Jeunesse

  • Pastel fauve

    Carmen Bramly

    • Lattes
    • 25 August 2010

    « Je regarde ma montre, essayant de me perdre dans le mouvement des secondes. Je ne serai pas en avance. Cinq ou dix minutes de retard. Pierre commencera à s´impatienter et n´en sera que plus heureux de me revoir. Je marche de long en large, m´affale sur mon lit, me relève et continue de faire les cent pas. Puis je retourne dans la salle de bain me mettre une goutte de parfum et du rouge à lèvres, que j´enlève aussitôt. Ça fait trop femme, je le remplace par du gloss.  Dans la salle de bain, mes parents se préparent à leur tour. J´aime entendre le bruit du rasoir de mon père et le pschitt de l´eau de Cologne que maman vaporise dans son soutien-gorge, puis le son émis par ses lèvres lorsqu´elle répartit le rouge dont elle les a enduites. L´extrême attention que je prête depuis toujours à ces sons à peine perceptibles a fini par me doter d´une ouïe presque animale.  Nouveau coup d´oeil à ma montre. C´est le moment. J´embrasse mes parents, leur souhaite par avance une bonne année, une bonne santé, toutes ces conneries qu´on se dit le 1er janvier. Ils me recommandent de bien me couvrir. Je fais oui de la tête, tout en enfilant une petite veste en coton léger. Dehors, une bourrasque de froid piquant vient me fouetter le visage, propageant à tout mon corps, en onde de choc, une nuée de frissons. J´enfourche mon vélo et pédale le plus vite possible. »  C´est la dernière nuit de l´année. Sur l´île de Bréhat, Paloma, quatorze ans, rejoint Pierre, son ami d´enfance, pour fêter le nouvel an. Ils ne se sont pas vus depuis un an, l´adolescente s´est transformée et les rapports sont à réinventer.

    Sur commande
  • Le coeur de l'arbre

    Garth Stein

    • Lattes
    • 13 February 2019

    L'été 1990. Trevor Riddell, un adolescent de quatorze ans, pose les yeux pour la première fois sur Riddell House. Construite grâce à une fortune issue de l'exploitation forestière, la légendaire demeure familiale est située au coeur d'un vaste domaine qui domine le Détroit de Puget, non loin de Seattle. Les parents de Trevor, ruinés, sont en instance de divorce, et son père a tenu à l'emmener à Riddell House dans un but bien précis : aider Serena, sa soeur, à envoyer en maison de retraite grand-père Samuel, leur vieux père malade, afin de vendre le domaine à des promoteurs et de se partager les profits.
    Mais en explorant les escaliers dérobés et les pièces secrètes de la maison, Trevor découvre qu'un esprit hante les lieux et poursuit un but bien différent. Déterminé à affronter le sombre passé de ses ancêtres, Trevor finira par révéler l'avenir de sa famille. Dans ce récit envoûtant, Garth Stein décortique l'âme humaine et nous donne à voir la puissance magnifique de la nature, dont le destin se révèle indissociable du nôtre.

  • Juin 1950. Un paisible village anglais se voit bientôt ébranlé par la découverte d'un cadavre au milieu des plants de concombre du manoir de l'étrange famille de Luce. La police n'est pas au bout de ses surprises, surtout lorsqu'un oiseau mort est déposé devant l'entrée du colonel de Luce, un timbre rare planté sur le bec. Flavia, la fille du colonel, chimiste en herbe de onze ans qui passe son temps dans son laboratoire à tester des potions contre ses deux pestes de grandes soeurs, mène l'enquête. Elle suit les pistes jusqu'à découvrir l'identité de la victime et mettre au jour un complot dont les origines remontent au passé trouble des de Luce. Les aventures de Flavia de Luce nous plongent dans une campagne anglaise remplie de personnages hauts en couleur. On ne peut qu'être séduit par l'ingénue Flavia et son excentrique famille mêlée dans une mystérieuse affaire de meurtre !Traduit de l'anglais par Hélène Hiessler

    Sur commande
  • Les nettoyeurs

    Vincent Petitet

    • Lattes
    • 4 October 2006

    Le jeune Antoine de Linote est embauché par le président du plus grand cabinet de conseil parisien, Fersen, parce qu'ils partagent la même passion pour Wagner et surtout un fort sentiment de supériorité culturelle.
    Antoine va effectuer une plongée en accéléré dans ce monde aux multiples rituels. Derrière les costumes hors de prix, les cravates de marque, les robes de créateurs, les salaires mirobolants, les notes de frais sans limite, l'univers qu'il découvre est marqué par le sceau du mépris des autres, les plus faibles, par l'asservissement aux puissants pour grimper dans la hiérarchie, par la mise au point de techniques pseudo-scientifiques pour aider des patrons qui sous le prétexte d'optimiser leurs outils cherchent à se débarrasser de ceux qui les gênent.
    Antoine va jouer le jeu comme les autres, mieux même et avec une certaine innocence qui le protégera des coups pourris et des amours tordues. Sa jeunesse, sa fréquentation des classiques lui donneront les armes pour mieux surveiller et punir l'arrogante garde rapprochée du patron. Et son attirance pour Eva, une consultante qui n'a pas sa place chez Fersen, sera peut-être l'étincelle qui le fera basculer définitivement dans le monde de l'arrogance ou dans celui de la soumission.
    Vincent Petitet, par son expérience de consultant, a su observer le milieu élitiste et très particulier du conseil et des affaires. Son premier roman décrit avec insolence la domestication progressive des cadres par des signes extérieurs de puissance. Une législation silencieuse qui impose aux corps des codes omniprésents juste destinés à asseoir la puissance du consultant.

    Sur commande
empty