Robert Laffont

  • Ce livre est un parcours en plusieurs étapes qui éclaire la façon dont la beauté 1) nous aide à retrouver notre liberté de juger, notre capacité à nous écouter, à nous faire confiance ; 2) ouvre grand notre rapport au monde, à d'autres façons de voir, à d'autres vies possibles ; 3) nous permet de nous affranchir de ce qui nous entrave, de nous dépasser et nous élever ; 4) nous apprend à nous réjouir de ce qui est, à porter un regard ébloui sur l'existence. Ainsi, la beauté nous guérit de nos doutes, de notre individualisme, de notre enfermement, de nos contradictions, de nos peurs, de notre malaise d'être humain. Bien plus qu'un divertissement, bien plus qu'un luxe gratuit pour gens cultivés, l'émotion esthétique nous offre à tous la promesse de vivre plus intensément.

    Sur commande
  • Qu'est-ce que tomber amoureux ? Sommes-nous biologiquement programmés pour l'amour ? Pourquoi l'amour fait-il souffrir ? Qu'est-ce qu'un coup de foudre ? Peut-on promettre l'amour éternel ? D'où vient la morale sexuelle occidentale ? A quoi sert le mariage ? Le mariage d'amour est-il la première cause de divorce ? La libération sexuelle nous a-t-elle réconciliés avec notre corps ? Le mot amour a-t-il le même sens pour l'homme et pour la femme ?
    Pour répondre à ces questions dont certaines intriguent l'Homme depuis la nuit des temps, et dont la plupart nous agitent quotidiennement, Olivia Gazalé apporte un éclairage original et croise la philosophie, l'histoire, la sociologie, la psychanalyse, la biologie et la littérature. Dans ces pages, elle convoque Platon aussi bien que Nietzsche et Kierkegaard, Lévi-Strauss que Foucault et Bataille, Homère que Cervantès et Molière, Rousseau que Laclos, Stendhal, Chateaubriand, Proust, Moravia ou Kundera, sans oublier Freud et Jung. Et nombre d'auteurs contemporains, de Michel Houellebecq à Sophie Fontanel en passant par Yves Simon !
    C'est que cet ouvrage est placé sous le signe de l'éclectisme et de l'ouverture : des exemples concrets tirés de la littérature, toujours beaucoup de questionnements, jamais de dogmatisme. Chaque discipline y apporte un éclairage, mais aucune ne fournit de réponses définitives. Olivia Gazalé nous guide pas à pas dans ce labyrinthe amoureux, confronte les théories et tente elle-même de répondre à chaque question, en empruntant à chaque auteur ce qu'il a apporté de plus décisif sur le sujet, tout en proposant un cheminement personnel.
    Au fil des chapitres, le lecteur tire un enseignement pratique de cette confrontation avec le point de vue des grands penseurs : il revisite sa propre expérience et parvient à mieux comprendre le sens de ses échecs comme de ses bonheurs amoureux. La meilleure preuve que la philosophie est indispensable !

  • D'où vient le mal ? D'où vient que nous le faisons ? Face à la barbarie, personne ne peut échapper à cette interrogation. Et en même temps, le mal nous laisse sans voix. Confrontés à l'incompréhensible, nous sommes incapables de trouver les réponses... La philosophie peut-elle nous aider à comprendre ou est-elle, elle aussi, mise en déroute ? Cette question se pose sans doute avec plus de force encore depuis le XXe siècle qui a connu, au coeur même de la civilisation, la pire des barbaries ; un siècle au cours duquel on a essayé de détruire une partie de l'humanité à travers des massacres de masses commis avec la complicité de masses. Un siècle au cours duquel nous avons aussi définitivement appris que l'humanité pouvait se détruire dans son intégralité sans que cela ne nous inquiète plus que ça. Quelle est la nature de ce mal contemporain ? Y sommes-nous condamnés ? Devons-nous désespérer ? Si la philosophie a pour but de penser avec sagesse le réel, a-t-elle ici quelque chose à nous dire, à nous apprendre ? Peut-elle nous permettre de comprendre comment cette barbarie que nous ne parvenons même pas à imaginer est possible ? Peut-elle nous permettre de comprendre que cette barbarie est le fait d'êtres humains ? En s'appuyant sur d'importants penseurs de notre temps (notamment Hannah Arendt, Gunther Anders, Emmanuel Levinas, Paul Ricoeur), Olivier Dhilly répond brillamment à toutes ces questions.

empty