Littérature traduite

  • Depuis la mort de sa mère, Thomas, douze ans, et son papa artiste peintre se sont repliés sur eux-mêmes. Rien ne les fait sortir de leur chagrin et de leur solitude. Jusqu'à l'arrivée de Tilly et de ses parents, les nouveaux voisins. Tilly a quinze ans. Avec ses tresses et ses habits aux couleurs vives, elle ressemble à Fifi Brindacier. Mais Tilly n'est pas tout à fait comme les autres : elle est trisomique. Sa bonne humeur, sa vivacité, ses éclats de rire et son monde imaginaire vont redonner à Thomas et à son père le goût de vivre. Et les aider à accepter l'inacceptable.Un roman tendre, émouvant et drôle, sur une amitié entre deux enfants qui s'épanouit malgré leurs différences - ou peut-être par la grâce de leurs différences... Le récit est mené à la première personne (par Thomas, le jeune narrateur), ce qui le rend encore plus attachant.

  • Cette fille différente, c´est Évie (on vous épargne son vrai nom, inventé par sa mère). Elle a été scolarisée à domicile, dans une maison durable que sa mère et elle ont construite pour y vivre en autonomie, avec poules et vache.
    Avant de s´inscrire dans l´université de ses rêves - Cornell, dans l´État de New York -, Évie souhaite fréquenter d´autres jeunes et se familiariser avec le système scolaire. C´est ainsi qu´elle débarque à seize ans dans les couloirs obscurs d´un lycée absolument banal... Banal pour les étudiants qui sont formatés depuis leur enfance à trouver tout normal, mais pas pour Évie, qui vit son année scolaire comme une expérience ethnographique et pose des questions qui dérangent sur la discrimination, le respect, l´abus de pouvoir, les inégalités sociales, la liberté d´expression... Ce qui lui vaudra, dans un premier temps, une certaine popularité, mais fera ensuite fuir jusqu´à ses plus proches amis.
    Quelle serait votre attitude si un de vos amis proches avait une relation avec un de vos professeurs ? Et si vous étiez avec 10 autres personnes sur une barque prête à couler, qui jetteriez-vous par dessus bord ? Dans ce roman, Évie nous invite à nous remettre en question. Presque à chaque chapitre, le lecteur se fait la réfléxion « mais c´est vrai, au fond ! ce n´est pas normal, ça ! ». Évie pose un regard neuf sur tout, et ose se plaindre de ce qu´elle trouve injuste. Ce qui est rare... mais pas sans coût.
    Un roman qui aborde des thèmes porteurs (l´écologie, les inégalités sociales, la liberté d´expression...) sur fond d´amitié et d´amour Age conseillé : 13 ans et plus

  • Torsepied

    Ellen Potter

    Les enfants Cherchemidi sont trois : Otto, le plus vieux et le plus étrange ; Lucia, qui espère toujours que quelque chose d´intéressant se passe ; et Max, qui pense toujours tout savoir. C´est l´un des trois qui raconte l´histoire, mais vous n´avez qu´à deviner lequel.
    La mère d´Otto, Lucia et Max a disparu il y a quelques années. les rumeurs les plus folles courent à ce sujet dans le village. Depuis cette disparition, Otto n´a plus prononcé un seul mot, et n´a plus quitté l´écharpe qui lui entoure le cou. Leur père a comme métier de faire le portrait de souverains tombés en disgrâce, ce qui l´oblige à faire de nombreux voyages - et ce qui explique qu´il est rarement payé. C´est à cause d´un de ces voyages et d´un rendez-vous manqué avec leur baby-sitter attitrée que les enfants vont décider de se rendre à l´improviste chez une vieille tante qu´ils n´ont jamais vue, à Ronfleur-sur-Mer. Ils découvrent avec surprise que la vieille tante en question :
    1) n´est pas vieille du tout ;
    2) habite une sorte de château hanté miniature ;
    3) juste à côté d´un vrai grand château dont le donjon renferme, selon la légende, le fils difforme de la famille Torsepied.
    Les enfants vont bien sûr essayer d´entrer en contact avec lui. Et si toutes ces aventures abracadabrantes les menaient finalement sur la piste de leur mère disparue?
    Un mélange extraordrinaire d´humour et d´émotions. Les dialogues entre les enfants sont désopilants, les commentaires en voix off du narrateur sont croustillants et laissent vite deviner lequel des trois enfants écrit, et la relation de chacun avec leur mère disparue est à la fois fouillée et originale.
    Age conseillé : 8-12 ans CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - "Torsepied est un livre surprenant. Parlant de deuil, de famille, de quête et d´apprentissage, à travers une histoire rythmée par de nombreux rebondissements. À noter, la traduction d´Emmanuelle Sandron est particulièrement réussie avec de nombreux jeux de mots et clins d´oeil ! " - Sophie lit - "La couverture de ce roman fait croire à une histoire glauque et gothique, mais pas du tout, ce roman est plein d'humour, de rebondissements et d'aventures" - Libbylit

  • Au centre de ce récit tendu à se rompre, Malvina, treize ans.
    Les vacances de Pâques commencent. La grand-mère de Malvina est morte, et quelqu´un doit s´occuper du grand-père qui vit désormais seul dans son appartement ; sa mère souffre de migraines chroniques et s´est complètement retirée de la vie de famille ; ses frères et soeurs ont déjà quitté la maison et se désintéressent du problème ; quant à son père, il se contente de donner des ordres. Malvina sera donc le "petit chaperon rouge" qui, à vélo, chaque jour, apporte un repas chaud et une bouteille de vin rouge au grand-père. Lors de sa dernière visite, il a demandé à sa "petite-fille préférée" si elle avait déjà un petit ami, et l´a embrassée sur la bouche.
    Malvina est restée seule avec sa honte, incapable d´en parler. Seule ? Pas tout à fait : il y a Lizzy, son amie de toujours, madame Bitschek, la voisine polonaise, et puis un gars du quartier, surnommé Traque...
    Jour après jour, nous plongeons dans l´intimité de cette attachante héroïne, qui nous fait tout partager : ses souvenirs d´enfance profondément enfouis, sa peur et son sentiment de culpabilité, la naissance de son premier amour, sa complicité avec sa meilleure amie, ses relations conflictuelles avec le reste de sa famille...
    Un roman pour ados bouleversant . Age conseillé : 13 ans et plus CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Le cri du petit Chaperon rouge a remporté le prix Libbylit 2012 dans la catégorie des romans ados.
    - "Ce roman jeunesse aborde ici la problématique de l´inceste avec beaucoup de justesse. Évitant toute prévisibilité, l´auteure décrit les processus de l´emprise et de la culpabilité, du déni familial, voire de sa complicité, mais aussi la naissance de l´amour et la voie de la libération. Un très bel ouvrage." - Grandir Autrement, Le magazine des parents nature - "Dans cette fable moderne, le "cri" traduit tout e malaise ressenti par la jeune victime banalisée par un monde d´adultes se voilant la face devant l´inacceptable. Le « rouge » de la honte et de la haine gangrène son enfance. Tout en gardant la trame et les personnages du conte original, l´auteur a inversé tous les rôles, comme pour intensifier l´impact du drame qui se joue." - Libbylit - "Tous les jours, la narratrice, Malvina, 13 ans, porte un repas à son grand-père qui vit seul... et aime sa petite-fille comme un adulte ne doit pas aimer un enfant. Avec subtilité, l´auteur parle de l´inceste, mais aussi de la puberté." - Le Vif Week-end, dans "10 romans jeunesse à dévorer" À PROPOS DE L'AUTEUR Beate Teresa Hanika, photographe, vit avec sa famille dans un village près de Ratisbonne, où elle est née en 1976. Le cri du Petit Chaperon rouge, son premier roman, unanimement salué par la critique littéraire, a reçu le Prix du Livre Jeunesse de la ville de Oldenbourg ainsi que le prix consacré à l´encouragement des jeunes artistes de l´État de Bavière.

  • Plongez-vous dans l'univers atypique de Fay Noman, une ado pas comme les autres Il y a cinq choses dont Faye Noman est certaine :
    1) Sa mère n´a pas pris la peine de prononcer son nom à voix haute avant de l´inscrire au registre des naissances.
    2) Ce problème serait moins important si elle ne mesurait pas déjà presque 1,80 m à seulement 12 ans.
    3) Moins important, aussi, si sa mère ne s´obstinait pas à s´habiller comme une hippie et pouvait lui donner une réponse claire sur l´identité de son père.
    4) Moins important, encore, si parler à quelqu´un de son âge ne lui semblait pas une tâche insurmontable.
    5) Il existe certainement un endroit sur terre, quelque part, où elle se sent chez elle... non ?
    Cet endroit, Faye espère l´avoir trouvé le jour où une lettre arrive pour l´inviter à passer une semaine dans un camping, pour une grande réunion organisée par la famille de son père... Elle y découvrira que les principes d´éducation rien moins qu´originaux qu´a appliqués son excentrique de mère ont certains avantages, entre autres de lui avoir donné un esprit d´indépendance et la faculté de prendre des décisions.
    Un roman pour ados à la fois drôle et émouvant | Age conseillé : 13 ans et plus CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - Ce titre a été retenu dans les sélections "les meilleurs romans de l'été 2012" des librairies Payot (Suisse).
    - Sélection de la Biennale du livre de jeunesse - Les Incontournables 2012-2014 - Il a aussi été élu meilleur livre pour ados (2011) par le "Bank street college of Education" - Sélection 2013-2014 de "Un cadeau ? Un livre !" (APBD) - "Elisabeth Atkinson nous offre un roman drôle et passionnant sur la vie folle d'une adolescente qui rêve de normalité. A dévorer à partir de 13 ans." - Coup de coeur de la Librairie Molière - "Un roman plein d´humour et de trendresse sur la quête d´identité, la tolérance,l´amitié et la famille." - Coup de Coeur l'espace Culturel Leclerc Landerneau - "Un roman drôle et profond qui laisse un rayon de soleil dans la tête. Ou comment trouver sa place dans ce monde quand on est différent." - Coup de coeur de Cécile Babois de la librairie La Carnet à Spirales à Charlieu À PROPOS DE L'AUTEUR ET DE LA TRADUCTRICE Elisabeth Atkinson est l´auteur de From Alice to Zen and Everyone in Between et de Glee ! Gluten free. Elle partage sa vie avec son mari, ses deux enfants et son labrador entre la côte au nord du Massachusetts et les montagnes du Maine.
    Emmanuèle Sandron est auteur, traductrice littéraire et animatrice d'ateliers d'écriture. Elle enseigne la traduction littéraire à l'université de Liège. Elle est également critique littéraire au Journal du Médecin.

  • Anna mène une vie heureuse auprès de ses parents à Cape Cod. Sa tante, son oncle et sa cousine Tara s´installent dans la maison voisine, une vieille bicoque hantée par la sorcière Goody Hallett qui pétrifie la bouche de ceux qui trahissent les secrets.
    Anna découvre que sa cousine Tara envoie des bouteilles à la mer. Quelle fille étrange... Pourquoi dit-elle à qui veut l´entendre que sa couleur préférée est le rouge car c´est celle qui dit « Stop » ?
    La mère de Tara se suicide. « Maman a vu quelque chose qu´elle ne voulait pas voir », dit la jeune fille avant de se réfugier dans les dunes, le regard vide. Anna ne sait pas comment réagir. L´annonce qu´un banc de baleines vient de s´échouer sur la plage arrive presque comme un soulagement. Elle va pouvoir agir ! Pour Tara aussi, c´est une occasion inespérée. Les deux cousines participent avec ardeur à l´opération de sauvetage, comme si, en sauvant les baleines, elles sauvaient ce qui est en péril en elles. Donnant le meilleur d´elle-même pour ramener un baleineau à la vie, Tara va peu à peu se mettre à parler et révéler à Anna la relation incestueuse que lui impose son père. Et non, aucune sorcière ne va la pétrifier !
    Au-delà de la question centrale de la survie après l´inceste, il est aussi question du droit à la différence, de la difficulté de s´exprimer propre aux ados et, thème magnifiquement porteur qui ouvre les horizons des deux adolescentes, de la défense des baleines, véritable tuteur de résilience pour Tara.
    Bien peu d´auteurs ont osé aborder le thème de l´inceste dans la littérature pour la jeunesse. Anne Provoost le fait avec tact, franchise et intelligence, en montrant les dégâts que peut provoquer l´inceste auprès de la victime et de toute sa famille, et en affirmant qu´il est possible de s´en sortir.
    Age conseillé : 8-12 ans CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - Ce livre a reçu le prix interprovincial de la littérature jeunesse (attribué tous les trois ans) et le Boekenleuw, prix annuel récompensant le meilleur livre jeunesse en Flandre. « Mijn tante is een grindewal » a été traduit en anglais, allemand, danois, norvégien, suédois et portugais.
    - Coup de coeur : "Un livre poignant sur l'inceste où toute la première partie est dans le non-dit. Ensuite petit à petit, nous nous rendons compte de l'étendue du drame que vit cette petite fille. Il est vraiment dommage que nous ne découvrions ce roman dans sa version française que 23 ans après la version néerlandaise. Des romans d'auteurs belges d'une telle qualité mériteraient d'être traduits directement. À partir de 12 ans." - Libbylit

  • C´est l´histoire de Frankie et de ses listes (les maladies terrifiantes, les choses répugnantes que l´on peut croiser dans une piscine, les denrées à avoir en cas de guerre nucléaire...).
    C´est l´histoire de Gigs, le meilleur ami de Frankie, avec qui il parle le chilun (un mélange de latin, de russe et de verlan).
    C´est l´histoire de Sydney, de ses dreadlocks et de ses salopettes multicolores qu´elle coud elle-même.
    C´est l´histoire de maman, qui n´est plus sortie de la maison depuis neuf ans et qui écoute patiemment, chaque soir, à 10 heures précises, sans faute, la question angoissante du jour, pour laquelle Frankie attend une réponse.
    C´est l´histoire des trois imposantes tantines qui viennent jouer au poker à la maison le mardi soir.
    C´est l´histoire de Monsieur A et de son principe de contre-intuitivité.
    C´est l´histoire, enfin, du Vaillant Bruant, écrite par Sydney et illustrée par Frankie, dont il faut décider si elle aura une fin malheureuse, heureuse, ou moitié-moitié...
    Un roman fin, original, qui étonne, bouleverse et amuse.  Age conseillé : 13 ans et plus CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - La question de 10h du soir a été élu en 2009 "Livre de l´année" et "Meilleure fiction pour jeunes adultes" (prix néo-zélandais attribués aux livres destinés aux jeunes adultes). Il a également reçu le prix des lecteurs et a été nominé comme finaliste pour de nombreux autres prix.
    - Coup de coeur de Libbylit : "Un superbe roman sur le passage ô combien difficile et ô combien aventureux de l'enfance au monde adulte. Un passage nécessaire et qui souvent nous amène à perdre nos repères pour en trouver d'autres. Tout cela est merveilleusement raconté dans ce livre très drôle, très émouvant. Une réussite. A partir de 12 ans." - Libbylit - "C'est un roman plein de finesse et d'humour, malgré la gravité du sujet. Beaucoup d'intelligence dans la manière de faire avancer l'action et aussi dans les portraits des différents personnages, qui se précisent peu à peu. Une très belle histoire d'amitié à trois : Frankie, Gigs, et Sydney." - La librairie Les Ombres Blanches - "L´écriture éblouissante de Kate De Goldi vous brisera le coeur, vous surprendra, vous fera vous émerveiller et rire, tout à la fois." - Agnes Nieuwenhuizen À PROPOS DE L'AUTEUR ET DE LA TRADUCTRICE Kate De Goldi est un écrivain temps plein qui vit à Wellington (Nouvelle-Zélande). Elle est également connue pour être une critique littéraire perspicace et énergique pour la radio et la télévision.
    Emmanuèle Sandron est auteur, traductrice littéraire et animatrice d'ateliers d'écriture. Elle enseigne la traduction littéraire à l'université de Liège. Elle est également critique littéraire au Journal du Médecin.

  • Mistik lake

    Martha Brooks

    Par une nuit glacée de l´hiver 1981, dans le Grand Nord canadien, une voiture fit une embardée sur les rives de Mistik Lake puis dérapa sur la surface gelée du lac avant de couler à pic. Des quatre jeunes occupants, il y eut une seule survivante : Sally. Ce tragique accident est le point de départ d´une histoire de famille, avec ses non-dits, ses rumeurs, ses révélations... Aux côtés de ses deux soeurs, Janelle et Sarah, la jeune Odella - la principale narratrice - devra bientôt affronter le passé de leur mère, Sally, et d'autres secrets de famille. Jusqu'au jour où elle découvrira qu´elle était la seule, parmi la communauté du petit bourg provincial, à ne pas savoir.
    Qui était vraiment sa mère ? Pourquoi, lorsqu´Odella souhaite se rendre à Mistik Lake, son père est-il contrarié ? Que s´est-il vraiment passé à l´origine de cette nuit fatale où Sally a survécu à ce terrible accident de voiture sur le lac ? L´adolescente est bien décidée à connaître la vérité...
    Efficace et bouleversant, ce roman canadien nous fait découvrir les secrets les plus profonds des personnages de ce livre. Odella, bien sûr : son rôle de grande soeur l´empêche parfois de se consacrer à elle-même. La mort prématurée de sa mère l´oblige à grandir avant l´âge. Jusqu´à ce qu´elle tombe amoureuse... Nous découvrons aussi, à travers l´enquête d´Odella, d´autres personnages tout aussi attachants : Sally sa mère, dont le comportement égoïste cache en réalité une grande souffrance et un secret bien lourd à porter ; le père d´Odella qui essaie d´épargner la vérité à ses filles ; la tante Gloria, également dans le secret, et qui devrait pourtant savoir que le mensonge finit toujours par être découvert ... Il est impossible de lâcher ce livre avant la dernière page : émotion, suspense, humour, tendresse... tout est présent pour fasciner le lecteur dès 14 ans.

  • Best-seller au Pays-Bas (900 000 exemplaires), enfin publié en français ! Fantaisie et humour...Cette nuit-là, le jeune Éric Pinksterblom a bien du mal à s'endormir, angoissé par un devoir sur les insectes à rendre le lendemain. Heureusement pour

  • DJ Ice

    Love Maia

    Marley Johnnywas Dylan est un jeune passionné de musique qui combine le sens des responsabilités avec des hobbies branchés Le jour, Marley étudie d´arrache-pied pour ne pas perdre sa bourse d´étude dans la très sélect high school que fréquentent de nombreux snobs privilégiés, tout en rêvant à la belle Lea Hall. Le soir, il bosse dans une pizzeria pour payer le loyer et entretenir sa mère héroïnomane. Son rêve ? Devenir un D.J. professionnel, passer ses nuits derrière ses platines à tirer des sons époustouflants de ses "bootlegs", "mashups" et "medleys". Quand le hasard lui ouvre les portes d´une boîte de nuit en tant que D.J., Marley voit sa vie s´emballer, entre la musique électro, les clubs embrumés et les nouveaux amis. Mais quand le malheur le frappe, il doit choisir entre sa passion et sa famille. Dans ce roman, l´auteur brosse un portrait puissant et inspirant d´un garçon qui essaie de suivre sa passion malgré les revers du destin.
    DJ Ice est un roman moderne, captivant, nuancé, avec des personnages bien éloignés des archétypes du genre. D´habitude, on a les bons élèves un peu coincés qui sont issus d´une famille modèle, et puis les cancres populaires mais mal éduqués. Ici, on rencontre des. Qui peuvent respecter leur famille mais se révolter parfois. Avoir plein de copains et aussi être amoureux.
    Age conseillé : 13 ans et plus CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - "Dans ce roman, l'auteur brosse un portrait puissant et inspirant d'un garçon qui essaie de suivre sa passion malgré les revers du destin." - Le monticule musique - "Une belle découverte !" Sophielit "Un excellent roman réaliste traçant le portrait d´un adolescent pondéré. Un jeune habité par ses rêves tout en ayant les deux pieds dans le monde réel dans lequel il vit sans hargne mais non sans émois. Ce personnage riche d´émotions et de sentiments authentiques m´a séduite. Je serais bien allée entendre sa musique. Marley est un jeune sympathique et réservé tendant vers son rêve dans un milieu ordinairement présenté sur fond de violence. J´ai adoré ce livre." - Vivrelire À PROPOS DE L'AUTEUR ET DE LA TRADUCTRICE Étant au départ une lectrice récalcitrante, Love Maia voit son écriture comme une occasion de tendre la main à d´autres lecteurs récalcitrants grâce à des textes qui leur parlent en mêlant littérature et musique. Elle aime le hip-hop underground, les pizzas, le brouillard, les tartes au fromage, le Death Metal et les papillons. Ce qu´elle n´aime pas, c´est les gens qui vous ignorent quand vous dites bonjour, faire du shopping dans les centres commerciaux, téléphoner, la violence et les stéréotypes. Son espoir est que son roman "DJ Ice" inspire ses lecteurs et les encourage à raconter l´histoire de leur propre vie et leurs rêves. Lorsqu´elle ne travaille pas à son prochain roman, elle joue de la batterie dans un groupe de rock alternatif.
    Après une carrière dans la banque et l´assurance en France pendant une bonne dizaine d´année, Anne Cohen Beucher a été rattrapée par sa passion des livres et des langues, et a repris des études de traduction en Belgique. Elle a obtenu le Master en Traduction de l´Institut Supérieur de Traducteurs et Interprètes en juin 2012. Elle traduit de l´anglais et de l´espagnol et est par ailleurs lectrice jeunesse pour des éditeurs français et membre de l´Association des Traducteurs littéraires de Belgique.

empty