Sciences & Techniques

  • Ce livre présente une série d'exercices corrigés de microéconomie, destinés en priorité aux étudiants de licence d'économie, mais aussi susceptibles d'intéresser un public plus large, déjà initié aux concepts de base de cette discipline.
    Il est particulièrement conçu pour être utilisé en parallèle avec le livre de Pierre Picard : Éléments de microéconomie, Théorie et applications (dans la même collection) qui présente l'ensemble des connaissances auxquelles la résolution des exercices fait appel, en suivant une progression similaire. L'accent est mis sur la diversité des domaines d'application de l'analyse microéconomique : l'économie industrielle, la fiscalité, la régulation des externalités, la tarification des services publics, le choix des investissements ; les questions liées à l'incertitude ou à l'imperfection de l'information font aussi l'objet d'exercices.

  • Cette Introduction à l'économétrie est destinée aux étudiants des masters d'économie quantitative et d'économétrie. Elle peut aussi intéresser les élèves des grandes écoles, les doctorants et les chercheurs désireux d'acquérir des bases en économétrie ou de rafraîchir leurs connaissances. Cet ouvrage a pour ambition de faire comprendre les principes des méthodes économétriques : les résultats théoriques sont démontrés en détail et les notions introduites illustrées par des applications. L'estimation du modèle linéaire de base est tout d'abord étudiée, avec une présentation des tests usuels. Les hypothèses initiales sont ensuite progressivement relâchées pour considérer des modèles plus réalistes, avec des perturbations hétéroscédastiques ou corrélées entre elles, ou avec des variables explicatives non exogènes. L'ouvrage se termine avec une présentation du traitement économétrique des données de panel. Les méthodes applicables à ces données peuvent être abordées simplement et permettent d'améliorer fortement l'analyse empirique.

  • La mise en place de la loi organique du 1er août 2001 (LOLF) est un défi sans équivalent pour l'administration française, tant par l'ampleur des structures administratives concernées, le nombre de fonctionnaires impliqués que la profondeur des changements qui en résulte. Elle requiert non seulement le maniement de nouveaux concepts, la création de nouveaux mécanismes, la mise en place de nouvelles règles du jeu, de nouveaux équilibres de pouvoir mais aussi, depuis les instances de décision politique jusqu'aux unités opérationnelles, de nouvelles valeurs. Le processus de modernisation de la gestion publique dont est porteur le texte n'est pas étroitement financier, il est de nature à transformer lÉtat en profondeur.
    Ainsi, l'enjeu majeur qui se trouve en toile de fond de cette réforme va bien au-delà de la seule gestion rationnelle des finances publiques. Il s'agit d'une véritable révolution culturelle qui ne se limite pas à une conception managériale de la gestion publique mais s'inscrit dans un cadre plus vaste, celui de la nouvelle gouvernance financière de l'État.

    André Barilari est Inspecteur général des finances. Il est par ailleurs Président du Comité Interministériel d'Audit des Programmes (CIAP) et enseigne le contrôle des finances publiques au sein du DEA de Finances publiques des universités Paris I et Paris XI. Il est membre du conseil scientifique de la Revue Française de Finances Publiques.

    Michel Bouvier est Professeur à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne où il enseigne les finances publiques et la fiscalité, et dirige le Master « Droit et gestion des Finances publiques ». Auteur de plusieurs ouvrages, il dirige par ailleurs la Revue Française de Finances Publiques ainsi que le Groupement Européen de Recherches en Finances Publiques. Il est président de FONDAFIP (Association pour la Fondation internationale de Finances Publiques, fondafip.org). Il est membre de l'Observatoire des Finances locales du Comité des Finances locales. Il est également membre du Conseil des prélèvements obligatoires ainsi que du Comité dexperts de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation du Sénat et du Comité consultatif dorientation du Conseil de normalisation des comptes publics.





  • Bioéthique et genre

    Collectif

    • Lgdj
    • 3 December 2013

    Cet ouvrage, qui réunit juristes, sociologues, anthropologue et psychanalyste, se propose de saisir la place du genre en bioéthique à l'heure de questions sociétales liées tant aux progrès de la médecine reproductive qu'aux rôles assignés aux femmes et aux hommes à l'intérieur de la famille ou en dehors de celle-ci. Il s'agit, au travers de regards croisés, d'éclairer le débat du genre au sein de la sphère bioéthique en identifiant, au sein et au-delà des thèmes de la procréation, de la parentalité et du patrimoine, les questions juridiques qui peuvent naître de la rencontre de la bioéthique et du genre.
    Les sujets sont nombreux, regroupés autour d'interrogations telles que : le genre est-il reçu dans le droit du vivant ? Que font les lois bioéthique au genre ? Y a-t-il un âge pour procréer ? Existe-t-il une égalité entre les femmes et les hommes en termes d'accès aux soins ? Assiste-t-on à une désexualisation du couple ? Peut-on parler de patrimoine sexuel ?…
    Éventail d'interrogations, diversité des opinions : les meilleurs spécialistes de chaque question abordée y analysent les réponses fournies par le droit en livrant des pistes de réflexion sur le traitement des inégalités ou des différences existant entre hommes et femmes dans l'exercice, parfois l'existence, des droits et libertés qui sont les leurs en ce domaine.

  • Analyse macroéconomique

    Andre Grimaud

    • Lgdj
    • 1 November 1999

    Cet ouvrage a pour premier objectif de présenter les bases de la macroéconomie.
    A ce titre on y trouve, d'une part l'analyse des fondements microéconomiques des comportements des agents, et d'autre part celle des deux grands thèmes de la discipline : la croissance économique et les fluctuations. Bien que l'ouvrage s'adresse à des étudiants de le" cycle, on y trouve aussi l'essentiel des développements théoriques récents. Pour ce qui concerne la croissance, l'auteur présente les principaux thèmes traités par les théories de la "croissance endogène ".
    Pour ce qui concerne les fluctuations, il expose alternativement la vision "keynésienne" et la vision des "cycles réels" en insistant sur deux points essentiels l'origine des chocs (chocs de demande ou chocs d'offre) et les canaux de transmission de ces chocs à l'économie (prix rigides ou prix flexibles). Dans chaque chapitre, le lecteur trouvera une série d'exercices corrigés. Ceux-ci lui permettent de s'assurer que chaque étape du raisonnement est bien assimilée.

  • S'il ne me restait qu'une heure à vivre, c'est en cours de maths que je voudrais la passer ; au moins, elle me paraÎtrait plus longue ! La plaisanterie est classique, et d'ailleurs appliquée à de nombreux enseignements, mais les mathématiques pour économistes y ont rit plus souvent qu'à leur tour.
    Alors, est-ce un mal nécessaire, une façon déguisée de sélectionner les étudiants ? Ce n'est pas notre avis. On a fait croire à des générations d'étudiants que la matière était aride alors que seule sa présentation l'était. Ce livre est le fruit de dix années d'enseignement à l'institut d'Etudes Politiques de Paris, où il est élégant d'afficher une allergie aux mathématiques. Il présente le programme des DEUG de Sciences Economiques de la façon la moins rébarbative possible.
    Comment est-ce possible ? Il s'agit d'une part, de montrer " à quoi ça sert " et comment l'instrument s'utilise. Il s'agit d'autre part de limiter les démonstrations, au sens classique du terme, à celles qui ont une vertu d'exemple. En somme, de donner au mot démonstration son sens " marketing " : lorsqu'on demande au vendeur d'une automobile ou d'un magnétoscope une démonstration, c'est tout autre chose que la démonstration du théorème de Frobenius, mais cela peut, à certains égards, se révéler plus utile.
    De nombreux exercices, adaptés des examens des diverses universités, complètent l'ouvrage.

  • Isis facile

    Mitsch

    • Lgdj
    • 3 November 1998
empty