Goutte D'or Editions

  • Flic

    Valentin Gendrot

    Que se passe-t-il derrière les murs d'un commissariat??

    Pour répondre à cette question, Valentin Gendrot a mis sa vie entre parenthèses. Il a suivi la formation de l'école de police de Saint-Malo et a fini par atteindre son objectif : devenir policier dans un quartier populaire parisien.

    Durant six mois, Valentin a intégré le commissariat du 19e arrondissement de Paris. Une arme à la ceinture, le journaliste sous couverture a rejoint une brigade dont certains membres tutoient, insultent et distribuent régulièrement des coups à des jeunes hommes noirs et arabes qu'ils surnomment «les bâtards».

    Valentin Gendrot ne cache rien. Il relate la précarité des conditions de travail, le suicide d'un collègue du commissariat survenu lors de son immersion, mais aussi les propos racistes émis par des agents de l'Etat, les bavures, la violence. Il raconte, en détail, comment il assiste au tabassage d'un adolescent noir par un collègue policier. Alors que le jeune homme de 16 ans a porté plainte pour violences policières, Valentin découvre, de l'intérieur, comment sa brigade étouffe l'affaire.

    Cette infiltration unique nous délivre les secrets que seuls les policiers partagent ; Valentin Gendrot nous ouvre l'antichambre où personne n'est jamais entré.

  • «Tiens, voilà du boudin...» ; «Vous êtes un aberration de la nature.» Voilà le genre de phrase que Gabrielle, 36 ans, 140 kg pour 1,54m, entend quotidiennement sur son passage. Après vingt ans d'humiliations, elle a envisagé deux possibilités : s'armer d'un revolver ou d'un stylo. Elle a préféré s'en tenir à la seconde option.
    Gabrielle reconstruit son parcours au fil d'une double enquête. Elle retrace sans tabou son histoire personnelle. En parallèle, elle dresse un réquisitoire contre l'attitude des institutions - éducation, travail, santé - envers les personnes obèses. Pour enquêter depuis son propre corps, l'auteure débute une procédure de chirurgie bariatrique.
    Avec ce livre, Gabrielle Deydier interroge le rapport que notre société entretient au corps des femmes.

  • Un faux CV, un changement de prénom et le crâne rasé, le journaliste Geoffrey Le Guilcher est devenu Albert et s'est fait embaucher dans un abattoir industriel. Suivant la tradition du journalisme d'immersion, il raconte les dessous de cette usine à viande, ses parcours accidentés, son tatoueur clandestin, la rage sourde des ouvriers.

  • Louisa

    Lou Syrah

    Le 30 juin 1994, à Roubaix, Louisa Lardjoune, 19 ans, fait une énième "crise". Sa famille appelle un imam exorciste. Quand Mohamed Kerzazi entre chez elle, il attrape la jeune femme par le cou. Verdict : "Possession. " Cinq heures plus tard, après d'étranges rituels, le coeur de Louisa cesse de battre. La presse nationale s'emballe. La famille ne porte pas plainte, et nombre de religieux musulmans, chrétiens et juifs défendent ces pratiques païennes ancestrales et codifiées.
    En reconstituant ce fait divers, Lou Syrah plonge dans sa propre histoire : sa ville Roubaix, ses insomnies, son grand-père exorciste, son père exorcisé. Une quête aux frontières de la folie qui la conduira devant la porte de l'imam condamné à sept ans de prison pour "l'homicide involontaire" de Louisa.

  • «À une époque où les gens que nous admirons sont mannequins, sportifs, millionnaires ou stars de cinéma, nous avons besoin de modèles différents. Henry Spira en est un.» Voici comment Peter Singer introduit le livre retraçant l'incroyable histoire d'Henry Spira.
    Seul et sans organisation, cet homme a tordu le bras de géants comme McDonald's, l'ancien puissant directeur du FBI John Edgar Hoover ou encore de l'Oréal.
    Afin de transformer le monde et de donner du sens à sa vie, Spira n'a cessé de développer ses propres méthodes : chercher le dialogue avant la confrontation ; toujours proposer une alternative crédible à ce que l'on dénonce ; éviter l'entre-soi des militants ; ne pas diviser le monde en saints et en pêcheurs...

empty