Puf

  • La plupart des Français connaissent les grands succès du cinéma français, ces films ont aussi une portée politique. Ils véhiculent des représentations dominantes de la société, de ses jeux et enjeux de pouvoir. Le projet de cet ouvrage est de tracer une histoire de l'imaginaire politique des Français, du début des années 1960 au début des années 2000. En quarante ans, on est passé des certitudes aux doutes, d'une société hiérarchisée à une société désorganisée en quête de nouveaux modèles. Les héros de l'ère gaullienne ont été remplacés par de nouvelles stars qui à leur tour ont connu le déclin avec l'ascension de nouvelles figures. C'est l'histoire de ces mutations que tente de retracer l'auteur.

    Sur commande
  • Une dissemblance notoire apparaît entre l'immigré clandestin, victime de l'exploitation capitaliste, figure étendard des mobilisations gauchistes des années 1970 et le sans-papiers contemporain, que l'on a privé de droits et dont on n'a pas respecté l'humanité.
    Hier, l'exploitation, aujourd'hui l'exclusion, la relégation, la reconnaissance de l'autre dans son identité particulière, et ce plus particulièrement s'il est porteur de stigmates, de témoignages de mépris social. Les luttes actuelles n'affirment pas une autre vérité. Ce changement de paradigme politique, tout entier dominé par la question des droits de l'Homme, marque une étape de l'individualisme démocratique et de l'affirmation corrélative d'une démocratie des droits de l'Homme.

  • La révolution numérique n'a pas eu lieu.
    Censés dynamiter les structures économiques et politiques traditionnelles, les "nouveaux médias" et les TIC témoignent au contraire de la reconduction, sinon de la consolidation, des logiques sociales et nationales de pouvoir associées aux vieux capitalismes. A l'heure où seuls résonnent les termes de "flux informationnels", de "mouvements volatiles de capitaux" et de "marchés financiers désincarnés", c'est l'économie du virtuel, paradoxe s'il en est, qui démontre toute l'importance des réseaux d'affaires, de pouvoir et de sociabilité réels bien à l'oeuvre dans un univers supposé fonctionner, pourtant, sur la base de la seule rationalité marchande.
    Enquête de longue haleine au coeur des conseils (l'administration des plus puissants groupes internationaux du multimédia et des TIC, Les vieilles élites de la nouvelle économie révèle à quel point pèse sur les "vieilles" élites des "nouveaux médias" l'héritage d'une économie qui, jamais, ne s'est affranchie des Etats-nations, du politique et des dynasties d'affaires.

    Sur commande
  • Pour promouvoir de tels efforts, des intellectuels et universitaires de premier plan présentent leurs conceptions d'une  éducation juive idéale dans le monde contemporain. Ce livre de rupture s'attache aussi à la traduction d'idées en matière d'éducation en pratiques éducationnelles et rapporte des expériences de mise en oeuvre des idées exposées dans des contextes éducationnels donnés.Conçu pour stimuler d'autres contributions pour de nouvelles approches de l'enseignement juif, ce livre vise à participer à la réflexion en vue de réformer l'éducation générale et à induire un renouvellement de l'éducation pour des groupes spécifiques.

  • Alors que le mot " privatisation " est sur toutes les bouches aujourd'hui, cette notion est paradoxalement très peu étudiée.
    Le but de l'auteur est de combler cette lacune sur la base d'une réflexion transdiciplinaire. c'est l'occasion d'aborder, en particulier, un thème également peu traité en france : le new public management, et de se pencher de très près sur le concept de managérialisme. l'ambition de cet ouvrage est ainsi d'explorer l'intrusion du management dans les sociétés avancées et d'essayer d'en évaluer les conséquences politiques au travers de la référence à la gouvernance.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Lucien Sfez, professeur à l'Université de Paris I. Les ouvrages sont des analyses du pouvoir et de la politique.

    Sur commande
  • Les cérémonies télévisées constituent des fictions qui permettent aux individus de concevoir ou d'imaginer la totalité des sociétés où ils vivent.
    Englober ces fictions dans une réprobation sans nuances du spectacle politique reviendrait à céder à la nostalgie d'un monde où de telles médiations seraient superflues. Ce livre ne vise donc pas à condamner de telles cérémonies mais à les décrire. Les cérémonies télévisées nous donnent l'exemple d'événements publics qui existent mais n'ont pas besoin d'avoir un lieu. Ces événements ont été remodelés à partir d'une forme célébratoire venue de l'Antiquité.
    Au lieu de se mobiliser en foules expressives, les participants se rassemblent en petits groupes. A une célébration monumentale, mais lointaine, répondent des multitudes de micro-célébrations.

  • Quels sont les effets de la communication dans le domaine de la politique culturelle ? c'est à cette problématique que l'auteur tente de répondre, prenant appui sur l'analyse des actions concrètes du ministère de la culture, telle l'opération " les arts au soleil ".
    On y découvre comment le politique impose son ordre et, symboliquement, son autorité aux acteurs culturels locaux, et comment il organise des événements ponctuels au bénéfice de sa propre image. en effet, si la communication assure la mobilisation et la cohérence des services publics, et si, d'autre part, ces opérations de communication valorisent certaines manifestations locales en les mettant en vedette, elles oeuvrent surtout à la légitimation de la politique culturelle de l'etat, conformément à l'image que celui-ci entend donner de lui-même et de sa mission.

    Sur commande
  • La notion moderne de réseau a été inventée par Saint-Simon, par la suite les saint-simoniens ont transformé cette notion de réseau en culte des réseaux de communication. Cette dégradation du concept s'est amplifiée actuellement de nos jours, tout est devenu « réseau » chargé d'une symbolique indiquant un futur social meilleur, promettant à tous une société transparente et égalitaire. Inventé pour penser le changement social, ce concept est devenu une prothèse technique d'un changement social à venir.

    Sur commande
  • L'imaginaire transforme un lieu neutre en destination touristique.
    On redécouvre aujourd'hui ce fait anthropologique d'importance, longtemps négligé par les analystes. Or la mise en tourisme du patrimoine use des thèmes récurrents de l'authenticité, de l'identité culturelle, si ce n'est de l'ethnicité.
    Cette idéologie, prédominante dans le discours sur le patrimoine culturel, entraîne de nombreux malentendus. Cependant, l'apparition de la notion de patrimoine immatériel, en indiquant que le patrimoine échappe aux seuls critères de l'histoire et de l'art, invite à une nouvelle analyse socio-anthropologique des notions de culture, de tourisme et des politiques qui les concernent.

    Sur commande
  • Définir des "entités" locales aux périmètres clairss et durables, justifiées par la nature, les traits culturels ou une légitimité historique, est de plus en plus difficile. Mobilité, diversité et polymorphisme des territoires et des liens sociaux, mise en réseau des économies et créolisation des cultures font en revanche émerger de nouvelles figures dont celles d'un "local pluriel". L'auteur se propose ici de privilégier l'analyse des processus par lesquels ss'opère la relation entre l'action et le lieu. Cette analyse permettrait de cerner les enjeux contemporains de la "localisation" dont les implications politiques et sociales sont considérables.


    Table des matières Introduction I -- L'objet local II -- Mondialisation et localité III -- Les nouvelles figures de la localité IV -- Gouverner la localité V -- La localisation VI -- Les enjeux du local sur-moderne Conclusion -- Références bibliographiques

    Sur commande
  • Sur commande
  • La collection est dirigée par Lucien Sfez, professeur à l'Université de Paris I. Les ouvrages sont des analyses du pouvoir et de la politique.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Lucien Sfez, professeur à l'Université de Paris I. Les ouvrages sont des analyses du pouvoir et de la politique.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Lucien Sfez, professeur à l'Université de Paris I. Les ouvrages sont des analyses du pouvoir et de la politique.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Lucien Sfez, professeur à l'Université de Paris I. Les ouvrages sont des analyses du pouvoir et de la politique.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Lucien Sfez, professeur à l'Université de Paris I. Les ouvrages sont des analyses du pouvoir et de la politique.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Lucien Sfez, professeur à l'Université de Paris I. Les ouvrages sont des analyses du pouvoir et de la politique.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Lucien Sfez, professeur à l'Université de Paris I. Les ouvrages sont des analyses du pouvoir et de la politique.


    Sur commande
empty