Fyp

  • Alors que le progrès était censé servir le bien commun, il nous échappe. Nous le subissons. Malgré cela, la réponse apportée à tous les problèmes économiques et sociaux se borne à des solutions purement techniques.
    Irénée Régnauld et Yaël Benayoun révèlent et dénoncent les dogmes et les manoeuvres qui permettent aux industries et aux pouvoirs publics de maintenir les citoyens et les travailleurs à l'écart des choix technologiques, en excluant tout processus démocratique. Ils montrent que notre arsenal juridique et nos institutions apeurées, voire serviles, sont incapables de contrer les servitudes imposées par les plateformes et les industries hyper capitalistes.
    Pour sortir de cette confiscation du progrès, les auteurs proposent des actions concrètes et réalistes qui replacent le débat démocratique et les revendications citoyennes au coeur du développement technologique, afin que la question du progrès devienne l'affaire de tous.

  • La terre a déjà subi cinq extinctions, et aujourd'hui, l'humanité est en plus grand danger qu'elle ne l'a été durant les 200 000 ans de son existence. Qu'est-ce qui peut et va probablement causer notre extinction ? Comment pouvons-nous nous sauver nous-mêmes et sauver l'avenir de l'humanité ?
    Bryan Walsh, journaliste d'investigation et rédacteur en chef de TIME, a enquêté pendant plus de 5 ans auprès d'épidémiologistes, de biologistes, de géologues, d'astrophysiciens, de volcanologues, de prix Nobel, de prospectivistes et d'experts de la sécurité.
    Dans cet ouvrage, il analyse le risque réel des dangers auxquels nous sommes confrontés et qui peuvent entrainer une extinction prochaine de l'humanité. Il révèle les mesures concrètes que nous pouvons prendre pour nous protéger et assurer l'avenir de notre civilisation.
    Il révèle la véritable probabilité de ces catastrophes, l'impact sur nos vies et notre existence si elles devaient se produire, et les meilleures stratégies pour nous en sauver. Il explore toutes les formes de dangers, nous guide à la rencontre des plus grands scientifiques et nous fait pénétrer dans le secret des laboratoires et des centres de recherches des gouvernements, sur la piste du prochain virus tueur et des chasseurs d'astéroïdes.
    L'auteur examine en détail les menaces telles que : changement climatique, nucléaire, pandémies, biotechnologie, intelligence artificielle, menaces extraterrestres, astéroïdes ou supervolcans.
    Il répond concrètement à des questions existentielles telles que :
    - Quel est le risque réel d'une disparition de l'espèce humaine, l'extinction de toute vie sur Terre, voire dans l'Univers, ou de dislocation de notre planète ?

  • Reconfigurés par le processus d'hyper industrialisation, les villes et les territoires tentent de répondre aux défis presque inconcevables que constitue l'Anthropocène en se mettant en réseau. Mais les smart cities, généralement présentées comme solution à tous les problèmes urbains, s'imposent sans concertation citoyenne, et leurs promoteurs font de l'espace public un marché privé au détriment de l'intérêt collectif des localités qu'ils disruptent. Cela affecte les conditions de l'aménagement du territoire, de la gestion et des services, tout autant que l'économie urbaine et les politiques locales. Cet ouvrage analyse le problème crucial de la restitution de la souveraineté numérique aux individus et aux puissances publiques face à la montée en puissance des plateformes digitales (GAFAM) et propose une description des profonds changements causés par un déploiement immature des nouvelles technologies digitales.

  • Faire carrière dans l'industrie du jeu vidéo ; les clés de la réussite et les erreurs à éviter Nouv.

    L'industrie du jeu vidéo est en expansion de 10 à 15 % par an, et de plus en plus de personnes, notamment les jeunes, souhaitent travailler dans ce secteur. Néanmoins, les voies et critères d'accès à ce milieu sont extrêmement flous et très mal connus, et le jeu vidéo fait appel à des profils extrêmement divers, allant du développeur informatique au musicien, en passant par le producteur ou le réalisateur.
    Cet ouvrage très pédagogique propose pour la première fois en France toutes les clés pour parvenir à faire carrière dans l'industrie du jeu vidéo, et traite notamment des sujets suivants :
    - Les métiers du développement de jeu vidéo : game design, programmation, art-animation- VFX, UI et UX, écriture et narration, production et gestion de projet, audio & musique, contrôle et assurance qualité (QA et QC), support, etc.

  • Une véritable immersion dans l'univers de la criminologie, à la lumière des innovations actuelles et au coeur des pratiques.
    - La criminologie est l'étude de la criminalité dans son ensemble - ses causes, ses manifestations et sa prévention -, ce qui inclut la création des lois, la violation des lois et la réaction sociale et répressive face à cette violation. Elle explore également les causes des actes criminels et aide à mettre en place les moyens nécessaires pour prévenir la délinquance, la criminalité et les délits en évaluant les criminels selon des approches sociologique, psychologique, économique et juridique.
    - L'ouvrage débute par les théories criminologiques et l'histoire de la discipline. Puis l'auteur développe les pratiques actuelles et ses expérimentations personnelles, en associant d'un côté les références philosophiques, sociologiques et criminologiques, et de l'autre, une section plus pratique et concrète, en lien avec les missions du conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation et le rôle du juge de l'application des peines.

  • Transition. Ce terme qui désigne le passage d'un temps à l'autre, d'un paysage à l'autre, ou un entre-deux, incarne aussi la transformation des valeurs, les changements culturels ou économiques, les fluctuations, l'attente ou l'espérance d'un monde meilleur. Durant vingt-quatre heures, au cours d'une déambulation urbaine ponctuée d'échanges, de réflexions et de questionnements, les auteurs vont partir à la rencontre de douze témoins afin d'explorer les transitions sociales et culturelles consécutives à la révolution du numérique et à la dégradation de nos environnements. Ils nous parlent de temps, de mal-être, de passages, de surveillance et de contrôle, de capitalisme numérique, d'éthique, de réseau, de médiation, d'apprentissage ou de transmission. Ils décrivent ce moment fugace où le présent se dérobe devant un futur insaisissable, et soulignent combien la transition est avant tout de la relation.

  • Sommes-nous seuls dans l'univers ? Il est impossible de regarder les étoiles sans se demander : qu'y a-t-il ailleurs ? Michael Wall nous entraîne dans une aventure fascinante jusqu'aux confins de l'univers. L'auteur dresse un panorama complet de la vie extraterrestre : à quoi ressembleront les premiers aliens que nous rencontrerons ? Où sont-ils ? Sont-ils déjà venus sur Terre ? Ont-ils une vie sexuelle ? Seront-ils hostile ? Doit-on prendre le risque de leur révéler notre présence ? Le voyage interstellaire ou dans le temps est-il possible ? Comment la vie apparaît-elle ? Allons-nous devenir des Homo spaciens ?... Wall explique aussi comment vivre durablement dans l'espace, en particulier avec la colonisation de la Lune ou de Mars. C'est le premier guide scientifique de la vie extraterrestre, l'antimatière et les voyages spatiaux habités. Ce récit passionnant repousse les frontières de notre imaginaire et captivera tous les esprits sidéralement curieux.

  • Longtemps réduit à un terme fourre-tout et confus, le design accompagne désormais les grands changements sociétaux, technologiques, économiques et écologiques. Jean-Louis Frechin, pionnier du design numérique et acteur incontournable du design européen, retrace l'histoire de cette discipline et nous fait découvrir son évolution, ses champs d'action et ses mutations à l'heure du numérique. Il traite notamment du nouveau système des objets, des services, des interfaces, de la transition énergétique, de l'éthique, des makers, de l'intelligence artificielle, et révèle tous les potentiels du design, ses tensions, ses responsabilités, et même ses utopies. Cet ouvrage de référence s'adresse aux créatifs, aux innovateurs et à tous ceux qui s'engagent dans les transformations de notre époque

  • Si la logistique m'était contée : 12 histoires pour comprendre l'évolution du commerce et de la livraison ; logistique urbaine, dernier kilomètre, cyclologistique, véhicule électrique, comodalité, immobilier logistique... Nouv.

    La logistique urbaine est une thématique transverse : réduction de l'impact environnemental, organisation de la ville et du commerce, évolution de la consommation et des modes de livraison, gestion des emballages... Ce livre relate l'histoire de douze visionnaires dont le génie a transformé la logistique urbaine et le dernier kilomètre. L'auteur nous entraîne sur plusieurs continents, à différentes époques, à la rencontre de ces innovateurs au parcours hors du commun. Il analyse ces cas exemplaires et apporte des réponses aux problématiques actuelles :
    - Comment mieux intégrer la logistique dans la ville ?
    - Comment rendre les villes plus efficientes ?
    - Comment mieux partager la voirie ?
    - Comment faire de la livraison urbaine un atout pour les entreprises ?
    - Quelle est la place de la cyclologistique dans la ville ?
    - Comment simplifier les chaînes de logistique urbaine et réduire leur impact environnemental ?
    - Quels sont les modèles gagnants de logistique urbaine ?
    Fruit d'un remarquable travail de recherche et d'analyse, ce livre didactique, richement documenté, fournit les clés pour éclairer la prise de décision et pour comprendre quelles solutions logistiques sont les mieux adaptées aujourd'hui à un territoire urbain. Cette ressource indispensable permet de maîtriser les principes fondateurs de la logistique urbaine et d'en appréhender pleinement les enjeux contemporains.

  • L'industrie aéronautique est passée d'une croissance euphorique à un trou d'air sans précédent, un véritable décrochage... Certains prophétisent la chute brutale de l'empire du ciel, d'autres montrent du doigt un secteur décrié comme trop polluant, voire inutile. Dans ce livre, Francis Pollet, figure de l'aviation et de l'aéronautique, propose une analyse rigoureuse et approfondie du futur de l'avion. Il passe en revue les transformations nécessaires d'un secteur qui doit utiliser sa résilience exceptionnelle pour s'adapter, se réinventer et repenser l'usage de ce mode de transport. Il examine tous les défis à travers les aspects technologiques, économiques, politiques, sociologiques, et même psychologiques. Tout en redessinant la carte de notre ciel, cet ouvrage fascinant jette les bases du futur d'une industrie et de quelque chose qui fait rêver l'humanité depuis la nuit des temps : la machine volante.

  • Le référendum d'initiative citoyenne (RIC) est utilisé dans une dizaine d'États, des centaines de régions et des milliers de communes. Avec l'émergence du mouvement des Gilets jaunes, le RIC se retrouve au coeur des discussions, depuis les ronds-points de France jusqu'à l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Ce livre propose un panorama complet de l'histoire du RIC. Il analyse les grandes décisions prises à travers lui, décrypte ses principes, ses différentes modalités, ses effets sur les politiques publiques et sur les citoyens, etc. Les auteurs, spécialistes des systèmes démocratiques contemporains, tirent les enseignements de la pratique du RIC dans différents pays et à diverses époques. En s'appuyant sur des connaissances solides et un retour d'expérience, ils expliquent les conditions de sa mise en place concrète, les formes qu'il peut prendre en France, et comment lever les obstacles à son utilisation. Cet ouvrage déconstruit les idées reçues et rend accessible au plus grand nombre tout ce qu'il y a à savoir sur cet outil central de la démocratie directe.

  • Alors que fleurissent les classements de « meilleure boîte pour y travailler », que pleuvent les nouvelles méthodes de management censées supprimer la hiérarchie ou donner plus de liberté aux employés, le travail s'est dégradé dans presque tous les secteurs d'activité, jusqu'à souvent devenir exécrable. Portés par la vague des startups et de l'économie du numérique, de nouveaux outils, de nouvelles pratiques et de nouveaux modèles d'affaires ont brisé le contrat social qui existait autrefois entre les entreprises et leurs employés.
    Après son best-seller mondial, Disrupted, Dan Lyon, ancien rédacteur en chef de Forbes et de Newsweek, scénariste de la série comique à succès Silicon Valley de HBO, livre son nouvel ouvrage qui explique pourquoi le travail des salariés s'est autant dégradé.
    Il a enquêté durant deux années au sein de tout type d'entreprises, depuis les grandes sociétés comme Ford jusqu'aux startups de San Francisco.
    Dan Lyons relate la réalité de la vie quotidienne dans ces entreprises converties aux modes de gestion des nouveaux gourous du management et révèle les nombreuses absurdités qui se dissimulent sous le prétexte de l'innovation, par exemple :
    - Parce qu'ils ont réussi à convaincre des investisseurs peu scrupuleux du monde du travail, les startuper se croient des génies innés du management et s'érigent en gourous qui imposent des méthodes abracadabrantes. Alors que ce sont des amateurs qui jouent aux apprentis sorciers avec leurs salariés.
    - L'intelligence collaborative et l'holocratie sont des épouvantails pour faire accepter à 30 salariés de cohabiter dans un open-space qui ne devrait en contenir que 10.
    - Les fameux baby-foot qui sont devenus l'icône des startup ne sont jamais utilisés par les salariés, ou seulement par des lycéens que les startup font venir en stage pour donner une illusion de jeunisme à leur structure.
    - Tout le monde est nommé « manager » mais sans savoir de quoi, et même dans les entreprises françaises apparaissent pléthore de postes aux intitulés anglais, comme « office manager », « happy office manager », etc. Ces postes de travail n'ont aucune description concrète et derrière le mot « polyvalence » se cache la possibilité de demander au salarié de devoir changer à tout moment son activité selon l'humeur ou le besoin des dirigeants. Une hôtesse d'accueil doit soudainement devenir une commerciale, le responsable du marketing doit devenir comptable.
    - L'insécurité de l'activité s'ajoute à celle de l'emploi.
    - Les salariés sont encouragés à épingler des photos de leurs enfants ou leur famille sur le réfrigérateur du coin repas ou à apporter leur snowboard au bureau, mais n'ont plus droit à un bureau fixe ou à un simple tiroir dans lequel ranger des affaires personnelles.
    - Derrière les nouveaux concepts de management, avec des slogans comme « Nous sommes une équipe, pas une famille », se cache le business très lucratif des consultants en sciences de gestion et de management.

    Ce type de management, ce nouveau modèle de gestion des salariés, à débord du monde des startup du numérique et s'applique à toutes les entreprises, depuis l'industrie jusqu'à la grande distribution. Et il a eu des conséquences désastreuses que dénonce l'auteur : des millions de travailleurs sont soumis à des changements constants, des technologies déshumanisantes, voire des risques sanitaires.
    Dan Lyons livre néanmoins des exemples d'entreprises, qui plutôt que céder aux sirènes des nouvelles techniques de management ; ont simplement choisi de considérer chaque employé comme une personne plutôt que comme une « ressource » et parviennent ainsi à concilier et faire coexister recherche de profits et satisfaction des salariés. Il fournit les principes de management de ces entreprises modèles.
    C'est un texte vivant, qui mêle enquêtes, humour et dérision, et qui jette un pavé dans la mare des nouveaux gourous du management et des startups à la mode.

  • Les promesses de la voiture autonome sont grandes : elle offre à des milliards de personnes dans le monde un moyen de transport plus sûr, plus propre et plus pratique, permet une réduction des embouteillages, des problèmes de parking, des accidents, l'accès à la conduite pour les personnes à mobilité limitée, la réduction de la largeur des voies, le choix des meilleurs itinéraires en temps réel, la suppression des contraintes des trajets longue distance, etc.
    Tous les constructeurs automobiles internationaux et les grandes entreprises high-tech investissent des milliards et se sont lancés dans la course du développement et de la production de ces véhicules en remplaçant la conduite humaine par de l'intelligence artificielle. Au cours des 10 prochaines années, ces engins vont envahir les rues, réorganiser les industries établies, remodeler les villes et nos modes de transport sur courte distance, mais également transformer la logistique, la livraison de marchandises et rendre peut-être obsolète l'idée même de la propriété d'une voiture. Mais cette vision idéale a aussi son côté sombre, et bien que la technologie soit prête, lorsque les conducteurs laissent les logiciels intelligents prendre le volant cela soulève de nombreuses questions et inquiétudes : emploi des routiers et taxis, sécurité, risque de réduction des transports en commun, traçabilité du moindre de nos déplacements, responsabilité juridique, disparition du plaisir de la conduite, etc.
    Ce livre démêle les faits et la fiction. Dans un langage clair, non technique,les auteurs nous font découvrir l'histoire étonnamment longue et pittoresque des véhicules autonomes, puis ils nous livrent un panorama complet de l'ensemble des technologies qui rendent possibles les véhicules intelligents. Ils fournissent ensuite une analyse complète et lucide de tous les risques et des avantages des voitures autonomes sur notre vie quotidienne, sur l'économie et sur notre rapport à l'automobile, à la conduite et à notre culture de la mobilité.

  • Le transhumanisme s'impose comme une nouvelle croyance. Il préconise l'utilisation d'innovations technico-médicales afin d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales pour concrétiser l'espérance prométhéenne : guérir, améliorer, transcender. Mais quels sont ses fondements idéologiques ? Quels sont les intérêts et motivations de ses partisans ? Michel Weber montre qu'une autre réalité se cache sous les prétextes émancipateurs : la volonté de tout prévoir, anticiper, contrôler. Cette société de l'hypercontrôle nous plonge davantage dans l'hyperindividualisme. Le transhumanisme apparaît alors comme l'aboutissement d'une doctrine technocapitaliste, d'un long processus de destruction des conditions de la vie authentique en général et de la démocratie en particulier. À travers une approche philosophique, Michel Weber livre un solide contre-argumentaire aux thèses transhumanistes et interroge la place actuelle et future de la technique dans l'évolution de nos sociétés et de l'humanité.

  • Nous sommes à l'âge des grandes transitions - numérique, écologique, démographique, économique, démocratique - et avec elles s'invente un nouveau futur. Ces transformations sont le fruit d'un mouvement comparable, dans son ampleur, au passage de l'homme nomade à l'homme sédentaire, puis au créateur de villes. Pour l'humanité, il s'agit de s'adapter à un basculement irréversible, de se métamorphoser, de passer de l'Homo sapiens à l'Homo deus. Les choix que nous devons faire dès aujourd'hui seront décisifs. Les auteurs, figures majeures de la prospective, expliquent la nature de cette Grande Transition et donnent les clés pour ne pas la subir. Ils fournissent les concepts et les outils pour que nous puissions négocier au mieux ce virage du temps et faire face à ces ruptures radicales. Cet ouvrage répond à trois objectifs : expliquer, inspirer et outiller.

  • L'internet aurait pu être radicalement différent. Le monde aussi. Dans les années 1990, une autre forme de réseau a été expérimentée dans un relatif secret. Ce réseau aurait mis les humains en relation sans intermédiaire et sans vampiriser leurs données personnelles. Il n'aurait pas fabriqué les empires que l'on connaît. Mais les opérateurs télécoms, les États et tous les pouvoirs l'ont rejeté. Alors, comme Galilée en son temps, les créateurs du Net ont dû se renier et renoncer à sa promesse originelle d'émancipation, d'ouverture et de partage. Trente ans après, le monde façonné par l'internet s'est enfermé dans un géocentrisme totalitaire. Le digital auquel, soi-disant, nul ne peut échapper prédit que l'effondrement arrive, suivi au mieux de notre remplacement par des intelligences artificielles, au pire de notre extinction pure et simple. Nous ne pourrions que subir une sorte de darwinisme numérique. Avec Anoptikon, Olivier Auber propose une tout autre perspective fondée sur ce qu'il appelle l'être en réseau qui augure une nouvelle relation entre l'homme et la technique. Et plutôt que l'anéantissement qui nous est promis, c'est au contraire une nouvelle ère qui s'ouvre.

  • Les innovations et les modèles économiques des géants technologiques, apparus dans les années 2000, leur ont permis de capter une part significative de la valeur produite par les services digitaux et de prolétariser les firmes traditionnelles. Mais aujourd'hui, de nouvelles ruptures technologiques - telles que l'internet des objets, l'informatique contextuelle, la virtualisation du réseau, la 5G, l'edge computing, etc. - sont susceptibles de modifier ce rapport de force. Cet ouvrage montre comment elles sont l'opportunité d'offrir des services flexibles et innovants. Les auteurs en fournissent une description technique et stratégique complète, et des scénarios d'évolution. Ils dévoilent les nouveaux écosystèmes d'affaires et livrent des recommandations pour toute entreprise souhaitant se lancer dans un programme de transformation digitale, ou désireuse d'intégrer ces innovations dans sa stratégie de développement, l'exploitation de son patrimoine, et l'utilisation de plateformes.

  • On prophétise partout les bouleversements annoncés de l'intelligence artificielle sur le marché du travail. Or deux événements d'actualité permettent de déjà faire un bilan de ce qui se passe quand on remplace le jugement et la capacité de décision humains par de l'automatisation et l'intelligence artificielle. Le premier s'est déroulé récemment : par deux fois, un Boeing 737 a percuté le sol en raison du fonctionnement intempestif d'un automatisme, faisant en tout 346 morts. Le second événement est à venir : le procès du crash du Rio-Paris dont on vient de commémorer le dixième anniversaire. Dans ces deux cas, il s'agit d'une technologie qui prétendait substituer des artéfacts à l'intelligence humaine.
    Ces accidents touchent aux fondements mêmes de ce à quoi nous voulons que notre avenir ressemble. Il s'agit d'une question sociologique, politique, philosophique et économique.
    En s'appuyant sur l'exemple de l'aviation, l'auteur traite de trente-cinq ans d'expérience de l'automatisation et de l'IA, et remet en question le bien-fondé du remplacement par des artéfacts de l'initiative et de l'intelligence humaines. Il dresse le vrai bilan des applications des technologies, se penche sur le déclin de la productivité, qu'il remet en question, il déconstruit le discours de ceux qui prophétisent « la fin du travail » et montre que c'est finalement toute la nouvelle mythologie managériale, de la réduction du coût du travail, et ses conséquences socio-économiques qui sont en jeu.
    Avec ce livre, sous saurez pourquoi vous avez raison d'avoir peur de prendre l'avion et pourquoi il ne faut pas laisser à n'importe quel prix l'intelligence artificielle piloter nos machines et nos vies.

  • - Les auteurs sont des références dans le monde du marketing et de la communication. Leur nom est connu de toutes les écoles de marketing, communication, et de tous les professionnels.
    - Mercedes Erra a été désignée par le magazine Forbes comme l'une des 10 meilleures créatrices de l'histoire mondiale de la publicité. Tout le monde connaît, par exemple, la publicité Évian avec les bébés danseurs.
    - L'ouvrage traite de tous les nouveaux cas de référence du marketing, sur tous les supports (TV, radio, web, print, etc.) et révèle les clés de leur succès.
    - La démarche proposée est exhaustive et complète. Aucun prérequis particulier n'est nécessaire au lecteur.
    - Ce livre met au service de tous les techniques et les méthodes des plus grands experts mondiaux - Tous les domaines sont couverts : marketing, communication, stratégie, publicité, etc.
    - L'ouvrage accompagne les nouveaux entrants souhaitant maîtriser les facteurs clés de succès du domaine, jusqu'aux acteurs confirmés cherchant à améliorer leurs pratiques et leurs connaissances.
    - l'ouvrage est illustré, imprimé en bichromie sur de l'Amber Graphic.

  • Best-seller du New York Times.
    - Best-seller de Business Week.
    - Une enquête qui s'appuie sur une démarche et une caution scientifique.
    - Le style de narration est élégant et captivant.
    - Un voyage fascinant à travers les esprits, les expériences et les idées de huit visionnaires, grandes figures de l'histoire des inventions :
    Albert Einstein, Benjamin Franklin, Elon Musk, Dean Kamen (inventeur du Segway et de la pompe à insuline qui détient plus de 200 brevets), Nikola Tesla (qui a découvert le courant électrique alternatif et les transmissions sans fil), Marie Curie, Thomas Edison et Steve Job.
    - L'ouvrage n'est pas une simple biographie sur les génies ou les innovateurs. C'est un livre de stratégie qui révèle les ingrédients pour accroître la créativité de chacun et des organisations.
    - Ce livre touche à la vie professionnelle, mais aussi à la vie privée et à l'éducation des enfants.

  • - L'ouvrage explique que sera le travail de demain et permet de mettre en place les meilleures organisations pour le futur.
    - C'est un sujet actuel : la presse quotidienne généraliste, la presse managériale et les séminaires se font chaque jour l'écho des enjeux de transformation du travail, de son organisation, des modes de mobilisation des individus.
    - De plus en plus d'entreprises sont confrontées au sujet de l'autonomie à mesure qu'elles adoptent ou expérimentent de nouvelles organisations du travail : digitalisation, gestion des millenials, entreprise libérée, mode agile, etc.
    - L'auteur à une forte notoriété sur le sujet. Il a par exemple été auditionné en 2017 par le Conseil d'orientation pour l'emploi.
    - L'auteur est membre de plusieurs conseils scientifiques :
    L'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT), Entreprise et Personnel, Observatoire des cadres, Observatoire du travail de la CFDT ou d'entreprises (SNCF, etc.) qui seront autant relais de médiatisation et de promotion.
    - Le marché est actuellement constitué d'ouvrages prescriptifs incitant les acteurs des entreprises à passer l'étape de leur digitalisation ou de leur conversion à l'entreprise libérée, mais sans expliquer comment organiser l'autonomie de leurs collaborateurs pour y parvenir.

  • Le marché est aujourd'hui plus volatil, incertain et complexe qu'à n'importe quelle époque antérieure. Même ceux qui sont à la pointe de l'innovation sont confrontés à la menace de concurrents produisant des copies moins chères. Les dépôts de brevets d'innovations, la position de leader du marché ou les ressources financières ne suffisent plus à protéger une entreprise des imitateurs. Depuis la révolution industrielle, tous les pays qui sont devenus riches ont commencé par copier les autres : les Français ont copié les Britanniques, les Américains ont copié les Allemands et les Japonais ont copié à peu près tout le monde. Pourtant, certaines entreprises pionnières ont réussi à survivre et même à prospérer au cours des siècles.
    Comment est-ce possible ? Que pouvons-nous faire et que pouvons-nous apprendre des entreprises qui résistent et parviennent à prospérer malgré la concurrence, la mondialisation, les copieurs, les machines intelligentes et les risques de disruption ?
    Dans ce livre d'enquête et de stratégie, Howard Yu, montre que les entrepreneurs, pionniers et innovateurs ont été des rebelles, des agitateurs d'idées, capables de transformer une industrie ou d'en inventer une nouvelle. Pour réussir et perdurer, les organisations (entreprises du secteur privé et public, entreprises sociales, ONG, etc.) doivent savoir se réinventer, conserver l'esprit de rébellion de leur origine face à l'industrie et savoir insuffler durablement cet état d'esprit au sein de leur structure. La rébellion est une tactique éprouvée qui permet de se réinventer en se disruptant soi-même, plutôt que d'attendre le jour où un concurrent, un copieur ou un nouveau venu le fasse. Il existe en outre des stratégies pour tirer parti de la connectivité omniprésente, de la montée inexorable des machines intelligentes et de l'importance croissante de la créativité. La compétition, c'est pour les perdants. Il faut apprendre à créer de la valeur.
    À l'aide d'une vingtaine de fascinantes d'études de cas de transformations réussies et de déclins tragiques qui associent théorie et exemples concrets, Howard Yu illustre cinq principes fondamentaux qui couvrent un large éventail d'industries, de pays et d'époques, puis il établit un processus structuré et reproductible :
    1- Comprendre les savoirs de base de son organisation et sa trajectoire.
    2- Acquérir et cultiver de nouvelles disciplines et de nouveaux savoirs. Les connaissances acquises dans un domaine mènent souvent à de nouvelles découvertes dans un autre domaine.
    C'est ce processus qui ouvre de nouvelles voies de croissance.
    3- Tirer parti des changements sismiques ( comme l'inexorable montée en puissance des machines intelligentes et l'émergence d'une connectivité omniprésente). Apprendre à identifier les forces qui compteront le plus dans les décennies à venir et reconfigurer ses compétences avant les autres.
    4- Expérimenter pour éprouver et appuyer l'expérience sur des preuves. Une décision audacieuse a toujours l'air bonne jusqu'à ce qu'elle se révèle fausse. Le plus grand risque qui menace la survie des organisations réside dans les luttes intestines et l'inaction collective à cause de croyances personnelles. L'expérimentation est la fenêtre qui permet de laisser entrer la lumière de l'extérieur.
    5- S'immerger profondément dans l'exécution. Penser n'équivaut pas à faire. La prise de conscience n'est pas la même chose que l'engagement. Les plongées profondes sont différentes de la gestion et du management parce qu'elles reposent sur le pouvoir de la connaissance plutôt que sur le pouvoir de position.
    Ce livre est une feuille de route pour agir dans un monde en constante évolution. C'est la fin de l'empire des gestionnaires ou des directeurs financiers et l'avènement des rebelles.

  • L'homme repart à la conquête de l'espace. Avec la baisse des coûts de lancement, l'ouverture de l'espace aux entreprises privées, la découverte de ressources sur les astéroïdes et de planètes potentiellement habitables, la conquête spatiale redevient une priorité. Chacun y voit un objectif : découvertes scientifiques, colonisation, tourisme spatial, internet interplanétaire, création de bases ou de villes spatiales, exploitation des ressources minières des planètes, délocalisation des industries sur l'orbite terrestre, etc. L'espace est-il devenu l'eldorado du XXIe siècle ou un nouveau Far West dans lequel les ressources appartiendraient au premier qui parvient à les exploiter ?
    Avec cet ouvrage, Marcello Coradini livre un récit passionnant de la conquête spatiale depuis ses débuts, ainsi qu'un panorama complet des activités spatiales actuelles et tous les projets pour l'exploration ou l'exploitation de l'espace par les acteurs historiques (USA, Russie, Europe), les nouveaux entrants (Chine, Japon, Inde) et les nouveaux acteurs privés comme Larry Page (Google), Jeff Bezos (Amazon), Elon Musk (Tesla), etc.
    Richement documenté, cet ouvrage destiné à tout public explore, de manière compréhensible à tous, le côté technique et scientifique de la conquête spatiale et, en même temps, tous les aspects géopolitiques et stratégiques de l'exploration et l'exploitation de l'espace dans un futur proche et lointain :
    - Pourquoi a-t-on abandonné les missions lunaires en 1975 ?
    - Quels sont les enjeux industriels, géopolitiques et économiques actuels de la conquête spatiale ?
    - Faut-il envoyer des humains sur Mars, pour y faire quoi ?
    - Est-on proche de découvrir la vie primitive ou l'origine de la vie ?
    - Quelles sont les richesses de notre système solaire ?
    - Faut-il exploiter les ressources spatiales pour sauver la Terre ?
    Fyp - Il y aura-t-il à nouveau et bientôt des vols habités ?

empty