Sciences & Techniques

  • "Aimer un bipolaire - j'en suis une - n'est pas à la portée de n'importe qui ! C'est qu'il faut apprécier les climats extrêmes, les saisons du Grand Nord, la spéléologie et le parachute ascensionnel. Bref, n'avoir peur de rien, être prêt à tout", affirme Catherine, nous laissant entrevoir la souffrance, et le bonheur aussi, qu'il peut y avoir à aimer un maniaco-dépressif. Les fluctuations radicales de l'humeur provoquées par cette maladie font souffrir le patient mais aussi son entourage: le malade peut passer en peu de temps d'une profonde dépression à une surexcitation maniaque. Conjoints, parents, enfants, lors des phases dépressives, doivent prendre tout en main; et lors des phases maniaques, ils doivent faire preuve de tact, de diplomatie et de patience. Entre les deux, ils vivent en état d'alerte. Ils éprouvent en outre un grand sentiment d'isolement, et leurs propres réactions à l'égard du malade, entre empathie et découragement, désir de surprotection et rejet, sont sources de culpabilité. La famille d'un maniaco-dépressif, trop souvent tenue à l'écart et peu informée sur la maladie, se retrouve pourtant en première ligne, les uns et les autres endossant un rôle d'infirmier ou de vigile pour lesquels ils ne sont pas formés, provoquant une confusion des genres qui nuit à la qualité des relations familiales. C'est dans l'optique de pallier ce manque d'information que le Dr Christian Gay a entrepris de rédiger ce livre: "Si, à la lecture de ce texte, l'entourage et les patients se sentent davantage soutenus, compris, encouragés, cet ouvrage aura alors satisfait à sa mission première."

  • Un essai sur les trois principaux courants de la pensée écologique (écologies " profonde " , " autoritaire " et " démocratique " ) et sur l'idéologie économique qu'ils viennent contredire à des degrés divers.

    Le point sur cette idéologie (qui prend sa source chez adam smith et vise à faire de l'économie un ordre propre et autonome), sa prégnance dans le monde, ses dangers et les signes de son essoufflement.
    Une critique des thèmes et des présupposés de l'écologie " profonde " ainsi que du scénario fondamentaliste auquel elle conduit : à quelles contradictions peut mener ce rejet global de l'humanisme.
    Une généalogie de l'écologie " autoritaire " comment les grands axes de la pensée de hans jonas, qui détermine en partie ce courant et confère aux experts un rôle décisif, conduisent à un scénario politique difficile à mettre en place.
    Une analyse des grands enjeux de l'écologie " démocratique " qui vise, elle, à freiner " de l'intérieur " les excès de la société industrielle, sans toutefois remettre en cause la totalité de ses principes.

    Dominique bourg enseigne la philosophie à l'université technologique de troyes. il est l'auteur de transcendance et discours (cerf, 1985) et de l'homme-artifice (gallimard, novembre 1996). il a également dirigé, dans le domaine de l'environnement deux ouvrages les sentiments de la nature (la découverte, 1993) et la nature en politique ou l'enjeu philosophique de l'écologie (l'harmattan, 1993).

  • Loeouvrage de Donatella Caprioglio constitue un témoignage et une réflexion sur loeune des périodes les plus cruciales de la vie doeune femme. Refusant doeaborder la question sous loeangle médical, elle a préféré interroger ses émotions, ses sensations physiques, laisser remonter ses souvenirs. Loin doeêtre une fin ou une perte, la ménopause est donc pour elle loeoccasion doeune rencontre avec une féminité nouvelle. Elle nous invite à poursuivre avec elle ce voyage initiatique.
    Le récit avance en suivant les chemins de traverse qui soeoffrent à la narratrice, décidée à assumer jusquoeau bout tout ce qui émergera à sa conscience au cours de cette transformation.
    Ainsi, en guettant les modifications de son flux menstruel, loeauteur se souvient de ses premières règles, de la réaction de ses parents, des paroles et des regards qui accompagnèrent cette entrée dans la puberté, mais aussi des mots et des gestes quoeelle-même a adressés dans les mêmes circonstances à sa propre fille.
    Cet ouvrage constitue un modèle de réflexion sur la façon dont soeélabore le sens doeune vie, à travers le désir de soeapproprier de son histoire, de comprendre et doeassumer son destin. Coeest à ce prix que le passage vers une nouvelle phase de la vie peut apparaître comme annonciateur de nouvelles potentialités.
    Dans un langage sobre, pudique, parfois ironique, toujours porté par une extrême lucidité, loeauteur relate ce combat avec elle-même et avec les autres qui soeapparente à une quête.

  •    Une énigme hante la science : les acides aminés, composant la matière vivante, qui, pour le chimiste, peuvent exister, comme nos deux mains, sous une forme droite ou gauche, présentent la propriété surprenante d'être tous de la même « main ». Pasteur disait que ces molécules naturelles étaient « dissymétriques ». Une autre découverte vient de relancer la question. L'Univers lui-même se trouve affecté d'une brisure de symétrie décisive : celle qui a donné l'avantage à la matière sur l'antimatière.


       Ainsi les scénarios des astrophysiciens rejoignent les travaux des biologistes moléculaires, esquissant une ligne du cosmos à la vie. Les conséquences pratiques du « sens » de la vie sont immenses. En laboratoire, on peut synthétiser des produits à la fois sous la forme « gauche » et « droite » mais l'efficacité d'un insecticide ou d'un médicament, par exemple, et aussi leurs effets secondaires dépendent du « dédoublement » de la molécule qui les compose ; « droite » ou « gauche », ce n'est pas du pareil au même.

      

  • Comment stimuler les « ardentes impulsions de la chair » ou au contraire « atténuer les appétits désordonnés de vénus » ? de la renaissance à l'âge baroque, le savoir diététique et la science thérapeutique se préoccupaient de ce double problème. mille et une recettes furent mises au point par les médecins et alchimistes de l'époque (essences et élixirs mystérieux, mets savants et régimes draconiens), censées pimenter les nuits de leurs contemporains. rien n'égalait, par exemple, les vertus aphrodisiaques de la cervelle de passereau... erudit, mais drolatique, ce livre se savoure comme un fruit défendu. il retrace l'histoire d'un préjugé et d'une illusion populaires, dont on prend soin, aujourd'hui, d'ignorer les avatars et les résurgences. en plongeant dans les doctes traités sur le bon usage du capital séminal ou dans les légendes les plus invraisemblables, il restitue un monde où chacun avait la sagesse de chercher à « suivre sa nature ». professeur de littérature à l'université de bologne, piero camporesi a publié de nombreux ouvrages. ont été traduits chez hachette l'officine des sens et l'enfer ou le fantasme de l'hostie.

    Sur commande
  • La « révolution des quanta » qui a sonné, au début du siècle, le glas de la physique classique, a depuis longtemps débordé cette seule discipline pour s'emparer des sciences du vivant. Grâce aux « sciences moléculaires quantiques », et en premier lieu à la biologie moléculaire, on parvient désormais à des investigations extraordinairement fines de ces groupements d'atomes que sont les molécules. Une nouvelle conception - mathématisée - de la liaison et des réactions chimiques s'est ainsi imposée. Elle donne lieu à une révolution technique dans l'industrie mais ouvre aussi des perspectives nouvelles à la recherche médicale, notamment dans la lutte contre les cancers et le sida. Elle permet enfin l'émergence d'une conception du monde où la danse des molécules inspire aussi bien les savants que les artistes.
    Raymond Daudel, l'un des pionniers de la chimie quantique, fut aussi l'assistant d'Irène Joliot-Curie, puis le maître de conférences de Louis de Broglie. Président de l'Académie européenne des sciences, des lettres et des arts, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont une Vision moléculaire du monde (CNRS, 1982).

    Sur commande
  • En quatre décennies, le monde a beaucoup changé. l'espace aussi. après avoir conquis la lune dans une offensive éclair, l'homme s'est arrêté sur le chemin des étoiles. ii est revenu vers sa planète natale où les techniques spatiales ont été appliquées aux problèmes terrestres. les résultats ont dépassé toutes les espérances : les satellites ont bouleversé le monde qui nous entoure et la vie que nous menons. très haut dans le ciel, des « gardiens de la paix » veillent. a leurs côtés, d'autres satellites nourrissent l'écologie de magnifiques images. d'autres encore tissent tout autour de la terre la « toile » de la nouvelle « société de l'information » . bientôt des appareils en liaison directe avec l'espace se trouveront chez nous, dans nos voitures, dans nos poches. nous recevrons la télévision « tombée du cosmos » et, n'importe où dans le monde, au fin fond d'un désert ou de l'antarctique, nous pourrons téléphoner, nous localiser, nous connecter à internet.


    Au xxie siècle, la fabrication des satellites, leur lancement, leur utilisation seront des activités économiques de première grandeur. ce livre en décrit l'émergence et les perspectives. ii explique pourquoi l'europe doit prendre une grande place dans ces développements passionnants. ii raconte comment des satellites et des lanceurs, plus économiques et plus sûrs, permettront d'accélérer l'exploration du cosmos, avec des robots, mais aussi des hommes, dans le cadre de grands projets coopératifs, essentiels pour la cohésion de la planète. bienvenue dans l'age des satellites !


    Docteur ès sciences, alain dupas est maître de conférences à l'université paris xi (orsay) et chargé de mission au centre national d'études spatiales (cnes). ii a écrit de nombreux articles sur l'évolution et l'utilisation de l'espace, en particulier dans la recherche. ii est l'auteur de la lutte pour l'espace (le seuil, 1977), ariane et la navette spatiale (hachette, 1981) et la saga de l'espace (gallimard, coll. « découvertes », 1986).

    Sur commande
  • Jacques léonard né en 1935 ancien élève de l'école normale supérieure de saint-cloud, agrégé d'histoire, il enseigne à l'université de haute-bretagne. depuis 1959 il poursuit des recherches sur l'histoire sociale de la médecine et des médecins en france au xixe siècle et a consacré, en 1976, sa thèse de doctorat d'état aux médecins de l'ouest au xix siècle.


    La vie quotidienne du médecin de province au xixe siècle au carrefour de l'histoire et de la médecine, ce livre basé sur des archives officielles, des documents administratifs, mais aussi une enquête personnelle approfondie et nombre de papiers privés, retrace l'évolution de la condition médicale dans la france provinciale et rurale du xixe siècle.

    Au cours du siècle, des guerres de l'empire au septennat tragiquement interrompu de sadi carnot, la médecine a fait un bond prodigieux. a une thérapeutique tâtonnante a succédé une véritable science expérimentale et il y a loin du médecin de campagne évoqué par balzac ou de l'officier de santé charles bovary, au docteur formé par les disciples de claude bernard et de louis pasteur. mais s'ils se posent dans un contexte historique et un décor social différents, les mêmes problèmes demeurent : l'organisation de la profession et les hiérarchies qu'elle implique, la diversité des apprentissages, les difficultés matérielles, les vicissitudes des carrières et des clientèles, les rapports avec les malades, avec les sorciers et rebouteux, les rivalités d'ordre professionnel, la place et le rôle du médecin de province dans la société, son influence politique croissante. a mesure que son combat contre la maladie s'avère victorieux, le médecin de province voit s'affirmer la considération morale dont il bénéficie. désormais il est un notable.

    Mais avant de respirer l'encens officiel dans un fauteuil de conseiller général, le médecin de province chevauche par tous les temps, entre une dysenterie et une variole, du château à la chaumière, du lit de l'enfant moribond à celui du vieillard grabataire.

  • Astrophysicien, venu à l'étude des climats à partir de cette discipline, Robert Kandel s'est d'abord montré méfiant envers le catastrophisme ambiant.
    La terre a déjà connu dans son histoire de nombreux dérèglements climatiques d'une ampleur parfois bien supérieure à ceux d'aujourd'hui, depuis les perturbations qui ont entraîné la disparition des dinosaures jusqu'aux grandes glaciations du quaternaire. Mais si l'avenir de la planète n'est pas en cause, celui de l'humanité est désormais menacé. Les travaux de l'auteur l'ont en effet convaincu que l'évolution actuelle confirme, voire dépasse, les pronostics les plus alarmistes que l'on pouvait faire il y a une dizaine d'années.
    Inondations, tempêtes, sécheresses, dérèglements du cycle de l'eau, telles sont les principales conséquences à très court terme du réchauffement climatique, en France aussi. Loin du brûlot militant, ce livre est le cri d'alarme d'un scientifique : " Pour mes enfants et petits-enfants, pour les enfants et petits-enfants de tous nos contemporains, si nous n'agissons pas rapidement, la catastrophe est imminente."

  • Au cours de la dernière décennie, notre représentation du cerveau adulte a subi une véritable révolution. Aux trois dimensions des fameux «réseaux de neurones», il a fallu en adjoindre une quatrième : le temps. Le fonctionnement du cerveau implique en effet la modification permanente de ses structures. Sa plasticité oblige à mettre en question les images statiques (cablages, circuits électroniques) qui se sont imposées dans le grand public. Elle ouvre des perspectives fascinantes à la thérapeutique de maladies comme celles d'Alzheimer ou de Parkinson, par greffes de neurones ou transferts de gènes.

    Porteuses d'espoir pour des millions de malades, ces techniques appellent une vigilance éthique particulière. Ces découvertes posent également de manière nouvelle de «vieilles» questions philosophiques comme celles de l'animalité de l'homme, la nature de l'individualité et de la pensée ou la relation entre l'inné et l'acquis.


    Marc Peschanski est docteur en médecine, docteur ès sciences, directeur de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), secrétaire du réseau européen de neurotransplantation clinique (NECTAR). Il a publié plusieurs ouvrages de vulgarisation.

    Sur commande
  • Mexico, Tangshan, Erevan plus récemment, la liste des séismes meurtriers s'allonge tous les ans. Les victimes se comptent par millions. Si la science peut aujourd'hui expliquer ces phénomènes, elle commence seulement à les prévoir et la technique à en atténuer les effets. Malgré les dénégations et le scepticisme d'un certain nombre de spécialistes, une nouvelle méthode de prévision des séismes vient d'être mise au point par trois chercheurs grecs, la méthode VAN. Haroun Tazieff en expose ici les principes, en montre les succès, en explique les rares échecs. Devant l'urgence et la gravité croissante des dangers, face aux intérêts et aux inerties, son franc-parler se fait accusateur : puisqu'il existe une méthode de prévision des séismes, expérimentalement probante, qu'attend-on pour l'utiliser et mettre en oeuvre des solutions concrètes susceptibles de parer aux désastres ? Questions de sciences, de politique et de morale ne font qu'un dans ce débat.


    Haroun Tazieff, ancien directeur de recherche au CNRS, a relancé l'intérêt du monde entier pour la volcanologie grâce à ses nombreux travaux. Président du « Programme Isère Département pilote », il a été secrétaire d'Etat aux risques majeurs. Il est depuis 1992 conseiller régional Rhône-Alpes et président de sa Commission Environnement. Outre une vingtaine d'ouvrages et une centaine d'articles scientifiques sur l'activité éruptive, il est l'auteur de Quand la terre tremble (Fayard, rééd. 1981).

    Sur commande
  • Une approche originale de l'olfaction : de l'odeur des fleurs aux produits de synthèse, des substances qu'on brûlait jadis aux compositions chimiques, comment le parfum, " humé " différemment par le chimiste et le parfumeur, pose encore bien des problèmes de définition.


    ' Un point précis sur les recherches très actives qui se déploient à l'intersection de la physiologie de l'olfaction et de la chimie des parfums : qu'est-ce qu'un système olfactif ? peut-il se dérégler ? comment synthétiser les parfums ou masquer les odeurs oe ' Une présentation claire des recherches menées sur le " nez électronique", qui montre qu'elles n'empiètent pas sur l'art des parfumeurs, avant tout guidé par une certaine idée du plaisir.


    />


    Maurice CHASTRETTE, ingénieur chimiste et docteur ès Sciences physiques, est professeur à l'université Claude Bernard à Lyon ; il a reçu en 1977 le prix de la division Enseignement de la Société française de chimie.

  • Il y a 25 ans, en lançant le projet exclusif de la Navette spatiale, les Etats-Unis commettaient une erreur stratégique majeure dans la course à la maîtrise de l'espace. Aujourd'hui, Ariane, lanceur jugé obsolète à l'époque, détient environ 60 % des parts du marché mondial des lancements commerciaux, plaçant l'Europe au premier rang, cependant que la concurrence américaine qui s'organise, s'appuie sur une technologie d'origine soviétique !...

    Les enjeux de la maîtrise de l'espace demeurent largement méconnus. Le tapage politico-médiatique qui entoure le vol des astronautes et la prétendue conquête de l'espace, renouvelée de la conquête de l'Ouest, en occulte la nature profonde : celle d'un puissant outil d'hégémonie dans une société mondiale que domine la montée des technologies de l'information.

    Faire la part du mythe, mesurer la réalité des enjeux, en apprécier l'importance dans la préservation des intérêts économiques, des identités culturelles et de l'autonomie stratégique, tel est l'objet de ce livre.

    Cette réflexion sur la politique spatiale s'inscrit nécessairement dans une certaine idée de l'Europe, seul ensemble qui possède la dimension nécessaire pour établir avec les Etats-Unis une relation d'équilibre et pour héberger des structures industrielles capables de s'imposer sur la scène mondiale.


    André Lebeau, physicien, a été directeur général adjoint au Centre National d'Etudes Spatiales (CNES), puis membre de l'Agence Spatiale Européenne et enfin, président du CNES.

    Sur commande
  • Pourquoi la plupart des fleurs ont-elles cinq ou huit pétales, alors que certaines en ont six ou sept ? Pourquoi les flocons de neige forment-ils une symétrie à six branches ? Pourquoi les tigres sont-ils rayés, et les léopards tachetés ? Notre vision de l'Univers est le produit d'une compréhension croissante des formes et des structures de la nature.
    Pour reconnaître, classer et manipuler ces formes et ces structures, l'esprit humain a inventé un système formel de raisonnement : les mathématiques. Dans cet essai, Ian Stewart souligne d'emblée combien les mathématiques sont une construction purement mentale, qui ne se résume pas à des équations compliquées ou à de longues démonstrations. Et pourtant, les mathématiques constituent notre meilleur outil pour comprendre le monde environnant : les formes de la nature sont pour nous autant d'indices des lois profondes qui gouvernent la réalité.
    Le flocon de neige nous permet de déduire la structure atomique des cristaux de glace, une corde de violon nous introduit aux ondes radio, même les nuages ou le temps qu'il fait ont une structure secrète ou des rythmes cachés. Le livre de Ian Stewart est une formidable introduction à l'univers des mathématiques.

    Sur commande
  • Qu'est-ce que l'Univers qui nous entoure oe Que peut nous apprendre l'exploration des autres planètes de notre système solaire oe Ce livre est consacré à une découverte sans précédent. Il retrace l'enquête passionnante qui a progressivement conduit les savants, à partir d'une météorite trouvée dans l'Antarctique et d'indices parfois infimes, à conclure à l'existence d'une vie possible sur Mars : il semble en effet vraisemblable que la planète rouge, qui n'avait jamais été explorée avant l'arrivée de la sonde Pathfinder, renferme des espaces vitaux peuplés par les ancêtres des bactéries qui ont été trouvées sur la météorite antarctique.

    La découverte d'une vie sur Mars nous renvoie à nous-mêmes : elle nous fait réfléchir aux conditions physiques et chimiques dans lesquelles la vie peut émerger et nous permet de mieux comprendre à quoi tient l'existence terrestre.

    Solidement et scientifiquement fondée, l'enquête de nos deux auteurs se lit comme un roman. Après avoir retracé les progrès de l'homme dans l'espace depuis le lancement de Spoutnik en 1957, l'ouvrage dessine dans le détail les programmes et les enjeux des recherches à venir.

    Ce livre est un plaidoyer en faveur des explorations spatiales.


    Johannes Fiebag est spécialiste de la rcherche sur les planètes.

    Torsten Sasse est journaliste scientifique et auteur de films documentaires remarqués.

  • La médecine du XXe siècle a accédé au rang d'une science.
    Sa démarche met en jeu des pensées et des gestes uniformes dont l'efficacité a été démontrée expérimentalement. L'art d'un médecin tend à être remplacé par des études cliniques systématiques, des examens physico-chimiques standard du corps humain et des prescriptions informatisées.
    Cette évolution victorieuse ne cesse de s'amplifier, mais le paradoxe d'une médecine qui se retourne contre elle-même à mesure qu'elle avance est moins bien connu. L'intense et absolu réductionnisme qui l'atteint, réductionnisme tissulaire et moléculaire, comporte un risque majeur d' "irresponsabilité médicale".
    Qu'est-ce que la vie ? Comment appréhender la maladie et la mort ?
    Ecrit pour des étudiants, cet ouvrage intéressera également tous ceux qui se passionnent pour la biologie et pour la médecine mais que gêne une technicité excessive.
    /> PHILIPPE MEYER est professeur à l'Université René-Descartes, directeur de l'enseignement des sciences humaines et sociales à la facutté de médecine de Necker et médecin à l'hôpital Necker. Il a publié dernièrement chez Hachette Littératures De la douleur à l'éthique, 1998.

    Sur commande
  • De tous les progrès récents de la biologie, ceux qui concernent le cerveau de l'homme comptent parmi les plus fascinants car il en dépend maintes attitudes philosophiques, éthiques et psychologiques.
    Ce livre s'adresse aux étudiants comme à tous ceux qui aspirent à connaître la véritable portée des progrès neuroscientifiques. La signification du libre arbitre a-t-elle évolué depuis qu'il est établi que l'activité mentale procède à la fois de l'hérédité et de l'apprentissage ? La douleur doit-elle être considérée comme une réaction de défense ou comme une sensation influencée par la culture ? La découverte de l'activité synthétique cérébrale en manière de réception sensorielle représente-t-elle un argument pour proclamer que la perception sensorielle diffère d'un individu à l'autre ? L'éthique en général, l'éthique médicale en particulier, n'échappent pas au débat philosophique qui cherche à reconnaître la part des mécanismes naturels et culturels.
    Cette " avant-médecine du cerveau " peut être considérée comme un complément des "Leçons sur la vie, la mort et la maladie" (Hachette, Littératures, 1998).

    Sur commande
empty