Librairie Generale Francaise

  • « Le train est aussi dangereux que le paquebot», dit Hercule Poirot...


      Le lendemain, dans un wagon de l'Orient-Express bloqué par les neiges yougoslaves, on découvre le cadavre d'un Américain lardé de douze coups de couteau.


      L'assassin n'a pu venir de l'extérieur : voici donc un huis clos, le plus fameux, peut-être, de toute la littérature policière, où, pour mener son enquête, le petit détective belge a le choix entre une princesse russe, une Américaine fantasque, le secrétaire de la victime, un couple de Hongrois distingués, l'inévitable colonel de retour des Indes, les domestiques de ce beau monde et le contrôleur du wagon.


      Un meurtre incompréhensible, à moins qu'on ne puisse établir que tous ces voyageurs sont moins étrangers les uns aux autres qu'ils ne veulent bien le prétendre...

  •  Ça n'est pas très joli de voler son fiancé à sa meilleure amie pour se marier avec lui. Et même si l'amie en question semble se résigner, la ravissante et riche Linnet Ridgeway a bien des raisons d'être inquiète... Surtout quand le hasard les rassemble, pour une croisière sur le Nil, avec d'inquiétants personnages, dans une lourde atmosphère de sensualité et de cupidité.

       Un petit revolver, un crime étrange, une énigme de plus à résoudre pour un passager pas comme les autres : Hercule Poirot.

  • Cela fait tout juste un an que le mari de Mrs Ferrars est mort. D'une gastrite aiguë. Enfin, c'est ce qu'il semble. Après tout, les symptômes de l'empoisonnement par l'arsenic sont presque les mêmes...


      Hier, Mrs Ferrars est morte à son tour. Une trop forte dose de véronal. Suicide ? Allons donc! Elle était encore jeune et très riche...


      Et puis, aujourd'hui, Mr Ackroyd a été assassiné. Cette fois, le doute n'est pas permis. Mais pourquoi ? Bien sûr, Mrs Ferrars et Mr Ackroyd paraissaient fort bien s'entendre. Surtout depuis la mort du mari. Mais de là à dire... Non, ce n'est pas possible... En tout cas, ce n'est pas si simple...

  • Dans ce livre nous retrouvons des héros familiers aux lecteurs d'Agatha Christie : Tommy et Tuppence Beresford qui, par goût de l'aventure, fondèrent une agence de détectives privés.

    Ils ont vieilli et, retirés des affaires, ils goûtaient des jours paisibles jusqu'au moment où ils se rendent au " Coteau ensoleillé ", maison de retraite pour personnes âgées où vit une tante de Tommy, Ada. Tante Ada s'éteint doucement et une pensionnaire - Mrs Lancaster - part dans des conditions si mystérieuses que Tuppence est intriguée. Malgré les moqueries de son mari, elle décide de retrouver cette Mrs Lancaster.

    Lorsque Tommy rentrera chez lui après avoir assisté à une conférence, ce sera pour apprendre que sa femme n'est pas revenue de la mission qu'elle s'est imposée.

  • Les amis de miss Marple ne s'y attendaient guère... Comment ! La délicieuse vieille demoiselle est un amateur averti de mystères inexpliqués, problèmes insolubles et autres morts peu naturelles ? Qui l'eût cru ? Dire qu'on ne la pensait capable que de bavarder et tricoter !
    Et voilà que, du fond de son fauteuil, miss Marple résout les énigmes les plus déconcertantes ! Mais d'où lui vient ce talent caché ? La paisible miss Marple n'a jamais quitté son village !... Justement ! Un village est un excellent sujet d'étude, pour qui aime exercer ses facultés de déduction. Et la nature humaine n'est-elle pas partout la même oe Traduction nouvelle de Sylvie Durastanti.

  • Ces douze nouvelles n'appartiennent pas à proprement parler à la littérature policière, mais toutes traitent avec brio de situations étranges, ou évoluent autour d'un meurtre.

    Chacune, dans sa brièveté, est une comédie complète, ou un drame, et aucune ne ressemble aux autres, sinon que la plupart, quel que soit le mystère qu'elles distillent, s'achèvent sur un éclat de rire.

    Ce recueil a déjà été publié sous le titre Douze nouvelles.

  • Une enquête sur les Quatre ? Quels Quatre ? S'agit-il d'un quatuor musical ? Des Quatre Grands ? Du Pacte à Quatreoe Oh non ! Tout cela ne saurait constituer matière à enquête pour l'illustrissime Hercule Poirot... Et les Quatre en question sont des adversaires à sa mesure : un quatuor criminel ! Une bande de criminels internationaux dont le but n'est rien moins que de s'assurer la domination du monde... Bigre ! Voilà des ennemis comme le célèbre détective n'aurait osé en rêver... Et une rude bataille en perspective !

  • Un meurtre futur reflété dans un miroir; un héritier gênant changé en matou docile; une religieuse qui tue à distance et à volonté...


      Ces histoires-là auraient pu être des énigmes policières; elles en ont la construction, le suspense... Pourtant, les limiers de Scotland Yard y chercheraient en vain les indices chers à leur coeur Ici, point de traces de pas, d'emplois du temps truqués ou de mégots tachés de rouge. Les Esprits sont bien au-dessus de ces contingences qui nous turlupinent, nous, simples mortels...

  • Témoin à charge a été porté à l'écran en 1957 par Billy Wilder avec Marlène Dietrich, Tyrone Power et Charles Laughton.
    Comme dans les sept autres nouvelles qui composent ce recueil, les coupables , par amour de l'argent, par jalousie, échafaudent des machinations compliquées...
    Tous, à un moment ou à un autre, dissimulent leur identité sous des dehors trompeurs... Mais Hercule Poirot est là...
    Et le petit détective belge voit au-delà des déguisements et des apparences...

  • Le colonel Bentry est contrarié : on l'a tiré de son sommeil pour lui faire constater un fait particulièrement vexant : une jeune femme, inconnue de lui, a été trouvée étranglée dans sa bibliothèque... Venir ainsi se faire assassiner chez les gens ! D'autant que la jeune personne porte une toilette tape-à-l'oeil, du satin bon marché et des paillettes ! Tout à fait déplacé dans la bibliothèque aristocratique du manoir...

    Cruelle énigme pour la police. Heureusement, le manoir des Bentry est voisin de Sainte-Mary-Mead, le village de Miss Marple. C'est le bon sens de cette sympathique vieille dame qui, une fois de plus, permettra de trouver la solution.

  • Christmas Pudding, Le Souffre-douleur, Le policeman vous dit l'heure : trois nouvelles parmi d'autres, trois facettes de l'ingéniosité et du talent d'Agatha Christie. Où dissimuler, un soir de Noël, un rubis gros comme un bouchon de carafe - dérobé à un prince oriental ? Quelle foi ajouter à l'intuition de cette lady qui prétend savoir, contre toute vraisemblance, qui est l'assassin de son mari ? Comment commettre un crime dans un jardin, alors qu'on vous a enfermé à double tour dans votre chambre ? Hercule Poirot et Miss Marple ont réponse à tout...

  • Miss Marple est-elle l'incarnation de Némésis, la déesse grecque de la vengeance et de la justice ?

      Cet étrange, ce passionnant roman d'Agatha Christie n'est pas tout à fait comme les autres. Son héroïne a vieilli, mais sa longue expérience de la vie lui permet, en partant de zéro, de ésoudre un problème qui paraît insoluble.

  •  On en fait des mystères autour de la belle Mrs Leidner ! Elle est souffrante , paraît-il. Sujette à des crises... Voilà qui est vague. Quel genre de crises ?
    Personne ne semble le savoir exactement. Ou plutôt, chacun se cantonne dans un silence lourd de sous-entendus. Mrs Leidner se drogue-t-elle ?
    Est-elle folle ? Ou simplement dépressive ? En tout cas, son mari - qui dirige la mission archéologique de Tell Yarimjah - a chargé miss Leatheran de veiller sur elle.

      Mais que peut une infirmière pour une femme qui reçoit des menaces de mort ?

  •   En cherchant une balle de golf, le fils du pasteur découvre, au pied des rochers, un individu tombé de la falaise. Avant de passer de vie à trépas, l'homme ne dit qu'une petite phrase : « Pourquoi pas Evans ? » Le tribunal d'enquête, réuni le lendemain, conclut à l'accident. Un accident, c'est vite dit.

      Qui, dans ce cas, aurait eu intérêt à fourrer, un peu plus tard, huit grains de morphine dans la bière du témoin ?

      L'amie du garçon, la jeune comtesse Frankie, a son idée là-dessus. Et comme les enfants de l'aristocratie anglaise ont du temps à revendre, elle emploiera le sien à jouer, avec son petit camarade, les détectives amateurs...

  • Chacun sait qu'Hercule Poirot est le plus grand détective de tous les temps. Un homme se suicide quelques heures après lui avoir demandé assistance ? Allons donc ! Ce serait trop facile, et le petit Belge sait bien que personne ne fait appel à lui sans raison... Pour lui, rien de plus facile que de déjouer les jeux de glaces, aller au-delà du miroir et faire jaillir la réalité des apparences.

    Le Miroir du mort, Feux d'artifice, L'Invraisemblable Vol : trois nouvelles où le génie de la déduction d'Hercule Poirot s'en donne à coeur joie, parues dans Le Masque sous le titre : " Poirot résout trois énigmes ".

  • Pourquoi cette dame anglaise comme il faut a-t-elle tué sa demoiselle de compagnie ? Qui a bien pu subtiliser le testament de ce vieux monsieur ? Et si ce n'est pas Mabel qui a empoisonné son mari, alors qui ?

    Aux petites soirées de Miss Marple, chacun y va d'une histoire étrange dont il a, un jour ou l'autre, été témoin. Mais, comme dans Miss Marple au Club du mardi dont ce recueil de nouvelles est la suite, la vieille demoiselle, impavide dans son fauteuil, dénoue les intrigues les plus confuses avec la même assurance tranquille dont elle fait preuve lorsqu'elle noue les points de son éternel tricot.

  • L'île du Nègre... Que de bruits courent sur son nouveau propriétaire... Richissime Yankee, star hollywoodienne, ou bien encore l'Amirauté britanniqueoe Bref, quand tous les dix - du juge au play-boy, sans oublier la secrétaire - reçoivent cette invitation à passer des vacances sur l'île, aucun d'eux n'hésite à accourir...

    Mais là-bas, dans la somptueuse demeure, personne... sauf, bien entendu, cette voix, sur un disque, qui accuse tour à tour chacun des participants... C'est la panique.

    Alors, au rythme des couplets de la ronde des Dix Petits Nègres, le nombre des invités commence à diminuer. Inexorablement...

  • Gordon Cloade est mort fort à propos sous les décombres de sa villa ravagée par le blitz. Il laisse à sa jeune veuve, Rosaleen, une fortune colossale et cela, évidemment, ne fait pas l'affaire du clan Cloade qui se voit, d'un seul coup, spolié par l'intruse. Or, le bruit court que le premier mari de Rosaleen ne serait pas mort, ce qui, bien entendu, aurait pour effet d'annuler le second mariage...
    Ces situations troubles sont pain bénit pour les maîtres chanteurs. En voici justement un qui fait chanter la jeune femme. Pas très longtemps : en lui portant son breakfast, la petite bonne de l'auberge où l'individu est descendu trouvera, dans sa chambre, un bien vilain spectacle...

  • Hercule Poirot aimerait bien passer des vacances tranquilles. Une petite île, un hôtel agréable, une cuisine soignée, des pensionnaires charmants... Tout irait pour le mieux si, au milieu des estivants, ne tournait Arlena Marshall, une de ces femmes fatales qui font faire bien des bêtises aux hommes. Etait-ce une raison pour l'étrangler ? Drôles de vacances pour Hercule Poirot...

  • Tout le monde l'a remarqué à l'hôtel Salomon : cette Américaine qui visite la Palestine avec sa famille est une mégère tyrannique et les siens vivent terrorisés. "Il ne nous reste plus qu'à la tuer", dit une voix, quelque part dans une chambre de l'hôtel.

    Comme - bien par hasard - Hercule Poirot, à cet instant, est précisément en train de fermer sa fenêtre, cette petite phrase ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd.

    Le monstre sera retrouvé mort dans son fauteuil, au cours d'une excursion à Pétra. Qui, de cette tribu ilotisée, a eu le courage de mettre le projet à exécution ?



    Un grand film de Michael Winner, avec Peter Ustinov dans le rôle d'Hercule Poirot, Lauren Bacall, sir John Gielgud, David Soul, Piper Laurie. (Films Cannon Distribution Pathé.)

  • II s'en passe de drôles de choses à la pension Vanilos. Quantité d'objets plutôt... hétéroclites disparaissent. Simples « emprunts » entre pensionnaires ?
    Pourquoi pas ? Ce sont sans doute les filles qui se chipent bâtons de rouge, compacts de poudre et boucles d'oreilles. Mais le reste ? Comment expliquer la disparition d'un stéthoscope et de cristaux d'acide borique ?

      Kleptomanie ? L'hypothèse est attrayante. Pourtant elle ne rend pas compte de la totalité des « incidents ». Et certains sont inquiétants :
    Une écharpe de soie est retrouvée lacérée, un sac de voyage subit le même sort. Non, cette fois, rien ne va plus. II se trame quelque chose de grave. Sinon l'illustre Hercule Poirot aurait-il condescendu à prendre l'affaire en main ?

  • Miss Marple, en vacances aux Antilles, se livre à sa distraction favorite : étudier les hôtes de son hôtel. Le major Palgrave ne cesse de l'accabler du récit de ses exploits. Mais le Major parle trop. Il meurt.

    Pourquoi a-t-on cet inoffensif vieillard, et qui ? Cette mort, apparemment naturelle, cache un crime. Miss Marple découvrira-t-elle le coupable ?

empty