Sciences humaines & sociales

  • Septembre 1939 : Varsovie est écrasée sous les bombes allemandes. Avant d'être réduite au silence, la radio nationale réalise sa dernière émission. Les accords du Nocturne en ut dièse mineur de Chopin s'élèvent. L'interprète s'appelle Wladyslaw Szpilman. Il est juif. Pour lui, c'est une longue nuit qui commence... Six ans plus tard, lorsque Radio-Pologne reprendra ses émissions, ce sera en diffusant le même morceau, par le même interprète. Entre-temps, Szpilman aura tout vécu - et survécu à tout. Quand, gelé et affamé, errant de cachette en cachette, il est à un pouce de la mort, apparaît le plus improbable des sauveteurs : un officier allemand, un juste nommé Wilm Hosenfeld. Hanté par l'atrocité des crimes de son peuple, celui-ci le protégera.

  • 1991.
    zlata a onze ans lorsque la guerre éclate à sarajevo. du jour au lendemain, l'insouciance de la jeunesse laisse place à l'indignation. les jeux, l'école et les rires ont disparu devant les tirs incessants, la mort des proches, les nuits d'angoisse dans les caves. pour dire sa colère, il ne reste à zlata que son journal, tendrement surnommé mimmy. " l'horreur a remplacé le temps qui passe ", écrit-elle avec une lucidité poignante.
    un texte exceptionnel qui nous fait partager le quotidien d'une enfant de la guerre.

empty