Lucien Souny

  • Léo mallet disait de ce livre : " c'est l'un de mes préférés ".
    Et le père de nestor burma ajoutait : " voilà un roman apocalyptique que je mets au même niveau que j'irai cracher sur vos tombes. je me demande même s'il n'est pas un peu au dessus ". frénésie, fureur, sexe, débauche, stupre, assassinat, forfaiture... le paris d'henri vernes est effectivement " apocalyptique ". a la lisière du livre d'espionnage, du policier, du récit de guerre et du texte érotique, ce roman pétri de mots, dans lequel chaque phrase donne le tournis, annonce bien l'oeuvre si originale du grand écrivain belge et la naissance prochaine de ses deux célèbres héros, bob morane et bill ballantine.
    Très recherché par les collectionneurs et les admirateurs de vernes, la belle nuit pour un homme mon, écrit en 1947 et publié en 1949, n'avait, à ce jour, jamais été réédité.

  • Troublantes apparitions, hallucinations en chapelets, peurs et légendes l'univers si particulier de claude seignolle est là.
    Mais, cette fois, le " rassembleur de moeurs, traditions, croyances et récits des campagnes françaises " va plus loin dans la géographie et dans le temps, il nous entraîne, par les collines de l'est, à la rencontre de noces pour le moins diaboliques en des jours où, de la lorraine au wurtemberg, flottait la croix gammée. un prisonnier nu dans l'hiver, des loups en uniformes, un peintre pickpocket, un staline momifié en christ sacrilège, un curieux régiment qui défile en musique dans les rues de hambourg un jour de 1958...
    Tels sont quelques-uns des personnages de ce livre sorti de l'oubli. et nous les suivons dans leur monde où le " vrai " et le " faux ", comme toujours avec claude seignolle, nous mènent, avec le ravissement de l'effroi, jusqu'aux confins du fantastique.

  • Joseph Vacher n'avait pas volé son terrible surnom d'Eventreur de bergères. Guillotiné en 1898, celui qui, au cours de ses errances à travers la France, violait, tuait et mutilait atrocement bergères et bergers, fut le premier tueur en série français. A ce titre, il inspira écrivains et cinéastes, parmi lesquels Bertrand Tavernier pour Le juge et l'Assassin avec Michel Galabru et Philippe Noiret. Mais, c'est l'ouvrage que lui consacra, après l'avoir contraint aux aveux, le juge d'instruction Emile Fourquet qui éclaire le mieux sa personnalité si étrange et sa croisade sanguinaire. Paru en 1931, devenu introuvable, le voici aujourd'hui réédité. Et c'est peu dire qu'au fil des pages, on frémit encore d'horreur...

  • un jules verne peut toujours en cacher un autre ! qui sait aujourd'hui que l'auteur de cinq semaines en ballon et du voyage au centre de la terre était fasciné par la littérature fantastique ? et qu'il vouait à edgar poe une admiration inconditionnelle ? veut-on s'en convaincre,
    il suffit de se laisser envoûter par ces six nouvelles, écrites à différents moments de sa vie, réunies ici pour la première fois.
    tenez, commencez donc par maître zacharius ou l'horloger qui avait perdu son âme et poursuivez par une fantaisie du docteur ox. pas l'ombre d'un doute. a l'instar de maupassant, nerval et gautier, jules verne, aussi hallucinant qu'halluciné, est bien un " arpenteur de l'étrange ".

  • " aimons la caresse savoureuse comme le vin qui grise, comme le fruit mûr qui parfume la bouche, comme tout ce qui pénètre notre corps de bonheur.
    aimons la chair parce qu'elle est belle, parce qu'elle est blanche et ferme, et ronde et douce, et délicieuse sous la lèvre et sous les mains. " au passant est omniprésente dans ce recueil, qu'il soit question d'une petite comtesse énamourée, d'une femme du monde aux sens aigus, d'une paysanne naïve ou rouée, d'une courtisane un peu fanée ou d'une soubrette délurée. mais qui est le gibier et qui est le chasseur ? maupassant, grand séducteur, n'est pas dupe : souvent, pour ne pas dire toujours, c'est la femme qui choisit ! ce choix des plus beaux textes coquins de maupassant, des gentillets aux franchement osés, présente une galerie inoubliable de femelles et de mâles de toutes sortes.
    voilà qui déjà aurait été d'un grand intérêt, mais une des qualités de ce recueil est de présenter aussi des inédits. guy de maupassant, l'écrivain qui aimait les femmes... mais attention, il nous prévient : " un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. "

empty