Sciences humaines & sociales

  • Du Salon des Refusés à l'aube du XXe siècle, la France fut le lieu de naissance de nouvelles formes artistiques. Dans le même temps émerge une approche clinique de l'art, liée aux développements de la médecine moderne. Cet ouvrage se propose d'éclairer les liens qui s'établirent entre ces discours physiologiques largement oubliés et la pratique artistique. Éloge d'un regard commun au médecin et à l'artiste, hypersensibilité et pathologies du créateur : la complexité des conceptions du XIXe siècle laisse entrevoir la richesse, mais aussi l'ambiguïté d'une pensée, quand le thème de la dégénérescence connaîtra une sombre postérité. La figure physiologique de l'artiste se révèle être une nouvelle version du type mélancolique, avec ses anormalités positives et négatives, et la saisir peut être un atout pour mieux comprendre les oeuvres de la modernité.

  • Une forme cinématographique du politique conforme à ce dont elle prétend traiter, finit par entrer en contradiction avec elle-même et se supprimer comme autonome, trouvant sa vérité dans son autre. Accomplissant l'esprit de la « distanciation » brechtienne, le film sabote la police qui le gouvernait, et le spectateur ne peut plus fuir, se retrancher dans le noir de la salle du cinéma ou la berçante illusion de la séparation. La politisation du film est totale : les contradictions sortent du film pour être du monde et c'est au spectateur seul qu'il incombe maintenant de décider si, oui ou non, il va se faire révolutionnaire.

empty