Presses De Sciences Po

  • LE MANUEL LE PLUS COMPLET SUR LES STRATEGIES DE GUERRE ET DE PAIX.
    Comment comprendre la permanence de l'état d'insécurité près de 30 ans après la fin de la guerre froide ? Risque de terrorisme international, rééquilibrage multipolaire avec l'ascension de la Chine et le désengagement américain, avenir du Moyen-Orient, bienfondé des interventions humanitaires, perspectives d'un Iran doté de capacités nucléaires, instabilité croissante en Afghanistan et en Pakistan... Sans oublier les « surprises » stratégiques qui obligent, comme après le 11 septembre 2001, à une réévaluation constante des objectifs de sécurité.
    Introduction aux études de sécurité et de stratégie, cet opus en douze leçons présente de manière pédagogique et critique les enjeux de la guerre et de la paix à travers les questions sécuritaires et militaires, les stratégies de coercition et celles de paix. Ces dernières sont appréhendées dans le temps, de la mise en place en 1648 du système westphalien de sécurité centré autour de l'État et des enjeux militaires à nos jours, intégrant les principaux dilemmes qui transforment le paysage militaire et sécuritaire international.

  • "La géographie française s'est toujours refusée à aborder la question écologique sous un angle véritablement politique. Pourtant, devant les crises environnementales qui se multiplient et face au spectre de l'écolo-scepticisme qui hante la pensée politique française, la géographie peut et doit se refonder.
    Ce Manifeste pour une géographie environnementale marque une volonté collective de dépasser les pratiques individualisées pour interroger la place épistémologique et politique d'une géographie confrontée à l'irruption de l'environnement. Il aborde l'histoire de la discipline dans ses relations aux politiques de la nature, développe des comparaisons internationales, notamment avec la political ecology, et introduit les grands domaines d'investigation d'une géographie à l'appareillage conceptuel renouvelé par les politiques de l'Anthropocène.
    Il montre que les géographes doivent abandonner une position surplombante pour accepter que leur discipline soit transformée par l'environnement, seul moyen pour elle d'être scientifiquement et politiquement pertinente dans le monde d'aujourd'hui.



    "

  • S'appuyant sur l'histoire, le droit et la philosophie, ce manuel plébiscité depuis dix ans à Sciences Po est devenu un véritable cours de science politique qui offre toute la richesse de l'approche pluridisciplinaire et comparatiste, indispensable à la compréhension du politique et de l'Europe. Loin de se limiter à comparer les modes de construction de l'Etat dans les grands pays européens - auxquels s'ajoutent des modèles moins connus en France tel celui de la République nobiliaire polonaise (XVe-XVIIe siècle) ou les inventions politiques néerlandaises du Siècle d'or - ce manuel inscrit les histoires étatiques nationales dans celle de la civilisation européenne, proposant ainsi une manière inédite de retracer l'histoire de l'Etat en Europe, du Moyen Age à nos jours.

  • Politiques Européennes offre une vue d'ensemble du système institutionnel, des acteurs, du jeu politique et des modes d'action de l'Union, à la fois dans les domaines où son intervention est ancienne et dans ceux où son influence est plus récente.
    Agriculture, monnaie, concurrence, mais aussi commerce, enseignement supérieur, social, environnement ou même politique étrangère : l'influence de l'Europe se fait sentir dans un grand nombre de domaines, et pourtant son action reste largement méconnue. Fruit d'une coopération entre politistes, juristes, économistes et sociologues, tous enseignants à Sciences Po, ce manuel sans équivalent en langue française donne les clés pour mettre en perspective les dynamiques de la construction européenne depuis ses origines et pour comprendre les défis auxquels elle fait face aujourd'hui.
    Conçu comme un support pour des enseignements d'introduction à l'intégration européenne, il propose un panorama clair et synthétique des politiques européennes et de leur développement. Enrichi de nombreux encadrés, zooms, documents et références bibliographiques, il s'adresse aux étudiants, chercheurs et enseignants des premiers et deuxièmes cycles en science politique, droit, économie, administration publique et administration économique et sociale.

  • Arbitrer les différends, caractérisés par la difficile conjugaison des contraires - morale et politique, - égalité et différence, vérité et relativité - oblige à considérer le conflit des valeurs et la pluralité des opinions.
    Apprécier ce qu'il est juste de tolérer ou d'exiger selon les contextes requiert un dialogue entre la compréhension formelle des phénomènes politiques et la manière dont ils sont interprétés, mis en oeuvre, traduits, contestés par les citoyens. Admettre qu'il n'y a pas de vérité en politique, et pas davantage de consensus sur la manière de la comprendre, demande une attention soutenue aux exigences d'égalité, de liberté et de justice.
    L'auteur propose de guider la délibération sur un certain nombre d'enjeux publics contemporains, par la maîtrise des outils ou des approches théoriques, et de se repérer dans un univers qui repose, aussi, sur la tradition cachée. Nombre d'idées nous paraissant innovantes ou même révolutionnaires ont été élaborées par les penseurs de jadis, avec d'autres mots, sous une autre forme. Mais comment ? Que retenons-nous des Anciens, des penseurs chrétiens ? Que devons-nous aux premiers sociologues des institutions politiques, aux philosophes de l'État ? Comment passe-t-on de l'État-nation à un ensemble cosmopolitique, de la guerre à la paix ? Quelle conception de la justice permet de penser de justes inégalités, une redistribution équitable, la reconnaissance des individus ? Comment enfin juger de l'avenir de la démocratie ? Le projet d'égalité équitable esquissé dans ce livre s'inscrit dans les grands débats politiques actuels, accompagné par les philosophes qui s'engagent volontiers en politique.

  • Les changements climatiques peuvent-ils déclencher des guerres ?
    Existe-t-il un consensus scientifique sur la meilleure façon de s'attaquer à ces changements ?
    Les États-Unis sont-ils toujours hostiles en matière de protection de l'environnement ?
    La coopération multilatérale est-elle vouée à l'échec face aux souverainetés nationales ?
    Que valent les déclarations politiques si elles ne sont pas accompagnées de mécanismes coercitifs ?
    Les firmes transnationales peuvent-elles devenir les alliées des ONG ?

    Autant de questions qu'aborde ce manuel. Incubateur d'idées, l'environnement est un domaine fécond qui ne cesse de s'enrichir depuis la fin du XXe siècle. Parce que nombre des réalités auxquelles il est confronté sont inédites et sans frontières, il est source de nouveaux outils et concepts en relations internationales - tels que l'interdépendance, les modes de gouvernance innovants en réseau, l'équité intergénérationnelle, l'efficacité de la coopération, etc. L'environnement fournit aussi un angle particulièrement intéressant pour observer la diplomatie de sommets et les interactions entre régimes internationaux, ou encore pour analyser l'efficacité de tel ou tel instrument international et le rôle des acteurs non étatiques, notamment les scientifiques.
    Structuré en fonction des principaux débats analytiques de la politique internationale de l'environnement, ce manuel propose des textes pédagogiques accompagnés de nombreux tableaux, cartes, diagrammes, repères chronologiques, encadrés, index et liens vers des ressources spécialisées, afin de faciliter la compréhension de ce champ d'études et d'encourager de nouvelles recherches.

  • Les avancées récentes des sciences sociales doivent beaucoup aux grands programmes et enquêtes statistiques qui permettent de comparer dans différents pays aussi bien l'impact des choix effectués en matière de politiques publiques que les évolutions des sociétés.
    Ces données sont maintenant facilement accessibles grâce à des centres d'archivage spécialisés qui les mettent gratuitement à la disposition des étudiants et des chercheurs. Mais jusqu'ici, sociologues et politistes français étaient dans l'ensemble peu familiers de ces enquêtes et des réseaux d'archives. Cet ouvrage se veut un manuel d'initiation aux enquêtes comparatives et au partage des données internationales.
    Dans cet objectif de pédagogie et dans une approche exempte de jargon statistique, les auteurs dressent un bilan des acquis essentiels de ces enquêtes dans les domaines des comportements électoraux, de la religion et des valeurs, des modes de vie, des pratiques culturelles, de la mobilité sociale, des comportements démographiques. A cela s'ajoute un guide méthodologique des techniques d'échantillonnage, des principales difficultés et potentialités de la comparaison internationale, des apports de l'analyse longitudinale (panels), de l'organisation des réseaux d'archives et des principes éthiques qui assurent la protection des données individuelles.

  • Angleterre des Plantagenêts, Espagne du Siècle d'or, Pologne des rois étrangers, Provinces-Unies, France des Bourbons, Empire austro-hongrois, Allemagne nazie, Union européenne, sont quelques-unes des étapes emblématiques de cet itinéraire retraçant la genèse de l'État en Europe, du Moyen Âge à nos jours, à travers ses diverses figures historiques et nationales.

    Interdisciplinaire et comparatif, cet ouvrage de synthèse conjugue de manière inédite l'histoire, le droit et la philosophie politique. Sa structure chronologique claire, l'utilisation de cartes et d'encadrés, l'insertion des textes fondamentaux du droit des États en font un outil extrêmement riche pour les étudiants, mais également passionnant pour tous les amateurs d'histoire.

    Au moment où la construction européenne et les défis de la mondialisation ébranlent les concepts classiques de l'État et de la souveraineté, Jean Picq donne des clés pour penser la question de l'État aujourd'hui et bâtir l'Europe politique de demain.

    Une Histoire de l'État en Europe est la seconde édition augmentée et remaniée du manuel initialement paru sous le titre Histoire et droit des États, et unanimement salué par la critique lors de sa parution en 2005.

  • Une somme ambitieuse que cette troisième édition augmentée sur les enjeux de la sécurité et les stratégies de coercition et de paix. "La plus belle et la plus complète des synthèses existant en français sur la guerre et la paix." Bertrand Badie

  • L'évaluation et la gestion des risques ont acquis en moins décennie une importance primordiale, dans le secteur financier comme pour la majorité des entreprises.
    Cette montée en puissance n'est en rien due au hasard : dans un contexte de compétition internationale accrue, les acteurs économiques cherchent en effet à sécuriser leurs marges au moyen de politiques de couverture de plus en plus sophistiquées. ce manuel invite le lecteur à explorer la sphère financière à travers une dimension désormais centrale, celle des risques. après un panorama des grandes catégories de risques présents dans l'environnement des entreprises et des investisseurs, l'auteur aborde les différentes techniques d'évaluation des risques (sensibilités, value at risk et scénarios catastrophes) ainsi que les stratégies et instruments de couverture pratiqués par les acteurs économiques pour atténuer ces risques.
    Il analyse enfin les facteurs susceptibles d'affecter la capacité des marchés à fournir des solutions de couverture contre les nouvelles formes de risques, dans un contexte de transformations structurelles et d'apparition de nouveaux déséquilibres financiers. destiné aux professionnels comme aux étudiants, cet ouvrage intègre de nombreuses illustrations graphiques tout en évitant une mathématisation excessive.
    Afin d'illustrer les pratiques effectives de gestion des risques, il comporte des encadrés thématiques et des entretiens réalisés auprès de personnalités de référence du monde de la finance.

    Sur commande
  • Ce manuel est conçu comme un guide méthodologique et comme l'indispensable outil de travail des candidats à l'agrégation d'histoire.
    Véritable guide pratique, il présente sous une forme accessible et synthétique toutes les informations à jour sur le concours, ses débouchés, son déroulement, son jury, ses centres de préparation. Il tient notamment compte des évolutions les plus récentes du concours ainsi que de la réforme concernant la formation des enseignants et des IUFM et présente les questions au programme de la session 2008.
    C'est aussi un manuel méthodologique qui propose, à partir d'une présentation claire des exigences du concours, une méthode de travail adaptée et un mode de préparation pour toutes les questions au programme. Chaque épreuve donne lieu à une méthodologie spécifique, illustrée par des exemples de très bonnes copies et de plans.
    Outil de travail quotidien pour tout candidat, il comporte les annales complètes et détaillées, sur plus de dix ans, des épreuves écrites et orales, y compris celles de la session 2007. Les sujets des épreuves orales sont classés par période et par thème pour faciliter la préparation au cours de l'année. Une bibliographie complète, en fin d'ouvrage, présente toutes les références bibliographiques nécessaires à la préparation du concours.

    Sur commande
empty