Littérature traduite

  • Quand on a les cheveux frisés, ça fait des noeuds, ça tire, ça fait mal ! Et puis, les princesses de contes de fées ont toujours les cheveux longs et raides...mais tristes ! Les petites nanas de Chris Raschka, elles, sont mignonnes à croquer, elles aiment s'amuser et, par-dessus tout elles ont des bouclettes et des idées de fêtes plein la tête. Leurs cheveux, elles en ont fait un jeu et les transforment à volonté. Nattes, tortillons, locks, macarons, cheveux courts, cheveux longs... Les frisettes, c'est vraiment chouette ! Une galerie de portraits plus vivants et attachants les uns que les autres. Un coup de pinceau très personnel mariant couleurs vives et pastel. Des dessins tout en rondeur et douceur, du mouvement suggéré par un trait de crayon sobre mais efficace. Le texte se lit comme une petite chanson accompagnant des illustrations qui ondulent et pétillent au rythme des pages et des cheveux des fillettes dans un univers de joie de vivre et de fête.

  • Ce livre raconte le voyage d'une goutte d'eau nommée Kaplia (qui veut dire goutte d'eau en russe).

    Ce voyage va se révéler bien plus étonnant qu'on ne pourrait s'y attendre.
    Tantôt la voilà qui vole sur un nuage, tantôt qui se fait avaler par une baleine dans l'océan, tournoie au-dessus de la ville, devient arc en ciel ou rosée du matin...
    Chacun a besoin de la voir apparaître mais voilà qu'elle se fait parfois vapeur, brume ou boule de neige.

    Kaplia nous entraîne avec elle dans un drôle de parcours plein de joyeux rebondissements, dans le ciel et l'océan, en ville et sous terre...
    Un livre pour découvrir les états et les transformations de l'eau, son importance pour la nature et pour l'homme.

  • Devant le singe émerveillé, le boa prend la décision de se mesurer.
    Le singe propose de l'aider :
    «Plies-toi en deux puis en quatre, c'est simple, ta taille est égale à deux fois ta moitié ou à quatre fois la moitié de ta moitié » Le boa n'est pas satisfait, il se sent entier et non pas moitié.
    Entrent en scène l'éléphanteau plutôt débonnaire et le perroquet très sûr de lui. «Pour mesurer un boa, dit-il, il faut commencer par la queue».
    Mais ne voyant plus la tête, le doute s'empare des trois animaux : et si le boa était déchiré ?
    Alerté par des sensations bizarres, le boa vient rappeler à ses amis qu'il désire être mesuré et non vérifié.
    Le perroquet a alors une idée lumineuse...

  • Sept poèmes de Daniils Harms, choisis pour leur liberté de ton. Les lions sont pris pour des serins, à moins que ce ne soit l'inverse, des cochons dansent la polka dans un cirque loufoque où les représentations de mouches savantes le disputent à une succession de numéros extravagants. Et bien d'autres affabulations qui raviront les enfants mais aussi les adultes, qui pourront y trouver un second niveau de lecture.

  • Chae insun est née en 1962 à hambaek en corée du sud. elle est titulaire d'une licence de littérature française obtenue à l'université de seungun. mère de deux filles, elle collabore depuis 1995 avec diverses maisons d'édition et a publié entre autres : l'oncle poutre, mon ami chai youngdae, promenade en vélo avec mon oncle, 12 petits canards, c'est trop, les raviolis d'une généreuse grand-mère ?
    Han byungho est né en 1962 à séoul en corée du sud, c'est en 1988 qu'il obtient son diplôme des beaux-arts tchouke en peinture orientale. depuis il a participé à plusieurs expositions internationales à téhéran et en italie notamment. en 2002, il reçoit le grand prix de la biennale of asian illustrations japan. il est également l'illustrateur de nombreux albums dont : les battoirs des lutins, le buffle et le fantôme, toto trouble fête et il neige des couleurs dont l'adaptation française est édité aux editions passage piétons.

empty