Le pré aux clercs

  •  0500 Mais la mystérieuse histoire du peuple des fées ne s'arrête pas là. Ces êtres de lumière ont une génèse,, des rites précis, une religion (le nouveau testament des fées), des fêtes communautaires, une histoire du costume, des légendes en pagaille, une oeuvre littéraire et musicale importante (elles écrivent, entre autres, de la poésie)...
    Ecrite pa un des plus grands spécialistes français de la féerie et illustrée par trois dessinateurs de talent, Sandrine Gestin, Davie Thiérrée et Amandine Labarre, cetteGrande Bible des Féesest destinée à tous les amoureux du merveilleux et de des plus belles incarnations.0300Cet album, véritable grimoire magique, vous invite à découvrir les mille et une facettes enchanteresses  du peuple merveilleux des fées.Créatures merveilleuses, d´apparence féminine, dotées de pouvoirs surnaturels, généralement bienveillantes, les fées ont le pouvoir d´exaucer les voeux des mortels et de les protéger. Mais la mystérieuse histoire du peuple des fées ne s´arrête pas là. Ces êtres de lumière ont une genèse, des rites précis, une religion (nouveau testament des fées), des fêtes communautaires, une histoire du costume, des légendes en pagaille, une oeuvre littéraire et musicale importante (elles écrivent, entre autres, de la poésie)... Cet ouvrage rassemble en six livres (Le livre des origines, Le livre historique, Le livre poétique, Le livre des prophétesses, Le nouveau testament des fées et L´Apocalypse des fées) l´essentiel de leur vie et de leur savoir. Illustré par trois dessinateurs de talent, Sandrine Gestin, David Thiérrée et Amanadine Labarre, cette grandeBible des féesest destinée à tous les amoureux du merveilleux et de ses plus belles incarnations.0600MAGIE-ET-FANTASY.COM- 06 décembre 2010 «On entre dans ce livre comme on pénétrerait dans un univers à part, avec le sentiment de parcourir un très vieux grimoire. La magie opère immédiatement, nul doute que les fées y ont apporté leur petite touche d'enchantement. Inutile de résister, la Grande Bible des Fées est indispensable!»PHENIXWEB.NET -01 décembre 2010 «Maître Brasey nous offre un livre idéal pour mettre sous le sapin: une nouvelle oeuvre de savoir et d'illustrations consacrée aux fées.»UNIFICATIONFRANCE.COM -18 novembre 2010 « Tous les aspects qui concernent les fées sont évoqués et détaillés dans cet ouvrage magnifiquement illustré.»ENCRE NOIRE-16 novembre 2010 «Le lecteur trouvera, dans cet opus majeur, tous les thèmes récurrents qu'Edouard Brasey puise dans la manne légendaire avec un talent inégalé qui l'impose aujourd'hui, comme le grand encyclopédiste du merveilleux».   

  • Le Necronomicon - guide de l'Empire des morts - est un ouvrage ésotérique, mais pas n'importe lequel... il révèle des incantations secrètes capables d'invoquer et de soumettre les forces anciennes (extras-terrestres ?) qui auraient peuplé la terre avant l'arrivée des hommes... Lovecraft, célèbre écrivain américain, fait référence à ce grimoire dans son oeuvre. L'identité de son auteur, ainsi que l'époque à laquelle il aurait été écrit sont encore plus mystérieuses que son contenu, pourtant réputé hermétique ! Le public est généralement divisé en deux écoles : les rationalistes qui voient en lui le plus pur produit de l'imagination de Lovecraft (ce que lui-même laissait entendre), et les ésotéristes ou occultistes qui croient en son existence bien réelle ainsi qu'en celle de son auteur, Abdul al-Hazred, poète dément qui l'aurait écrit en 730 à Damas. Le mythe de l'existence de ce livre est tenace. Cet ouvrage est précédé d'un texte de Lovecraft rassemblant l'histoire du manuscrit, ainsi qu'un texte qui se lit comme un roman policier, dans lequel l'auteur explique comment il découvrit l'existence du manuscrit et la manière dont il se l'est procuré. La seconde partie est consacrée au Necronomicon - incantations et signes ésotériques variés se bousculent. L'épilogue est une belle évocation de la vie de Lovecraft.

  • «... Le tambour roule, chante, crie, pleure, se calme, s'amuse, caresse, se met en colère, rit. Il est magique sous les baguettes de Joseph. Et les enfants le suivent, durant toute sa tournée. Il y a là les plus fidèles : Pépé, Gégé, Dédé, Titi, Jojo et Dine. Dine, c'est une fille. Les garçons n'en voulaient pas dans leur bande et, au début, ont tout inventé pour la décourager. Ils lui ont tiré les cheveux, marché sur les pieds, ils l'ont pincée et traitée de « fille » et de tout, mais elle a tenu bon, pour rester avec eux, et maintenant ils l'ont adoptée, comme si elle était un garçon. Elle a le nez en l'air, des cheveux noirs, et elle court vite. Toute la bande, chaque jour, suit Joseph jouant du tambour comme s'il était leur chef et le Simplet se prend pour leur général. Il leur crie : « Garde à vous ! En avant marche ! » et tous obéissent. Joseph, c'est le Bon Dieu qui joue du tambour... »

  • Tenu depuis des siècles pour un livre-culte par les amateurs d'ésotérisme, ce texte longtemps indisponible est enfin réédité dans son intégralité.Le Grand et Le Petit Albert, ces deux fameux traités de magie noire et de sorcellerie, doivent être considérés comme des ouvrages dont la lecture n'est pas sans danger : ils s'adressent de préférence aux initiés car les recettes secrètes qu'ils révèlent - pour vaincre la chance, être heureux en amour, retrouver les affections perdues, acquérir la santé, construire sa fortune, se défendre contre ses ennemis - peuvent devenir des armes redoutables entre les mains des profanes.On apprendra à changer le plomb en or fin, à confectionner toutes sortes de talismans, à élaborer des parfums, à voir en songe la personne que l'on va épouser, à avoir de la chance aux jeux, à récupérer un pucelage perdu, à soigner ses maux...Ainsi, avec de la fiente de souris : "Il n'est rien de plus sûr que la fiente de souris mêlée avec du miel fait revenir le poil en quelque partie du corps qu'il soit tombé, pourvu qu'on en frotte l'endroit avec cette mixtion." Ou encore, avec des coquilles d'huîtres : " Les coquilles réduites en poudre, crues ou brûlées, mêlées acec un peu de beurre frais, ont une puissance merveilleuse pour dessécher les hémorroïdes qui fluent depuis longtemps."

  • Immeubles qui disparaissent, maisons du diable, châteaux et monastères hantés...

    Edouard et Stéphanie Brasey ont traqué les meilleurs histoires de hantises pour vous faire frémir de plaisir !
    Les lieux, paraît-il, ont une âme. Ils ont en tout cas une mémoire. Ils conservent, imprimé dans les murs des vieilles maisons, des appartements inoccupés, des châteaux au passé historique (le Petit Trianon), des maisons possédées par des présences démoniaques (Amityville), mais aussi des prisons, des asiles (celui d'Athens aux Etats-Unis), des cimetières, le souvenir des êtres humains qui, au fil des années ou des siècles, y ont vécu, aimé, souffert, avant d'y mourir de leur belle mort, ou le plus souvent d'une mort douloureuse, violente ou tragique.

    Ces défunts, emportés contre leur gré dans un autre monde inconnu, qui les intriguait, les effrayait sans doute, les terrorisait peut-être, ont parfois du mal à se détacher de ces lieux où ils ont vécu leur vie et aussi l'instant de leur mort. C'est pourquoi ils ont la tentation de revenir de leur trépas dans le cadre qui leur est familier et auquel ils se sentent toujours attachés...



    Esprits malins et frappeurs, poltergeists, portes qui claquent, planchers qui craquent, fenêtres qui s'ouvrent brutalement, escaliers qui disparaissent, lustres qui tombent, fantômes qui chantent des airs d'opéra... Les enquêteurs de l'étrange vous aident à les reconnaître et les chassent loin de vos demeures.

    Amateurs de sensations fortes, voilà de quoi alimenter vos prochaines nuits blanches !

  •  0300Tout le savoir infernal ancestral à portée de main dans un grimoire d'exception.Ce traité, dans la tradition des précédents, a pour objectif de faire le point avec exhaustivité sur ces créatures surnaturelles que nous appelons "démons". Il évoquera la présence des démons dans les différentes cultures, religions et traditions ésotériques, et il analysera leurs fonctions. En interrogeant les écrits des occultistes du passé, Edouard Brasey donne au lecteur les clés pour mieux comprendre ces créatures qui suscitent l'effroi et pourquoi pas, apprendre à les invoquer - à ses risques et périls, bien entendu ! 4 textes de "démonologues" célèbres :Le Discours des sorciersde Henri Boguet (1603),Tableau de l'inconstance des démonsde Pierre Delancre (1620),La Sorcellerie en Francede Jules Garinet (1818) etLe Temple de Satande Stanislas de Guaïta (1915), ainsi que le grand tableau de la monarchie infernale et le gouvernement de l'enfer, viennent compléter ce grimoire maléfique.  

  • Le dernier volet des aventures des chevaliers de la Table ronde racontée avec des mots d'aujourd'hui pour des lecteurs du XXIème siècle Vivant dans une forêt isolée, élevé dans l'ignorance de la chevalerie par une mère soucieuse de le protéger, Perceval a peu de chances de revêtir un jour l'armure. Mais le destin fera de lui le plus grand chevalier de la Table ronde. Le plus grand par les armes, peut-être. Le meilleur par le coeur, sans aucun doute. Car lui seul peut retrouver le chemin du château du Graal et mettre fin au mal qui dévore le roi pêcheur ainsi qu'à la désolation qui s'acharne sur le royaume d'Arthur.

    Dernier volet de la légende arthurienne, ce troisième tome clôt les aventures du roi Arthur, de ses chevaliers, de Guenièvre, de Morgane. Talismans et lames nobles, saints ermites et ravissantes jeunes femmes, tournois et duels impitoyables... Ici, les chevaliers sont confrontés plus que jamais à la magie et au merveilleux.


    Dans cette trilogie enfin complète, Claudine Glot et Marc Nagels nous proposent une nouvelle vision du monde chevaleresque, résolument moderne et inédit, redonnant à tous les personnages de l'aventure arthurienne fraîcheur et humanité.

  • Les rituels les plus secrets, cachés au fond des bibliothèques depuis des siècles, sont réunis dans cet incontournable recueil de magie cérémonielle (noire).La magie cérémonielle a toujours eu et aura toujours des adeptes. C'est dans les grimoires que se trouvent révélés la science du sacré, l'accès au monde de l'Invisible. Leur valeur est inestimable. Longtemps, ces petits manuscrits ont circulé sous le manteau ; à travers eux les moines, les maîtres en théologie, les savants alchimistes transmettaient leurs secrets pour conjurer les sorts, et obtenir de la divinité toute - puissante de merveilleux privilèges.Eprouvée par des siècles de pratique, cette liturgie occulte n'était connue que des ésotéristes.Grimoires et rituels magiquesest la réunion de ces différents traités de magie. Il contient :Le Livredes conjurationsdu pape Honorius (élu en 625, et qui raconte-t-on, réunit à Rome tous les grands magiciens),Enchiridionde sa Sainteté le pape Léon III (élu en 795 ;iIl fut le grand ami de Charlemagne qui le recueillit quand des événements malheureux le chassèrent du Vatican),Le Dragon rougeou Livre du diable (attribué "aux grands sacrificateurs du culte de Yahvé),La Poule noireou Le livre de la science du Bien et de Mal,Le Génie et le trésor duVieillard des Pyramides(on y relate le voyage initiatique de trois pèlerins de Babylone, qui sous les ruines du temple de Salomon pénètrèrent dans diverses salles, où des prodiges les attendaient),La Chouettenoire (suite de la narration duVieillard )et Le Rituel de Haute Magie de Cornelius Agrippa (traité de rituels sataniques).

  • Toutes à la fois tendres, troublantes, cyniques, inconvenantes a et drôles, ces « petites histoires horizontales » nous entraînent voluptueusement dans les méandres amoureux de la sexualité féminine : des découvertes enfantines à la verdeur éternelle, en passant par les déhanchements boulimiques de la trentaine, toutes évoquent un érotisme qui ose dire son nom. L'art d'aimer et de se faire aimer prend ici un fameux coup de plume dans l'aile...

  • Margot compense ses manques affectifs par une boulimie alimentaire et sexuelle, quand Hubert lui fait entrevoir combien est préférable la qualité à la quantité.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Jean-Michel Royer est passé maître dans l'art du pastiche. À propos de l'un de ses ouvrages, À la manière d'eux, un critique avait écrit : « Voici un Saint-Simon de la grande cabriole, qu'on ne peut lire sans jubilation. » Jean-Michel Royer a pris la balle au bond : c'est au duc de Saint-Simon qu'il a demandé de tenir la chronique des événements qui, ces derniers mois, ont marqué le règne du « Roy François ». Qui mieux que cette plume acérée pouvait « croquer » les princes qui nous gouvernent et ceux qui espèrent le faire de nouveau ? Car ici nul sectarisme : Le Pen n'est pas mieux traité que Marchais et l'on ne met pas moins d'insolence à évoquer la guerre des « Trois cavaliers » de l'opposition que l'ascension du jeune « Fafa ». Le monde politique tout entier y passe, étrillé, mais aussi parfois caressé, à contre-poil ! Un livre de grande actualité, la plus brûlante - et aussi la plus mouillée : il y est beaucoup question d'une certaine Piscine...

  • Comme dans Lolita, le célèbre trio : la mère, la fillette, le beau-père. Mais l'analogie s'arrête là. L'homme vient de connaître l'épreuve des camps de concentration, son amour est différent...

  • Un roman né du scénario original du film Music-hall de Marcel Bluwal et Jean-Claude Grumberg.

  • La vie économique des 22 régions françaises. L'auteur édite trois revues annuelles d'économie : Atlaséco, Faits et chiffres et Francéco.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Clotilde a 18 ans, de bonnes joues rondes de jeune fille sage, quand l'aventure débute pour elle en 1940... Ce roman a déjà été publié en 1957 sous le titre $$Prénom Clotilde$$.

  • Un duc de Saint-Simon plus flamboyant et plus acide que jamais décrit une période particulière où le roi et le prince qui se partagent (et se disputent) le sceptre ne sont pas de la même couleur!

  • Les mémoires fictives de lady Hester Stanhope, nièce de William Pitt, couronnée reine de Palmyre au Liban par les tribus bédouines qui l'avaient adoptée.

  • Andréa est un professeur d'érotisme très doué. Elle a dix ans et de l'imagination. En l'espace de sept années, elle franchit tous les degrés de la gamme amoureuse.

  • La suite des aventures de Clothilde Jolivet publiées pour la première fois en 1957.

  • « Trois gouttes d'eau ! Mes triplés Dominique se ressemblent comme trois gouttes d'eau. Pourtant, l'un d'eux est mâle, l'autre femelle et le troisième "une sorte de compromis entre ces deux tendances sexuelles", définition d'un goût plutôt douteux fournie par ma copine Thérèse d'Avila, la nouvelle psychologue. »

  • Le cinéma, la télévision, les magazines, nous ont rendu familiers les visages de Don Patillo, d'El Gringo ou bien encore de la Mère Denis... Nés des hasards et des nécessités de la vie publicitaire, les compagnons de notre vie quotidienne doivent souvent plus à la fiction qu'à la réalité. George Killian - ou plutôt, de son vrai nom, George William Lett - existe, lui, en chair et en os : Jean-René Ruttinger a même rencontré (après l'avoir imaginé) cet Irlandais tranquille, que n'auraient pas désavoué les deux John - Ford et Wayne. George Killian - mais on l'a deviné -, c'est l'histoire d'une des plus fabuleuses campagnes publicitaires de ces dernières années : celle du lancement d'une bière rousse haut de gamme - connue aujourd'hui, jusqu'en Amérique, sous la marque George Killian. Une histoire exemplaire, un conte de fées, devenue un « classique » de la publicité.

empty