Nevicata

  • Sicile Nouv.

    La Sicile est un poème. Une terre monumentale, pétrie de son passé antique et de son héritage baroque. Une île rebelle, labourée par la mafia qui lui a causé tant de dommages. Imprenable Sicile, aujourd'hui transformée en modèle pour l'Italie moderne, où la culture a peu à peu repris ses droits et où Palerme s'affiche radieuse et ambitieuse. L'âme sicilienne vous étreint dès le détroit de Messine. Elle a le goût ténébreux des silences et des coulisses sombres, contés par les plus grands romanciers italiens. Mais elle porte en elle une joie qui irrigue et transforme l'Italie d'aujourd'hui.
    Ce petit livre n'est pas un guide. Il plonge dans la Sicile des Siciliens en vous donnant le goût de ses légendes. Parce que pour comprendre cette île, les mythes sont les meilleures balises.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Jean-Yves Frétigné, Francesco Giambrone et Leoluca Orlando.

  • Que veut dire être francophone ? Le fait de partager une même langue forge-t-il une personnalité et une société ?
    Depuis sa création en 1949, l'Organisation internationale de la Francophonie poursuit ce débat sans relâche et donne vie à la communauté mondiale des locuteurs du français. Mais faire ne suffit pas. Il faut s'interroger. Car la langue évolue. Elle dit le monde contemporain. Elle se retrouve dévorée, rongée, minée, métissée... pour mieux se déployer. L'âme de la francophonie existe et ses grands auteurs en sont les héros.
    Ce petit livre n'est pas un guide, ni un lexique.
    C'est une aventure au pays merveilleux d'une langue toujours réinventée, aux côtés de quelques-uns des plus grands écrivains de notre époque. Il dit leur passion du Français, mais aussi leurs désillusions, voire leur peur. La victoire des mots ne s'obtient pas toujours en chantant. Il faut, toujours, repartir à l'offensive. L'âme de la francophonie est celle d'un combat toujours mené au nom de la diversité et du respect de l'identité des peuples.
    Avec JMG Le Clézio, Barbara Cassin, Fawzia Zouari, Rithy Pahn, Dorcy Rugamba et Simon Njami.
    Avec la collaboration de Richard Werly.

  • 16056 îles : le chiffre, à lui seul, dit l'immense défi qu'est ce pays archipel nommé Indonésie. Un pays où la terre, à l'image de ses innombrables volcans, est aussi indomptable que les mers qui l'entourent. « Tanah Airku » ou « Ma terre-eau » : l'hymne national indonésien témoigne de cette fusion unique entre les éléments que les peuples de l'archipel ont appris tant bien que mal à dompter. Avec, en réponse à ce relief kaléidoscope, une mosaïque d'ethnies que l'Islam, religion ultra- majoritaire, revendiquée par 88 % de la population, a davantage épousé qu'unifié.
    La Reine des mers du Sud a toujours fait battre le coeur des puissants. Ses épices furent, pendant des siècles, l'aimant du commerce mondial. Ses détroits sont stratégiques. Son immense territoire fait du premier pays musulman du monde l'une des clefs de voûte de l'Asie-Pacifique. « Ma terre-eau » : comprendre l'Indonésie exige de décrypter cette relation unique entre ses peuples et les éléments, à commencer par ce sol si fertile qui servit, depuis toujours, la domination de Java.
    Ce petit livre n'est pas un guide. Mais d'île en île, au plus prés des peuples, il dit la magie de l'Indonésie

  • Europe

    Richard Werly

    Le drapeau bleu étoilé de l'Union européenne est déchiré. Le divorce chaotique du Brexit et les incertitudes qui pèsent sur la relation future entre le Royaume-Uni et l'Union font souffler un vent mauvais sur l'idée d'une Europe unie, où la souveraineté partagée est un dessein assumé.

    Laisser, dans une telle tempête, s'éteindre les étoiles d'une Union forgée à partir des années cinquante pour sortir de l'engrenage des guerres et des rivalités mortelles, serait la pire des renonciations. Il nous était impossible, dans cette collection L'âme des peuples, conçue en pleine crise financière européenne pour permettre de mieux de mieux ajuster notre regard sur les pays, villes et régions qui nous entourent, de ne pas relever le défi.

    Ce petit livre n'est ni un guide, ni une énième profession de foi, mais il est une flamme que nous voulons entretenir et souffler sur les braises d'un rêve européen.

  • Ecosse

    Samake Assanatou

    Comment parler de l'Écosse à l'heure où l'avenir du Royaume-Uni reste empoisonné par son départ de l'Union européenne, et les tensions qui en résultent ?
    Comment raconter cette passion nationale écossaise qui étreint depuis des décennies ce pays qui n'en est pas un, mais qui se vit déjà à part, loin de Londres et prêt à larguer ses amarres britanniques ?
    La réponse apportée ici est celle de la vie quotidienne, des paysages, des mythes qui font l'Écosse. Ils sont le soubassement de cette identité accrochée, depuis l'Antiquité, au fameux mur d'Hadrien qui sépare l'Écosse de l'Angleterre. Impossible d'écrire sur l'Écosse sans parler des Écossais et s'efforcer de les comprendre. Leur environnement, leurs ressources (halieutiques et, plus récemment, pétrolières) les ont façonnés. L'emblème national n'est pas la Licorne pour rien. Cet animal mythique aux pouvoirs extraordinaires est celui que les Écossais, dans les temps anciens, réussirent à dompter. C'est dire leur force, leur ténacité, leur brin de folie aussi...
    Ce petit livre n'est pas un guide. Il dit l'imaginaire écossais et les réalités d'une terre qui a toujours arraché son destin au climat, à la mer et à la pierre. L'Écosse est un tempérament qu'il vous faut éprouver pour vraiment l'apprécier. Parce que pour comprendre les Écossais, il faut d'abord apprendre à dissiper ce brouillard qui est en eux.

  • Un petit livre pour un petit pays. Mais comment raconter, en si peu de pages, cette insatiable soif de vivre du peuple libanais ? Comment raconter ce Liban si souvent bousculé, envahi, menacé, dépecé, et aujourd'hui confronté à l'afflux de millions de réfugiés en provenance de Syrie, ce voisin qui jadis mit Beyrouth à sa botte ? Le Liban est une passion. Une raison d'être que son territoire, accolé à celui d'Israël, dissimule souvent mal, tant s'entremêlent sur cette terre des destins opposés, jetés les uns contre les autres lors de la guerre civile qui poussa vers l'exil - une fois de plus - des centaines de milliers de Libanais. Sa géographie, magnifique combinaison de plaines, de montagnes et de forêts de cèdres, est un écrin pour le coeur d'une nation que tout pourrait diviser, mais qui toujours a su ressusciter. Ce petit livre dit les souffrances, les divisions religieuses, l'héroïsme de certains et les doutes des autres. Car le Liban est un pays vivant et qui se bat.

  • L'âme du Sénégal est marchande. Le commerce coule ici comme le fleuve. Il nourrit les espoirs, porte les familles, relie les émigrés à leur terre, lance vers l'Europe et les États-Unis une jeunesse prête à tout pour s'en sortir. Les Sénégalais sont fils de l'esprit et des échanges. Les confréries veillent sur un islam « noir » empreint de soufisme et d'animisme, permettant dans un rapport d'équilibriste avec le pouvoir, résolument laïc, de faire prévaloir la paix sociale et de contenir l'essor du radicalisme. Dakar est un poumon commerçant et démocratique. Une rente aussi, car le Sénégal vit de son modèle depuis son indépendance. Le soutenir revient à porter à bout de bras un pays qui, jusque-là, s'est refusé à sombrer dans les successions politiques violentes. Le Sénégal est un rythme que la langue wolof sert à merveille. Cette Afrique-là est celle de l'ouverture après avoir été, aux mains des esclavagistes et d'une métropole peu reconnaissante envers ses « tirailleurs », celle de toutes les blessures. Ce petit livre n'est pas un guide. Il vous promène de Dakar à Ziguinchor, sur les rives du fleuve Casamance. Et au fil de ces pages, l'âme du Sénégal se découvre comme jamais. Un grand récit suivi d'entretiens avec Mamadou Diouf, Fatou Sow et Wasis Diop.

  • Valais Nouv.

    Valais

    Guy Mettan

    Ce canton est un miracle suisse. Niché au coeur des Alpes, jaloux de ces sommets parmi les plus beaux de l'Helvétie, la Valais a l'indépendance arrimée à ses crêtes. Les Valaisans forment une confrérie. Réputés solidaires, ombrageux et téméraires, ils ont fait de leur terre le royaume de l'or blanc, où les côteaux alimentés par l'eau des glaciers et gorgés de soleil se couvrent de vignobles à faire palir les meilleurs terroirs d'Europe. Guy Mettan a sillonné le « Vieux pays » sous tous ses angles, par tous ses sentiers. Il en fait le portrait attendri d'une terre résolue à préserver sa chère identité et sa très montagnarde personnalité.

    Ce petit livre n'est pas un guide. Il raconte le Valais comme on l'arpente : pierre par pierre, vallée par vallée, à l'écoute des subtiles différences linguistiques. Parce que pour comprendre cette république des glaciers, l'important est de ne jamais laisser fondre l'attachement qui vous liera vite à ses sommets.

  • La renaissance est un art colombien. Ces jours-ci, les quartiers touristiques de Bogota, les remparts de Carthagène et même les contreforts de Medellin ne sont plus des zones dangereuses. La Colombie semble, du moins vue de l'extérieur, en passe de se réconcilier avec elle-même. L'actualité n'y est plus, chaque jour, scandée par les narcos, les prises d'otages et les méfaits des paramilitaires. La jungle s'est refermée sur les guérilleros. La paix tente de survivre dans ce climat de méfiance absolue engendré par tant d'années de guerre.
    Ce petit livre n'est pas un guide. Il a pour but de décoder pour vous ce pays de mélodies, de tragédies et d'épopées si bien conté par Gabriel Garcia Marquez, sa jungle amazonienne impénétrable, son héritage si lourd à porter depuis sa conquête par les Espagnols et sa passion révolutionnaire instillée par Simon Bolivar.
    Viva Colombia !

  • Ce grand pays regorge de richesses. Mais ce sont ses luttes qui l'ont façonné. Sans cesse, les SudAfricains ont dû se battre. Contre l'apartheid et pour leur liberté bien sûr. Mais aussi contre les éléments, les antagonismes communautaires, les inégalités sociales criantes qui noient malheureusement cette « nation arc -en-ciel » dans un tourbillon de violences. Comprendre l'Afrique du Sud exige à la fois de connaître et d'oublier Nelson Mandela. Ce dernier est partout. Gravé dans l'imaginaire mondial comme le héros d'une émancipation obtenue dans la paix. Mais les SudAfricains « nés libres » dénoncent une liberté inachevée. Le pays vit au fil de ses convulsions. Il se cabre à la manière des fauves de ses parcs naturels ou des flots rugissants du Cap de Bonne-Espérance. Ce petit livre n'est pas un guide. L'Afrique du Sud a fait l'objet de nombreux ouvrages détaillés de voyage. Mais il raconte l'âme d'un peuple qui souffre et vit en même temps. Parce que pour le comprendre, il faut avoir entendu le cri de sa terre fracturée, et si souvent blessée. Un grand récit suivi d'entretiens avec Peter Delius, Sisonke Msimang et Nomfundo Mogapi.

  • L'Alsace est un déchirement. Ou plutôt un trait d'union. Tout au long de son histoire, cette région « Janus » tiraillée entre France et Allemagne a souffert des douleurs des grandes fractures européennes, et célébré l'unité du continent par sa culture, sa joie de vivre, et l'ambition de Strasbourg, sa capitale. L'Alsace, dont les cabaretiers ont toujours rythmé la vie publique, est d'abord une volonté : celle de ses habitants d'affirmer, envers et contre tous, leur identité métisse et pourtant si française. Ce pays du milieu dit la France, car elle est sa fenêtre sur l'autre Europe : protestante, germanique, dure au mal, où la rigueur du climat cesse lorsque s'ouvrent les portes des winstubs. Elle dit aussi le vieux continent, dont elle porte les blessures en elle. Ce petit livre n'est pas un guide, même s'il promène le lecteur au fil des contreforts alsaciens, jusque dans ses typiques marchés de Noël ! Il dit l'âme de l'Alsace et celle des Alsaciens. Parce que pour comprendre ce peuple-là, romantique et taiseux, il faut d'abord apprendre à l'écouter. Un grand récit suivi d'entretiens avec Roger Siffer, Georges Bischoff et Pascale Erhart.

  • Les Japonais vivent au présent. Le drame du tsunami de mars 2011 reste une plaie ouverte, mais le Japon, pugnace, regarde déjà ailleurs. Ce pays est un art de vivre. Un écheveau de règles souvent tacites mais incontournables, qui font du quotidien un rituel bien réglé.

    Qu'est-ce qu'être Japonais aujourd'hui ? Comment évoquer le Japon de ce siècle sans comprendre que son dessein se fracasse aujourd'hui sur la Chine, sur fond de surenchères nationalistes réciproques ?

    Ce petit livre plonge le lecteur au coeur de traditions millénaires, pointe les transformations, souligne les fractures. Pour découvrir un Japon vécu de l'intérieur.

    Récit suivi d'entretiens avec Pierre-François Souyri (Le Japon est devenu un géant économique mais est resté un nain politique), Chikako Mori (La société japonaise s'ouvre lentement à la mondialisation) et Keiichiro Hirano (Au Japon, la préservation de la cohésion sociale prime sur la liberté de penser de l'individu).

  • Qui peut ne pas aimer Séville ? La vieille capitale andalouse est un chaudron de passions. Les grands auteurs, de Cervantès à Bizet, se sont appropriés son âme. Ils en ont fait un mythe, le lieu par excellence d'impitoyables tragédies amoureuses où les normes sociales, le blasphème, le souvenir des chevaliers errants se confondent avec son architecture flamboyante.
    Ce livre est un récit passionné. Le récit d'un amoureux des passions impossibles. Auteur du superbe La prière des poètes consacré à l'Iran dans notre collection, Jean-Pierre Perrin a choisi de raconter sa ville de coeur au rythme de la région qui l'entoure. Car Séville est un creuset. Un décor urbain incandescent qui vous fait chavirer. Sur les rives du Guadalquivir, l'Andalousie vous happe pour ne plus vous lâcher. Les faubourgs de Triana où vivait Carmen, les majestueuses arènes de la Maestranza, la manufacture de tabac... Tous ces lieux sont comme les pages d'un livre. Ils disent plus qu'une histoire. Ils disent l'âme d'un peuple andalou et sévillan dont les folies ont toujours irrigué l'Espagne.
    Ne vous attendez pas à un guide. Cet ouvrage est un décodeur. Il vous raconte l'amoureuse tragédie de Séville et celle qui sommeille en chacun d'entre nous. Cette cité et ses légendes sont le miroir de nos propres tourments.

  • L'Iran est un jardin que les mots font fleurir. Sous les coupoles des mosquées d'Ispahan et des mausolées de Chirâz, une somme de fascinantes contradictions persanes est à l'oeuvre.

    Les Iraniens aiment les sciences et sont superstitieux. Ils sont mystiques et amoureux des plaisirs plus terrestres. L'Iran des poètes est celui du pardon. Mais l'Iran des juges islamiques condamne à mort le plus grand nombre de mineurs au monde. Les omniprésents mollahs y sont sans cesse moqués, affublés de sobriquets ridicules, maudits, voire insultés. Mais peu d'Iraniens voudraient qu'ils disparaissent de leur paysage.

    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est un décodeur. L'Iran est un poème persan dont ces pages vous aident à saisir les dérangeantes ambiguïtés. Il dit l'âme d'un pays qui, de tout temps, a figuré au panthéon des voyageurs. Il explique le mystère et les secrets d'un grand peuple. Parce qu'en Iran, comprendre n'est qu'une étape sur le sinueux chemin des sentiments.

    Récit suivi d'entretiens avec Clément Therme (Comment les mollahs ont fabriqué l'homo islamicus) et Leili Anvar (Le mythe de la Taverne).

  • La Crète est bien plus qu'une île. Elle s'est longtemps rêvée centre du monde. L'Antiquité en fit l'un de ses épicentres. Le Minotaure a, dans le labyrinthe de ses montagnes, forgé un mythe que nous avons tous croisé. Les Crétois sont les enfants de Zeus, battus par les vents marins, modelés par une terre âpre mais nourricière. Puis les Crétois ont ouvert les portes de leur île au tourisme, parfois de manière trop brutale. Sa culture, sa musique, ses moeurs se sont métissées dans le grand bain des vacanciers éperdus de paysages.
    La Crète est une Grèce à part, dont le coeur bat loin, bien loin d'Athènes. Mais de cette Grèce et du monde héllénique, elle est indissociable. Les mystères insulaires sont ceux des clans, des familles, de traditions que la modernité ébranle sans jamais parvenir à les déverrouiller.
    Comprendre l'âme de la Crête oblige à regarder ses rivages autrement, à feuilleter les partitions de ses chants traditionnels et de ses légendes comme les pages de ce petit livre-décodeur : en se laissant porter par la liesse de Zorba. Et par sa liberté.

  • Immense pays. Immenses ressources. Immenses défis. Pour le visiteur, condamné à ne découvrir qu'une infime partie de ce territoire géant, le Brésil est une aventure en soi. Mais qui connaît les Brésiliens sait que cette immensité géographique, source d'infinis métissages, leur colle aussi à la peau comme une seconde nature. Musique, émotions, passions, football...
    Réussites, richesses, inégalités sociales, opportunités...
    Tout, sur cette terre conquise par une poignée de colons, où la déforestation à grande échelle de l'Amazonie côtoie l'explosion urbaine sans précédent de Sao Paulo ou de Rio de Janeiro, se joue en dehors des cadres habituels. Sa miraculeuse renaissance, synonyme de développement économique et d'aspiration géopolitique, ne sera jamais linéaire.
    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est un décodeur.
    Au fil d'un récit nourri par les multiples voyages qu'il a effectué tout au long de sa vie dans le pays, l'auteur nous donne à voir et à comprendre pourquoi le Brésil est si différent. Et pourquoi, des rivages d'Ipanema aux profondeurs indigènes de la forêt tropicale en passant par ses stades mythiques, il nous dit tant sur nousmêmes, nos désirs et nos limites.

  • Et si la crise économique qui terrasse le pays accouchait d'un nouveau miracle grec ? Partout, de l'anarchique Athènes aux îles les plus touristiques de la mer Égée, une nouvelle odyssée hellénique prend forme. Au culte du palikare, ce héros romantique de la lutte pour l'indépendance, succède aujourd'hui une volonté de ne plus se laisser étouffer par les clans politiques, le clientélisme et la corruption.

    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est un décodeur. Il revisite, d'abord à travers un récit riche en anecdotes et en souvenirs poignants, puis à l'écoute de grands intellectuels, les clichés sur une Grèce désemparée. Sans rien cacher des responsabilités politiques des gouvernements successifs et sans masquer l'ampleur du défi posé par l'émergence des extrémismes. Un voyage culturel, linguistique, épicurien et historique pour mieux connaître les passions grecques. Et donc mieux les comprendre.

    Un grand récit suivi d'entretiens avec Tassos Anastassiadis (historien), Thomas Maloutas (sociologue) et Petros Linardos (économiste).

  • Il faut entendre l'aspiration de nombreux Catalans à l'indépendance. Entendre ne veut pas dire comprendre. Encore moins accepter. Entendre, c'est regarder en face les méandres du passé d'une Espagne bien moins monolithique que son élite madrilène ne l'affirme. La Catalogne n'est pas un rêve dénué de sens et de réalité. Une force existe dans cette région qu'irrigue la puissante Barcelone.
    Elle transcende la barrière naturelle des Pyrénées.
    Elle agite l'arrière-pays, réveille les traditions ancestrales et vit au rythme d'une langue symbole d'identité.

    Cette Catalogne-là n'est pas celle des harangues politiques. Elle ne se résume pas à un référendum ou au destin personnel de militants incarcérés. Elle forme un brasier de passions, enracinées dans l'histoire et les blessures d'hier. Avec les archivistes de la guerre civile, l'auteur a parlé dissimulations, mensonges et omissions impardonnables héritées des années noires du franquisme. Avec les élus catalans, l'échange s'est fait rugueux sur les questions de corruption. Avec le peuple catalan enfin, les interrogations n'ont cessé de fuser. Comment ? Pourquoi ? Quelle indépendance ?
    Ce petit livre n'est pas un récit au fil des paysages de la Catalogne. Il se lit comme une enquête. Il est un décodeur des passions espagnoles. Parce que l'identité, en terre ibérique, est une quête toujours recommencée.

  • Qu'est donc le « pays breton » ? Ce simple mot évoque un folklore de musiques celtiques, une langue revigorée, une bannière reconnaissable entre toutes, une terre de granite et de landes. En Bretagne, on peut distinguer bien des « pays », liés aux évêchés traditionnels, forgés par les villes phares ou délimités par les cinq départements qui forment la Bretagne historique.

    Mais la géographie de ce promontoire du bout de l'Europe imprègne son âme. Le sens de la fête et le goût de la révolte y flirtent avec l'appel du grand large, des chemins creux et des plus beaux voiliers du monde. Les chapelles du Morbihan accueillent la création contemporaine tout en maintenant la Culture des Pardons. Le Festival interceltique de Lorient voisine avec les Transmusicales de Rennes et les Étonnants Voyageurs de Saint-Malo.

    Bienvenue dans cette terre bretonne où la soumission catholique d'antan s'est toujours accompagnée d'une résistance à la violence des puissants. Ce petit livre décodeur n'a qu'une ambition : vous convaincre, une fois de plus, d'y jeter l'ancre.

    Un grand récit suivi d'entretiens avec Céline Chanas (La Bretagne s'est construite dans son rapport au monde. Nous devons restituer cette dimension), Jean-Guy Le Floch (Le retour aux sources est un sentiment qui taraude tout Breton) et Youn Kamm (Nous sommes dans des démarches de métissage, d'ouverture, de découverte et de curiosité permanente).

  • Comment est-on Espagnol ? Au pays de Don Quichotte, où résonne à chaque victoire sportive un hymne national sans paroles, la question taraude une communauté nationale minée par des identités régionales de plus en plus affirmées. Comment répondre à cette interrogation, nourrie, à des siècles d'intervalle, par l'héritage des invasions musulmanes et de la reconquista, par les mensonges franquistes ou le grand gaspillage des aides européennes ?
    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est un décodeur. Il revisite, d'abord à travers un récit découpé en tableaux soignés de la société espagnole, puis à l'écoute de grands intellectuels, les clichés sur une société bousculée par la prospérité, la modernité et aujourd'hui par la crise. Un voyage au gré de personnages forts et de lieux marquants, pour mieux connaître les passions espagnoles. Et donc mieux les comprendre.

    Un grand récit suivi d'entretiens avec José Alvarez Junco (historien), Angeles Carmona (Présidente de l'Observatoire de la violence domestique et de genre au sein du Conseil général du pouvoir judiciaire espagnol) et Joan Botella (universitaire et politologue catalan).

  • Le Royaume-Uni existe-t-il encore ? En optant pour un divorce avec le continent, salué comme une revanche historique par la presse nationaliste et les milieux populaires, l'Angleterre est revenue sur le devant de la scène. Demain, peut-être, cette terre sera de nouveau divisée, laissant Londres dériver vers sa nostalgie d'empire, ses rêves de commerce mondialisé et les mirages de la puissance financière d'une City, devenue la colonne vertébrale d'une nation fracturée, à l'intérieur de laquelle beaucoup d'Anglais ne parviennent même plus à se comprendre.

    Être ou ne pas être Anglais. S'affirmer Anglais. Penser Anglais. Tel est le défi de ce territoire exigu dont le destin moderne s'est, paradoxe absolu, toujours confondu avec celui du monde.

    L'Angleterre n'est pas qu'une équipe de football ou de rugby. C'est un pays qui aspire à redevenir lui-même à une époque où tant de repères nationaux sont brouillés. Parce que derrière le non des Anglais à l'Europe se cache, ni plus ni moins, la difficile quête de leur identité.

    Récit suivi d'entretiens avec Norman Davies (La dissolution du Royaume-Uni est inéluctable) et Jon Henley (Deux Angleterre cohabitent sans se voir).

  • D'abord des paysages. Ensuite un envoûtement.
    Le Kenya, c'est cette fracture géologique de la grande vallée du Rift que le visiteur se prend comme un coup de poing, dès la sortie de Nairobi. L'Afrique en miroir.
    Toute l'Afrique, résumée dans l'histoire d'un pays et dans ses convulsions depuis l'indépendance. Le Kenya est un mythe entretenu par les images de films romantiques et de récits de voyage. Mais dans ses soutes, la fureur n'a jamais été contenue. Les rages ethniques, politiquement exploitées, sont toujours à fleur d'actualité. La mémoire des massacres coloniaux y reste vive. L'ambiance coloniale des clubs si britanniques ne pourrait être plus trompeuse.
    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est une odyssée africaine, une plongée, page après page, dans le coeur du continent noir.

  • Vous avez laché les amarres avec l'Europe. Le vieux continent est derrière vous. Ici Buenos Aires, la métropole qui incarnait encore, jusque dans les années 60, tous les espoirs de réussite et d'aventure pour des millions d'émigrés venus de Pologne, d'Italie ou d'Allemagne.
    Bienvenue en Argentine, où le drame semble se lover dans les moindres recoins. Ici, la passion s'étale. Les frontières sont un mythe. La politique, depuis Juan et Eva Peron, y est un film, souvent de série B. La faillite financière rode toujours. Diego Maradona pourra-t-il sauver d'un nouveau but somptueux, l'Argentine blessée par des décennies d'incurie et de populisme ? Le fantôme du « Kid » du quartier populaire de Caminito pèse aussi lourd sur les esprits que les tangos déchirants de Carlos Gardel.
    L'âme de l'Argentine est un long sentier enneigé de Patagonie. Elle parcourt les vignobles pentus de Mendoza et se fracasse dans le ressac des magnifiques chutes d'Iguazu. Elle vous fait frisonner mais engendre une envie folle d'y retourner, pour retrouver ce pays des confins et ces lieux mythiques, comme le café aux trente-six billards du grand José Luis Borges.
    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est un décodeur. Il raconte, au gré d'une plume passée comme un pinceau sur les réalités d'un pays en pleine convulsion, les hauts et les bas d'une nation torturée. Pour mieux en raconter les passions. Et pour mieux vous les faire partager. Sur un air de tango !

empty