Ecosociete

  • Prendre le temps de cuisiner peut parfois paraître laborieux. Horaire chargé, recette compliquée, ingrédient introuvable pour accomplir le plat de tel ou telle chef réputé.e... le prêt-à-manger semble soudain si simple. Et si on apprenait à cuisiner sans recettes? Véronique Bouchard nous propose de libérer le créateur culinaire qui dort en nous et d'adapter notre alimentation à la saisonnalité et la disponibilité des aliments. Il est temps de reconquérir notre autonomie alimentaire!

    Dans un contexte de changements climatiques, d'épuisement des ressources, de risques de pandémie et d'inégalités sociales grandissantes, il devient urgent de réapprendre à consommer, à cuisiner et à conserver les aliments produits localement. Véritable anti-livre de cuisine traditionnel, Cuisiner sans recettes donne tous les conseils et techniques pour développer de bons réflexes culinaires et favoriser notre résilience alimentaire. Au menu:

    Les grands principes culinaires pour sortir du prêt-à-penser et du prêt-à-manger, et (re)découvrir les vertus de la saisonnalité, du local et du bio.
    Les bases d'une saine alimentation, pour le corps et l'environnement.
    Des conseils en matière de congélation, de mise en conserve, de lacto-fermentation et de déshydratation.
    L'ABC pour faire pain, kombucha, kéfir, pousses et germinations.
    Une cartographie du terroir québécois.
    Des variations culinaires autour de 27 thèmes : salades, risottos, tartes, croquettes, crêpes, sauces diverses, pesto, potages, végépâté, muffins, pâtes, sautés, etc.

  • L'herboristerie, présente pendant des millénaires sur tous les continents, a longtemps été marginalisée. Aujourd'hui, les médecines naturelles ne sont plus pratiquées en secret mais commencent à être reconnues, étudiées et enseignées. Ce livre participe à cette émancipation en nous encourageant à retrouver un contact direct avec les plantes pour développer notre autonomie par rapport à l'industrie pharmaceutique.
    Vous y trouverez entre autres:
    - 50 fiches techniques de plantes - des conseils pour prévenir et soulager plus de 40 pathologies simples et courantes, allant des maladies infantiles au syndrome prémenstruel en passant par la nausée et l'eczéma - des explications sur les manières de choisir, cueillir, préparer et utiliser ces plantes - une section consacrée aux huiles essentielles

  • Depuis la parution de la première édition à l'automne 2012, et les 40 000 lecteurs jardiniers déjà conquis en Europe et en Amérique, beaucoup de choses ont changé dans la vie de Jean-Martin Fortier. En plus des nombreuses conférences suite au succès de son livre, le jeune fermier bio a continué à perfectionner ses trucs de maraîchage diversifié et à expérimenter de nouveaux outils pour optimiser ses cultures sur petite surface. C'est avec la même générosité qu'il tient aujourd'hui à partager les résultats de ses nouvelles expériences afin d'aider les jardiniers-maraîchers qui voudraient s'inspirer de ses pratiques pour améliorer les leurs. Cette nouvelle édition entièrement revue et augmentée comporte en plus de nouveaux dessins de Marie Bilodeau, un livret de photos couleurs des Jardins de la Grelinette (tant réclamées par le public), un index des termes significatifs utilisés dans l'ouvrage pour permettre de s'y retrouver rapidement ainsi qu'une liste détaillée et commentée des principaux outils que Jean-Martin utilise. Une mine d'informations pratiques encore plus riche ! Cet ouvrage est devenu la référence en agriculture biologique dans le monde francophone et au-delà. Déjà traduit en anglais et en coréen, ce guide pratique est un incontournable pour tous ceux et celles qui défendent une agriculture de proximité capable de nourrir la population et de tourner le dos à une agriculture industrielle polluante tant pour la planète que pour notre santé.

  • Vous avez un peu d'espace dans votre cour arrière ou votre jardin et vous avez envie d'avoir des oeufs frais au quotidien? Que vous soyez en ville ou en banlieue, ce rêve n'est pas si utopique. À l'heure où nous nous soucions davantage de l'environnement et où nous souhaitons privilégier une alimentation saine et locale, l'installation d'un poulailler en milieu urbain s'inscrit résolument dans les réalités citadines d'aujourd'hui et de demain.

    Grâce à l'expérience de l'auteure avec des poules pondeuses et à l'ensemble de ses recherches sur le sujet, les personnes ne sachant pas trop par où commencer trouveront dans ce guide pratique toute l'information et le savoir-faire nécessaires pour cohabiter harmonieusement avec des poules (Gallus gallus domesticus). En plus de vous familiariser avec leur anatomie et leur comportement, ce manuel de garde vous apprendra notamment à:

    Respecter le bien-être animal;
    Planifier votre projet;
    Choisir des poules pondeuses saines;
    Construire ou acheter un poulailler adéquat pour 3 à 5 poules;
    Prendre soin de vos poules en hiver;
    Respecter leurs besoins nutritionnels;
    Réduire les risques de maladies par la prévention et la biosécurité;
    Comprendre la formation d'un oeuf et les principes de la ponte.

    Vous apprendrez également à approcher les élu.e.s et les représentant.e.s de votre municipalité pour collaborer à la mise en oeuvre de projets de poulaillers urbains, de projets communautaires ou de projets thérapeutiques avec les personnes âgées. Ce manuel vous offre tous les outils et les meilleurs conseils pratiques afin de pouvoir réaliser votre projet dans les règles de l'art. Les poules étant possiblement parmi les meilleures représentantes du mouvement «manger local», Des poules dans ma cour est une invitation à ce qu'elles fassent désormais partie de la grande mosaïque de l'agriculture urbaine et des principes de la permaculture.



    Sans structure solide - comme celles que vous trouverez dans ce livre -, peu de communautés réussiront à survivre longtemps. Que vous mettiez ce savoir à profit ou non, sachez que créer une communauté et y vivre vaut tous les efforts qu'on y investit. [...] Ce mode de vie est fait pour les activistes politiques qui veulent vivre leurs solutions. Pour survivre en tant qu'espèce, nous devons nous rassembler: il nous faut nous abandonner à la vie exaltante que fait naître la communauté.

    - Guillaume Tremblay, maire de Mascouche

  • Notre dépendance au pétrole est totale. De notre ordinateur à nos aliments en passant par nos emballages, nos voitures, nos vêtements ou encore nos brosses à dents, nos sociétés ne pourraient fonctionner sans cette matière fossile et connaîtraient une crise sans précédent en cas de pénurie pétrolière. Pourtant, de nombreux indicateurs fiables démontrent que le pic pétrolier, c'est-à-dire la fin d'un pétrole abondant et peu cher (suivi de l'épuisement de la ressource) est bel et bien imminent.

  • Le plastique est désormais omniprésent. On connaît tous ces images spectaculaires de tonnes de déchets flottant en mer ou de carcasses d'oiseaux le ventre rempli de plastique. On en retrouve aussi des particules microscopiques là où on s'y attendait le moins : dans les profondeurs marines jusqu'aux cimes des plus grands sommets en passant par l'ensemble de la chaîne alimentaire... et nos propres corps.
    Couramment utilisés dans une multitude d'emballages et de produits du quotidien, la plupart des plastiques peuvent en effet libérer des substances chimiques et persister très longtemps dans l'environnement. Pour atténuer les effets de ce matériau toxique et polluant, on fait miroiter les promesses du recyclage qui tiennent plutôt du mirage. Et si nous prenions le problème à sa source ? Et si nous devenions les protagonistes de notre consommation ? La surabondance de particules plastiques qui étouffent la nature et mettent en péril notre santé est telle que nous ne pouvons l'éradiquer complètement.
    Ce que nous pouvons faire, par contre, c'est freiner l'afflux de nouveau plastique dans nos vies, ce à quoi nous invitent justement les auteur.e.s de ce guide en nous donnant tous les outils pour y arriver. Ouvrage de vulgarisation qui nous permet de mieux connaître les différents plastiques et leurs dangers à court et à long terme, Vivre sans plastique est aussi une véritable boîte à outils pour parvenir à nous en passer au quotidien.
    Chantal Plamondon et Jay Sinha montrent comment analyser notre utilisation personnelle de plastique et donnent des idées de substituts sûrs, réutilisables et abordables, confirmant ainsi que nos choix personnels représentent une puissante force de changement.

  • L'auteur nous invite à nous réapproprier nos savoir-faire agricoles et à redevenir autonome. Il explique ici de manière approfondie les méthodes et les outils pour élever des poules pondeuses, des poulets de chair et des chèvres laitières. Étape par étape, il nous enseigne entre autres la traite de la chèvre, la confection de fromage et de savon, l'éviscération de la volaille et l'incubation d'oeufs maison en termes clairs, nets et précis et à grand renfort d'illustrations.
    Que le lecteur caresse le rêve d'élever quelques volailles ou qu'il souhaite jeter les bases d'une petite ferme vivrière capable de le nourrir à l'année, ce manuel lui offrira tout ce qu'il faut pour réussir, pour peu qu'il préfère les principes de l'agriculture écologique à ceux de l'agriculture intensive.

  • Pour l'enseignante Karine Lévesque, la pratique du jardinage pédagogique peut nous aider à relever les défis associés à l'éducation, l'environnement et l'agriculture. Avec ses élèves, elle a mis sur pied un jardin pédagogique qui suscite aujourd'hui l'envie de plusieurs écoles. Ce guide, divisé en deux parties - côté cour (théorie) et côté jardin (pratique) - est conçu pour outiller les enseignant.e.s dans le démarrage d'un jardin scolaire. Quels sont les publics à impliquer? Quel terrain choisir? Quoi cultiver ? Comment organiser son temps dans le calendrier scolaire? Comment se comporter avec les enfants en classe verte ? Prodiguant autant des conseils horticoles, éducatifs que de gestion, l'auteure expose avec brio les multiples bienfaits de la pratique du jardinage en milieu scolaire.

  • Comment rendre la vie d'une population urbaine grandissante agréable, à échelle humaine et soutenable? Les architectes et urbanistes Jan Gehl et Birgitte Svarre ont puisé dans leur expérience combinée de plus de 50 ans pour offrir méthodes et outils nécessaires à la réappropriation de la vie urbaine et livrent une histoire passionnante de l'étude de l'espace public. Né d'un objectif de transformation et de cogestion des espaces publics, ce livre entend contribuer à l'émergence de pratiques novatrices pour mieux aménager nos villes. Outil incontournable de planification urbaine à l'ère des changements climatiques, La vie dans l'espace public traite autant d'enjeux liés à la vie démocratique, la mobilité, l'inclusion sociale, la culture et la santé.

  • Jonathan Durand Folco veut repolitiser la question municipale et plaide pour une réappropriation démocratique de nos milieux de vie. Les villes peuvent-elles changer le monde ? Considérées comme des lieux névralgiques dans lesquels se joueront les grandes luttes politiques du XXIe siècle, elles tardent à susciter l'attention politique qu'elles méritent, comme en témoigne le haut taux d'abstention aux élections municipales. Pour Jonathan Durand-Folco, la ville possède pourtant un potentiel de transformation sociale inédit que les citoyens devraient massivement investir. Dans ce texte aux solides assises théoriques et prenant appui sur les expériences actuelles et passées, ici ou ailleurs, l'auteur appelle les citoyens à réinvestir politiquement l'échelon municipal et ainsi se réapproprier leurs milieux de vie. Pour lui, plusieurs enjeux, luttes et alternatives s'observent : la ville est au coeur des contradictions du capitalisme avancé, une tension de plus en plus forte s'exprime entre le développement de la « ville néolibérale » et les revendications du « droit à la ville » et la question écologique, la spéculation immobilière, les luttes sociales autour de la défense des communs urbains sont parmi les éléments qui structurent les dynamiques autour des questions urbaines aujourd'hui. La question régionale est aussi appréhendée sous différents angles : distinction ville et municipalité, problématiques péri-urbaines et rurales, politiques extractivistes et réveil de communautés rurales. Le portrait serait incomplet sans aborder les diverses alternatives sociales, économiques et politiques à l'échelle municipale : budget participatif, démocratie directe, transport public gratuit, agriculture urbaine, entreprises municipales, éco-urbanisme, etc. Comment articuler les échelles locale, nationale et internationale dans la perspective d'une République sociale vue comme Commune des Communes ? Autant de questions fécondes posées par Jonathan Durand Folco afin de dépasser les clivages entre parti/ mouvement et ville/régions, et favoriser la résurgence d'un véritable municipalisme de combat.

  • Depuis plus de 40 ans, Jan Gehl, architecte internationalement reconnu, a étudié et analysé les espaces urbains à travers le monde. Il en comprend le langage à travers la grammaire des rues, sentiers, places, trottoirs, devantures, bancs... Il a cherché tout au long de sa vie à construire des villes à échelle humaine. Des villes où les gens pourraient vivre, travailler, cohabiter et s'épanouir dans un environnement sain, sûr et durable. Dans les années 1960, la dimension humaine des villes a été délaissée voire méprisée. Les architectes et urbanistes, influencés par une idéologie capitaliste de fonctionnalités et de rentabilité, ont développé des villes « utilitaires» faites pour la voiture au détriment de la ville « espace public » et « lieu de rencontre ». Selon Jan Gehl, il devient urgent de recommencer à penser les villes en fonction de l'humain et de ses capacités, afin d'en faire des lieux de vie, de socialisation, des espaces politiques et en réduire l'empreinte écologique. Jan Gehl a développé des outils de diagnostic et des solutions pour « guérir » la ville malade. Penser la ville pour les gens qui y vivent nécessite de se mettre à leur niveau : retourner à une petite échelle, avec des hauteurs raisonnables, des rues attrayantes, des places, des lieux d'échanges, limiter les obstacles aux piétons et aux cyclistes etc. Autant d'éléments pour inviter les habitants à vivre ensemble. Pour ce faire, les architectes et urbanistes devront travailler en renouant avec les sens : la vue, le toucher, l'ouïe... Jalonné de photos de villes du monde entier, de schémas et dessins, Gehl illustre de façon très précise les exemples à suivre ou pas.

  • Depuis sa parution en 2003, le succès de "L'envers de l'assiette" ne se dément pas. Engagé, socialement responsable et accessible, ce guide alimentaire nouveau genre a été entièrement retravaillé et mis à jour par l'auteure. Laure Waridel scrute nos habitudes alimentaires et nous montre les dangers d'une agriculture industrialisée et mondialisée. Elle propose un éveil de la conscience sociale par nos choix alimentaires. On y apprend que nous pouvons modifier notre alimentation en s'inspirant de quatre concepts très simples : les 3N-J (Nu, Non-loin, Naturel et Juste). Nu pour moins d'emballages. Non-loin pour privilégier les aliments locaux. Naturel pour une agriculture plus écologique et plus saine. Juste pour repenser le système agroalimentaire du local au global afin que tout le monde puisse manger à sa faim. Manger est un besoin essentiel. Répété trois fois par jour, ce geste a pourtant des conséquences qui dépassent largement les limites de l'estomac. Les habitudes alimentaires de chacun ont des répercussions sur la santé des gens, sur celle de la planète et sur les populations qui y vivent. Il est temps de mesurer les implications de nos choix alimentaires et les changements profonds à apporter à notre politique agricole. Se mettre à table prend un tout autre sens avec ce livre où le plaisir de bien se nourrir et la conscience de respecter la Terre s'avèrent indissociables. Truffé d'exemples concrets, L'envers de l'assiette donne faim et soif d'un monde plus juste et plus écologique.

    Sur commande
empty