Saint Jean De La Paix De Dieu

  • En 1943, dans Montpellier occupé, une femme reçoit un message «en son coeur »qui lui demande de créer un lieu de rassemblement pour la Paix. A partir de ce moment, Marguerite Massot tient un journal oùs'entremêle sa vie familiale, les messages de la «Silencieuse Parole »et ses démarches auprès de différentes autorités religieuses. Il s'agit de suivre la mission qu'elle a reçue : construire une église appelée «Saint Jean de la Paix de Dieu »réunissant les hommes et les femmes de toutes confessions pour demander la Paix dans le monde.
    La voix qui lui parle veut un monde beaucoup plus fraternel et chaleureux. La meilleure des justices est celle qui est basée sur l'amour. La paix est le rayonnement de l'amour.Elle trouve des soutiens comme le père François Charmot de Paray le Monial, auteur de nombreux livres et guide spirituel, qui écrit au Vatican pour témoigner :«J'ai la conviction que c'est une âme de Dieu. L'amour de Jésus Christ, l'humilité,la confiance, le zèle, la souffrance généreusement acceptée de cette âme, ne font aucun doute ».
    Mgr Athénagoras, patriarche orthodoxe envoie aussi un courrier d'encouragement.
    Le père Lavergne, érudit et écrivain, a fait deux célébrations àSt Jean de la Paix, disant :«Le Seigneur ne demande qu'àse manifester aux hommes ». Ainsi Marguerite Massot ressent que des êtres dépourvus de forces et de biens peuvent recevoir la parole du Seigneur qui est force, et vivre pour la transmettre."

empty