Thierry Magnier

  • Huit nouvelles policières qui explorent la palette des thèmes des romans policiers : vengance, jalousie, cupidité, machisme...

  • Ski, foot, boxe, judo, bodybuilding, tennis, capoeira.
    Mais surtout filles, garçons, hommes, femmes, blacks, blancs, beurs. Ils sont passionnés ou dilettantes, vainqueurs, ou perdants, supporters ou champions, amateurs ou pro. Ils vivent le sport dans tous ses états, comme une obsession, une détente, un refuge ou un défouloir.
    En 13 histoires, passant du rire au drame, de l'émotion au suspense, ce recueil explore le sport comme lien social, et miroir de notre société, pour le meilleur et pour le pire.

  • Un collège, des élèves, un principal... Normal. Pourtant... N'est-il pas étrange, cet ordinateur du CDI qui, quand on tape « uchronie » dans le moteur de recherche, transforme soudain le cours de l'histoire au risque de voir l'Europe de ce 3e millénaire sous le joug des nazis ? Et ce principal qui, testant des professeurs androïdes comme remplaçants, risque fort d'être lui-même remplacé un jour ? Et que dire de cet atelier d'écriture qui convie un auteur jeunesse à minuit, l'heure du crime, au CDI ? Normal ? Dans un futur séduisant mais se révélant cauchemardesque tant il ressemble à notre présent.
    Action, peur, suspense, manipulation, dictature de la technologie, entre sciencefiction et fantastique, après la lecture de ces 9 récits, plus rien ne vous paraîtra normal dans ce collège... ni dans le vôtre !

  • Il y a « cette connerie de virginité » dont il faut bien se débarrasser un jour. Ces foutus poils au menton qui tardent à pousser et cette voix qui jouent les montagnes russes quand on voudrait qu'elle soit grave et virile. Ces mots d'amour qu'on hésite tant à prononcer, et qu'on regrette aussitôt fait ! Les filles que l'on préfère alors qu'on est censé aimer les garçons. Ce nez « embarrassant » qui est la marque de fabrique de la famille. Les vrais faux amis sur Facebook, sans même parler des ruptures en ligne. Et comme si « ça » ne suffisait pas, il y a les mères dépressives, les pères inquiets, les parents incultes ou, pire, ceux qui sont profs !
    La honte. Qui colle aux semelles, qui fait rentrer les épaules et qui rend l'âge et tout ce qui l'accompagne ingrats. La honte de ne plus être un enfant et de ne pas être encore un adulte.
    16 nouvelles, 16 monologues ou confessions d'ados d'aujourd'hui, drôles, cruelles, justes, et finalement intemporelles.

empty