Rue Du Monde

  • Cette Pakistanaise de 17 ans a reçu fin 2014 le prix Nobel de la Paix, faisant d'elle la plus jeune lauréate de cette distinction. Dès l'âge de 11 ans, Malala prend position face aux talibans et leur volonté de fermer les écoles accueillant des filles. Rescapée d'une tentative d'assassinat par des talibans, elle est devenue une figure mondiale de la lutte contre l'oppression des filles par les fondamentalistes musulmans.
    C'est cet itinéraire hors du commun pour une aussi jeune fille que raconte Raphaële Frier, porté par les images toujours aussi intenses d'Aurélia Fronty. En toile de fond se dessine la question de l'accès des filles à l'école dans de nombreux pays.

  • Ses funérailles ont permis de mesurer son aura planétaire. L'humaniste hors du commun qu'était Nelson Mandela est en effet devenu un symbole universel de paix et de liberté, admiré et honoré aux quatre coins du monde. Voici une édition-hommage du portrait que Rue du monde lui a consacré. Cet album paru en 2010, pour lequel Zaü a obtenu le Grand Prix de l'illustration, est enrichi des derniers événements de la vie de Mandela. Une page, notamment, relate l'impressionnante émotion que son décès a suscitée. Depuis les prairies de son enfance jusqu'aux mots d'Obama dans le stade de Soweto, voici l'incroyable parcours d'un inlassable défenseur de l'égalité, que 27 années de prison n'ont pas découragé. Une affiche « Merci, Nelson Mandela ! » est filmée et offerte avec cette édition-hommage.

  • Chocolat est un clown qui a fait rire le Tout-Paris des années 1900. Il fut le premier artiste noir de la scène française, en inventant avec son acolyte Footit un duo de clowns blanc et noir. L'itinéraire de Chocolat (Rafaël Padilla de son vrai nom), enfant de l'esclavage et orphelin, passe d'abord par La Havane et Bilbao, où il est repéré dans la rue pour sa force physique et son sens du spectacle.
    Paris lui offrira ensuite une vingtaine d'années de gloire et de succès, où les spectateurs de Montmartre et des Folies-Bergère se délecteront des péripéties et autres malheurs de cet Auguste noir souvent moqué, dominé par le clown blanc. Il inspirera même Toulouse-Lautrec et les frères Lumière.
    Monsieur Chocolat se révélera aussi précurseur pour sa participation à des « réclames » ou ses interventions auprès d'enfants hospitalisés.
    Ce parcours construit à force d'énergie et de générosité ne le mettra pas pour autant à l'abri de la misère.
    Il achèvera sa courte vie dans la solitude et la pauvreté à Bordeaux, en 1917.
    De nombreux événements célébreront le centenaire de sa disparition, à Bordeaux notamment. En attendant, après avoir été au centre d'une pièce de théâtre de Gérard Noiriel, voici le clown Chocolat à l'affiche des cinémas en février prochain.

  • Original, voici donc le portrait d'un. arbre, le ginkgo biloba, qui a tout d'une grande figure.
    Cette espèce a traversé le temps et les âges puisqu'elle aurait été recensée sur Terre il y a plus de 250 millions d'années, bien avant l'apparition des dinosaures. Mémoire des hommes et du monde, cet arbre sait s'adapter pour résister aux pollutions. Sa couleur dorée, ses feuilles singulières, ses vertus médicinales en font un objet d'admiration. Il peut vivre plus de 3 000 ans ou refleurir après Hiroshima. Un résistant et un vrai sage !

empty