Syros

  • Luz

    Marin Ledun

    " La pluie tombe en continu, sa robe déchirée est trempée, l'air est lourd malgré tout mais Luz grelotte un peu.
    [...] Elle pense, elle rêve, elle ne sait pas vraiment. Elle revoit son maillot de bain, pendu à un cintre dans le magasin de la rue piétonne. Le sourire de la vendeuse, le refus de sa mère, son insistance, les essayages, son envie de l'avoir, ce maillot de bain, de l'enfiler, de le porter. Et ce sentiment de liberté quand sa mère a finalement cédé." Premier dimanche des vacances d'été. Luz claque la porte de chez elle, furieuse après ces adultes qui restent à table jusqu'au milieu de l'après-midi, qui rient et qui boivent trop.
    Légèrement grisée par le soleil brûlant, l'adolescente gagne les rives de la Volte où se prélassent des groupes de baigneurs. Elle rencontre bientôt Thomas, un élève de troisième qu'elle connaît peu mais qui lui plaît, accompagné d'une amie. Tous trois décident de se rendre jusqu'à un point d'eau difficile d'accès, mais beaucoup moins fréquenté...

  • "Tout repeindre en blanc / Tout remettre à neuf / Faire table rase du passé / Même si / Au matin / Mes taches de moisissure / Réapparaissent." Le frère aîné d'Alexia meurt, fauché par une voiture. Souffre-douleur de ses camarades durant ses trois années de lycée, victime de brimades incessantes, Louis faisait tout pour n'en rien laisser paraître à ses proches. Alexia, sa soeur âgée d'un an de moins, était seule à savoir. Mort accidentelle et délit de fuite : la police s'apprête à clore l'enquête. Pourtant certains indices, anodins en apparence, troublent profondément Alexia.

  • Silence

    Benoît Séverac

    "Nathalie Girard se tourne à nouveau vers Jules et lui met son cahier sous les yeux : - Vous arrivez dans une rave, vous ne connaissez personne, vous n'avez jamais pris de drogue et vous en prenez une dose suffisante pour assommer un cheval ? Vous trouvez cela logique, vous ? Jules ne répond rien.
    Il évite son regard en fixant les plis des draps sur son lit. Pendant ce temps, le lieutenant Tatger relit pensivement leur dialogue. - Vous vous doutez que nous allons interroger vos amis ? Vous êtes certain de ne pas vouloir nous dire tout ce que vous savez ?". Sur son lit d'hôpital, Jules revient tout doucement à lui. Il n'entend plus. Dans le silence avec lequel il va devoir apprendre à vivre, il reconstitue peu à peu la succession des événements qui l'ont conduit là.
    Pour être en paix avec lui-même, doit-il parler ou se taire ?

  • A Medellin, en Colombie, les hommes du cartel de la drogue sèment la terreur. Entre les gangsters et les escadrons de la mort, Rafaele et sa bande réussiront-ils à survivre ?

  • Norlande

    Jérôme Leroy

    Dans un pays de Scandinavie qui ressemble presque trait pour trait à la Norvège, la jeune Clara Pitiksen est en convalescence depuis huit mois à la clinique de la Reine-Astrid, retirée tout au fond d'elle-même, de ce qu'il reste d'elle-même. Dans une longue lettre adressée à Émilie, sa correspondante française, elle raconte et se raconte par petites touches, avec une infinie pudeur, donnant à entrevoir comment l'horreur absolue a pu naître en Norlande, ce pays de contes de fées...

  • Un très grand roman noir sur la loi du plus fort, le mutisme face à la violence, la difficulté de résister seul. Couronné par huit prix littéraires.0300Son beau-père ayant trouvé du travail dans une autre ville, Nicolas se voit contraint de déménager et de renoncer à la « classe à horaire aménagé musique » qu'offrait son collège. Dans son nouvel établissement, il est pris en grippe dès le premier jour par Dylan, un petit caïd provocateur et violent auquel personne - ni profs ni élèves - ne s'oppose. Est-ce parce que Nicolas ne baisse pas les yeux quand Dylan s'adresse à lui ? Ou parce que l'inaccessible Marie, sur qui Dylan a jeté son dévolu, semble touchée par la sensibilité du jeune musicien ? Ni le sang-froid ni la bonne volonté de Nicolas ne suffisent à endiguer la mécanique implacable de la violence.

  • Un petit village viticole alsacien où tout le monde se connaît. Des vignes tronçonnées. Un accident de la route suspect. De vieux secrets de famille... Neuf mois après l'accident qui l'a rendu sourd, Jules passe ses vacances avec sa famille en Alsace. Il sympathise avec Rémi, un jeune sourd de naissance dont il devient inséparable, et cherche à se faire remarquer de la piquante Camille, quitte à se mêler de ce qui ne le regarde pas...

  • La grande môme

    Jérôme Leroy

    Comment réagir quand on apprend à quinze ans que toute sa vie est une couverture, à commencer par son propre nom ? La mère d'Emilie a composé pendant vingt ans, pour elle et sa fille, une vie de fausses identités, de déménagements soudains et de fuites nocturnes. C'était le prix à payer pour avoir fait partie d'un groupe révolutionnaire armé au début des années 80, le prix pour ses engagements d'alors. Arrêtée à quelques mois de la prescription de tous ses crimes, elle est incarcérée dans une prison de haute sécurité. Emilie Ambricourt, ex-Dora Suarez, emménage chez ses grands-parents, un couple de la bourgeoisie rouennaise.

  • "Tu es un lâche ! Claude avait confiance en toi parce que tu étais l'aîné, l'ancien... La figure du père, quoi ! Quand on n'a plus le sien depuis l'enfance, tu mesures tout ce que cela veut dire? [...] Roger se tait. Il repique du nez. Lazzari bondit pour venir lui coller le canon de son pistolet sous le menton, le forçant à relever la tête. - Regarde-moi dans les yeux, Roger. Je veux te voir et t'entendre me dire que tu regrettes. - Je regrette... - Mieux que ça ! Je ne te demande pas de faire le perroquet ! Je veux entendre des regrets sincères ! Le canon du Beretta se rive au front de Roger. - Tu dois partir l'âme en paix, tu comprends ?" Un polar admirablement construit sur le deuil, la culpabilité, la haine qui aveugle et pousse à se faire justice soi-même. Un roman engagé qui dit sans détours la violence de l'univers carcéral.

  • «Je trouve quand même qu'elle y est allée un peu fort avec notre père. Quand je lui ai demandé pourquoi elle l'avait traité de nazi, elle m'a répondu: "Il voudrait faire de moi une enfant modèle de RDA ! Mais les Pionniers et la FDJ, c'est presque la même chose que les Jeunesses hitlériennes, non ?» J'avoue que je n'avais jamais vu ça sous cet angle...» Juillet 1989. A Berlin-Est, Markus Schloss se réfugie dans un mutisme incompréhensible pour les médecins et pour son entourage, tandis que Klaus Weber, qui vit à l'Ouest, se laisse convaincre par une jeune documentariste française de raconter pour la première fois son passé.
    Mais pour comprendre le lien entre les deux hommes, il faut connaître l'histoire d'Anna... Un roman bouleversant sur une période très noire de l'histoire de l'Allemagne, qui rappelle les conséquences cruelles de la guerre froide sur la vie des individus et la nécessité de se battre pour dire non.

  • "- Écoutez, je vais être franc, monsieur Thévenot. Ce n'est pas très compliqué : je publie un livre sur une jeune fille qui habitait cet immeuble jusqu'en 1942 ou 1943. On m'a dit que vous êtes un des plus anciens locataires.
    - Propriétaires.
    - Pardon, propriétaires. Et par conséquent.
    - Quelle jeune fille ? Quel était son nom, monsieur l'universitaire ?
    Il a prononcé ce dernier mot avec une nuance gouailleuse de mépris. Jacques se raidit, avant de répondre :
    - Elle s'appelait Paule Carlin. Son père était un peintre assez connu, nommé Karlinski.
    La porte se referme avec un claquement. Avant de se rouvrir aussitôt, débarrassée de la chaînette. De s'ouvrir en grand.
    - Entrez."

  • Garde à vie

    A.H. Benotman

    Les jeunes ne savent rien et les vieux font semblant de savoir.La prison? La 1ere fois? C'est la leçon. La 2e fois? La punition. La 3e fois? C'est ta maison! Hugues, arrêté en flagrant délit lors d'un rodéo avec une voiture volée, est placé en cellule de garde à vue. Il s'y endort. Entre réalité fantasmée et hyper-réalisme, une description implacable de ce qui n'est rien de moins qu'une machine à broyer les êtres vivants : la prison.

  • Sans vérité

    Dominique Forma

    Il arriva très en retard, sans se presser, égaré, sa silhouette jaillissant de l'autre extrémité de cette contre-allée.
    Alors que les cordes déposant le cercueil étaient ôtées, son apparition fut commentée d'abord en aparté, puis à l'unisson, par les membres de ma famille. Ils étalent plus choqués de sa venue que de son retard ou de la façon cavalière qu'il eut de les saluer, les embrassant tous d'un geste sec de la tête. (...) de n'avais pas vu mon frère depuis presque quinze ans, Je ne le reconnus qu'à son sourire.
    Quand il était petit, Denis adorait son demi-frère Patrick, de dix-sept ans son aîné. Puis, Denis n'a jamais su pourquoi, Patrick a brusquement quitté le domicile familial. Des années plus tard, alors que leur père vient d'être retrouvé mort sur un trottoir, le crâne brisé, il est temps pour les deux frères de faire connaissance, de confronter leurs souvenirs et de se dire enfin ce qui a été trop longtemps tu.
    Un grand roman noir intimiste, infiniment touchant, qui démontre que la vérité est un concept illusoire, et que des vies entières peuvent se jouer sur un malentendu.

  • Piste noire

    Guerif/Beigel/Balez


    train de nuit paris/saint-gervais.
    manou, une jeune réunionnaise, s'installe sur sa couchette : elle rejoint pour une semaine de sports d'hiver julie et noé, deux enfants dont elle a la garde, en vacances avec leurs parents. michael, dit mickey, tom et corentin, trois ados gâtés et arrogants, planches de surf en main, se préparent, eux, à des hors-pistes périlleux dans la pureté d'une neige intacte et, en attendant, à une nuit bien arrose.
    le hasard les place tous les quatre dans le même wagon.

  • En noir et or

    Claudine Aubrun

  • Pierre, qui se sent mal à l'aise dans sa classe et a tendance à fuir les difficultés, a repoussé depuis des mois le moment de chercher son stage en entreprise. Il se retrouve contraint d'intégrer pour les trois semaines réglementaires la maison de retraite où sa mère travaille comme aide-soignante. Mais l'un des pensionnaires, un vieil homme acariâtre et manipulateur que le personnel des Mimosas redoute, ne va pas tarder à le prendre sous sa coupe et à lui proposer un marché.

  • En fuite

    Thierry Robberecht

    " Depuis des années, notre trio fonctionnait à la façon de l'équipage d'un sous-marin : chacun connaissait sa mission sur le bout des doigts.
    Il était environ cinq heures du matin quand notre père a rangé le dernier matelas dans la Skoda. Il a dû s'y reprendre à trois fois pour fermer le coffre. Assis à l'arrière depuis une dizaine de minutes, nous attendions. J'ai regardé avec tristesse s'éloigner la cabane en bois dans laquelle nous avions été heureux. J'ai songé au vieux Fernand et à madame Betty, sa femme. C'est toujours comme ça avec nous: partir en pleine nuit comme des voleurs et ne jamais dire adieu aux gens qu'on aime.
    " Deux enfants et leur père en cavale. Une vie à l'abri des regards, faite de départs précipités. Une mère privée de son fils et de sa fille pendant huit années. Après Terminale Terminus (prix Frissons du Vercors et prix de la NRP 2011), En fuite est le deuxième roman de Thierry Robberecht dans la collection " Rat noir ", une histoire très librement inspirée d'un fait divers marquant.

    Indisponible
  • Sébastien Meaux : Journaliste et juriste en droit de la famille, il contribue à différentes publications spécialisées.
    Il est l'auteur de Mariage, Pacs, union libre paru dans la même collection.

  • Le passager de l'orage

    Claire Gratias

    La très célèbre auteure de polars Katherin Bets, qui a pour habitude de dicter ses textes à voix haute, embauche comme secrétaire particulier Jonathan, un jeune homme à la recherche d'un job d'été. Un polar au suspense insoutenable dans un décor de film d'épouvante. Une vertigineuse mise en abyme du travail de l'écrivain.

empty