Pu De Rennes

  • « toute la cour était étonnée » Nouv.

    « toute la cour était étonnée »

    ,

    • Pu de rennes
    • 28 April 2022

    Le fabuleux destin de Mme de Maintenon n'a pas échappé à ses contemporains pas plus qu'à ses biographes. Par sa réussite sociale inouïe, par le projet éducatif de Saint-Cyr, par les nombreux textes conservés (correspondance, théâtre pédagogique, entretiens, instructions, carnets secrets...), Mme de Maintenon se révèle une personnalité d'exception et une femme d'influence dont le sillage historique a durablement marqué l'imaginaire français et continue de fasciner.
    Sans espérer percer le secret qu'elle a patiemment construit autour d'elle, cet ouvrage tente, en revalorisant en Mme de Maintenon la femme politique comme la femme de lettres, d'en circonscrire les limites. Il s'inscrit ainsi dans le mouvement actuel pour faire sortir les femmes de l'ombre (et parfois de l'invisibilité) où l'histoire les a souvent tenues.

  • L'Asie mineure après Alexandre vers 323 - vers 270 av. J.C.

    Laurent Capdetrey

    • Pu de rennes
    • 20 January 2022

    Pendant des siècles, l'Asie Mineure et l'Anatolie ont constitué l'horizon oriental du monde grec. À partir de 334 av. J.-C., la conquête menée par Alexandre et les Macédoniens change brutalement la donne. Cette région complexe, composée de sous-ensembles aux identités géographiques et culturelles affirmées, devient alors durablement une sorte de pont intérieur entre l'Égée et la Méditerranée orientale et, au-delà, la Mésopotamie et le monde iranien. Mais à partir de la mort d'Alexandre en 323, elle devient aussi un lieu privilégié de l'affrontement entre ses successeurs et, ainsi, un espace de légitimation des ambitions des différents acteurs, notamment celles d'Antigone le Borgne. Dans le demi-siècle qui court des années 320 à 270, en raison de sa grande diversité territoriale et politique comme de son caractère stratégique, elle est aussi un espace essentiel d'expérimentation de ces formes inédites de domination que sont les pouvoirs royaux hellénistiques. Ce sont alors de nouvelles modalités de relations avec les communautés locales qui sont inaugurées, par tâtonnement, de nouveaux types d'espaces urbains qui se diffusent, de nouvelles conceptions des territoires royaux qui s'affirment, mais aussi de nouveaux réseaux d'échanges et de mobilité qui émergent. Dans ce processus, les rois et les dynastes ne sont pas les seuls à agir, et il faut rétablir le rôle des acteurs locaux, notamment les cités, dans ce processus complexe d'invention du monde hellénistique dans lequel la péninsule anatolienne occupe une part essentielle.

  • La participation des femmes étrangères durant la guerre civile (1936-1939) - et notamment celles qui s'engagèrent dans les Brigades internationales pour défendre la République et combattre le fascisme - n'avait fait l'objet jusqu'à présent que de très peu de travaux historiques. Il s'agit pourtant d'une dimension majeure de l'histoire de l'antifascisme et des engagements internationalistes féminins. À l'initiative de l'ACER (Amis des combattants volontaires en Espagne républicaine) et de partenaires institutionnels et universitaires, l'ouvrage ¡Solidarias! met en valeur cette mobilisation solidaire, humanitaire, militaire et sanitaire de centaines d'étrangères.

  • Les dix décisives : 1869-1879

    , ,

    • Pu de rennes
    • 3 February 2022

    « Belle Époque », « Trente glorieuses », « Années de plomb » : les noms de période ont servi aux historiens de « divisions imaginaires du temps ». Peut-on parler des « Dix décisives » pour la décennie 1869-1879, soulignant ainsi la continuité de l'influence libérale ?

    Cent cinquante ans après l'effondrement du Second Empire, de l'écrasement de la Commune de Paris et de la lente et incertaine conquête de la République, la décennie 1869-1879 mérite d'être revisitée. Le temps est venu d'offrir une synthèse renouvelée, prolongée d'une réflexion mémorielle sur les ressorts de l'établissement de « la plus longue des Républiques ».

    Quel est le moment décisif ? Sans doute celui durant lequel les choses se décident, où les acteurs sortent du provisoire, saisissent l'opportunité de l'instant de la décision. Les « Dix décisives » s'inscrivent en amont de l'installation durable de la Troisième République, enfin solidement aux mains des républicains : l'alliance politique et intellectuelle entre républicains modérés et libéraux orléanistes, préparée par une maturation et des échanges intellectuels, a servi de clé de voûte à la fondation durable de la République parlementaire en France.

  • L'empire romain : histoire et modèles

    Patrick Le Roux

    • Pu de rennes
    • 17 March 2022

    L'empire romain objet historique occupe le c½ur du volume dont les trente-cinq chapitres ont été classés suivant une progression thématique s'étendant du « très visible » au moins visible voire à l'invisible qu'il faut dévoiler. L'épigraphie funéraire propose des champs de recherche presque vierges quand on cesse de l'aborder sous le seul angle de la romanisation. La mise à distance du monde romain offre l'occasion de regarder la discipline et ses tendances dans le but de redonner de l'élan et de l'intérêt à la période romaine confrontée à une « cohabitation » fluctuante avec les archéologues. Les espaces provinciaux de l'occident romain sont comme naturellement privilégiés et les apports des provinces ibériques, incontestables, soulignent un profond renouvellement des perspectives en Espagne et au Portugal. Les études d'histoire militaire indiquent un intérêt continu pour ces sujets. Les recherches sous une forme synthétique consacrées au monde municipal puisent intégralement dans la documentation ibérique et les articles sur les magistrats et les décurions avaient été accueillis avec faveur. On note également que des formulaires ou des notions jugées sans surprise désormais apportent des nouveautés. L'article inédit sur la définition de l'empire reflète les évolutions épistémologiques et la nécessité de répondre au défi qu'elles lancent à une période où la construction européenne ne peut pas servir de comparaison.

  • Cet essai porte sur la Gaule conquise par César. Son objectif est de mettre l'accent sur l'évolution du pays, depuis La Tène finale (vers 150 av. J.-C.) jusqu'au moment où s'achève son intégration effective dans l'Empire romain (vers 70 apr. J.-C.). L'auteur insiste donc sur les permanences avant d'aborder les étapes de la transition.

    Une première partie thématique étudie la Gaule sous ses différents aspects : le pays et ses habitants, la ruralité, le phénomène urbain et, enfin, les croyances. Une seconde partie, davantage historique, se concentre sur les étapes de l'intégration dans l'Empire. Cet ensemble est précédé d'un important prologue dont le titre est à lui seul une réponse ferme aux vaines polémiques de ces dernières années : "Que la Gaule n'est pas la France." Il n'existe pas, à l'heure actuelle, d'approche similaire, cherchant à rompre avec le découpage chronologique classique entre protohistoire et histoire. On a mobilisé pour ce faire les sources archéologiques les plus récentes, issues bien souvent des fouilles préventives, en essayant de les croiser avec l'analyse des documents historiques traditionnels (épigraphie, textes grecs et latins). L'auteur propose sans aucun doute une vision renouvelée de l'histoire de la Gaule.

  • Convaincre, persuader, manipuler : rhétoriques partisanes à l'épreuve de la propagande (XVe-XVIIIe siècle) Nouv.

    Réunissant les réflexions de plusieurs historiens, historiens de l'art et littéraires, ce livre collectif interroge la pertinence opératoire de la notion de propagande à l'époque moderne quand l'opinion publique ne constitue pas encore un acteur politique avec lequel les gouvernants composent même s'il est de plus en plus présent dans leur horizon d'adresse.
    Alors qu'en Europe occidentale la diffusion des procédés d'impression bouleverse les rapports des contemporains à l'écrit et à mesure que l'accès à l'information se généralise grâce à de nouveaux médiums (nouvelles à la main, périodiques, gravures ...), les puissants réalisent que la maîtrise de leur image et la promotion de leurs actions exigent toute leur attention. En un temps où les paysages médiatiques connaissent de profondes mutations et où les logiques partisanes s'affirment comme le corollaire d'une politisation accrue des individus, il apparaît essentiel d'analyser au plus près les ressorts employés par le(s) pouvoir(s) pour susciter l'adhésion.
    À travers plusieurs études de cas, le volume propose donc une analyse des pratiques communicationnelles à l'½uvre dans la sphère politique entre les XVe et XVIIIe siècles. Parce que la banalisation du terme « propagande » en sciences humaines mérite de prendre du recul à l'égard d'un concept qui serait devenu « une clé générale de déchiffrement et d'explication » (O. Christin), cet ouvrage propose une réflexion nouvelle sur la fécondité heuristique de cette notion contemporaine.
    Avec le soutien de Nantes Université et de l'UR 4289 - CHSSC de l'université Picardie Jules Verne.

  • Michel de Certeau avant "Certeau"

    Claude Langlois

    • Pu de rennes
    • 10 March 2022

    Michel de Certeau (1925-1986) est surtout connu pour avoir contribué à profondément renouveler l'historiographie (Écrire l'histoire, 1975) et entièrement revu le passage du Moyen Âge à l'époque moderne à travers le mysticisme (La Fable mystique, 1982 et 2013). Mais c'était aussi un penseur proche de Foucault, Barthes et Lacan, notamment, qui fut très attentif à son époque - en particulier aux événements de mai 1968, qui constituèrent à ses yeux une "prise de parole" absolument inédite.

    Mais qui était Michel de Certeau "avant" le Certeau historien voyageant entre science et fiction ? Quels sont, dans les années 1950, les apprentissages de ce jeune jésuite ? Comment est-il entré en écriture ? Aucune enquête aussi minutieuse n'avait été menée jusqu'à présent. Et l'édition de précieux textes inédits complète cet essai passionnant sur l'un des plus grands penseurs en sciences humaines et sociales du XXe siècle.

  • La base navale allemande de Brest : 1940-1944

    Lars Hellwinkel

    • Pu de rennes
    • 17 March 2022

    Les commentaires des résultats des scrutins municipaux de 2020 ont mis l'accent sur une "vague verte" souvent expliquée en termes de "vote bobo", ce qui n'a rien d'inédit ni de surprenant au regard de l'état du débat public français. À rebours de ces interprétations médiatiques, ce livre propose de faire un pas de côté et de penser sur d'autres bases analytiques les changements sociologiques et leurs effets électoraux au coeur des villes françaises, en croisant pour cela les apports du champ des études électorales et ceux du champ des études urbaines. En mobilisant l'échelle fine et inédite des bureaux de vote, l'auteur propose en effet une exploration des configurations électorales intra-urbaines, et tente de les comprendre en lien avec les transformations de la géographie sociale et de la sociologie urbaine des quartiers (embourgeoisement, gentrification, paupérisation, etc.).

    Avec le soutien de l'université de Nantes ;

  • Les gens de savoir en Bretagne à la fin du Moyen Âge

    Marjolaine Lemeillat

    • Pu de rennes
    • 14 April 2022

    Les trois derniers siècles du Moyen Âge voient le déploiement, au sein du duché de Bretagne, de multiples « gens de savoir ». Personnages ayant bénéficié d'un enseignement supérieur approfondi ou d'une formation sur le terrain, ils déploient leurs compétences dans divers services et domaines : l'Église, l'État ducal, l'administration judiciaire, le notariat, le professorat ou le monde médical, avec possibilité de cumul. Le présent ouvrage en est l'analyse, réalisée à partir d'un corpus de données prosopographiques constitué de 5 599 individus (Bretons ou étrangers venus en Bretagne), mis au jour grâce aux sources publiées, mais surtout au dépouillement de 5 238 cartons et registres d'archives. Les parcours universitaires et professionnels, les stratégies, les réussites et les échecs, les réseaux, les biens des gens de savoir ont ainsi été mis en exergue.
    Majoritairement étudiants à Paris, à Angers et juristes de formation, ils reviennent de plus en plus dans le duché afin d'y faire carrière, en particulier avec le développement de l'État et des administrations ducale et judiciaire, au cours du XVe siècle. Très polyvalents, il est fréquent qu'ils exercent, successivement ou en parallèle, deux ou trois fonctions différentes (évêque et chancelier, secrétaire et sénéchal, chanoine et médecin), auxquelles ils accèdent par toutes les techniques imaginables : travail, soutien familial, protection de puissants, arrangements entre confrères et amis, luttes d'influences. Hommes de savoir, hommes de pouvoir, ils veillent aussi à se garantir des revenus et un patrimoine mobilier et immobilier parfois très importants, pour les plus efficaces d'entre eux.

  • L'affirmation du fait colonial dans les relations internationales Nouv.

    « Jamais les places prises et détenues en Amérique ne sont-elles devenues l'enjeu central des relations entre États européens, au point qu'elles provoqueraient des disputes et l'interruption des traités entre les royaumes et les États. » Ainsi s'exprime Charles Ier en 1631, en faisant référence aux difficiles négociations qui se poursuivent depuis plus de dix-mois entre l'Angleterre et la France au sujet des territoires d'Amérique du Nord revendiqués par Louis XIII. La guerre entre les deux royaumes qui commence en juillet 1627 est surtout connue en raison de la descente effectuée par les troupes du duc de Buckingham sur l'île de Ré et par le cruel siège de La Rochelle qui s'en suit. Le conflit ne se limite toutefois pas à ces événements, comme il ne s'explique pas uniquement par le soutien qu'aurait voulu apporter le monarque anglais aux huguenots. Ce livre replace les hostilités franco-anglaises dans le contexte plus large de la guerre de Trente-Ans, et examine comment les questions coloniales retardent pendant plusieurs mois la signature des traités de Saint-Germain-en-Laye qui les conclue officiellement en mars 1632.

  • Bien que la stérilisation masculine soit encore une méthode contraceptive marginale en France, son histoire est longue de plus d'un siècle. Dans l'entre-deux-guerres, la vasectomie est employée dans un cadre thérapeutique pour rajeunir et fortifier. En parallèle, l'eugénisme promeut sa simplicité et son efficacité pour encourager la sélection des naissances. Au même moment, des opérations s'organisent clandestinement pour permettre aux hommes de limiter le nombre de leurs enfants. Selon les intentions et les statuts des opérateurs et des opérés, la stérilisation masculine volontaire est diversement connotée et on lui attribue tour à tour le pouvoir de faire et de défaire la virilité.

    À partir d'archives concernant neuf pays d'Europe, Faire et défaire la virilité offre un récit inédit d'un épisode méconnu de l'histoire des masculinités. Au croisement de l'histoire de la médecine, de l'eugénisme et de l'anarchisme, il interroge la matérialité de la virilité et montre de quelle manière le corps masculin est au coeur d'enjeux politiques et sociaux qui continuent de résonner.

  • Pendant la période du confinement, la famille est apparue comme une « valeur refuge », un lieu de protection face aux agressions sanitaires et aux crises extérieures. Pour autant, elle n'est pas exempte de discordes et de drames, parfois exacerbés par le huis-clos prolongé. En effet, si la famille, dans sa diversité, peut être considérée comme un havre de paix, elle est aussi, depuis des siècles, un groupe de personnes apparentées traversé par des tensions mortifères. L'objet du présent ouvrage est d'étudier, de manière pluridisciplinaire, différentes formes et manifestations de brutalité à l'intérieur de la famille. Est d'abord privilégiée la mise en scène et en mots des déchirements familiaux, à la fois dans les journaux télévisuels, comme dans les romans, ou encore au cinéma. Une deuxième entrée rétrécit la focale et examine les violences conjugales en croisant les sources et les points de vue. Un troisième volet se veut plus réflexif, allant des conflits familiaux autour des vocations religieuses féminines jusqu'à la question des droits de l'enfant au Togo.

  • Renan en Orient

    , ,

    • Pu de rennes
    • 20 January 2022

    Ce livre suit l'irrésistible mouvement qui entraîne Ernest Renan de la mission de 1860-1861 en Liban-Palestine à la circumnavigation de 1864-1865 au Proche-Orient, mouvement qui s'inscrit dans un cycle majeur qui va de la rédaction en 1864-1874 de la Mission de Phénicie aux sept volumes des Origines du christianisme écrits entre 1861 et 1882.

    Le propre des contributions réunies ici est précisément de se focaliser sur Renan en Orient, qui relève d'une sorte de roman expérimental, d'où jaillit la vie. Des lieux mêmes : une Phénicie sortie des fouilles, Jésus rencontré en Palestine, le départ foudroyant de Paul par monts et par flots, l'arrêt à Athènes avant de repartir, le christianisme s'allumant de port en port. Du voyageur lui-même : archéologue, poète de Jésus à Ghazir au Liban, suiveur infatigable de l'apôtre, pèlerin de l'Acropole, conquérant celte au pays du Levant. Ces deux grands voyages ont produit les matériaux de deux beaux monuments qu'on n'en finit plus de visiter. Avec, au coeur, passionaria christique, Henriette Renan, en repos là-bas, aux abords de l'antique Byblos.

  • L'exception et la Règle

    ,

    • Pu de rennes
    • 10 March 2022

    La question des conditions d'entrée et de sortie a sans doute marqué l'histoire des ordres religieux depuis qu'ils existent, et elle est liée à bien des innovations que la vie régulière a connues à travers les siècles. À l'époque moderne, ces mêmes conditions acquièrent toutefois une importance particulière. La période est caractérisée, dès ses débuts, par une crise profonde des réguliers, la Réforme protestante niant résolument leur raison d'être. Les ordres religieux ont pourtant connu, à l'époque de la Contre-Réforme et de la Réforme catholique, une formidable renaissance. Aussi ne cessaient-ils d'affronter des défis nouveaux qui, dans bien des cas, impliquaient une reconsidération des rapports avec "le monde".

    Tout au long de la période, l'entrée dans les ordres, de même que les possibilités d'en sortir, avaient des enjeux sociétaux importants suscitant régulièrement débats et conflits entre les différents acteurs : les ordres religieux, les familles "alimentant" le recrutement du clergé, les institutions romaines, les autorités étatiques, l'opinion publique naissante.

    Le présent livre cherche à dresser un tableau des problèmes que pose ce sujet à facettes multiples, en prenant en compte la production des normes autant que les pratiques, les entrées et les sorties définitives ou temporaires, bien réelles ou relevant du domaine des (auto)représentations.

  • L'Église dans l'enseignement secondaire

    ,

    • Pu de rennes
    • 14 April 2022

    Ce livre, qui est le fruit d'échanges entre des chercheurs issus de plusieurs champs disciplinaires, met simultanément en lumière la complémentarité et la rivalité des institutions religieuses dans le champ scolaire. Il présente leurs caractéristiques propres sur le temps long, du XIXe siècle à aujourd'hui, en faisant une large place aux fondateurs, aux projets éducatifs et aux mutations des dernières décennies, qu'elles soient institutionnelles ou religieuses.

  • Depuis la crise financière de 2008, nombreux sont les débats sur la place du secteur bancaire dans nos économies et nos sociétés, ainsi que les risques que le premier peut représenter pour les secondes. Le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire, aujourd'hui une institution incontournable dans le champ de la régulation bancaire à l'échelle mondiale, était à l'origine un discret comité d'experts parmi de nombreux autres. Cet ouvrage étudie les débuts de la régulation bancaire internationale et, plus largement, les nouvelles manières de gouverner les banques dans la mondialisation à la fin du XXe siècle.

  • La parcelle dans tous ses états

    ,

    • Pu de rennes
    • 24 February 2022

    La parcelle en ville est un objet historique qui s'inscrit dans le temps long sous diverses appellations. À la fois projection au sol d'un rapport de propriété légal ou coutumier et "petite partie d'un tout" à des fins d'exploitation et d'investissement, elle est propice aux approches pluridisciplinaires. Son étude renvoie en effet à la question cruciale du changement urbain, mais aussi aux idéologies politiques et modernistes à l'encontre du droit de propriété qui ont pu entraîner sa remise en cause au XXe siècle, comme en URSS et dans les États socialistes ou dans les ensembles d'habitat collectif de l'entre-deux-guerres et des Trente Glorieuses.
    À rebours, elle constitue un enjeu prégnant dans les projets urbains contemporains, sans que d'ailleurs les discours développés à son sujet ne fassent toujours l'objet de questionnements approfondis. Cet ouvrage se propose de reconstituer l'histoire longue de la parcelle car elle est susceptible de rendre compte, à bien des égards, des transformations contemporaines.

  • Le regard que Machiavel porte sur la réalité lui permet de voir des choses que ses contemporains ne voient pas, comme la nature des comportements collectifs, le caractère mental des liens politiques et religieux ou l'importance de l'opinion dans le gouvernement des États. Le fil conducteur de cette "biographie cognitive" est l'enquête de Machiavel : sa manière d'identifier et de construire dans le temps des objets de recherche. Il ne s'agit plus de questionner Machiavel sur son identité politique ou religieuse mais de comprendre comment, en interprétant la réalité, il contribue à l'émergence d'une connaissance spécifiquement consacrée à l'homme en société.

    Avec le soutien de l'EA 4574 - Sciences, Philosophie, Humanités de l'Université Bordeaux-Montaigne.

    Apprendre à voir ;
    "Il vous enveloppa de ses paroles" ;
    "Homme public" ;
    Connaître et gouverner les peuples ;
    D'autres États et d'autres peuples ;
    "Car ils mangent de la chair humaine" ;
    Conjecturer la fin ;
    "Éloigné de tout visage humain" ;
    "Durant quatre heures" ;
    L'enquête ;
    "Apprendre à lire aux enfants" ;
    "Chacun doit se garder d'écrire comme d'un écueil" ;
    "Historien, auteur comique et tragique" ;
    L'intelligence du peuple ;
    "Dans l'esprit des hommes". L'expérience religieuse du peuple ;
    La voix du peuple. Anthropologie de la vie urbaine ;

  • Fondée dans les années 1920 à la confluence de l'impérialisme culturel français et de l'internationalisme pacifiste, la Cité internationale universitaire de Paris connaît une nouvelle phase de son développement dans la seconde moitié du XXe siècle, marquée par la décolonisation, la guerre froide et la politisation de la génération du baby-boom. De la reconstruction d'après-guerre aux mobilisations des années 1968, des relations complexes de la France avec ses anciennes colonies à celles avec les dictatures militaires d'Europe septentrionale et d'Amérique du Sud, cet ouvrage collectif retrace le demi-siècle d'un « campus monde » unique en son genre et offre une synthèse inédite d'histoire sociale et transnationale sur une institution représentant pour les sciences sociales un fascinant observatoire de la mondialisation.

  • Le renseignement n'est pas que l'affaire des États et de leurs services de renseignement. En situation coloniale, c'est avant tout une question sociale. Car toutes les sociétés humaines colonisées sont observées et analysées par des systèmes de renseignement qui portent en eux les biais constitutifs de la domination coloniale. De manière transversale, dans le quotidien de femmes et d'hommes qui participent à toute la chaîne de fabrication, du recueil au traitement, jusqu'à l'exploitation du renseignement, cet ouvrage invite à renverser le regard consigné dans les archives par la bureaucratie coloniale. En replaçant le renseignement dans sa dimension sociale, ordinaire et quotidienne, il ne s'agit plus d'observer les sociétés dans l'oeil d'un pouvoir "secret". Il s'agit bien plutôt de suivre, au jour le jour, le travail et les métiers de renseignement, dans les rues des cités sahéliennes et des villes côtières subsahariennes ou indochinoises, ou dans les sables de la Transjordanie, tout comme dans les bureaux des sûretés coloniales portugaises, belges, françaises ou britanniques. Ce livre propose enfin une plongée inédite dans les dispositifs de contre-surveillance, voire de contre-espionnage, mis en place par les pouvoirs concurrents des administrations coloniales.

  • Aire géographique tout autant que culturelle au carrefour de multiples influences, la Méditerranée est porteuse d'un héritage ainsi que d'une tradition politique spécifique. Elle est aussi un laboratoire atypique d'observation de la vie politique française, où les événements nationaux trouvent une résonance particulière, au gré d'une histoire locale rythmée par des aspirations souvent contradictoires, des crises ou encore des changements de souveraineté. Dans le sillage de domaines historiques en pleine expansion, relatifs aux sensibilités et mentalités collectives, aux représentations, mais également à l'interaction entre parcours politiques individuels et collectifs, et nourri des acquis méthodologiques portés par la micro ou la socio-histoire, cet ouvrage souhaite approfondir la réflexion sur l'évolution politique contemporaine. Ses contributeurs entendent poser ainsi les premiers jalons d'une histoire des élites politiques méditerranéennes, c'est-à-dire une histoire globale de la France du Sud-Est, de la Révolution française à la Ve République.

  • Les petites villes et le monde agricole : France, XIXe siècle

    Corinne Marache

    • Pu de rennes
    • 25 November 2021

    Ce livre étudie les liens multiformes et souvent méconnus que les petites villes françaises du XIXe siècle, trop délaissées par l'historiographie, entretiennent avec les territoires agricoles. En quoi les transformations du secteur agricole de ce siècle qui a connu de profondes mutations sont étroitement liées aux actions menées par des acteurs et structures des petites villes ? Comment ces transformations contribuent-elles en retour aux changements socioéconomiques et architecturaux des petites villes ?

    De nombreux artisans et commerçants, mais aussi les médecins, vétérinaires, pharmaciens, notaires, juges de paix, percepteurs, etc., participent au processus de modernisation agricole tout en vivant dans les petites villes. Points de rencontre entre différents représentants du monde agricole, elles hébergent maintes structures au service de sa modernisation. Carrefours de communication et d'échanges, elles représentent des lieux stratégiques de consommation, commercialisation, transit, transformation et valorisation des productions agricoles. Les petites villes du monde rural sont profondément imprégnées par le secteur agricole, qui rythme nombre de leurs activités et façonne leur morphologie, à l'heure où elles se calquent pourtant sur un modèle urbain en plein essor. Campagnes et petites villes sont bien les parties complémentaires d'un tout, d'un système productif inscrit dans un territoire composite et interdépendant, qui ne saurait être réduit à un rapport dominant-dominé.

  • Comparée à d'autres groupes sociaux, la noblesse d'Ancien Régime a davantage de moyens et de raisons d'émigrer. Certaines familles, parmi les plus puissantes, disposent d'une envergure européenne et cosmopolite qui leur permet de faire carrière dans différents pays. D'autres encore prennent la route de l'exil pour fuir les persécutions qu'elles subissent dans leur pays natal.

    La France est particulièrement touchée par cette mobilité internationale : elle connaît une forte émigration, provoquée notamment par les conflits religieux des XVIe-XVIIe siècles et la répression de la communauté protestante ; mais elle bénéficie également d'une abondante immigration nobiliaire, portée par l'attractivité des carrières qui s'offrent dans l'administration et l'armée royales.

    Les flux sont intenses avec l'Empire et l'Europe centrale. Cet ouvrage les étudie donc de manière privilégiée, sur une longue durée de quatre siècles. Il permet de comprendre les espoirs des migrants, les conditions concrètes de leurs voyages et leurs capacités d'intégration dans les pays d'accueil.

empty