Puf

  • Le travail soumet les femmes et les hommes à des épreuves sociales dont l'issue pèsera lourd sur le destin des générations futures. Dans ce nouvel ouvrage, l'auteur s'interroge : la psychologie du travail, en tant que discipline, saura-t-elle seconder l'action individuelle et collective nécessaire pour y faire face ? Pour répondre à cette question, Yves Clot fait l'inventaire des ressources historiques, théoriques, méthodologiques et techniques dont la psychologie du travail dispose pour développer le pouvoir d'agir des sujets sur leurs milieux professionnels. Dans cet ouvrage, l'exercice d'une clinique de l'activité débouche sur un renouvellement de l'idée de métier.

  • L'analyse du travail, en ergonomie et en psychologie, a traversé le siècle. Elle a contribué aux évolutions du monde professionnel. En s'inscrivant dans cette tradition, cet ouvrage contribue à le renouveler. Les femmes, les hommes et leur travail changent. Les analyses psychologiques qu'on trouvera rassemblées ici proposent une lecture de ces métamorphoses, des méthodes d'action pour s'y engager et des concepts pour en rendre compte.
    L'ouvrage rassemble les résultats de recherche obtenus grâce à une clinique de l'activité qui vise à situer le travail entre genre professionnel et style de l'action. On trouvera dans ces pages, nourries des données de nombreuses enquêtes, une définition de la fonction psychologique du travail qui tire les conséquences d'un choix théorique explicite : avec Bakhtine et Vygotski, l'auteur cherche à promouvoir une psychologie de l'action.

  • "On constate dans le système actuel du travail un désajustement majeur entre l'exercice réel de la puissance de pensée et d'action des salariés et la manière dont celui-ci se trouve emprisonné dans des visées et dispositifs de gestion qui l'ignorent : entre l'exercice de la compétence et son contrôle.
    C'est à la mise en lumière, sous une pluralité de facettes, de ce désajustement que le présent ouvrage est consacré, afin de permettre de mieux découvrir en quoi consiste, actuellement, la puissance d'agir au travail, d'examiner les conditions de sa reconnaissance, et de la valoriser dans les systèmes sociaux de qualification professionnelle sous la notion de « compétence »."

  • Concevoir pour le développement des enfants dans la perspective de l'ergonomie nous invite à observer, comprendre et analyser l'activité des enfants en situation et celle des adultes qui les entourent pour contribuer à concevoir des environnements et des dispositifs dont les enfants pourront faire usage et grâce auxquels ils pourront grandir et se construire.

  • La collection est dirigée par Jean-Michel Hoc, directeur de recherche au CNRS. Les ouvrages de la collection sont centrés sur l'étude du travail sous l'angle humain, l'adaptation des hommes au travail quelqu'il soit. La collection est conçue en lien étroit avec la revue trimestrielle : Le Travail humain.

    Sur commande
  • Malgré les efforts pour améliorer la sécurité dans l'industrie, la survenue d'une catastrophe n'est jamais à exclure : en témoigne l'explosion de l'usine chimique AZF à Toulouse en 2001. Ce travail interroge les enjeux du concept de sécurité effective, c'est-à-dire la manière dont les sujets passent d'une sécurité figée par des règles à une sécurité en action, au travers d'une transformation des règles formelles en obligations partagées que chacun s'engage à suivre ; l'engagement, l'appropriation, la compréhension et la coordination par les savoirs forment un ensemble de règles sociales inventées et mobilisées pour « agir en sécurité ». La démarche proposée ici s'inscrit volontairement en marge d'une scène judiciaire qui chercherait à décrypter les causes d'une catastrophe, pour se recentrer sur la scène organisationnelle visant à expliquer ce qu'est le travail d'organisation de la sécurité.

    Sur commande
  • Les documents techniques procéduraux (guides d'utilisation, cartes de travail, aides en ligne, plans de montage, recettes de cuisine, règles de jeu, etc.) sont sans doute les documents les plus fréquemment utilisés au quotidien. Pourtant, ils ne satisfont pas toujours les besoins des utilisateurs et posent de nombreux problèmes de lecture, de compréhension ou d'application des informations qu'ils contiennent.
    Pour permettre l'amélioration de la conception de ces documents, cet ouvrage répond à un certain nombre de questions basées sur l'étude de leur utilisation. Comment peut-on évaluer leur utilisabilité et leur efficacité ? Quels sont les facteurs psychologiques et ergonomiques impliqués dans l'interaction utilisateur-document-dispositif ? Quels peuvent être les apports de technologies nouvelles, comme la réalité virtuelle ?
    Étudiants, psychologues, ergonomes, formateurs et rédacteurs techniques trouveront dans cet ouvrage des concepts théoriques, des outils, des méthodes et des recommandations pour la conception et l'évaluation des documents procéduraux.

    Sur commande
  • Ce livre est un voyage aux sources mythologiques d'Aphrodite, dans ce rivage de Chypre qui s'est avéré un creuset culturel privilégié entre Orient et Occident. Loin de l'image appauvrie d'une Déesse à la Beauté fatale ou de l'icône sirupeuse de la Vénus Botticellienne, Aphrodite s'y révèle une déesse riche de tous les attributs qu'elle a hérités des cultures égyptiennes, mésopotamiennes et phéniciennes, sous les traits des figures de Hathor, Inanna, Ishtar et Astarté. Aphrodite s'y découvre à la fois une Déesse des parfums et une Déesse fondatrice et protectrice des cités, incarnant la puissance symbolique de la métamorphose.
    Dans cette fonction de Déesse des parfums, Aphrodite hérite non seulement d'un des attributs de la déesse égyptienne Hathor (qui présidait aux rites d'animation de vie des défunts et des statues grâce au pouvoir de métamorphose des parfums) mais développe cette fonction à Chypre en relation avec son "amant-parfum" (selon la formule de M. Detienne) Adonis. Loin de l'Eros contemporain réduit à des fragments pornographiques, Aphrodite, redécouverte dans son syncrétisme culturel, nous ouvre les portes de l'Eros dans sa diversité (politique, érotique, sacrée) et dans sa dynamique de métamorphose. Des figures mésopotamiennes de Inanna et Ishtar, Aphrodite hérite la complexité symbolique d'un mythe qui associe aux bienfaits politiques de l'"Eros civilisateur" la puissance de résurrection de l'"Eros mystique" (qui mobilise celle des parfums). Si Eros triompe de Thanatos, dans ce mythe du "Retour des Enfers", c'est que la relation entre la Déesse de l'amour (Ishtar puis Aphrodite) et la Déesse du Royaume des morts (Ereshkigal puis Perséphone), loin d'être manichéenne, repose sur une complémentarité fondamentale dont dépend la puissance régénératrice de la métamorphose. Dans ce décentrement de notre regard occidental que permet l'exploration de ce syncrétisme culturel, se découvrent d'autres façons d'appréhender tant l'Eros, le Sacré, que le Politique.

    Sur commande
  • Les documents électroniques sont aujourd'hui très répandus, tant dans le monde professionnel que dans la sphère culturelle. Aussi sommes-nous amenés de plus en plus souvent à utiliser de tels documents, que ce soit par Internet ou par d'autres supports tels que les DVD ou cédéroms. Mais ces documents restent souvent difficiles à manipuler, ce qui peut conduire à de nombreuses erreurs, voire des réticences à leur utilisation. L'objectif de cet ouvrage est de faire le point sur les recherches actuelles en ergonomie cognitive qui contribuent à améliorer la conception et l'utilisation de ces documents, que cela soit à des fins professionnelles et/ou personnelles. Cet ouvrage s'adresse aux professionnels, aux étudiants et aux enseignants-chercheurs qui s'intéressent à la conception et à l'utilisation des documents électroniques. II fournit une vue d'ensemble des avancées dans ce domaine et suscite des pistes de réflexion à approfondir.

    Sur commande
  • Cette collection, conçue en lien étroit avec la revue le travail humain, s'adresse à un large public, intéressé par l'étude du travail, qu'il soit impliqué dans la recherche, l'enseignement ou la pratique en entreprise.
    Elle privilégie le point de vue humain sur le travail, mais ne vise pas seulement les spécialistes des sciences de la vie ou des sciences humaines et sociales ; elle s'adresse aussi aux spécialistes des sciences pour l'ingénieur. on y trouve des ouvrages collectifs sur des thèmes pluridisciplinaires, mais également des ouvrages d'auteurs qui tentent d'articuler leurs points de vue disciplinaires avec ceux d'autres disciplines.
    Les étudiants ou les personnes soucieuses d'assurer leur formation permanente ou leur complément de formation trouveront également dans cette collection des manuels pédagogiques. la collection publie en outre des traductions d'ouvrages marquants dans le domaine du travail. on y trouve notamment des livres sur la physiologie et la psychosociologie des organisations, la psychopathologie du travail, la formation professionnelle, l'ergonomie, la psychologie du travail, la sécurité et la fiabilité humaine, ainsi que des manuels présentant des méthodes d'analyse et de conception.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Jean-Michel Hoc, directeur de recherche au CNRS. Les ouvrages de la collection sont centrés sur l'étude du travail sous l'angle humain, l'adaptation des hommes au travail quelqu'il soit. La collection est conçue en lien étroit avec la revue trimestrielle : Le Travail humain.

    Sur commande
  • A quoi tient l'efficacité dans la coordination des collectifs de travail ? Question à laquelle les évolutions des entreprises et leur recherche de nouvelles formes d'organisation donnent une évidente actualité.
    En prenant comme fil conducteur la communication de travail, cet ouvrage propose une démarche d'analyse de l'intelligence des collectifs de travail, applicable à différents secteurs d'activité - industries, services, institutions sociales. Reprenant les apports des théories interactionnistes et les réactualisant à la lumière des réflexions récentes sur l'action, les auteurs montrent le rôle du langage dans la construction collective de l'information et des savoirs, dans l'intercompréhension, dans la négociation et les arbitrages nécessaires au travail.
    En analysant ses mécanismes, ses formes et ses fonctions, ils font ainsi du langage un outil d'analyse du fonctionnement des organisations. L'étude qui sert de base à cet ouvrage a porté sur l'hôpital. Il s'adresse donc à ceux qui ont à intervenir dans le secteur de la santé. Mais, par sa méthode et ses résultats, il concerne plus largement les chercheurs et les professionnels qui s'intéressent aux formes de la communication dans les situations de travail et aux liens entre organisation du travail et communication dans les entreprises et les services.

    Sur commande
  • INTRODUCTION. - Travail et ergologie. Yves Schwartz, 1 1. Le " travail "? Peut-être, 1 2. Un collectif d'auteurs, 2 3. A l'origine : penser les changements du travail, 3 4. De l'usage des concepts, 4 5. Les changements du travail : un chantier problématique, 8 6. Valeurs et bifurcations, 16 7. Pénombre et résidus, 19 8. Une approche ergologique, 22 9. Dispositifs à trois pôles, 29 10. Plan de l'ouvrage, 33 Première partie LE TRAVAIL COMME ÉNIGME CHAPITRE 1. - Travailler ensemble ? Dominique Efros, Marcelle Duc et Daniel Faïta, 41 1. La " montée du collectif ", 42 2. Le collectif inapparent, 50 3. Composition et recomposition du collectif, 54 4. L'énigme du collectif, 58 CHAPITRE 2. - Travail, emploi, intégration. Edouard Orban, 61 1. Temps de travail et intensité, 63 2. L'emploi, 66 3. La place du travail, 74 4. Quelques leçons, 77 CHAPITRE 3. - Travail, emploi et productivité : la performance économique en question. Patrick Gianfaldoni, Roland Le Bris, 81 1. Création de la valeur et normes de productivité, 82 2. La gestion des rythmes : une dimension centrale de la productivité, 94 3. Conclusion, 103 CHAPITRE 4. - De la valeur-travail au travail des valeurs. Alexandre Perrier, 105 1. Valeur et travail : quel problème ?, 106 2. L'énigme de la valeur, 107 3. Mesures et évaluations, 110 4. L'énigme du travail, 115 Deuxième partie LE TRAVAIL COMME HISTOIRE CHAPITRE 5. - On ne connaît que les choses qu'on apprivoise. Jacques Duraffourg, 125 1. Énigme, 126 2. Récits, 129 3. Histoire, 130 4. Compréhension, 132 5. Eclipses, 134 6. Silence, 136 7. Évolution, 139 8. Bataille, 141 9. Rencontres, 143 10. Antidote, 144 11. Côté trame et côté chaîne, 146 CHAPITRE 6. - Langage, travail : entre compréhension et connaissance. Daniel Faïta et Joseph Donato, 149 1. Dire et faire ou le paradoxe langagier, 150 2. L'activité comme passage obligé, 154 3. Une problématique nouvelle, 156 4. Deux études de " cas ", 158 5. Conclusion, 168 CHAPITRE 7. - Sujets en travail - Histoires de rencontres. Franck Martini, 171 1. Préalables subjectifs, 173 2. Conditions à l'élaboration subjective, 177 3. Travail en histoire : un exemple, 181 4. De la production d'expérience à l'élaboration subjective, 185 5. De l'intime au public et retour, 188 CHAPITRE 8. - Une pratique de la philosophie en question. Jean-Louis Bertocchi, 191 Troisième partie LE TRAVAIL COMME RENCONTRE CHAPITRE 9. - Ingénieur : une professionnalité interpellée. Rémy Jean et Jean Charriaux, 211 1. Un rôle qui demeure essentiel dans le domaine de l'organisation du travail et de la production, 212 2. Une première approche : le groupe " Expérience de l'ingénieur ", 214 3. Une seconde approche : le travail de l'ingénieur considéré du point de vue de ceux qui travaillent sous son autorité, 220 4. Un enjeu majeur pour la formation des ingénieurs, 227 CHAPITRE 10. - La dynamique de la sécurité du travail. Pierre Trinquet, 231 1. Les risques du travail : un fléau social, 232 2. Comment mieux maîtriser la sécurité dans le travail ?, 235 3. La prévention comme rencontre, 244 4. L'exemple des diables rouges, 249 CHAPITRE 11. - Activité soignante, éthique et savoirs pertinents. Geneviève Matheron et Annie Michel, 255 1. De la pratique soignante au savoir infirmier, 256 2. Une pratique d'intervention en analyse de situations de travail, 265 3. Conclusion, 273 CHAPITRE 12. - " Le voisin sait bien des choses ". Roger Cornu, 275 1. La formation d'une démarche scientifique, 276 2. Des questions essentielles, 288 3. Conclusion, 293 CONCLUSION. Yves Schwartz, Daniel Faïta et Bernard Vuillon, 295 1. Incertitudes et convictions, 295 2. Approche ergologique et régime d'élaboration des savoirs, 297 3. Rencontres du travail et champ du politique, 302 Bibliographie, 307

  • Ces dernières années, la psychologie du travail et des organisations a manifesté un intérêt croissant pour des études et recherches sur le changement et le développement individuel dans les organisations : recherches sur les carrières individuelles, socialisation au travail, vie dans l'organisation comprise comme un processus dynamique en continuel changement.

    En même temps s'est développé un intérêt pour des recherches longitudinales les plus aptes à décrire et expliquer le changement. Cet ouvrage analyse les problèmes méthodologiques liés à ces recherches longitudinales, les techniques de mesure du changement. Il fournit des indications utiles et des instruments opérationnels pour entreprendre des enquêtes répétées dans le temps dans et sur les organisations.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Jean-Michel Hoc, directeur de recherche au CNRS. Les ouvrages de la collection sont centrés sur l'étude du travail sous l'angle humain, l'adaptation des hommes au travail quelqu'il soit. La collection est conçue en lien étroit avec la revue trimestrielle : Le Travail humain.

  • La collection est dirigée par Jean-Michel Hoc, directeur de recherche au CNRS. Les ouvrages de la collection sont centrés sur l'étude du travail sous l'angle humain, l'adaptation des hommes au travail quelqu'il soit. La collection est conçue en lien étroit avec la revue trimestrielle : Le Travail humain.

    Sur commande
  • La collection est dirigée par Jean-Michel Hoc, directeur de recherche au CNRS. Les ouvrages de la collection sont centrés sur l'étude du travail sous l'angle humain, l'adaptation des hommes au travail quelqu'il soit. La collection est conçue en lien étroit avec la revue trimestrielle : Le Travail humain.


    Sur commande
  • L'ouvrage présente plusieurs théories - dont celles notamment d'Yves Clot, Daniel Faïta, Bruno Maggi, Gilbert de Terssac, chacune dans l'espace d'un chapitre, et leurs ramifications dans les théories de neuf chercheurs plus jeunes - ayant privilégié des aspects différents de l'agir, ainsi que plusieurs disciplines : la psychologie, la sociologie, l'économie, le droit, la linguistique, les sciences de l'éducation, ou l'étude interdisciplinaire de la régulation de l'action sociale. Loin de confronter, ou d'opposer, les théories de l'action et les théories de l'activité mises en évidence, l'ouvrage - nécessairement collectif - montre leur compatibilité, fondée sur leur orientation commune permettant de résoudre l'ancien différend entre expliquer et comprendre et aussi dissoudre les nombreux dilemmes qui affectent l'interprétation de l'agir.
    Bruno Maggi, directeur de l'ouvrage, titulaire de Théorie de l'organisation à l'Université de Bologne et à l'Université des Études de Milan, plusieurs fois professeur invité à Paris, par différents établissements, Toulouse, Aix-en-Provence, Porto, Montréal, en Amérique Latine, a notamment publié en France : De l'agir organisationnel (2003), Un débat en analyse du travail, avec D. Faïta (2007) et, sous sa direction, Manières de penser, manières d'agir en éducation et en formation (2000) et L'Atelier de l'organisation (2001).

    Sur commande
  • L'objectif de cet ouvrage est de fournir le panorama le plus large possible des travaux francophones actuels menés en ergonomie de conception de produits (en particulier les systèmes interactifs) pour des situations professionnelles (centrées sur l'activité, la formation...) ou hors travail (loisirs, éducatives..), et sur l'étude des activités de services médiatisées.
    L'ouvrage apporte un ensemble riche et diversifié de connaissances, et des repères à la fois méthodologiques et pratiques sur les évolutions thématiques actuelles traitées en ergonomie, comme la prise en compte des émotions dans l'analyse de l'activité et la conception, l'expérience " utilisateur ", l'informatique ubiquitaire et ses applications à l'habitat domestique, les communautés " en ligne " ou encore la conception de produits ludo-éducatifs ou de systèmes à base de " réalité augmentée ".
    Il propose également des éclairages sur les liens entre l'ergonomie et d'autres disciplines impliquées dans la conception de produits, comme le design et le marketing. Le public visé par cet ouvrage comprend les ergonomes, chercheurs et praticiens, les étudiants et tous ceux qui s'intéressent à l'analyse des activités humaines, à la conception et l'évaluation de produits ou de services (designers, sociologues, spécialistes du marketing, concepteurs informaticiens, etc.).

empty