Le Sorbier

  • Cette histoire raconte l'enfance de la mère de l'auteur. Petite fille, celle-ci s'est battue contre l'idée largement répandue dans les campagnes chinoises que les filles, vouées au mariage et aux tâches
    ménagères, n'avaient pas besoin d'instruction. Par son courage et sa ténacité, elle a connu un destin très différent de celui des autres filles de son village. Elle est allée à l'école, puis à l'université, et est devenue ingénieur aéronautique. Dans la grande tradition chinoise, les peintures sur soie de He Zhihong donnent à ce livre une sensibilité toute particulière. Fang vit dans un village tout au nord de la Chine, dans le pays des neiges. Elle aide ses parents aux champs, à la cuisine, et s'occupe de son petit frère. Chaque matin, elle regarde les enfants qui partent pour l'école. Elle rêverait d'être comme eux. Alors, parfois, lorsqu'elle se rend aux champs, elle s'arrête sous les fenêtres de l'école et écoute les leçons de la maîtresse. Ce qu'elle inscrit sur le tableau noir, Fang le recopie sur la neige blanche. Un jour, la maîtresse remarque le manège de Fang. Stupéfaite par l'intelligence et la détermination de la petite fille, l'enseignante se rend par trois fois chez les parents de Fang pour leur demander d'envoyer leur fille à l'école. Deux fois elle essuie des refus, mais la troisième fois est la bonne : le père cède, contre l'avis de son épouse. C'est ainsi qu'à l'âge de 13 ans, Fang est autorisée à intégrer l'unique classe primaire du village. En un an, elle saute trois niveaux, puis enrte au collège et enfin à l'université.

  • Alors qu'Assaïta est en route pour l'école, son village est assailli par la guerre. Avec Tatihou, petit lézard jaune qu'elle a recueilli et qui l'accompagne dans sa fuite, elle partage les mêmes peurs et les mêmes espoirs.

  • Un album sans parole relatant deux histoires sur l'émigration. La première remonte au début du XXe siècle, période où des bateaux chargés d'Italiens, d'Espagnols, d'Allemands, de Polonais, d'Irlandais et de Français rejoignent l'Amérique. La seconde évoque les migrations actuelles de Nord-Africains, Erythréens, Kurdes, Yéménites ou Pakistanais qui tentent de partir pour l'Europe.

  • De génération en génération, l'histoire du grand empereur Kankou Moussa s'est racontée. Dans cet album, c'est le vieux Kouyaté qui transmet son savoir aux enfants, en échange de quelques grains de poussière d'or...Au XIVe siècle de notre ère régna sur l'empire du Mali un homme du nom de Kankou Moussa. A cette époque, son pays était l'un des plus riches du monde. On racontait aux étrangers avides d'or que le métal précieux poussait sur cette terre comme des carottes. Mais Kankou Moussa s'est surtout rendu célèbre pour son sens de la justice, son extrême générosité, et l'incroyable pélerinage qui l'a mené du Mali jusqu'à la Mecque, en passant par le Caire ; accompagné de 60.000 hommes, de 500 esclaves et d'une centaine de chameaux charriant des tonnes d'or, il inonda l'Egypte de ses bienfaits avant de regagner son pays alourdi de dettes.

  • Dans la même série et avec les mêmes caractéristiques techniques que Mes maisons du monde, découvrez les animaux de 5 milieux différents.
    - les animaux de la savane - les animaux du grand nord sibérien, dans la toundra enneigée - les animaux des lacs et forêts d'Asie - les animaux de la jungle amazonienne - les animaux du récif corallien, dans un lagon de Nouvelle-Calédonie - En dernière page, un magnifique diorama nous présente un paysage de montagne de chez nous, avec différents plans qui se succèdent, de la vallée au sommet !

  • Tout autour du monde, de l'Arctique au Pacifique, voici comment on attrape un poisson.

  • Yatandou

    Whelan/Sylvada

    Chaque jour, à l'ombre du baobab, Yatandou pile le mil avec les femmes de son village. Toutes ensemble, elles rêvent d'une vie meilleure...

  • Entièrement illustré au crayon noir, cet album coréen est exceptionnel de délicatesse et de subtilité.
    Il raconte l'histoire vraie de l'auteur qui, enfant, s'est lié d'amitié avec un enfant autiste. un témoignage sur la différence, sur les amitiés qui jalonnent le cours de nos vies, se font et se défont, se perdent et se renient.

  • Une amitié profonde lie aung kyaw kyaw à son buffle.
    Viendra le jour, pourtant, où il devra s'en séparer. une histoire belle et forte ancrée dans la birmanie d'aujourd'hui. en birmanie, le jeune aung kyaw kyaw découvre la vie difficile de ses compatriotes, dont les droits sont continuellement bafoués, ce que dénonce amnesty international

  • Pancho aimerait suivre son père et travailler avec lui, sur les chantiers.
    Au cours d'une journée riche en émotions, il comprendra l'importance de poursuivre ses études pour réaliser ses rêves. une plongée dans la société contrastée du mexique

  • C'est ma Nature ! La planète où j'habite est aussi à moi ! Je fais attention à ne pas l'abîmer : c'est ce que j'ai de plus précieux, de plus beau ! La Nature, c'est notre trésor à tous. La Nature, c'est la vie.

  • Le père de Yuki est appelé à Edo, à l'autre bout du pays. Yuki n'a pas envie de partir : le voyage est si long, sa maison va tant lui manquer ! Petit à petit, depuis son palanquin, elle ouvrira ses yeux et son coeur aux beautés de son pays. Une plongée dans le Japon traditionnel et ses splendides paysages.

  • Dans ce petit village du Mali, on est pêcheur de père en fils. Mais, Amadou, lui, en a décidé autrement : il sera photographe ! Aux côtés de Papa Diallo, il apprend toutes les ficelles du métier. Et quand il ouvre son propre studio, c'est le succès : tout le monde veut poser devant ses décors de rêve...

  • - Le tour du monde de Capucine accompagnée de sa petite mascotte Paul-Emile, sur une longue route qui traverse tout l'album : pour chaque double, la route traverse un pays différent, de la campagne à la ville, nous faisant découvrir faune, flore, habitats et habitants.Sous la route, dans un court texte, Capucine raconte ses aventures.Déroulé de l'album :Capucine prépare d'abord son sac, avec mille objets à emporter (de la parka au maillot de bain, de son livre préféré à la photo de ses doudous). Elle traverse ensuite le Mali (les villages dogons, la capitale Bamako, ses taxis-brousse et ses marchés...), la Chine (ses montagnes en pain de sucre, ses rizières puis la fourmillante ville de Pékin, ses hutongs traditionnels et ses quartiers d'affaire...), l' Inde (le long du Gange), l' Équateur (de la montagne andine à Quito, jusqu'à la forêt amazonienne...), les États-Unis et le Canada (de la trépidante New York aux neiges du grand nord québécois) : il est temps pour Capucine d'enfiler sa parka!De retour chez elle, Capucine déballe son sac et en sort mille souvenirs rapportés de ses voyages (calebasse dogon, panama d'Équateur...) et les photos de tous les copains rencontrés sur sa route !Le jeu : En reprenant la route en sens inverse, on peut retrouver dans l'image les souvenirs rapportés par Capucine les amis avec qui elle a été prise en photo, et les cadeaux qu'elle a distribué tout au long de ses aventures!

    - Diplômée en 3e cycle d'histoire de l'art, artiste autodidacte, Gaëlle Duhazé s'est spécialisée depuis 2007 dans la presse et l'édition jeunesse. Elle vit à Nantes.

  • Isabella vogue sur l'océan Pacifique à bord d'un magnifique galion.
    L'Europe est encore loin, mais à l'horizon apparaissent bientôt les Galapagos, les îles Enchantées ! Lorsque le navire est attaqué par des pirates, elle seule parvient à s'échapper. Naufragée sur cette terre mystérieuse, elle découvrira des animaux étranges qui deviendront ses amis, et fera la rencontre d'un vieil esclave inca qui l'aidera à retrouver les siens.

  • Zohra est une toute petite fille. Elle est touareg et vit dans le désert. Sa grand-mère lui raconte qu'il y a fort longtemps, le désert était une mer immense. A partir de ce jour, Zohra ne rêve plus que de la mer, et du retour de la caravane de son père, parti sur la côte chercher du sel. Après des jours et des jours d'attente, après des nuits et des nuits où elle rêve des dunes bleues de la mer, enfin, le papa de Zohra revient. Il a un cadeau pour Zohra, un gros coquillage qui, lorsqu'elle le colle contre son oreille, chante comme la mer.
    Son papa promet à Zohra que quand elle sera grande, il l'emmènera avec lui voir la mer pour de vrai.Un album qui joue sur l'attente, où les jours succèdent aux nuits, où la réalité du désert succède au rêve de la mer. Délicatement illustrées au crayon et à l'aquarelle, les pages ocres du désert alternent avec les pages bleutées envahies par la nuit et par la mer.

  • Comme toi

    Bunting/Buguet

    Allison vient de déménager. Sur le chemin de sa nouvelle école, elle serre fort sa pierre oeil-de-tigre ; les tensions entre catholiques et protestants sont sensibles. Soudain, elle croise le regard d'une petite fille protestante. Qui a dit qu'elles étaient ennemies ? D'origine irlandaise, Eve Bunting s'est inspirée d'événements survenus en Irlande du Nord pour dénoncer l'absurdité de ce conflit fratricide. Les conflits n'épargnent jamais les enfants. La petite fille de ce livre fait alors preuve de courage, osant aller vers " l'ennemi ". Les valeurs de solidarité et de fraternité sont au coeur du travail mené par Amnesty International pour faire respecter les droits humains et contribuer ainsi à résoudre les conflits.

  • Moussa ne parle pas. Il vit avec sa famille dans une petite oasis du désert. Avec ses frères et soeurs, il garde les chèvres, abreuve les chameaux, fait pousser les légumes. Au dispensaire, on dit à ses parents qu'il n'est pas malade, que peut-être, un jour, il parlera. Qu'il faut être patient. À cause de sa différence, il subit les railleries et les méchancetés des autres enfants du village.Un jour, le père de Moussa fait un cornet d'une feuille de bananier et la glisse dans l'oreille de son fils pour lui parler. De la gorge du garçon surgissent alors les premiers sons, graves et rouillés. Moussa n'est pas muet, il est sourd.Pour les parents de Moussa, c'est la naissance d'un formidable espoir : à l'hôpital de la capitale, on leur parle d'une nouvelle technologie, d'un appareil permettant d'entendre. Mais le coût de ce nouvel appareil est élevé... Grâce à la solidarité de toute sa famille qui se cotise pour le lui procurer, au soutien et à la volonté de ses parents qui dépassent leur ignorance des techniques modernes, Moussa va pouvoir entendre et apprendre à parler.

    Rolande Causse écrit des romans et des poèmes pour la jeunesse et des livres sur la littérature des jeunes. Ses textes sont publiés aux éditions Syros, Thierry Magnier, Actes Sud junior et Albin Michel jeunesse. Elle anime également des ateliers d'écriture.Rolande Causse vit à Paris.L'illustrateurEn plus d'être illustrateur, Philippe Davaine est aussi graphiste, affichiste et scénographe. Il a illustré des albums aux éditions Dapper, La Farandole, Grasset jeunesse, Syros et Gallimard jeunesse.Philippe Davaine vit à Arcueil en région parisienne (94).

  • Amzin, petit Touareg de sept ans et demi, raconte le quotidien de sa tribu de nomades dans le Sahel : comme tous les enfants, il apprend à écrire et joue aux dames avec ses copains. Mais le désert s'étend toujours plus et les oasis se font rares. Son père ne trouve pas de nouveaux pâturages pour le troupeau. La caravane doit partir vers la ville et s'adapter à une nouvelle vie. Pourtant, ici aussi, l'eau manque. Un jour, le père d'Amzin trouve la solution : " l'or bleu " est enfoui profondément sous leurs pieds. Grâce au travail solidaire de toute la tribu, un magnifique jardin émerge des terres arides. Quelle fierté pour le père d'Amzin ! Il rachète des moutons grâce à la vente de leurs récoltes. La famille peut reprendre sa vie de nomades et à nouveau parcourir le désert.Pour cet album, Donald Grant renouvelle son style : le pastel réhaussé de peinture donne à ses images un côté impressioniste et magique.Cet album sera imprimé sur un papier respectueux de l'environnement.

    L'auteur-illustrateurAprès des études supérieures en arts graphiques à New York et Boston, Donald Grant s'installe en France et devient auteur-illustrateur pour la jeunesse. Il est l'illustrateur phare de Gallimard jeunesse pour les collections " Mes premières découvertes " et " Découverte Benjamin ". Après Le Dinosaure du Kilimanjaro, il publie au Sorbier son deuxième album. Donald Grant vit dans les Yvelines (78).

  • - Bienvenue chez Julia, à Salvador de Bahia ! Ici, cuisine, croyances et traditions mêlent des influences indiennes, africaines et européennes à la fois. Saviez-vous que l'on célèbre Noël sous un soleil d'été ? Que les telenovelas brésiliennes sont connues dans le monde entier ? Qu'on joue au "football de boutons" à la récré ? Sur le modèle des 2 précédents titres (Mes images du Japon et Mes images du Sénégal), l'ouvrage présente de multiples anecdotes sur le quotidien d'un enfant d'aujourd'hui (sa maison, sa famille, son école...), une invitation à découvrir sa ville (ses rues, ses marchés, les moyens de transport), et les fêtes qui ponctuent l'année. Les magnifiques peintures de Daniela Cytryn offrent une image vivante et pleine de couleurs du Brésil d'aujourd'hui.

  • * Un siècle après, le mouvement de résistance non-violente initié par Gandhi
    est intact. En entraînant à grande échelle un soulèvement opposant à l'Empire
    britannique des dizaines de miliers de personnes uniquement armées de leur
    corps, de leur âme et de leur volonté, Gandhi défia la force militaire qui
    occupait son pays depuis trois cents ans. Le monde n'avait jamais rien vu de
    tel.Sur son exemple, tout au long du XXe siècle, des hommes et des femmes se
    levèrent à leur tour pour protester de façon non-violente contre l'injustice.
    Rosa Parks ou Martin Luther King aux États-Unis, Nelson Mandela en Afrique du
    Sud, les "Folles de la place de Mai" en Argentine, Aung San Suu Kyi en
    Birmanie, les étudiants de la place Tienanmen en Chine ou Wangari Maathai au
    Kenya, tous ont contribué, par leur action, à renverser des gouvernements,
    remettre en question des lois injustes et à reconstruire des sociétés.Cet
    ouvrage brosse le portrait de quelques-unes des figures majeures de la
    résistance non-violente dans le monde. S'intéressant à différentes causes,
    cultures et périodes historiques, ces récits informeront et inspireront une
    nouvelle génération de citoyens. * Depuis la résistance non-violente contre la
    guerre du Viêt-Nam, Anne Sibley O'Brien a participé à de nombreuses
    manifestations pour différentes causes. Elle a illustré de nombreux livres, et
    a reçu en 1997 le National Education Association Author-Illustrator Human and
    Civil Rights Award.Entré dans l'armée américaine en 2001, Perry Edmond O'Brien
    a servi en Afghanistan comme médecin avant d'être renvoyé comme objecteur de
    conscience. Fondateur du site www.peace-out.com, il est le fils d'Anne Sibley
    O'Brien.Anne Sibley et Perry Edmond O'Brien vivent aux États-Unis.

  • * En route pour un grand voyage en train à travers le Japon ! Grâce à de
    grandes pages panoramiques à déplier, vous voyagerez de la montagne à la mer,
    de la campagne à la ville. Vous passerez d'un paysage à l'autre grâce à un
    tunnel indiqué par un trou dans la page. Ouvrez bien l'oeil : de multiples
    détails sont à observer, comme ce ballon dirigeable, cet avion à hélice et
    cette voiture décapotable qui vous ont suivi tout au long du voyage !Une fois à
    la fin du livre, remontez dans le train et faites le voyage dans l'autre sens !
    * Naokata Mase est diplômé de la Faculté des Lettres de Hosei et membre de la
    /> Société des illustrateurs de livres pour enfants du Japon. Le grand succès de
    Tchou Tchou ! l'a incité à poursuivre la série de ses voyages à travers le
    Japon avec d'autres livres à trous ou à volets, tous ludiques et fourmillant de
    détails.Naokata Mase vit au Japon.

  • Connais-tu Brooklyn ? C'est le quartier où j'habite, à New York. Aujourd'hui, c'est mercredi. Ouvre ce livre, je vais te raconter...

  • Youpi ! Lundi, Mariétou va avec sa classe à la mer pour apprendre à nager.
    Elle parvient à convaincre son père de lui acheter le maillot de championne olympique de ses rêves, dans la boutique de Mama Bikini. Pourtant, une fois sur la plage, Mariétou est impressionnée : la mer est immense, les vagues sont grosses et font du bruit... Celle qu'on surnomme dans son quartier de Douala "Kissaitounapeurderien" aurait-elle peur de se jeter à l'eau ? Les illustrations vivantes et colorées de Clémentine Sourdais font tout le charme de cet album et nous donnent une vision moderne et actuelle de l'Afrique.

empty