Pu De Louvain

  • La théologie pratique ou théologie pastorale s'intéresse aux pratiques individuelles et collectives des chrétiens. Cette discipline est la dernière-née en théologie, apparue lorsque la modernité a mis en question les relations entre la société et les Églises. Son objet est le christianisme concret. Les initiatives prises - ou à prendre - pour annoncer l'Évangile, célébrer le mystère pascal, édifier la communauté, soutenir les personnes et/ou agir dans la société, constituent autant de pratiques essentielles du christianisme que la théologie doit analyser, accompagner, critiquer et promouvoir. La théologie pratique essaie d'intégrer la foi vécue dans le champ de la recherche d'une meilleure compréhension de Dieu, de son projet de salut pour l'humanité, des relations qu'il établit avec l'humanité et de ce que cela provoque pour les relations entre les êtres humains.
    Ce manuel propose d'entrer en théologie pratique, comme un processus de découverte progressive des questionnements sur l'agir chrétien fondé sur une expérience particulière, des méthodes pour travailler rigoureusement ces actions, des sources principales dans le catholicisme, des perspectives à oser en postmodernité. Il s'adresse aux étudiants en théologie et à toute personne cherchant à développer une réflexion sur l'annonce de l'Évangile dans le contexte actuel de mutation radicale du rapport entre christianisme et société.

  • Qui n'aime pas les animaux ? Aujourd'hui, la question animale est devenue un enjeu sociétal important. La Bible aurait-elle toujours quelque chose à nous apprendre sur ce sujet ? Cet ouvrage propose sept enquêtes menées dans toutes les parties du corpus de l'Ancien Testament (récits, lois, prophéties, écrits de sagesse) et selon diverses approches (narratologie, histoire rédactionnelle, linguistique, anthropologie biblique, etc.). Chacune d'elles, à sa façon, démontre la pertinence du recours à l'Écriture aussi bien pour penser le rapport de l'humain à l'animalité que pour relever les défis auxquels l'homme contemporain est confronté dans son rapport aux autres vivants et au monde qu'il habite en commun avec eux.

  • La formation donnée par Communic Actions et reprise dans ce livre est la plus belle et la plus riche que j'ai reçue à ce jour. J'ai fait la formidable découverte d'une nouvelle langue universelle et cela a été une révélation dans ma vie. [M.K.] La force de ce livre se trouve dans sa méthode et ses outils. Aujourd'hui, ils valent plus que de l'or pour moi ! Auparavant, j'évitais systématiquement les conflits. Désormais, je connais une joie profonde d'oser communiquer et négocier avec les autres. [S. H.] Ces outils ont radicalement changé ma vie. Mes relations se sont très concrètement améliorées, d'abord et surtout avec moi-même ! Au lieu de perdre mon temps à pousser contre les autres, j'apprends aujourd'hui à d'abord trouver l'équilibre en moi. [J. L.] J'ai suivi pas mal de sessions en tous genres. Les enseignements d'Étienne Chomé sont très certainement ceux auxquels désormais je me réfère le plus souvent pour vivre au quotidien. Les résultats dans ma vie sont absolument incroyables, tant au travail qu'à la maison. J'ai commencé à appliquer la méthode avec mon fils. Très vite, le nombre des disputes a été divisé au moins par dix. [S. M.]» La méthode C-R-I-T-E-R-E articule les compétences de communication vraie, de négociation efficace et de cadre de droit, pour mieux gérer nos conflits. Elle est une synthèse originale et novatrice des techniques reconnues pour leur efficacité en communication et en négociation. Ce livre nous donne accès aux meilleurs acquis des recherches dans ces domaines, en les appliquant d'une manière claire et précise à nos relations de tous les jours, en couple, en famille, au travail et à l'école. À chaque étape du parcours, un outil et de nombreux exercices fournissent les moyens d'une véritable révolution intérieure et l'art de tirer des accords de nos désaccords.

  • La philosophie a souvent pensé l'homme comme porteur de logos. Pourtant, ce qui est alors un pouvoir de parler et de s'exprimer n'épuise pas tout le champ de l'expérience humaine. Il est, en effet, des instants ou des événements où l'on se défait de ce « logos ». Des moments de retrait ou de réserve, dans lesquels vient le silence. Et si, pour nous, humains envahis par tant de bruits et d'images, le silence était la trace d'une épreuve intérieure, aux multiples conséquences? S'il en est ainsi, il faut alors penser une alchimie du silence et prendre la mesure de ce qu'elle transforme et suscite. Ce livre observe donc l'être humain quand il se fait porteur de silence.

  • Ce livre est dédié à tous ces futurs médecins à qui on apprend tant de choses, étayées des meilleures statistiques, sauf à observer et à écouter le patient. Chères étudiantes, chers étudiants: c'est au lit du patient que l'on devient médecin, nulle part ailleurs.
    Les hôpitaux ont changé, les moeurs ont changé, les opérations et la chirurgie ont changé, ainsi que les pays tels que je les décris au long de ces pages, ou du moins je l'espère. Mais ce qui n'a pas changé c'est la maladie. Et la mort. La souffrance aussi. Si votre formation ne se fait pas à leur contact, recherchez-le, ne soyez pas les objets de votre formation, soyez-en les acteurs.
    Quant aux lecteurs étrangers au monde de la médecine, ce livre leur apprendra au moins que notre métier et la manière de l'apprendre n'ont rien à voir avec les séries télévisées, mais tout à voir avec l'acquisition de ce qu'il faut pour « prendre le patient sur ses épaules ». Le savoir, le savoir-faire, mais aussi le savoir-être.

  • Les modalités de recrutement des enseignants et les systèmes de formations connaissent depuis une dizaine d'années de nombreux bouleversements. Ceux-ci sont liés à des modifications profondes des programmes scolaires, des exigences en termes de diplômes, des structures de formation. Ces contextes de changement conduisent à de nouveaux questionnements sur les complémentarités possibles et souhaitables entre les mondes de l'éducation et de l'enseignement, de la formation, de la recherche. Les chercheurs dans les domaines des didactiques des disciplines se sont toujours impliqués dans ce type de problématique. Pour y répondre, ils proposent dans le cadre de cet ouvrage d'interroger les fondements de la transmission des savoirs, d'analyser les pratiques des enseignants et des formateurs, de construire avec et pour les enseignants et les élèves des dispositifs pouvant répondre aux défis actuels.
    Cet ouvrage est composé d'un ensemble d'études et de propositions issues de travaux et de réflexions de professeurs, de chercheurs, d'étudiants, d'inspecteurs, de décideurs institutionnels. Il est donc destiné à tout acteur potentiel, professionnel ou expert, des mondes de l'enseignement, de l'éducation et de la recherche.

  • Michel Henry - bien que considéré comme un penseur de la « vie » et des « vivants » - n'a cessé de méditer le fameux memento mori, marque insigne de la destinée de la philosophie. Comme philosophe de la subjectivité, il a identifié la vie à « ce qui ne peut pas mourir », rompant ainsi avec ce qu'il y avait de moribond dans l'onto-thanatologie heideggérienne d'Être et Temps. Cet ouvrage élucide et interprète ces rapports entre la vie et la mort, l'être et le temps. Mais il pose une question de fond: en pensant la vie comme auto-révélation et auto-affection, Michel Henry n'aurait-il pas, de façon idéaliste, esquivé le phénomène incontestable et brutal de la mort, voire barré, par principe, une humaine intelligibilité de ce dernier? En interrogeant l'élaboration henryenne des tensions conceptuelles entre une sotériologie rigoureusement philosophique et les paradoxes de l'eschatologie religieuse, le livre montre les enjeux mais aussi les faiblesses - ou les oublis - de la phénoménologie henryenne quand elle doit bien faire face à la mort.

  • Illustré exclusivement de dessins, ce livre propose un cheminement à la découverte de l'espace architectonique, de ses aspects, ses dimensions, ses différents niveaux interactifs, lesquels confèrent à chacune de ses échelles ? le territoire, la ville, l'édifice ? une structure, une identité et une signification variables selon les lieux, les sociétés, les cultures. Fruit d'un processus impliquant de multiples acteurs, l'espace architectonique est abordé selon des points de vue allant de l'art de l'architecte à l'expérience de l'habitant. Observant les mutations spatiales, les crises du lieu et du langage de l'architecture, les auteurs abordent l'espace architectonique selon une approche globale et relationnelle, au delà des frontières conceptuelles, historiques et esthétiques. Ils privilégient deux axes d'analyse: le premier est centré sur le sujet, sur son expérience existentielle pour définir les dimensions et les niveaux du langage de l'architecture; le second est centré sur l'objet pour comprendre, d'une part, la forme architectonique, sa structure et ses processus, et, d'autre part, l'espace architectonique, ses échelles, ses structures opérantes et ses modes d'organisation. Considérant ensuite l'architecture en tant que langage, les auteurs analysent ses différentes poétiques, sa diversité de codes, de vocabulaires et d'écritures qui évoluent au fil du temps et des influences.
    Le livre s'achève sur une architectonique revisitée par des nouveaux paradigmes de pensée et d'action. Issus de la prise de conscience écologique planétaire, ils sont la source de démarches alternatives engagées à la création de lieux valorisant les identités culturelles, les ressources locales et les processus collectifs de production dans le respect des équilibres entre les établissements humains et la planète.

  • "La compréhension des textes et des documents conditionne la réussite scolaire et mérite d'être enseignée en tant que telle. L'objectif de Lirécrire pour apprendre est de faire prendre conscience aux élèves que comprendre des textes informatifs s'apprend et se décline en différents modes selon les disciplines scolaires.
    Dans le respect des instructions officielles, Lirécrire pour apprendre offre une description très précise de 8 ateliers, de la première à la troisème année du secondaire. Ces ateliers visent, d'une part, à enseigner aux élèves les stratégies de lecture qui sous-tendent la compréhension des textes informatifs (sélectionner des informations, réaliser des inférences, mémoriser et lier des informations, etc.) ; d'autre part, à leur apprendre à les utiliser efficacement dans diverses situations de lecture (répondre à un questionnaire et justifier ses réponses, reformuler oralement, résumer, etc.). Lirécrire pour apprendre s'adresse aux enseignants de français de la première à la troisème année du secondaire et à leurs élèves, grands ou petits lecteurs, ainsi qu'aux formateurs d'enseignants.
    Documents pour la classe est, dans sa version imprimée, le fichier pratique qui accompagne le Guide pédagogique. Il comporte tous les documents et supports pour travailler en classe avec les élèves (textes et documents, fiches-activités, synthèses, fiches réflexives, relances pour aider les élèves qui rencontrent davantage de difficultés, etc.). Il est également disponible sous la forme d'une carte USB insérée dans le Guide pédagogique : ce format numérique permet à l'enseignant d'imprimer ou de projeter les supports à sa guise."

  • "La compréhension des textes et des documents conditionne la réussite scolaire et mérite d'être enseignée en tant que telle. L'objectif de Lirécrire pour apprendre est de faire prendre conscience aux élèves que comprendre des textes informatifs s'apprend et se décline en différents modes selon les disciplines scolaires.
    Dans le respect des instructions officielles, Lirécrire pour apprendre offre une description très précise de 8 ateliers, de la première à la troisème année du secondaire. Ces ateliers visent, d'une part, à enseigner aux élèves les stratégies de lecture qui sous-tendent la compréhension des textes informatifs (sélectionner des informations, réaliser des inférences, mémoriser et lier des informations, etc.) ; d'autre part, à leur apprendre à les utiliser efficacement dans diverses situations de lecture (répondre à un questionnaire et justifier ses réponses, reformuler oralement, résumer, etc.). Lirécrire pour apprendre s'adresse aux enseignants de français de la première à la troisème année du secondaire et à leurs élèves, grands ou petits lecteurs, ainsi qu'aux formateurs d'enseignants.
    Documents pour la classe est, dans sa version imprimée, le fichier pratique qui accompagne le Guide pédagogique. Il comporte tous les documents et supports pour travailler en classe avec les élèves (textes et documents, fiches-activités, synthèses, fiches réflexives, relances pour aider les élèves qui rencontrent davantage de difficultés, etc.). Il est également disponible sous la forme d'une carte USB insérée dans le Guide pédagogique : ce format numérique permet à l'enseignant d'imprimer ou de projeter les supports à sa guise."

  • Dix maraîcher(e)s se lancent dans l'aventure folle d'une relocalisation de la production alimentaire bruxelloise. NIMAculteurs (non issus du milieu agricole), ils ont opéré une lente ou plus rapide reconversion. Ils ont fait le choix de travailler à proximité de la ville car ils croient fondamentalement en la nécessité de nourrir les urbains par des filières courtes. Ils travaillent de manière bio-intensive, sur de très petites surfaces, avec peu ou pas de motorisation. Ils sont à l'affût d'innovations sociales et de nouvelles techniques. Aux portes de Bruxelles, ces maraîchers pionniers inventent de nouvelles agricultures. Ce livre est le fruit de trois années de rencontres ethnographiques avec eux.

  • Ce livre démontre avec clarté et pédagogie l'écriture des 1600 caractères les plus couramment utilisés dans le chinois contemporain. Très utile pour les enseignants, cet ouvrage sera un outil indispensable et efficace aussi bien pour ceux qui s'initient que pour ceux qui se perfectionnent dans l'écriture particulièrement exigeante du chinois. Trait par trait est l'aboutissement d'une recherche minutieuse dans l'enseignement de l'écriture des caractères chinois. Avec un classement multiple par ordre alphabétique, par le nombre des traits et les radicaux, ce livre explique et démontre avec clarté et pédagogie l'écriture des 1600 caractères les plus couramment utilisés dans le chinois contemporain. Très utile pour tous les enseignants de la langue chinoise, cet ouvrage sera un outil indispensable et efficace aussi bien pour ceux qui s'initient que pour ceux qui se perfectionnent dans l'écriture particulièrement exigeante du chinois.

  • Notre dossier se veut dégagé des clichés et des discours de convenance. Nous y avons convié des personnalités de tous horizons, autant d'acteurs dynamiques de la prospérité régionale ou de témoins distanciés d'une zone du monde particulièrement complexe et riche, pour nous parler de la seule Flandre éternelle qui soit, celle d'ici et de maintenant.  Avec les contributions de Réhane Ameur, Jean-Baptiste Baronian, Luc Bertrand, Jean Blavier, Marc Boone, Kathleen Caenen, Benjamin Dalle, Guy Delhasse, Luc Dellisse, Francis Delpérée, Renaud Denuit, Marcel Detiège, Luc Devoldere, Mark Eyskens, Christopher Gérard, Assita Kanko, Jean Lacroix, Catherine Lanneau, Tom Lanoye, Alexandre Lansmans, François-Xavier Lavenne, Philippe Leuckx, Yves Namur, Gérald Purnelle, Frédéric Saenen, Jean-Loup Seban, Jean-Frédéric Staes, Lilian Truchon, Louise Van Brabant, Stijn Van den Bossche, Pierre Verschueren, Tanguy de Wilde d'Estmael La Flandre est singulière en français, plurielle en néerlandais (Vlaanderen). Géographiquement, la carte mentale et le territoire réel ne coïncident pas toujours et les hauts faits de son histoire prennent parfois des allures de mythes, scintillant comme des éperons d'or. Irriguée d'Espagne mais lorgnant plutôt désormais vers la Catalogne, tournée sur le monde anglo-saxon davantage que sur les opulences du passé batave, la Flandre se revendique comme une nation dotée de deux capitales : Anvers, treizième plus grand port du monde et Bruxelles, coeur des institutions européennes, enclave francophone doublée d'un carrefour cosmopolite. En Wallonie, elle a généré son lot de stéréotypes, son identité profonde est sans fin vouée à être redoutée, enviée, convoitée, incomprise, dédaignée, accusée, puis redécouverte avec curiosité sinon passion. Notre dossier se veut dégagé des clichés et des discours de convenance. Nous y avons convié des personnalités de tous horizons - natives ou non, amoureuses sans aveuglement, critiques sans ressentiment -, autant d'acteurs dynamiques de la prospérité régionale ou de témoins distanciés d'une zone du monde particulièrement complexe et riche, pour nous parler de la seule Flandre éternelle qui soit, celle d'ici et de maintenant.

  • Cet ouvrage se fonde sur un choix d'enluminures arméniennes illustrant le récit de la Pentecôte dans les Actes des Apôtres. Il en montre les spécificités, éloignées du modèle qui s'est imposé par ailleurs progressivement en iconographie byzantine.  L'enluminure de manuscrits a débuté très tôt en Arménie, peu après l'invention de l'alphabet arménien au Ve siècle. Elle est devenue l'expression particulière de l'art chrétien commune à des territoires aussi dispersés que sont la Grande Arménie, la Petite Arménie ou Cilicie, Ispahan et la Crimée où la diaspora s'est implantée. L'âge d'or se situe aux XIIIe et XIVe siècles. Les copies des Quatre Évangiles, reliés en un seul volume, fournissent les manuscrits les plus somptueux de cette période et illustrent tout ou partie du cycle complet des douze grandes fêtes de l'année liturgique. Ce travail veut mettre en valeur l'expression de la beauté dans l'Église apostolique arménienne, dont les origines remontent à la prédication de Thaddée et de Barthélémy et qui n'a rien perdu de son élan en dépit des vicissitudes de l'histoire. Il est aussi un hommage à ceux qui transmettent ces traditions séculaires, souvent dans des conditions difficiles. Leur attachement à ce patrimoine exceptionnel et peu connu offre à un public occidental - amateurs d'art, d'histoire, de savoir, personnes sensibles à la beauté du monde, aimant la liturgie ou la spiritualité chrétienne orientale, la vie spirituelle en général, chercheurs de sens - la possibilité d'en recevoir les lumières.

  • Souvent, la philosophie prend la latitude de se poser là où elle veut. La collection « Empreintes philosophiques » témoigne d'un art de la suivre à la trace, où qu'elle soit et sans a priori : les arts, les lettres, les sciences, les religions, bref tous les savoirs du monde que la philosophie informe autant qu'elle s'en informe, par ce jeu des empreintes.

  • L´Iris, symbole de la région bruxelloise, et le Croissant, symbole de l´islam : à Bruxelles, comme dans toute l´Europe, la présence de l´islam est désormais définitive. Elle est particulièrement importante. Comment appréhender cet espace urbain sous l´angle de la présence de l´islam ? Il importe tout d´abord de décrire, de manière aussi détaillée que possible, les multiples aspects de cette nouvelle présence religieuse : les mosquées, les multiples organisations islamiques, l´enseignement religieux, le commerce halal, les médias, le web, les mobilisations collectives, les lobbies européens, les connexions politiques. On mesure alors l´ampleur, la force dynamique et la diversité de cette présence. Mais comment, dans cette ville aux aspects nouveaux qu´est Bruxelles, se construisent les relations entre musulmans et non-musulmans ? Comment s´opère leur « co-inclusion réciproque » ? Au-delà des relations personnelles, a-t-on pris la mesure des enjeux urbains liés à cette nouvelle présence ? Ou bien les réflexions sur Bruxelles et son devenir tendent-elles à ignorer - dans une sorte de déni -, la dimension religieuse islamique, alors que des médias et des acteurs politiques, au contraire, la survalorisent et la stigmatisent parfois ? A-t-on pris en compte le fait que la dimension religieuse de la ville « post-séculière » devient un nouvel enjeu de société ? Les musulmans ont-il pris la mesure des enjeux liés à leur présence, qui vont bien au-delà de la seule constitution de mosquées ou de la revendication du port du foulard ? Comment se vivent-t-il en tant que bruxellois musulmans ? C´est à ces quelques questions que cet ouvrage tente de répondre à la suite d´une enquête sur le terrain bruxellois, cette ville qui, désormais, est « aussi » une ville musulmane. Bruxelles, capitale de l´Europe, est un laboratoire du devenir de l´islam européen.

  • Ce 3e numéro d'Epistoles s'ouvre sur un dossier qui propose un déploiement de la dialectique complexe pouvant s'établir entre ce que nous tenons pour réel et ce que nous tenons pour virtuel. Un tel mouvement est présent en chacun de nous pour peu qu'il soit vivant, c'est-à-dire non fini, en chemin vers lui-même, advenant. Un inextricable entrelacs s'impose cependant plus massivement, de manière plus tendue, lors des périodes de métamorphose de l'existence, moments où les valences des termes peuvent s'inverser. Si la question apparaît particulièrement vive sur les lieux de l'adolescence, ne nous y trompons pas ; elle est en réalité omniprésente, pour chacun et en tout moment. Chacun est pris dans cette frontière vivante où la réalité et le virtuel organisent leurs échanges, même si la jeunesse vient particulièrement ébranler la familiarité, même si les nouvelles technologies en redistribuent les coordonnées. Les défis adolescents et les nouveaux déploiement techniques ne sont finalement que des révélateurs, plus ou moins grossissants, de ce qui nous traverse plus communément.

  • Afin de faire face aux difficultés financières que risque de poser le vieillissement de la population, un enjeu majeur des nouvelles orientations politiques, notamment en Belgique, est la prolongation de la vie active effective (OCDE, 2005, 2006). Cependant, le faible taux d'emploi actuel au-delà de 50 ans soulève des questions quant à la motivation et aux capacités des travailleurs à prolonger la durée de leur vie professionnelle. Dans ce cahier, nous examinons les attitudes de maintien dans l'emploi des travailleurs dits âgés et leur capacité à être performants au travail sur la base d'approches individuelles et organisationnelles du vieillissement au travail ainsi que d'une approche psychosociale. Plus précisément, nous analysons la manière dont les conduites des individus, étiquetés comme «travailleurs âgés» dans le monde du travail, peuvent être influencées par la manière dont ils se perçoivent eux-mêmes et sont perçus dans leur environnement de travail, sur base de croyances relatives au vieillissement professionnel.

  • Islam belge au pluriel

    Marechal B

    Les populations musulmanes en Belgique n'avaient plus fait l'objet d'une étude globale depuis plus de dix ans. Ce volume aborde la question des identités et appartenances, à partir des positionnements face aux pratiques religieuses dans la sphère publique mais aussi des processus tels que les conversions (vers ou dans l'islam) ou les engagements citoyens. Il s'intéresse en outre aux courants dits réformistes, notamment les Frères musulmans et les mouvements Nurçu et Fetullah Gülen, d'origine turque, mais aussi aux guérisseurs qui officient dans les milieux salafistes. Enfin, ces études examinent les relations qui se créent entre les musulmans et la société globale, notamment à travers la participation politique, la gestion publique du culte ou encore l'intégration spécifique du droit de la famille.
    Ces multiples champs sont traversés par une variété de dynamiques de fond qui animent et complexifient les manières d'être musulman en Belgique. Il importe d'en saisir les nouveaux enjeux pour en pointer les perspectives futures. C'est précisément ce que permet le cadrage initial de cet ouvrage qui, sans méconnaître la littérature existante, veut en dépasser certaines lacunes et permettre d'aller plus loin dans la compréhension du laboratoire foisonnant, interactif et ouvert qu'incarnent ces présences déjà longues, mais encore peu connues, de l'islam en Belgique.
    Ce livre s'adresse à un large public, scientifique ou non, intéressé par la compréhension des dynamiques et enjeux sociaux, culturels et religieux de notre société multiculturelle. Il réunit les contributions de Ikram Akodad, Nadia Fadil, Marie-Claire Foblets, Aicha Haddou, Jean-François Husson, Iman Lechkar, Ural Manço, Konrad Pedziwiatr, Christiane Timmerman, Corinne Torrekens, Hanifa Touag, Els Vanderwaeren, Müserref Yardim, Fatima Zibouh.

  • Les attentats de Bruxelles de mars 2016 ont touché la Belgique en son coeur. L'Europe entière s'interroge sur ces nouvelles formes de terrorisme et cette montée du radicalisme qui s'ancrent dans nos sociétés.
    L'enjeu est non seulement grave mais également complexe. Qu'est-ce qui anime certains de nos jeunes à partir en Syrie ou en Irak, des pays en guerre qu'ils ne connaissent pas? Comment aborder ce phénomène qui les amène à tuer à l'aveugle? Comment se fait-il que la Belgique soit le pays qui voit le plus de jeunes se radicaliser? Quels sont leurs parcours de vie et leurs motivations? Quelles sont les origines de cet endoctrinement?
    Islamologues, sociologues, géopoliticiens, politologues, hauts responsables européens de la lutte contre le terrorisme, psychiatres, policiers, magistrats anti-terroristes, responsables des renseignements, acteurs de terrain et de la prévention, familles de jeunes partis en Syrie nous livrent leur compréhension de ce phénomène nouveau.
    Les récents événements barbares ne rendent que plus urgente la nécessité de comprendre les mécanismes de radicalisation et d'agir pour prévenir de nouvelles actions et, plus largement, pour tisser et retisser les liens au sein de la société. Par cet ouvrage, les auteurs souhaitent apporter leur contribution à cet indispensable et urgent travail.

  • Quelles méthodes, quel sens engagent les uns et les autres dans la construction d'archives ? On la verra ici à l'oeuvre dans les projets de grandes institutions comme du monde associatif, autour d'archives des territoires et des populations, des arts vivants, des émotions, des souffrances et des réconciliations, du vécu tout simplement.  Si le collectionneur est généralement solitaire, les archivistes spontanés ou de métier sont, pour l'essentiel, poussés par un vif souci du collectif ; attentifs, dans les trois dimensions du temps, à ce qui témoigne des vies vécues, aux besoins des contemporains et aux savoirs sur lesquels celles et ceux qui viendront pourront s'appuyer. Les archives, produits de la pratique et objets d'étude, témoins de leurs temps, gardiennes de droits, mais aussi creusets d'émotions, évoluent avec la société dont elles constituent un des reflets. Un peu partout s'ouvrent désormais les chantiers, vivants et créatifs, de la fabrique alternative d'archives. Les « archives de... » se déclinent alors en « archives pour... », comme autant de réponses à de nouveaux besoins et au désir d'investir de nouvelles responsabilités. Quelles méthodes, quel sens engagent les uns et les autres dans la construction d'archives ? On la verra ici à l'oeuvre dans les projets de grandes institutions comme du monde associatif, autour d'archives des territoires et des populations, des arts vivants, des émotions, des souffrances et des réconciliations, du vécu tout simplement.

  • Les textes ici rassemblés interrogent les rapports que les notions majeures de la phénoménologie matérielle de Michel Henry entretiennent avec la philosophie allemande, la réception et les approches critiques de la phénoménologie en France et même des horizons autres que celui de la culture dite « occidentale », en l'occurrence celui de l'Inde, ce qui est pour nous une première!
    Dès lors, guidé par une visée interdisciplinaire, ce numéro constitue un espace où se rejoignent la phénoménologie de Michel Henry, celle de ses prédécesseurs ou de ses contemporains, mais aussi la théologie, la psychanalyse, la politique et la littérature.

  • De Miss Marple à Dalgliesh en passant par Maigret et Montalbano, huit détectives ou policiers sont ici évoqués sous l'angle de la psychologie qui rend leur méthode unique, efficace et irremplaçable. Grâce à des exemples empruntés à même les romans, l'originalité psychologique de la stratégie du détective est mise en lumière. Avec prudence, la psychologie en souligne les avantages, les alternatives, les dangers et les difficultés particulières, qu'il soit question d'induction ou de déduction, de mémoire ou de flair, de criminalistique pointue ou d'émotion.
    Une enquête passionnante dans les rouages cérébraux des héros du genre policier.

empty