Sydney Laurent

  • Mes chers Aïeux, Jean-Hippolyte et Augusta, puis Anselme et Henri, ont créé et traversé la première moitié du vingtième siècle dans ce Café de bord de route, avant que Suzanne et Abel, mes parents, n'en deviennent à leur tour les propriétaires et les gérants.
    En ces premiers jours de 1955, ils sont là, heureux tous les deux avec leur petite famille, dans ce Café des Fauries, prêts à organiser durant, sans trop le savoir encore, un peu plus d'une dizaine d'années, quantité de Bals saisonniers dans la salle tout récemment terminée et entièrement prête à accueillir tous les danseurs.
    Mon enfance heureuse et mon insouciante adolescence, traversent cette multitude d'événements inhérents à tant de jeunes gens de cette époque, parmi des traditions qui perdurent encore, mais qui tout doucement aussi s'éteignent en ces années bousculées par une joie de vivre dictée par le renouveau d'après-guerre et ses « Trente Glorieuses ». Ainsi, au travers de toutes ces lignes, l'histoire du Café s'écrit encore et se poursuit toujours.
    Mais qui de mes quatre ancêtres aurait bien pu s'imaginer un seul instant, que des caméras du Septième Art imprimeraient à jamais, pour les écrans des salles de cinéma, la façade de ce Café avec deux vrais comédiens déjeunant en terrasse ?...
    Gardé dans sa plus pure tradition, il est toujours là ce Café, présent au bord de la route et bien vivant, en cette première partie du XXIème siècle !

  • De vogues en bals saisonniers... Histoires et évènements au siècle dernier.


    C'est l'histoire d'un Café de bord de route, à l'ombre des platanes, né il y a plus d'un siècle. L'histoire d'un quartier, de sa Vogue, mais aussi un peu de ses quatre villages alentour, à travers la vie d'un ensemble de personnes, entre autres de ma famille. Six générations la composent et l'entourent de tous ces évènements qui font une vie, la vie dans mon enfance, dans ma jeunesse, dans celle de mes ancêtres comme dans celle de mes parents, Suzanne et Abel. Ce couple qui, par son envie, est arrivé à un résultat donnant du bonheur à la jeunesse de toute une génération, avec l'organisation sur de nombreuses années, de Bals, tous ici racontés...
    ... Jusqu'à ce qu'un certain Bertrand Blier y plante ses caméras devant la devanture, et nous y fasse découvrir les talents à devenir, d'un futur monstre sacré du cinéma français.
    J'ai eu le bonheur d'habiter en ce lieu jusqu'à mes 24 ans, puis, par mon métier et enfin par héritage, de continuer à le faire vivre, ce Café de bord de route, là, toujours vivant !...

  • Quinze ans de police scientifique sur le terrain à côtoyer toutes les couches de la société aux moments les plus dramatiques de la vie des victimes. Mais, au-delà de l'aspect technique du métier, il y a l'humain, l'adrénaline, la peur, le dégoût, l'empathie et les cauchemars. Parfois, nous affrontons l'horreur absolue, celle-là même qui n'aurait pas pu germer dans l'imagination du scénariste le plus tordu. Souvent, la réalité dépasse la fiction. Je voulais partager cela avec mes lecteurs.
    Une disparition inquiétante et une famille dans l'angoisse. Nine, technicienne de police scientifique doit composer avec ses cauchemars et la méchanceté de sa cheffe surnommée Chou-Baca.
    Malgré la passion qu'elle a pour son métier, celui-ci la détruit à petit feu. Soutenue par ses amies et avide d'apporter des réponses à la famille, elle ira jusqu'au bout de cette enquête.

  • éphélides

    Veronique Pery

    Anna, mère célibataire, se trouve réduite à l'impuissance la nuit où sa fille Rébecca, 16 ans, disparaît.
    Simultanément, la police découvre un corps atrocement mutilé dans un étang. Au fil de l'enquête, Anna perd pied et nous livre une mise à nu bouleversante où affleurent toutes les nuances et ambivalences de l'amour et de la haine qui l'ont poussée à dissimuler à sa fille, l'existence de son père.
    Au travers de trois femmes, Véronique PERY nous entraine dans une intrigue aussi complexe qu'envoûtante, où elle dissèque les recoins les plus obscurs de la pensée humaine.

  • Le deuxième tome du livre des flammes jumelles universelles de Paul Chiarelli témoigne toujours avec autant d'authenticité de son parcours, sans pour autant se situer dans le rôle de la victime. L'auteur décrit son vécu avec une sensibilité hors norme, nous comprenons à travers ce voyage toutes les difficultés relatives aux attaques du sombre auxquelles est confrontée la majorité du collectif des flammes jumelles.
    Permise par la source ces attaques conduisent l'initié à transmuter et libérer ses peurs générées par son ego, pour laisser définitivement place à l'amour inconditionnel.
    Dans cet ouvrage nous retrouvons une canalisation « d'Horus », qui en témoigne:
    « Vous devez être sur le fil du funambule au niveau de votre exactitude c'est-à-dire, celle où toutes les déviations de votre part, que ce soit par la pensée, la parole, la croyance, l'attitude pourrait vous faire pencher du côté de l'ombre ».
    Dans ce combat contre l'ombre, la seule arme qui nous est permise d'utiliser, est l'amour et la lumière.
    Au fil de notre cheminement en nous libérant de toutes les chaînes de peurs, de doutes, de colères et de tristesse par le pardon, nous parvenons alors peu à peu à cet état d'équilibre de nos polarités yin et yang.
    Faisant preuve de vigilance et de discernement nous retrouvons la complétude et l'unicité à nous-mêmes. Nous sommes enfin prêts.
    Ce nouveau tome de Paul Chiarelli et une initiation profonde et pleine d'amour. Un réel soutien sur votre parcours de flammes jumelles.

  • Nous sommes tous le produit d'une histoire, dont nous cherchons à devenir le sujet. L'histoire d'un monde que nous avons construit au cours de notre évolution, à travers nos croyances, celles de nos parents et de nos ancêtres, et finalement grâce à ce que nous avons appris, vécu, retenu et exploré dans nos situations et expériences de vie...
    Puisse ce partage vous donner envie de vous ouvrir à plus de connaissances, à plus de savoirs et, peut-être, à d'autres vérités. Mais surtout, qu'il puisse vous rendre plus conscient, plus fort et confiant en votre belle nature...

  • L'enfance, son innocence, sa pureté ; la justice, ses horreurs, son âpreté : deux mondes qui jamais ne devraient se croiser. Pourtant... Qu'ils soient victimes, témoins, ou même parfois auteurs de faits criminels, nombreux sont ceux confrontés très jeunes à l'appareil judiciaire. Trop jeunes.

    Face à cette machine qui peut faire grandir ou détruire, l'avocat protège, veille à sauver ce qui peut l'être. Témoin unique de cette confrontation entre deux mondes, il saisit l'émotion intense qui émerge, lorsque des destinées se jouent devant les cours d'assises.

    À travers trente-deux affaires criminelles plaidées sur près de vingt ans de carrière, ce livre, témoignage précieux d'un avocat pénaliste, raconte les vies qu'il faut préserver de l'indicible. Celles qui se cachent derrière les chiffres et les réformes de la justice des mineurs, et qu'il s'agit de mettre en lumière, afin que d'autres victimes aient à leur tour le courage de parler.

  • Alice, née dans le Nord de la France, devient assistante sociale en Normandie. Sa vie professionnelle, jalonnée de rencontres et d'émotions, croise sa vie personnelle et familiale, remplie de rêves qu'elle veut réaliser avec détermination. Ce croisement se fait grâce à sa grand-mère qui veille sur sa vie en lui envoyant des signes, et en orientant parfois ses choix.

    Au fil des années, de ses colères, et des rencontres, Alice réalise ses rêves et se construit.

    Avec courage et peur, entre rires et larmes, Alice nous montre qu'une assistante sociale est avant tout une personne humaine qui peut aussi commettre des erreurs et faire des bêtises, tout en gardant du plaisir dans son métier malgré les blessures et difficultés qui peuvent survenir. Alice nous permet de croire que tout est possible.

  • Dans le temps

    Sylvain Lemajeur

    La poésie est une âme, elle a le pouvoir de toucher, de ravir, de charmer. Elle révèle ce que l'on cache au fond de soi. En nous. Depuis toujours. Elle dévoile notre lumière, notre obscurité, notre misère, notre idéal. Elle fait entendre ce qui s'est tu, déjà, en dessous, au-delà, nul ne sait à vrai dire. Le mystère des lettres, elle l'entend, elle le donne, elle est muse, elle chante, là où tremble le sens le plus élémentaire, là où gît l'obscur secret du monde. La poésie porte la voix scintillante du coeur, des espoirs, un été, un soir peut-être. Dans ce recueil elle devient sonnet, air ou chant, variations, harmonies. Elle libère un souffle vif, incandescent. Soupirs. Fantaisies. Elle s'inscrit dans le temps, profondément, à l'infini. Ce qu'elle est en elle-même, le mystère est entier, cet élan du langage, ce rythme familier, cette émotion première, tout cela nous emporte si loin dans le gouffre de la création. Divagations. Poèmes. Nous y sommes.

  • L'évaporation

    Anne-Sophie Calais

    "Josette, pour qui le prénom fut une épreuve dès la naissance, est une adolescente discrète et talentueuse. Elle essaie de plaire sans jamais déplaire. Pourtant, gran­dir est parfois une souffrance plus grande que ce qu'on imagine. On part à la découverte de soi, des siens et de ce monde. Des petits bonheurs viennent par­semer la route de cette jeune Béthunoise en mal d'amour, en quête d'authenticité et de poésie. Sa faculté d'observation lui ouvre les clés du monde des adultes, celui qu'on redoute quand on n'a que seize ans. Comment être aimée, s'aimer et transmettre cet amour quand on se sent si seule, si différente... L'Évaporation est un roman sur l'adolescence, l'acceptation de soi et la résilience.
    "

    Sur commande

  • « ...Après les religions ce fut l'amour que l'on inventa pour façonner le monde, basé sur des sentiments créés uniquement avec du leurre. Quelle sensation délicieuse, c'est vrai, que celle d'être aimé et de penser que l'autre nous aime...Mais ô combien mensongère et bête à la fois ! Dès l'enfance, on nous ment, avec l'amour ! D'ailleurs, on peut se demander pourquoi il a été inventé ! Des experts diront que non, que je me trompe, que je raconte de bobards, eux justement qui, la plupart du temps, ne savent même pas de quoi ils parlent. Or, quelque part dans mon cerveau, une petite voix les contredit, car il suffit de voir le nombre de crimes commis au nom de l'amour :
    « Je t'aime, mais je te tue... ».
    Depuis que je suis née, je n'ai vu que des violences faites aux Femmes. Dans tous les pays du monde, la Femme subit la colère d'un abruti délaissé parce que, dans sa petitesse de machiste primaire sûr de son droit, il croit qu'il peut faire ce qu'il veut de la Femme - même la tuer. »

  • Paris sous l'occupation, l'Inspecteur André Michel est chargé d'enquêtes auprès de la Brigade de Voie Publique à Paris. Le métier s'apparente à un chemin de croix de plus en plus sinueux, à côtoyer les nazis de la Capitale, les truands collabos, ou les résistants truands. Depuis ce matin brumeux du 23 juin 1940 où André avait suivi Hitler à vélo, dans la ville-lumière assombrie... c'est le début d'une lourde pérégrination policière dans une humanité torturée par ses héros et par ses démons. Depuis la tragédie du « Vel' d'Hiv » jusqu'à la libération de Paris, entre De Gaulle et toutes ces malheureuses femmes tondues, avec une Préfecture se réveillant le 19 août résistante, alors que le soir même elle s'était endormie collabo, l'enquête progresse comme une mauvaise maladie au bout de laquelle semblent poindre quelques lueurs d'amour et de paix.

  • La belle ô moines

    Loic Courtois

    Théâtre des opérations... le Golfe du Morbihan et ses îles, enfin surtout une... « La belle-ô-moines » ! Avec des allers-retours incessants entre la terre ferme et ce bijou ô milieu de cet écrin, ô milieu des Ô. Il y a cet amour naissant entre deux êtres qui ne devaient pas... Il y a cet enfant divin né par accident ! Il y a ces dix-huit ans d'un long voyage en solitaire, en pleine errance... et cette quête de vérité de la petite Silouane... Silou pour son mentor ! Elle court, elle court après le vent et les marées, à contre-courant aussi ! Il y a cette maladie et ses erreurs génétiques pour son plus grand bonheur... et tous ces bons samaritains, tous ces petits méchants et... de pieux amants. Il y a des voeux, des serments et des parjures à tout va. Il y a de la vie ordinaire, de l'amour extraordinaire et des tourments ! Et tout cela dans ce Golfe noyé de mystères et de disparus en mer ! Quand l'Amour résonne en bord de mer, Ô bord des Ô+ !

  • "Un regard très décalé sur la vie et ses vicissitudes, de la naissance à la mort, en passant par l'amour, la musique, le travail ou la nature... tout au long de cet ouvrage atypique, composé de chapitres, certes, mais aussi d'entr'actes qui sont comme des fenêtres ouvertes par lesquelles le lecteur est invité à l'évasion, au rêve, à la poésie et aux délires de la pensée et des mots.

    Un flot de pensées déposées dans un livre qui bouscule les codes (choisissez donc la position plein phares pour lire ces pensées éclairées) avec l'envie d'en rire. C'est là le fil conducteur de cet ouvrage : rions donc ensemble ! De la poésie, des histoires, des émotions, des dialogues, possiblement délirants, des coups de gueule aussi... Il s'agit d'un livre ludique, pour jouer avec les mots et les idées. Jouer avec les pensées, toutes les pensées... des pensées sans compter, sans dépenser et sans conter trop d'histoires, sans « vous en raconter »... bref, des pensées sans conter."

  • Une vie secouée

    Fleur Duvareille

    Le 30 mars 2012, Cameron vient au monde. Il fait le bonheur de ses parents, Fleur et Stéphane. Métis, il est l'enfant d'une union rare, entre un Guadeloupéen et une Indonésienne. Le 5 novembre de la même année, l'assistante maternelle nous appelle, paniquée... À ce moment-là, notre vie vient de basculer.

  • "Tout commence, lorsque le général de gaulle est enlevé lors des évènements de 1968. S'ensuivront, alors des années marquées par la noirceur humaine.

    La période Pompidou perturbée par l'affaire Markovic, une révolution iranienne marquée par les assassinats des anciens dignitaires du Chah et d'action directe, les vols du 11 septembre 2001 à New York, la trahison de Saddam Hussein par une admiratrice éconduite, l'élimination de terroristes par des volontaires anonymes, les tentatives d'assassinat contre les présidents russe et américain, le risque de cataclysme par l'attaque d'un porte-avion nucléaire de l'US Navy...

    Tous ces évènements tragiques et meurtriers, passés par le filtre romanesque de l'auteur, sont l'occasion de mille et un rebondissements qui nous questionnent et nous entraînent à travers le monde."

    Sur commande

  • L'auteur, confronté à un cancer très avancé, décide, dès l'annonce de sa maladie, d'accompagner les soins traditionnels de chimiothérapie et de radiothérapie par un « régime cétogène contre le cancer ».
    Cette démarche novatrice et prometteuse est issue principalement de l'expérimentation médicale et biologique de chercheurs allemands.
    Il nous emmène ici dans le tourbillon du traitement de sa maladie, des soins, des hospitalisations, des complications et des effets secondaires. Il nous livre, avec réalisme et pudeur, tout ce qui l'a habité au fil de son parcours : la bagarre qu'il lui a fallu mener, les ressources qu'il a dû mobiliser en lui pour affronter sa vie au jour le jour, et surtout l'espoir formidable généré par la conduite de son régime cétogène. Ce régime cétogène qu'il investit dès le départ comme un moyen privilégié de « booster ses traitements » et qui lui donne une arme concrète, palpable, à sa main, pour s'assurer toutes les chances de victoire vers la guérison.
    Avec ce récit, l'auteur nous raconte comment il a pu ainsi garder une certaine maîtrise sur sa vie, et « être » acteur dans un combat, véritable « combat pour sa vie », qui trop souvent dépasse, ou échappe à ceux qui sont confrontés à cette terrible maladie..
    Un message d'espoir... Pour tous ceux qui de près ou de loin sont concernés par le cancer.

    Sur commande

  • La quête de liberté d'un petit poisson rouge, dénommé Matsysa, qui rencontre un chien triste, qui pleure tout le temps, Ado Muka. Malgré leurs différences, ils deviendront les meilleurs amis du monde et partageront leurs doutes et leurs joies sur la vie.

    Au fil de cette aventure et des difficultés rencontrées, cette amitié improbable leur permettra-t-elle de transformer leurs rêves en réalité??

  • Comment décrire et raconter cette expérience mystérieuse et indicible, qui est la mienne depuis plus de vingt ans ? Comment faire partager aux autres, puisque tel est le but, l'inimaginable, la découverte de l'espérance, les réponses aux questions éternelles sur notre raison d'exister ou notre peur de disparaître. J'ai choisi de ne plus me taire, et d'écouter enfin, ce que mes chers Anges me soufflent inlassablement, afin de faire connaître dans cet ouvrage nos échanges, nos dialogues, et par-dessus tout, leur message d'amour, diffusé grâce à une calligraphie, aussi savante que merveilleuse, tracée par le Saint Ange qui tient ma main. Mais ce livre est aussi un récit, celui d'expériences vécues par certains d'entre nous, au travers de rêves, de signes, de synchronicités, qui sont autant de clins d'oeil envoyés par nos divins amis, afin de nous entrouvrir la porte des mystères du Ciel.

  • Bon nombre d'ouvrages parlent de la « Dyspraxie », mais n'expliquent pas ou du moins ne montrent pas tous les aspects permettant de la saisir à travers le temps qui passe. C'est cette « Notion de Temps » qui me fait cruellement défaut ainsi que la « Notion d'Espace », dans tous les aspects de la vie quotidienne, que ce soit familiale, sociale ou professionnelle.

    Il existe non pas une ou deux, mais divers types de « Dyspraxies », c'est ce qui fait qu'elle est si complexe à comprendre, pour l'entourage des personnes touchées et celles qui en sont atteintes. Toutefois, à travers ce livre dans lequel je me livre et par lequel j'ai décidé de vous faire part de mon témoignage, je souhaite vous faire partager un semblant de vie et apporter si possible des réponses à certaines questions.

  • La relecture de ma vie, à un moment de mon histoire (divorce, maladie, les enfants qu'on me prend) m'a fait découvrir que j'étais un livre, un livre dont j'écrivais chaque jour, sans m'en rendre compte, une page. Chacun d'entre nous est un livre, un livre vivant, en marche. De quelle histoire étions-nous le héros, et quel message portions-nous ?
    À partir de ce constat, j'ai cherché quel était le livre, c'est-à-dire l'histoire la plus universellement connue, qui avait était écrite et partagée, qu'elle soit appréciée ou non. La réponse fut aisée : la Bible. C'est le plus grand bestseller du monde. Ce livre, qui interpelle chaque lecteur, est appelé « saint ». Je me suis demandé ce qu'était un livre saint, et s'il était possible, à notre tour, de faire de notre livre - c'est-à-dire de notre histoire personnelle - un livre saint, dont sortirait une « bonne nouvelle » C'est le cheminement de cette quête-enquête que je raconte dans ces pages, à travers la relecture d'un passage de mon histoire, celui du jour où tout a basculé. C'est toujours dans et à partir de ces lieux de déchirures que l'on relit ce qui s'est inscrit dans notre chair pour faire sens.

  • Si la vie est une somme d'anecdotes à murmurer aux oreilles de mon entourage, certains événements portent en eux la force de marqueurs de mon temps précisément ciselés. Accompagnée de Joséphine, ma soeur jumelle imaginaire, j'ai découvert un voyage fait d'escales, de douanes, et de zones de transit. L'amour coulant dans mes veines m'a donné la force et l'intuition de prendre le chemin le plus attrayant car certainement le moins linéaire !
    Telle un « concentré de vie », dans lequel chacun peut se retrouver, j'ai façonné ma personnalité et sculpté mon identité comme un échantillon grandeur nature. Mon mari et mes enfants, tels un baume, m'ont non seulement permis de traverser le harcèlement, l'anorexie, la dépression, les cancers... mais également, d'extraire de chaque étape un Essentiel Amoureux qui m'a faite Femme.

  • LES ADMIRATEURS INCONDITIONNELS de la politique européenne ne sont-ils pas des rêveurs ? Ils imaginent une Europe idéale, qu'ils attribuent les yeux fermés aux « Pères fondateurs ». Sans se poser la question de savoir si les développements ultérieurs de l'oeuvre commencée sont bien restés fidèles au modèle initial.

    La Cour des comptes européenne ne rêve pas. Comme toutes les Cours des comptes, elle procède à un audit de l'activité à contrôler, et l'audit, c'est une analyse critique. Les Cours des comptes sont des cactus ! Mais dans son activité, l'auditeur de la Cour européenne se réfère à un absolu : pour lui, les traités européens sont les « Tables de la Loi. » Dans un rapport de la Cour européenne, on peut tout critiquer, sauf les traités. Nec plus ultra !

    Le présent ouvrage n'est pas un rapport de la Cour des comptes européenne, c'est un libre témoignage. L'auteur s'est affranchi du culte des traités. Il conserve l'acuité d'analyse de l'auditeur, mais son regard critique se porte aussi sur les traités eux-mêmes, qui ont été signés et ratifiés par les Etats membres. Par nous.


    Nous avons l'Europe que nous méritons !

empty