Balzac

  • Après une monumentale biographie saluée par la presse, et un second volume consacré à d'Artagnan et aux Mousquetaires du Roi, Odile Bordaz, qui figure parmi les meilleurs spécialistes du célèbre mousquetaire, entraîne une nouvelle fois les lecteurs au coeur du XVII e siècle, une époque qu'elle connaît bien et dont elle sait nous faire partager sa passion.
    Dans Sur les chemins de d'Artagnan et des Mousquetaires Odile Bordaz nous convie, en compagnie de Messieurs les Mousquetaires à cheval de la garde du Roy à une grande promenade à travers l'Histoire et les histoires... Cadets de Gascogne, du Béarn, de Bigorre et d'ailleurs... C'est à un voyage à travers la France et pays alentours que nous les suivrons depuis les gentilhommières de leurs provinces natales jusqu'aux demeures royales, en passant par des lieux parfois inattendus ;
    Nous les accompagnerons à la ville comme à la cour, à travers des parcours qui constituent aujourd'hui autant d'invitations à la découverte...
    Ce troisième opus complète la trilogie que l'historienne a consacré au célèbre mousquetaire.
    Avec Sur les chemins de d'Artagnan et des Mousquetaires Odile Bordaz nous fait part de ses dernières recherches qu'elle a mené dans le cadre la « Route européenne d'Artagnan », qui relie Lupiac en Gascogne (France), lieu de naissance de ce personnage emblématique, à Maastricht (Pays-Bas). Route qui traverse toute l'Europe et qui permet de suivre les chemins parcourus par d'Artagnan et les Mousquetaires du Roi

  • Un humble forgeron catalan obtient l'immortalité en même temps qu'une bourse d'or inépuisable en concluant un pacte avec le diable. Après avoir bourlingué à travers les siècles, du Moyen Âge aux abords du troisième millénaire, Joan Ferrer est incarcéré en Angleterre où, depuis sa cellule, il revient sur sa longue existence, sur les multiples vicissitudes qu'il a vécues, les vices qu'il a pratiqués, les plaisirs qu'il a connus, les palais et salons fréquentés, les sages et hommes de pouvoir rencontrés, et les nombreuses femmes aimées.
    Dans une lettre qu'il adresse à la Reine d'Angleterre, Joan Ferrer expose les faits qui l'ont condamné à une peine aussi dure qu'injuste, sans pour autant demander sa clémence : « Une succession d'erreurs funestes m'a relégué dans une prison haute sécurité de votre royaume. Je vous écris ces lignes du fond de mon désespoir pour que vous puissiez envisager la possibilité d'intercéder en ma faveur. Je reconnais que j'ai eu une vie singulière. J'ose vous demander, je vous en prie, de ne pas abandonner la lecture de ces pages, mue par un sentiment d'incrédulité tout à fait logique. Tout ce que j'ai écrit est aussi certain que le double mur qui entoure cette prison?: celui que l'État a érigé et celui que ma propre inconscience a bâti autour de moi. » Parabole sur l'immortalité et le pouvoir, Lettre à la Reine d'Angleterre, entraîne le lecteur à travers les siècles dans un crescendo passionnant qui conduit à un développement pour le moins surprenant.

  • Septembre 1953. Depuis sept ans, l'armée française se bat pour conserver l'Indochine, la perle de l'Empire. Trois frères niçois d'origine russe y vivent. Serguei Volkov, ancien chanteur d'opérettes raté qui exerçait dans les guinguettes de la banlieue parisienne, enseigne les lettres dans un lycée privé de Saigon. Il explore les quartiers chauds de la ville, en découvre les librairies, les boites de nuit. Fasciné, il arpente tous les jours la rue Catinat à la recherche de nouveaux plaisirs. Il s'éprend de My Tiên, une jeune collègue qui enseigne le vietnamien. Il découvre vite qu'ardente patriote elle est communiste et a rejoint les rangs du Vi?t Minh. Elle échappe à la police française et gagne le maquis. Dimitri, polytechnicien et mathématicien hors pair, déchiffre les codes de l'ennemi en compagnie d'autres spécialistes. Il vit à Dalat, petite station climatique au coeur de la cordillère annamitique construite pour et par les Français qui fuient la dureté du climat tropical. Malgré tout, il tombe malade et passe sa convalescence au Cap Saint-Jacques, la plage des Saigonnais. Il y meurt lors d'un massacre perpétré par les communistes vietnamiens. Harry Volkov, devenu borgne un an plus tôt, est affecté à l'état-major de Hanoi où ses connaissances linguistiques lui permettent de vendre la propagande gouvernementale à la presse française et étrangère. Il tombe amoureux d'Armance, une jeune veuve, Française d'Indochine richissime. Ils vivent une passion intense ternie par des ruptures à répétition et des scènes épuisantes. Brisé nerveusement, prisonnier de ses sens, le jeune officier, pour échapper à ses démons, obtient sa mutation à Ði?n Biên Ph?. Il participe aux derniers combats et à la chute de la garnison avant d'être fait prisonnier comme des milliers de camarades. Il survit dans les camps de prisonniers disséminés dans la jungle. Libéré grâce aux accords de Genève, il repart pour Hanoi où Armance lui fait une dernière scène. Il revoit son frère Serguei après que celui-ci a appris qu'il a rencontré MY Tiên, devenue infirmière dans la jungle. Serguei décide de s'installer dans la république du Nord Vietnam car il est convaincu qu'il y retrouvera My Tiên et qu'ils pourront se marier. Les années ont passé. Les corbeaux et les touristes se sont emparé du vieux temple de la littérature de Hanoi. Il ne reste que quelques bulles, quelques monuments moussus et vides, témoins dérisoires et nostalgiques de la présence française.

  • La maison de la frontière est un établissement hôtelier situé dans le quartier de la douane de Puigcerdá au beau milieu de la frontière entre les Pyrénées-Orientales (France) et la Catalogne (Espagne) sur le plateau Cerdan. Il appartient à la famille Grau depuis 1882. Le jour de sa retraite, Carme se remémore la vie de la famille - depuis ses arrière-grands-parents jusqu'à ses propres enfants - et se souvient sans nostalgie de l'histoire de cette maison.

  • L'écrivain Chris W. Ewing reçoit, un matin, un étrange courrier contenant une photo de l'actrice Jean Seberg en marinière, souriant au photographe, au dos de laquelle figurait un message d'une écriture nerveuse : « Cher monsieur Ewing, comme vous aussi, êtes né dans le Dakota du Nord, vous saurez me comprendre. Je sais qui l'a tuée ! Aidez-moi ! A très vite. Sue White. » Sue entraîne Chris dans une enquête périlleuse. Cette mystérieuse jeune américaine, fascinée par Jean Seberg, intrigue Chris. De Paris à Williston, au coeur du Midwest, envoûté par sa passion pour cette jeune fille à la personnalité dérangeante, Chris entreprend un voyage initiatique qui va nous révéler de nouveaux éléments sur la fin tragique de l'égérie de la nouvelle vague qui a incarné un idéal féminin pour toute une génération et dont la vie, ellemême, fut un roman.

  • L'histoire commence en 1947 et se poursuit sur 4 générations jusqu'en 2019. Alice Barenti, l'enfant chérie, petite dernière d'une famille très nombreuse à 15 ans et demi en 1947. Poursuivie par Paul, un gamin dont l'amour et la rage en font un personnage attachant, c'est vers le mystérieux et glacial Neldo qu'Alice découvrira l'amour. Neldo partira une nuit sans la moindre explication, la veille de demander sa main. Alice épousera Paul. Elle ne connaîtra plus le bonheur. Les événements de Byzerte, l'accession de Bourguiba en Tunisie, l'indépendance, le raz de marée dans toute l'Afrique du Nord, bouleverse les Barenti, la Tunisie entière. Obligés de quitter le pays avec leurs deux petites filles, Alice et Paul travailleront dur en France, mais Alice, sans jamais oublier Neldo. Qu'est il devenu? Que s'est-il passé cette nuit là? De quels ordres parlaient Saul, son compagnon de route? Quel pays était en train de naître? Une nuit à Carthage retrace l'évocation débordante de vie d'une époque révolue, d'un amour perdu puis retrouvé, d'une enfant sacrifiée, d'un pays à bâtir, d'une vie à reconstruire. Ce roman au naturel et la fluidité poignante est une saga romanesque où la vie et les drames giclent à chaque page et les secrets aussi. Une nuit à Carthage a le souffle et la spontanéité de certains grands livres, de ceux dont le souvenir demeure longtemps après les avoir refermés.

  • «Le bruit sourd d'un plongeon. Un panache d'eau éclabousse Nina et les premières pages d'Un été catalan, le roman qu'elle est en train de lire.» Au coeur d'un été sur l'île de Majorque, Christine, Nina et ses enfants séjournent dans un domaine plein de charme entouré de pinèdes où bruisse le chant des grillons. Quand un panache de fumée transforme des vacances idylliques en cauchemar. Un incendie que des vents contraires alimentent va bouleverser l'ordre du monde. Un été catalan n'est pas seulement un roman sur l'été, la jeunesse, la passion, la mer, la nature; c'est un roman où les héros adolescents perdent leur innocence et deviennent adultes. Mais qui résoudra l'énigme de la disparition du père? Cette fiction initiatique revisite une certaine «légende urbaine» et le mythe biblique mais toujours vivace,ô combien, de Lilith.

  • L'eau des deux rivières" est une saga familiale construite autour de la guerre civile espagnole. Le roman est écrit du point de vue anarchiste, car il se déroule en grande partie en Catalogne où l'anarchisme, en particulier l'anarcho-syndicalisme, était largement implanté. Parmi tout un petit monde de représentants pittoresques et savoureux de la Catalogne rurale des année 20, l'auteur s'intéresse plus spécialement à deux personnages, protagonistes antinomiques et complémentaires dont les trajectoires individuelles vont sans cesser se croiser et se recroiser tout au long du récit pour tisser la trame de la grande histoire.

  • Les nouvelles du recueil qui composent « Le Pleur des Sakuras » sont, pour l'auteur, intimement liées. Beaucoup d'entre elles ne parlent que des rapports d'écrasement au sein des couples (et plus largement sans doute l'idée que tous les rapports humains sont des rapports de domination). Le ton est donné dès la nouvelle qui ouvre le recueil, un sumotori et une ballerine filent le parfait amour jusqu'à ce qu'elle lui demande l'impossible... Un homme frappe ses espoirs avec un marteau afin de leur donner une courbure inédite, mais la ville qu'il compte quitter ne l'entend pas de cette oreille. Un autre, profitant du sommeil de sa compagne, tente de réparer leur histoire d'amour dans un café, mais se trouve démuni une fois l'histoire démontée devant lui. La beauté est une mécanique de précision difficile à remonter. Le nombre pi, ayant revêtu ses beaux habits de chiffre grec, perce par erreur une bulle de savon dont la sphère parfaite incarne pourtant sa propre perfection. Dans une jungle tropicale, un voyageur descend du bus pour une halte déjeuner, et aperçoit un autre luimême à sa place dans le véhicule qui repart sous ses yeux, en l'oubliant sur place. Avec ces histoires où le fantastique se mêle à la vie ordinaire, Maxime Bolasell interroge notre rapport au monde avec une drôlerie inquiétante et poétique. Keith Richards ne disait-il pas, « qu'il avait mis du temps à réaliser qu'il composait toujours la même chanson ».

  • La mémoire et l'histoire aident à structurer le passé et à affronter l'avenir. Mais que se passe-t-il quand la mémoire est absente et que l'histoire ne parvient pas à lever le doute qui la corrode ? Dans Fils de la mémoire, le parcours vital d'un père biologique jamais connu, qui a subi la guerre et l'exil au-delà des Pyrénées, va conduire son fils à s'impliquer, non sans hésitation, dans la reconstitution de son passé. « Si tu ouvres la boîte, ne te plains pas du tonnerre » a dit à Francesc le professeur Delclòs le jour de leur rencontre. Ouvrir la boîte, vide de souvenirs, pour la remplir des lambeaux d'une nouvelle mémoire faite de données éparses pas toujours exactes, de sensations et d'intuitions, comme autant de cicatrices laissées par des biographies sciemment dissimulées.

  • Joan & Valentine ; menja i calla

    Guillem

    • Balzac
    • 14 January 2020

    Après les deux premiers volets des aventures de Joan & Valentine qui firent connaître nos deux héros : Joan, le Catalan et Valentine, la Parisienne et le second volet qui amena la Parisienne à vivre en pays Catalan, revoici nos héros aux prises avec la maternité !
    Branle-bas de combat chez Joan et Valentine, catalan convaincu et parisienne dans l'âme (à moins que ce ne soit l'inverse...) ! Les voilà maintenant parents de deux charmantes petites filles, métisses de Perpignan et de la capitale. Des berceuses catalanes au Front de libération des cargols, c'est une guerre culturelle qui s'installe à Coustouille entre le fier Joan et la rusée Valentine, sous le regard amusé de deux petites filles. Plus que jamais, le rouge et or flottera sur la Tour Eiffel et le jambon-beurre se dégustera au sommet du Canigou.
    Dans un troisième tome plein de tendresse, Guillem continue de revisiter avec humour et fantaisie les accrocs culturels qui font le sel de la rencontre entre Nord et Sud.

  • Sur le catalogue de ses expos, son agent précise : « Prédestiné, né à Paris, à Montparnasse dans un atelier de peintres juifs ». Élevé par des « justes », lui, se demande comment préserver, sans la taire, son enfance dans les vignes du Bordelais. Retrouver le portrait de sa mère réalisé par Modigliani, à la terrasse de la Rotonde et volé dans l'atelier de ses parents pendant l'occupation, est le moteur de sa vie. Son père, une force de la nature, aussi rugissante qu'élégante, a été livré, dans le même wagon que sa mère aux Allemands.
    Il avait cinq ans, simple victime collatérale, tous les orphelins le sont plus moins. C'est Hélène qui l'a élevé, Robert, poète et viticulteur, lui a servi de père. Socrate, prof de philo et ancien résistant, son parrain implicite, lui instille dans la pensée le Tikoun Haolam, en hébreu, « réparer le monde » un concept de la philosophie juive recouvrant selon lui : amour, amitié, ténacité, résilience, humour. Ainsi se répare une vie pourtant si mal commencée et se répare un peu le monde.

  • 1992, année des Jeux Olympiques de Barcelone et de la guerre des Balkans. Ferran Simo rentre d'un séjour en Yougoslavie où le hasard d'un travail l'a conduit. Barcelone vit alors dans l'euphorie des Jeux Olympiques, mais il peine à oublier Sarajevo assiégée par les milices serbes bosniaques, qui ont réduit sa volonté à celle d'un animal et que seule la chance le sauvera de la mort. Barcelone se prépare à inaugurer les Jeux. Grâce à la proposition insolite d'un ami, Ferran Simo change d'identité et va rencontrer deux femmes avec lesquelles il aura une relation qui aurait pu changer sa vie si les ombres de son passé ne l'en empêchaient.

  • Joan & Valentine ; cap de burro

    Guillem

    • Balzac
    • 14 January 2020

    Le plus aventureux des mariages mixtes à la Française : amour, puru, escargots et métro ! Joan est Catalan, fier de l'être, de son rugby, et de son Canigou. Catastrophe : il tombe amoureux de Valentine, une Parisienne... fière de l'être ! Des castells à la Tour Eiffel, entre malentendus et accent pointu, en quelques images fortes soutenues par un dialogue truculent, Guillem nous en donne la preuve éclatante : nous n'avons vraiment rien à voir avec les Parisiens !

  • Mata gossos

    Dounovetz

    • Balzac
    • 1 February 2003

    Un homme sans nom qui court après une guerre oubliée commet un curieux braquage.
    Dans sa fuite, il croise une fille aux cheveux rouges et au passé trouble. Pour éviter les nombreux barrages routiers mis en place par la gendarmerie, elle propose au fugitif d'emprunter la ligne du Train jaune pour atteindre la frontière espagnole. Deux flics de choc se jettent à leurs trousses et vont user de toute leur autorité pour briser ce couple réfractaire qui embrase la vallée. A travers la Cerdagne, dans le petit Train jaune des Pyrénées catalanes, Serguei Dounovetz nous entraîne dans un voyage peu commun.

  • Découvrir Perpignan, son histoire, son patrimoine Enfin un livre sur l'Histoire de Perpignan destiné au grand public et en particulier aux touristes. Simple, attrayant mais rigoureux. Abondamment illustré, il confronte illustrations anciennes et photos actuelles.
    Facile à consulter grâce à des onglets de couleur pour discerner chaque partie, chacun des lieux ou édifices remarquables évoqué est accompagné d'une puce de la même couleur avec un numéro.
    Un plan du centre de Perpignan introduit chaque partie. Sur ce plan sont dessinés les bâtiments et monuments cités avec à côté la puce correspondante afin de tracer le circuit thématique proposé sur le terrain.
    Dans cet ouvrage divisé en 5 parties, le lecteur découvrira - De Ruscino à Perpignan, la Catalane : l'évolution politique, religieuse, économique, militaire de la Cité au Moyen Âge ;
    - Perpignan, la Française : du rattachement à la France par le traité des Pyrénées (visite de Louis XIV) au Perpignan du maréchal de Mailly et au conventionnel Joseph Cassanyes sauvant Perpignan des Espagnols;
    - La Belle époque de Perpignan change le visage de la ville avec l'arrivée du chemin de fer, la destruction des remparts voit naissance de nouveaux quartiers...
    - Perpignan Une et plurielle désormais branchée sur l'avenir que lui confère sa situation géographique au bord de la Méditerranée, au bout des Pyrénées, sa situation de lieu de passage et de carrefour.
    - Enfin Perpignan la Catalane encore dessine en quelques traits l'entrée de la Fidelissima dans le XXIe siècle: les traditions toujours présente, quand la culture investitle patrimoine (Visa, Le Grand Rigaud, l'Archipel...), la gare TGV, le Grand Saint Charles...

  • Nous croyions tout savoir, ou presque, sur d'Artagnan et sur les Mousquetaires du Roi... Or, la découverte de nombreux documents inédits dans différents fonds d'archives et de bibliothèques nous réserve bien des surprises?! Les mousquetaires continuent à faire parler d'eux, leur popularité ne s'est jamais démentie. Leurs aventures ont fait le tour du monde et depuis plusieurs siècles ils font rêver toutes les générations.
    Dans ce nouvel ouvrage, troisième volet d'une trilogie consacrée au personnage historique de d'Artagnan, Odile Bordaz apporte des informations précieuses et souvent inattendues sur le plus célèbre des mousquetaires. De plus, dans l'entourage de d'Artagnan, parmi les hommes de sa compagnie ou les membres de sa famille, il y a des personnages qui méritaient de sortir de l'ombre, qu'ils aient été mousquetaires pendant toute leur carrière, ou pour quelques années seulement.
    Ce livre présente aussi les principaux événements qui ont marqué la vie des deux compagnies des Mousquetaires du Roi, et par là-même deux siècles d'Histoire.

  • Henri Salvayre a assuré pendant des années l'enseignement de l'Écologie fondamentale à l'université de Perpignan Via Domitia. Dans cette dynamique pédagogique, il s'est trouvé mêlé, sur le terrain, à des situations réelles liées à la protection et à la gestion des eaux superficielles ou souterraines souvent en désaccord avec la maintenance de l'équilibre de l'écosystème mis en jeu.Articles de journaux et de revues, entretiens écrits, documents parlés et puis visuels constituèrent par le texte et les images la caisse de résonance des dires, des uns comme des autres dans cette problématique environnementale, tenant ainsi le journal des activités dans le domaine de l'écologie ou plus précisément de l'anthropo-écologie.
    En s'appuyant sur ces textes publiés, Henri Salvayre tente de dégager les rôles de chacun d'eux et les conséquences actives sur le milieu. Écrits et photographies ont ainsi conservé la mémoire des événements liés au domaine de l'écologie des eaux superficielles et souterraines des Pyrénées-Orientales dont il a été le promoteur ou l'acteur. Ces articles constituent la trame du Journal d'un éco-hydrologiste de campagne.

empty