9782841865420

  • Considéré comme l'un des guides de la pensée juridique française, Raymond Carré de Malberg (1861-1935) a tenté d'articuler une théorie positive du droit et une visée prescriptive. Introducteur en France de l'"Isolierung" allemand, il veut libérer l'étude du droit de toute considération extra-juridique : il n'existe aucun droit naturel, seulement des constructions historiques ayant leur logique propre. Mais avec son projet d'une théorie positive "générale", Carré de Malberg revient à la possibilité d'un idéal juridique, en tentant d'élaborer un modèle théorique auquel rapporter les systèmes empiriques. Son oeuvre, dès lors, est une recherche sans fin de ce modèle, qui l'amène à rechercher l'essence de l'État moderne, en remettant sur le métier des notions clés : la souveraineté du peuple, la représentation politique, la volonté générale, la participation. La Constitution de 1958 et plus largement le droit constitutionnel moderne portent sur la marque de ses travaux.

empty