Triptyque

  • Les Argonautes

    Maggie Nelson

    • Triptyque
    • 21 August 2017
  • Mère d'invention

    Clara Dupuis-Morency

    • Triptyque
    • 13 August 2018
  • J'appelle théories caraïbes les groupes d'hommes en larmes, nègres marrons affolés d'amour qui, d'une rive à l'ature, jettent leur langue nationale dans l'eau salée, dans la bouche ouverte, sans fond, de l'abysse.
    " Voilà notre patrie ", disent-ils, dans le patois des colonies. Parole d'eau salée, étrangère à la langue et comme incantatoire, qui ne cesse de la rendre plus profonde, à mi-chemin de l'origine et du monde. Et le poète ajouta : " Le drapeau va au paysage immonde et notre patois étouffe le tambour. ".

  • Le fruit de la puanteur

    Larissa Laï

    • Triptyque
    • 18 November 2021

    Larissa Lai est écrivaine, critique littéraire et professeure de littérature à l'Université de Calgary. Elle est récipiendaire de plusieurs prix pour son oeuvre, notamment du Prix littéraire Lambda pour la fiction lesbienne (2018) et du Prix Jim Duggins Outstanding Mid-Career Novelist (2020). Le fruit de la puanteur ( Salt Fish Girl, 2002) est son premier livre traduit en français. larissalai.com

  • Metaspora. essai sur les patries intimes

    Joël Des Rosiers

    • Triptyque
    • 18 November 2013

    Métaspora essai sur les patries intimes J'appelle métaspora la perversion digitale de la nostalgie. En plus d'être une expérience du don et de l'émotion, la métaspora est aussi une catégorie esthétique, un emblème du Beau.
    La métaspora, par ses effets

  • Marie helene au mois de mars

    Moutier Maxime Olivi

    • Triptyque
    • 20 September 2005

    Je mets mes souliers. Je n'ai pas le temps de les attacher. Je cours jusqu'aux toilettes et je vomis. Je pleure aussi. Comme un enfant. En criant. Exténué. Il n'y a pas de nausée. Mais je ne peux m'empêcher de vomir. Je fais beaucoup de bruit. Je remplis

  • Une affection rare

    Lemieux Catherine

    • Triptyque
    • 17 September 2018
  • Ceci est mon corps

    Smith Michael V.

    • Triptyque
    • 30 September 2019
  • Superheroines

    Markovic Barbi

    • Triptyque
    • 12 August 2019
  • Gaïac

    Joël Des Rosiers

    • Triptyque
    • 1 November 2010
  • Nous avons écrit ce livre avec nos corps. Nous avons parfois failli y laisser notre peau. Nous avons parfois failli y laisser notre santé mentale, également, puisque nous avons choisi d'y creuser des sujets qui nous révoltent, nous obsèdent, nous font violence. Nous avons aussi été affectés par l'extérieur, par l'état actuel du monde, par les meurtres et agressions qui se sont produits pendant que nous rédigions le livre. Il n'était pas possible d'écrire sans dire « je », sans parler d'une même voix au « nous », tout en rendant cette voix fluide, fluctuante, insaisissable. Nous avons écrit à partir des effets politiques de ce que nous sommes, tout en brouillant les pistes - rien, ici,n'appartient plus à l'un qu'à l'autre. Nous écrivons ensemble.

  • Brébeuf

    Catherine Côté

    • Triptyque
    • 30 November 2020
  • Loco locass : la parole en gage

    Tremblay Marie-Claud

    • Triptyque
    • 11 October 2011

    Lorsqu'on parle du groupe rap Loco Locass, il est généralement question de l'engagement exprimé dans ses chansons. Certes, le caractère politique des textes qu'il présente est sans équivoque. Pour plusieurs, Loco Locass rime d'ailleurs avec souveraineté nationale et défense de lalangue française. Cependant, d'autres thèmes présents dans les rapoèmes de Batlam, Biz et Chafiik sont trop souvent négligés par la critique, tout comme le caractère poétique pourtant si éloquent de leurs textes. Plus encore, on ne saurait aborder l'oeuvre du trio sans relever l'une de ses forces majeures: sa dimension engageante. L'objectif général de cet ouvrage est donc de dégager les principaux éléments de l'esthétique rap locassienne, de manière à établir jusqu'où va l'engagement du groupe et dans quelle mesure il interpelle en retour l'action du public.

  • Novembre 2007, l'écrivain et compositeur Antoine Ouellette est diagnostiqué Asperger, un syndrome appartenant au spectre autistique. Dans cet ouvrage, l'auteur témoigne de son expérience et offre une visite guidée du monde autiste. Il souhaite aussi informer et sensibiliser sur un sujet tabou, la « folie », afin de donner un message d'espoir aux personnes marginales et marginalisées de notre société. Les autistes fascinent, troublent et dérangent. Victimes de préjugés (non, l'autisme n'est pas une déficience intellectuelle), d'intimidation dans les écoles, de discrimination dans la vie adulte : on voudrait tant les guérir de qui ils sont ! Mais qu'est-ce vraiment que l'autisme et le syndrome d'Asperger ? Comment cela se vit-il au quotidien ? Quelles sont les faiblesses et aussi les forces de l'autisme? Comment un autiste peut-il s'exprimer en art? La science commence à réaliser que l'autisme serait non une maladie mais une autre forme d'intelligence, porteuse d'une culture et de valeurs différentes. Leur nombre étant en augmentation, les autistes pourraient représenter l'amorce d'un changement évolutif dans l'histoire humaine. Encore faudrait-il que l'acceptation soit au rendez-vous, ce qui ne sera pas donné.



    Préfacé par le Dr LAURENT MOTTRON, psychiatre de renom et spécialiste de l'autisme.

  • Soudain le minotaure

    Marie-Hélène Poitras

    • Triptyque
    • 3 December 2007

    Novembre, un soir de neige et de violence. Dans un appartement de Montréal, une rencontre qui n'aurait jamais dû avoir lieu. Le quotidien bouleversé par l'ar­rivée d'un être venu appor­ter la peur en cadeau.

    Quelques mois plus tard, depuis le fond de sa cel­lule, Mino Torrès décharge son fiel. Quant à Ariane, c'est entre Munich et Berlin qu'elle renoue avec ses sens.

    Deux versions complémentaires d'un brus­que corps à corps.

  • Pour souligner les trente ans de la disparition de Clarice Lispector (Ukraine 1920-Brésil 1977), voici la réédition revue et augmentée de Rencontres brésiliennes. Paru d'abord en 1987, ce livre accessible et vivant se visite comme un cabinet de curiosités : extraits d'entrevues accordées par la romancière à la presse de son pays, photos, lettres, fragments de nouvelles et de manuscrits parfois inédits. Conçu et réalisé par Claire Varin, Rencontres brésiliennes nous conduit à la rencontre d'une des grandes voix de la littérature du XXe siècle, d'une oeuvre qui a suscité l'admiration d'écrivains tels que Julio Cortazar, Alain Robbe-Grillet, Hélène Cixous.

  • Vetiver

    Joël Des Rosiers

    • Triptyque
    • 1 September 2005
  • Le scholar américain

    Ralph Waldo Emerson

    • Triptyque
    • 7 October 2013

    Paru il y a 175 ans, en 1837, " The American Scholar " de Ralph Waldo Emerson (1803-1882) est le texte fondateur de l'identité culturelle états-unienne. Les États-Unis en avaient alors assez de se " nourrir des restes flétris de moissons étrangères ", ainsi que l'écrivait Emerson. Or, nous aussi " avons trop longtemps prêté l'oreille aux gracieuses muses de l'Europe ". Accompagnée d'une présentation et de notes abondantes, la présente traduction permet de retracer les voies qu'ont prises les hommes de lettres des États-Unis du XIXe siècle pour définir l'identité culturelle de leur nation - et peut-être de déterminer ce que pourraient être, aujourd'hui, les voies d'une ouverture de la culture québécoise à ce qui la lie à l'expérience continentale américaine.

  • Inventaires

    Stéphane Martelly

    • Triptyque
    • 1 February 2016
  • Madeleine

    Monique Le Maner

    • Triptyque
    • 1 May 2021

    Saint-Bourdon pourrait s'apparenter à un village comme les autres, mais ce serait passer sous silence les coulées de boue qui l'ont coupé du monde pendant des mois, l'incendie criminel qui a ravagé son église ainsi que tous les cadavres qui pourrissent sous terre. Non, Saint-Bourdon n'a rien d'une localité banale: sous la grêle et les bourrasques, le village est dominé par les ombres du passé et l'angoisse d'un futur qui semble ne jamais advenir. Dès qu'elle en a eu la possibilité, Madeleine - la boiteuse, la mal-aimée - a fui Saint-Bourdon. Elle travaille désormais à l'hôpital de Grand-Ville, où elle est responsable de nettoyer les corps avant leur envoi à la morgue. Madeleine entretient un rapport complexe avec ses « clients »: elle leur raconte des histoires et écoute leurs confidences en retour. Car c'est bien connu: les gens, en mourant, emportent de nombreux secrets avec eux. Or, un soir, Madeleine se retrouve face à la dépouille de son frère, Édouard, qui de son vivant n'a jamais quitté le village. D'une confession à l'autre, un jeu de miroirs déformants s'installe: à quel personnage se fier pour discerner la réalité ? Qui fabule, qui dit vrai ? Avec une intrigue aux multiples enchevêtrements et portée par des personnages plus grands que nature, Madeleine nous berce dans une atmosphère onirique et emplie de mystères. Monique Le Maner signe ici une oeuvre remarquable, qui nous confirme une fois de plus l'habileté et la force de son écriture romanesque.

empty