• Présente-t-on encore Emile Zola ? Pour ce livre, il avait accepté une commande de la part d'un directeur d'un journal phocéen « Le Messager de Provence ».
    Pour son lancement, il souhaitait un roman historique à partir des grands procès qui avaient été des affaires locales rebondissantes, durant cinquante ans. C'était en 1867, au temps difficiles de mes débuts. « Il n'y avait pas chez moi du pain tous les jours. » Emile Zola, provençal par sa mère, connaît bien la terre de Provence. Les Mystères de Marseille furent écrits en même temps que Thérèse Raquin.
    Voici comment l'auteur présente son livre : « Les mystères de Marseille sont un roman historique contemporain, en ce sens que j'ai pris dans la vie réelle tous les faits qu'ils contiennent. j'ai rassemblé en une seule histoire vingt histoires de source et de nature différente, j'ai donné à des personnages les traits de plusieurs individus ». Un livre d'Emile Zola. Une chronique historique et judiciaire, reflet de vie sociale phocéenne à travers la plume d'un grand écrivain français.
    Un roman de ses débuts qui contient en germe tout Zola.

  • Toulouse

    Collectif

    This vibrant series covers over 150 destinations worldwide, from cosmopolitan urban delights to sun-kissed beach idylls. Bursting with insightful and easily accessible information, these guides are full of practical information on how to make the most of a city break or longer holiday. Contains a wide range of destinations, including those served by budget airlines. All the top sights and attractions are covered, along with imaginative suggestions which reveal each destination's hidden gems. The compact format quickly locates the top must see and do attractions. Second edition.

  • Je ne vois personne dans les bâtiments qui m'entourent, aucune lumière, aucun signe de vie. L'odeur, loin de s'estomper, devient plus prégnante. Je m'apprête à ressortir du jardin botanique, quand je découvre, flanquée à une sorte de pigeonnier surmonté d'une tourelle, une cheminée qui crache sa fumée, plus épaisse que la nuit. La lumière rouge d'un foyer danse par moments, à travers les impostes de l'immense porte. Une silhouette sort de la grande salle, traverse le jardin sans me remarquer, et disparaît sous le porche. Je m'approche et pousse le battant laissé entrouvert. Au sol, des cadavres d'animaux gisent en tas... La Grande Guerre est achevée depuis trois ans déjà et chacun reprend sa place comme il peut dans une société qui s'étourdit pour oublier. Pourtant, les douleurs et les blessures rejaillissent de façon bien étrange... Toulouse des années vingt abrite dans ses flancs l'École vétérinaire qui connaît ses propres codes, ses propres règles. Un seul homme ose l'affronter et prétend y rendre justice.

  • «La cuisinière provençale » s'adresse aux vrais amateurs de cuisine. Les fines cuisinières et les Grands Chefs considèrent le «Reboul» comme la référence essentielle en matière culinaire.
    «La cuisinière provençale » : un rayon de soleil dans votre assiette. Mille cent vingt recettes, trois cenf soixante-cinq menus et un grand nombre de conseils judicieux aux parfums de garrigue vous y attendent.
    Aujourd'hui, avec plus d'un million d'exemplaires vendus, «La cuisinière provençale», nouvelle édition, aborde ce millénaire pour transmettre aux nouvelles générations un savoir-faire appuyé sur la tradition.
    Avec le «Reboul» gardez ou retrouvez toutes les saveurs de la saine cuisine de Provence.

  • Une journée dans la cuisine de Mémé Nouv.

    Une douzaine de savoureuses recettes traditionnelles de Nice pour réjouir petits et grands.
    Richement illustré, ce petit livre vous donnera envie de découvrir les saveurs de notre belle région et deviendra vite indispensable pour régaler vos amis.

  • Depuis 20 ans, Médéric Gasquet-Cyrus fait chanter les mots, les expressions et les accents de Marseille et de la Provence au micro de France Bleu Provence. Tous les jours, des centaines de milliers d'auditeurs se régalent d'écouter les explications à la fois sérieuses et amusantes de ce « savant de Marseille » qui aime transmettre ses connaissances avec humour et dérision. Deux minutes quotidiennes de plaisir et de partage qui font de « Dites-le en marseillais » une chronique culte.
    Ce sont les meilleures chroniques depuis 20 ans qui sont rassemblées dans ce volume, chaque texte étant précédé d'une courte mise en contexte. Le livre s'ouvre sur une introduction dans laquelle Médéric Gasquet-Cyrus raconte l'histoire de cette chronique en ouvrant les portes des coulisses de la radio numéro 1 en Provence et à Marseille, France Bleu Provence.

  • Le parler marseillais

    Bouvier

    Pour se comprendre, outre toutes les langues phoniques et gestuelles de la planète, que parle-t-on "en plus ici " : le marseillais.
    Le parler marseillais, c'est un langage savoureux, chaud au coeur, fort à l'esprit, il ressemble à ces alcools parfumés aux fleurs de garrigues avec un goût dominant certes, mais aussi de nombreuses harmoniques : " parler, chanter et vivre ", sont, dans cette ville, indissociables.

  • La faune la plus emblématique du Parc national du Mercantour photographiée avec respect et passion par Cédric Robion. Ce travail photographique est le résultat de nombreuses années de prises de vues en toutes saisons à partir d'affûts construits à proximité des animaux.
    Du lièvre variable au gypaète barbu, du bouquetin à l'aigle royal, de la marmotte à l'hermine, ces espèces sauvages vivent sous nos yeux, en toute confiance et totale liberté, dans un espace naturel aux paysages à couper le souffle.
    Un texte sublime de Caroline Audibert accompagne la traversée de ces espaces solitaires où la connaissance de chaque animal se conjugue avec la démarche tout à fait singulière du photographe qui avec autant de discrétion que de constance apporte une puissance et une esthétique inégalées dans le reportage animalier.
    C'est avec un plaisir non dissimulé que le lecteur se glissera dans les pas et la course de Cédric Robion afin de capter à son tour et dans ce royaume exclusif qu'est le Mercantour des images inoubliables qui remettent au coeur du projet naturaliste européen la protection de la faune sauvage.
    Cette nouvelle édition vient combler enfin le manque créé par l'absence de ce livre de référence sur la vie sauvage du Parc national du Mercantour qui a fêté ses quarante ans d'existence en cette année 2019.

  • Choupisson le hérisson Nouv.

    Choupisson, jeune hérisson au tempérament d'aventurier, poussé par la curiosité et le désir de découvrir le monde, se trouve capturé par un jeune garçon désireux de l'apprivoiser. Réticent au premier abord, Choupisson comprend vite que l'abri qu'on lui a construit dans le jardin et la nourriture abondante - limaces, insectes de toutes sortes - qu'on trouve dans le potager voisin sont, au contraire, un avantage exceptionnel qui incitent sa mère et ses frères à venir le rejoindre dans cette installation pour hérissons.

  • Les carnets d'enquêtes de Laurette ; mission : « vert » Nouv.

    Cahiers d'activités, les carnets d'enquêtes de Laurette invitent les enfants comme les plus grands à voir Nice autrement tout en s'amusant : jeux, découpages/collages, dessin, coloriages, cherche et trouve, mots cachés, constructions en papier pour apprendre sereinement et prendre son temps.
    - Vert : les collines, les cactées, les volets niçois, les palmiers, le parc Phoenix, la cathédrale russe, la promenade du Paillon...

  • Les agriculteurs de Corbières, dont le terroir s'étire sur les pentes du Luberon et la plaine de la Durance, perpétuent une polyculture ancestrale : oliviers sur les versants ensoleillés, vigne sur les terrasses alluviales, et dans la plaine production de semences sélectionnées. Cette dernière activité à haute valeur ajoutée, que l'irrigation a rendue possible, nécessite rigueur, méthode, mais aussi beaucoup de technicité et des machines perfectionnées. Louis Plantier a regardé ces terres et ce travail, d'abord en promeneur esthète, photographiant les paysages au fil des saisons, puis en géographe, s'attachant à comprendre le travail des hommes qui ont su transformer une agriculture traditionnelle en agriculture de pointe. Louis Plantier, qui a longtemps enseigné la géographie et l'histoire, a consacré plusieurs livres aux fontaines de Provence.

  • Le petit loup apprend avec Maman loup et Papa loup connaître son territoire, les usages et les lois qui le régissent et, au fil des pages, on le voit grandir et devenir adulte.

  • Cet ouvrage propose 67 itinéraires emblématiques parcourant l'ensemble du territoire du Parc national du Mercantour à travers ses vallées : Roya-Bevera, Vésubie, Tinée, Var et Verdon.
    Descriptifs techniques (durée, dénivelé, difficulté, carte IGN...), circuits détaillés accompagnent de sublimes photographies prises en toutes saisons qui témoignent de la beauté de la montagne et de la grandeur de ses paysages.
    Un livre incontournable grand format pour projeter des randonnées abordables à tout type de public que l'on ne cessera de contempler pour mieux s'évader...

  • Par leur incroyable force d'évocation, les images d'Éric Garence nous font voyager dans une Côte d'Azur joyeuse et intemporelle que la lumière vive et les couleurs éclatantes font rimer avec dolce vita. Inspiré par les affiches et les publicités d'antan, l'illustrateur niçois nous entraîne dans un univers artistique sensible et original, usant d'une palette chromatique franche et de références qui créent une complicité immédiate. Il convoque ainsi chaque lieu et chaque moment, en concentrant son trait sur quelques thèmes forts, et nous propose des instantanés qui touchent au coeur par leur optimisme, leur modernité et leur poésie.

  • Les carnets d'enquêtes de Laurette ; mission : « bleu » Nouv.

    Cahiers d'activités, les carnets d'enquêtes de Laurette invitent les enfants comme les plus grands à voir Nice autrement tout en s'amusant : jeux, découpages/collages, dessin, coloriages, cherche et trouve, mots cachés, constructions en papier pour apprendre sereinement et prendre son temps.
    - Bleu : les vélos et les chaises bleus, l'architecture Art déco, les artistes du bleu (Matisse, Klein, Chagall) et leurs musées, le ciel et la mer...

  • Le bassin méditerranéen est une véritable mosaïque de milieux, avec plus de 25 000 espèces végétales. Il représente la troisième richesse mondiale pour la biodiversité. Les soixante planches de cet herbier sont une sélection resserrée de l'incroyable épopée des plantes et des arbres qui révèlent ici leurs multiples secrets médicinaux et culinaires au travers d'une histoire passionnante, faite de savoirs, de légendes et de voyages au bout du monde.

  • L'affaire du 15e corps.

    À partir du 14 août 1914, l'armée française lance une offensive en Lorraine, prend notamment Moncourt, Château-Salins, Dieuze. Son avancée coûteuse est contrôlée par les Allemands qui attirent les pantalons rouges dans une nasse. Le 19 août, l'artillerie lourde allemande écrase sous un déluge de feu Bidestroff, Dieuze..., fauchant des milliers de fantassins. La très forte contre-attaque allemande qui s'ensuit entraîne la retraite des troupes françaises.

    Pour expliquer ce recul, le sénateur Auguste Gervais écrit le 24 août dans Le Matin qu'« un incident déplorable s'est produit. Une division du 15e corps, composée des contingents d'Antibes, de Toulon, de Marseille et d'Aix, a lâché pied devant l'ennemi. » Cette « défaillance d'une partie du 15e corps a entraîné la retraite sur toute la ligne. Surprises sans doute par les effets terrifiants de la bataille, les troupes de l'aimable Provence ont été prises d'un subit affolement. L'aveu public de leur impardonnable faiblesse s'ajoutera à la rigueur des châtiments militaires. Les soldats du Midi, qui ont tant de qualités guerrières, tiendront à honneur d'effacer, et cela dès demain, l'affront qui vient d'être fait par certains des leurs à la valeur française. » Cette stigmatisation du corps d'armée de « l'aimable Provence » dédouanait l'état-major de ses responsabilités en lui trouvant un bouc émissaire, mais surtout injuriait les Provençaux en tant que tels. Malgré les protestations des élus provençaux dès la parution de l'article, les mises au point et les réhabilitations qui s'en sont suivies, l'« affaire du 15e corps » continue de marquer l'histoire provençale.

    Maurice Mistre, enseignant, interroge au plus près les archives des événements, dont il décrit avec passion les tenants et aboutissants. Il met en valeur le rôle de chacun des responsables militaires (Joffre, Messimy, Clemenceau, Castelnau...) dans la construction de cette « légende noire » et donne la parole aux soldats du 15e corps grâce à de nombreuses sources inédites.

empty