chute définitive du royaume franc d'orient en 1291 sonne le glas de l'Ordre le plus célèbre. Dans le gigantesque bras de fer du roi de France avec les papes, l'Ordre des Templiers est pris en otage. À travers lui, c'est l'hégémonie pontificale que Philippe Le Bel vise. C'est alors l'arrestation, la longue procédure politico-judiciaire, et la dissolution de l'Ordre au concile de Vienne sur le Rhône de 1312.
    Ainsi naissent les légendes.

  • Laissez-nous vous conter les sociétés secrètes, leur histoire, leur organisation, leurs rituels, leurs relations au savoir et au pouvoir, etc., mais aussi les personnages fondateurs ou emblématiques, les anecdotes, les faits marquants. Dans le même temps, il convient de mettre cela en perspective avec le contexte historique dans lequel ces sociétés, ces ordres sont apparus, et expliquer leur évolution éventuelle, leur adaptation aux fluctuations de l'histoire. En fait, ces sociétés de l'ombre sont très éclairantes.
    Elles en disent long sur l'état - momentané ou pérenne - des sociétés dont elles se veulent la face cachée.
    Leur étude offre donc une sorte de miroir du monde.
    Au fil du récit, le lecteur est amené à saisir la distinction qu'il y a entre secret et clandestinité, entre initiation et endoctrinement, entre société secrète proprement dite et secte, entre filiation spirituelle, intellectuelle et récupération dogmatique, entre spiritualité et ésotérisme marchand.
    De l'Antiquité à nos jours, l'histoire de ces sociétés emblématiques sont autant d'aventures humaines.

  • D'impressionnants vestiges archéologiques, d'obscurs écrits de toutes origines, les énigmatiques cartes médiévales de l'Antarctique libre des glaces, les pyramides d'Égypte et leur corrélation mathématiques, l'âge millénaire du Sphinx...
    Graham Hancock assemble pièce par pièce un gigantesque puzzle regroupant les grands mystères du monde.

  • Thèse selon laquelle les Egyptiens auraient construit leurs pyramides en fonction de la carte du ciel en épousant exactement leurs convictions religieuses.

  • Pour Henry Lincoln tout a commencé en 1969 à Rennes-le-Château. Depuis lors, sa vie a été bouleversée. Témoin ou acteur d'événements aux conséquences imprévisibles, mêlé à d'intrigantes et multiples péripéties, il a été sans cesse confronté à de nouvelles interrogations. Avec cet ouvrage, passionné et rigoureux, filtre une tout autre lumière : celle éclairant une prodigieuse découverte dont la clé permettra d'accéder, tôt ou tard, à une inestimable connaissance perdue.

    Sur commande
  • Quand on prononce le mot "vampire", une image vient aussitôt à l'esprit: celle de Dracula penché sur sa victime.
    Mondialement, cette vision s'est imposée peu à peu dans la littérature, et plus tard au cinéma. Mais l'énigme des vampires dépasse largement le cadre de ces évocations. Elle remonte très loin dans le temps. En effet, si l'Histoire nous a laissé le souvenir d'un Dracula d'épouvante, ce Vlad l'Empaleur, sanguinaire seigneur de Transylvanie au XVe siècle, si la funeste comtesse Bathory n'imaginait pouvoir survivre que dans des bains de sang, le mythe nous en apprend bien davantage encore.
    Le vampire est-il une réalité ou un fantasme de l'imaginaire? Est-il un corps sans âme ayant, par magie, retrouvé son esprit? Qu'en est-il vraiment du Livre d'Abremelin le Sage prétendant pouvoir rendre la vie à un mort? Persuadé que le vampire est à l'image même de l'humanité en quête perpétuelle de son âme, Jean Markale, au fil d'expériences et de récits qui font frémir, explore en profondeur ce phénomène dont les métamorphoses constantes perpétuent la fascination.

    Sur commande
  • Trois écrivains refont la quête du Graal. Non pas comme des chevaliers revêtus de leurs armures mais en menant une implacable enquête à la recherche de la véritable signification de messages perdus aux quatre coins de l'Antiquité et du Moyen-âge.

    Sur commande

  • Les immenses dessins au sol de Nazca, les ruines mégalithiques de Tiahuancao, les pyramides d'Egypte ou encore le mythe du Déluge, le Sphynx, les dieux aztèques... Graham Hancock regroupe les grands mystères du monde et propose une nouvelle approche de l'histoire des hommes, qui débuterait par une civilisation primordiale extrêmement développée et sophistiquée.


  • L'arche d'alliance, qui abrite depuis trois mille ans les tables de la Loi dictées à Moïse sur le mont Sinaï, est perdue à jamais selon la Bible. Certains disent qu'elle se trouve dans une chapelle d'Ethiopie, à Aksoum. G. Hancock, chercheur et journaliste anglais, fait le point sur ces fascinantes interrogations.

  • Depuis toujours, l'archéologue Graham Hancock se passionne pour l'origine de l'humanité. A ses yeux, les mythes et les légendes façonnés par les civilisations les plus anciennes puisent leurs sources dans des réalités historiques. Que s'est-il passé exactement sur la terre à la fin de l'ère glaciaire, lorsque le niveau des mers s'est mis à augmenter en submergeant des continents ? Pour lui, le doute n'est guère possible : des civilisations entières, dont on n'a pas encore retrouvé trace, ont été englouties.
    Fort de cette conviction, il s'est donc muni de radars très puissants et des moyens d'investigation les plus modernes pour explorer pendant de longues années, avec une extrême minutie, le fond des mers et des océans. Ses conclusions sont stupéfiantes. Car, réfutant les assertions des archéologues les plus autorisés, qui ne s'étaient pas privés de prendre ses initiatives à la légère, il a découvert de troublants vestiges aux emplacements mêmes où les mythes les plaçaient : dans la mer du Bengale et l'océan Indien, sur les côtes japonaises, en mer Méditerranée et dans l'océan Atlantique.
    De quoi ébranler bien des idées reçues et remettre en cause les données scientifiques les plus communément admises.

  • Enquête sur le fantastique temple retrouvé, qui montre que cet édifice qui avait pour centre Rennes-le-Château, et pour axe le méridien de Paris, fut édifié selon des cotes procédant de bases mathématiques et non de simples calculs arbitraires.

    Sur commande
empty