Planete Rebelle

  • Il était une fois, il y a de ça très.
    Très longtemps, un roi nommé Ulysse.
    Il vivait paisiblement sur une île magnifique.
    Avec sa femme et son fils.
    C'était le royaume d'Ithaque.
    Un jour, son ami, le roi Ménélas, déclare la guerre à Troie.
    Pour délivrer sa femme, la belle Hélène, enlevée par Pâris.
    Après 10 années de rudes combats.
    Ulysse finira par vaincre les Troyens grâce à une ruse.
    Alors commence un fabuleux voyage qui durera 20 ans...

    Ce conte musical de Suzanne De Serres est son 5e album avec CD publié chez Planète rebelle, après : Licorne / Flûte de flûte, Victor ! / Tsuki, princesse de la Lune / Le chat et le gondolier. Il est magnifiquement illustré par Slavka Kolesar (La légende de Carcajou, finaliste aux prix du Gouverneur général). La version audio - avec son récit, ses chansons et ses comptines - nous plonge dans l'univers intemporel de l'Odyssée adaptée pour les enfants. Comme pour les autres albums, la musique est interprétée par les musiciens de La Nef. Le spectacle Ulysse est lauréat du prix Opus 2015, catégorie « Production de l'année - jeune public ».

  • « Te souviens-tu du nom de l'arbre ? » Voici l'enjeu au coeur de ce conte d'origine africaine adapté par Stéphanie Bénéteau, mettant en scène des animaux relevant ce défi à travers un parcours semé d'embûches, mais pouvant sauver leurs amis : un zèbre, un lièvre, une gazelle, un lion et une tortue. Une fable qui raconte avec sagesse que les plus forts ne supplantent pas toujours la détermination d'un plus faible.

    Le nom de l'arbre est aussi adorable qu'exemplaire grâce au texte finement ficelé de Stéphanie Bénéteau et aux illustrations spectaculaires et hautes en couleur de Slavka Kolesar. Le CD permet d'entendre la narration de Stéphanie Bénéteau qui interprète avec sensibilité ce conte traditionnel accompagné d'une musique espiègle, aux rythmes africains, signée Daniel Thonon.

  • Trois contes de sagesse, de petites leçons de vie, avec des personnages hauts en couleur comme dans la vraie vie. Les contes d'Abakar Adam Abaye, dit « L'Enfant Noir », ont tout de la sagesse des contes africains.
    Inspirés de la tradition tchadienne, les trois contes réunis dans l'album sont des petites leçons de vie, racontées avec humour et un brin de philosophie. Des personnages hauts en couleur, parfois taquins, d'autres fois empêtrés dans une situation... comme dans la vraie vie, mais dans des décors pour nous très exotiques, qui raviront les petits et les grands.

  • Dans la cour de la ferme de la grand-mère Margot, savez-vous ce qu'il y a ? Pas grand-chose. Il y a juste un tout petit poulet, tellement chétif et tellement déplumé qu'on l'appelle Moitié de poulet. Savez-vous ce qu'il fait ? Pas grand-chose, jusqu'au jour où il déterre, avec son bec, un sac plein d'or au moment où le roi passe par là. Ce conte traditionnel montre que le courage et la détermination peuvent faire gagner le petit contre le puissant et triompher la ruse contre l'abus de pouvoir.

  • « Voilà l'hiver ! » se dit Petite Souris. Dehors, tout est recouvert de neige, on ne voit même plus le chemin qui mène à l'école. Espoir et fragilité de la vie seront au coeur de cette histoire mettant en vedette Petite Souris et Petite-Petite Souris, inquiètes pour leur maman qui est malade. Explorant des émotions telles que l'inquiétude et la peine, les personnages auront à faire preuve de courage et de solidarité. Dans cette tempête, elles feront la rencontre d'un renardeau, d'un ours ainsi que d'un harfang des neiges. Qui saura trouver le bon remède pour guérir leur maman?

    Sur le CD, la conteuse Jacinthe Lavoie nous offre son tout nouveau conte de sa voix chaude, humaine et sensible qui s'adresse à un auditoire familial. Elle sera accompagnée de son complice, l'auteur-compositeur interprète Jean-Luc Lavigne, et du contrebassiste Sébastien Pellerin.

    Le souhait de Petite Souris est le cinquième album avec CD de la série des Petite Souris après Les contes de Petite Souris (2007), La naissance de Petite-Petite Souris (2009), Petite Souris et le grand voyage (2012) et Petite Souris et les histoires de la Terre (2014).

  • Arlequin habite tout en haut d'un escalier.
    Son humeur est à l'image de son habit : gaie et colorée.
    Or, Oiseau gris, son voisin de palier, le croit toqué.
    Parfaitement piqué.
    Il faut dire qu'Oiseau gris s'ennuie, et qu'à force de voir s'éclater son voisin de palier...
    Mais de tout cela, Arlequin ne sait rien. Il a la tête dans les nuages et le pas léger. Depuis qu'il est né, sa devise est jouer. Jouer pour être gai.
    Au printemps, il fait le guet devant le parterre de tulipes de la maison d'un grand artiste. Et si un galopin songe à y cueillir un bouquet, Arlequin l'éloigne au pas d'un joyeux cha-cha-cha.
    L'été, en désherbant les jardins du quartier, Arlequin fabrique des colliers de pissenlits sertis de fleurs de lobélies.
    L'automne, il ratisse dans un parc des montagnes de feuilles rouges. Il y saute à pieds joints, s'y enfonce jusqu'au cou, regarde le ciel et crie : « COUCOU ! » L'hiver, Arlequin porte un pull à losanges multicolores par-dessus son habit à losanges multicolores. Il n'est pas compliqué.
    Son pull enfilé, il part déneiger voitures et entrées. Mais pas trop. De la neige, il en laisse toujours assez afin d'y dessiner des paysages avec les pieds.

    - Coquin ! Vous êtes un coquin, Arlequin, croasse sur le pas de sa porte Oiseau gris. (...).

    Extrait tiré de Sales Couleurs.

    Sixième album avec CD de Jennifer Couëlle publié chez Planète rebelle, Mon meilleur meilleur ami regroupe deux histoires saugrenues, deux surprenantes amitiés qui ouvrent grand les coeurs et où le bonheur passe par la fantaisie. Deux histoires malicieuses servies par les couleurs vives et les illustrations dynamiques de Josée Bisaillon. Deux amitiés apprivoisées, racontées par Françoise Diep, conteuse française pour la jeunesse, qui a à son actif de nombreux albums, CD et DVD en France.
    Lire l'entrevue avec Jennifer Couëlle.

  • « Fatoumata est un conte irrévérencieux, et c'est pour cela que je l'aime tout particulièrement » confie Renée Robitaille. « Pour vivre pleinement le plaisir simple de savourer ses cacahuètes, Fatoumata défie les lois naturelles et sociales. Son désir de ne pas être dérangée exacerbe chez elle un côté frondeur que personne ne connaissait, et c'est jubilatoire à raconter ! »

  • Il y a de cela 4 000 lunes.
    Existait la légende de Barbe d'Or.
    C'est un pirate au coeur pur.
    Et au poil de face tout en or.
    Au lieu de son épée, il porte une fleur.
    Et sous son chemisier bat son coeur.
    Croisera sur son chemin un homme requin.
    Un Être diabolique et très malin.
    Mais avec son courage formera la confrérie.
    Pour aider les grands... comme les petits.
    Il y a de cela 4 000 lunes.
    Existait la légende de Barbe d'Or.
    C'est un pirate au coeur pur.
    Et au poil de face tout en or.
    Mais comment fera-t-il pour se faire des amis.
    Car un pirate ne peut être gentil !

    Perdues au milieu de l'océan, deux îles : Flamatore, une île sombre et terrifiante ; et Résidentialus, où vivait le peuple des Zimberbes. Associé au livre, le CD mêle narration, musiques et chansons originales pour poser aux jeunes la question fondamentale des Franches Barbes : Est-ce qu'un pirate peut être gentil ?

  • À cette époque, la terre était plate. Complètement plate. Mais contrairement à ce qu'on peut croire, la vie n'était pas « plate » du tout !

    Quand la terre était plate, les gens étaient heureux. Les enfants étaient heureux, les adultes étaient heureux, les animaux étaient heureux... mais ça, ça n'a pas changé.

    Les enfants étaient heureux parce qu'ils pouvaient courir libres, au loin, droit devant jusqu'à l'horizon. Et les parents étaient heureux parce qu'ils pouvaient les voir de loin sans avoir à se lever de leur fauteuil.

    Mais un jour - parce qu'il faut un « mais » dans une bonne histoire -, un jour, le ciel a décidé de descendre, de descendre, de descendre... On ne sait toujours pas pourquoi aujourd'hui, la science ne l'explique toujours pas ; mais le ciel est descendu. Il est tellement descendu que les grands, les adultes, les parents ont été obligés de se baisser la tête... pour ne pas se cogner la tête sur le ciel.

    Imaginons qu'avant d'être ronde, la terre était plate. Et qu'un jour, une envie de découverte a saisi le ciel. Il était descendu. Descendu si bas pour visiter la terre que les hommes, les femmes et les enfants n'eurent plus assez de place pour tenir leur tête droite...

    Les deux contes de l'album nous parlent de persévérance, de rêve et de coopération, mais ils nous dévoilent aussi comment cette terre plate est devenue notre belle terre ronde. Sur le CD, la voix de Franck Sylvestre et les musiques de Caleb Rimtobaye nous entraînent dans un voyage sonore peuplé de chants et de tambours exotiques.

  • Tenez-vous-le pour dit : les tortionnaires seront maudits et les pirates en paieront le prix !

    À la demande de son grand-père malade, un garçon déterre un mystérieux coffret d'où s'échappent des plaintes et des jurons... Découvrez le secret qu'il renferme depuis plus de 400 ans !

    Franck Sylvestre nous raconte l'histoire de la malédiction de Moctezuma, chef des Aztèques du Mexique, du conquistador Cortés et de l'infortuné Barbe Noire. Pour permettre au grand-père de partir en paix et de conjurer le maléfice, le jeune garçon demandera conseil à un étrange gardien de nuit, alors que Barbe Noire retournera à son destin... Un album plein d'aventures, destiné aux enfants de 4 ans et plus.

  • À leur réveil, ce matin-là, une bande de petits oiseaux de mer assis sur la plage aperçurent un étrange animal étendu de tout son long sur le sable. Les oiseaux - des mouettes - n'avaient jamais vu pareille créature et se demandaient bien de quoi il s'agissait. Était-ce un poisson ? Une baleine égarée qui avait échoué là ? Les oiseaux décidèrent de rester silencieux et attentifs, dans l'espoir d'en apprendre davantage sur ce mystérieux visiteur.

    Le gros poisson fut bientôt réveillé par la chaleur des premiers rayons de soleil qui caressaient son épaisse peau noire et lisse.
    - Tiens ! Qu'est-ce que je fais ici, hors de l'eau ?
    L'énorme bête, aveuglée par le soleil, avait peine à voir autour d'elle.
    - Où sont les baleines, mes frères et mes soeurs ? Ce n'est pas normal. Il faut que j'aille vite les retrouver ! Le pialeino - car c'était le nom de cette mystérieuse créature - tenta d'avancer pour regagner l'océan, mais sans succès. Dépourvu de pattes, et à bout de forces, le pialeino constata avec désespoir qu'il était incapable de déplacer sa lourde masse.
    - Oh non ! On dirait que je ne peux plus retourner à la mer ! J'ai échoué sur cette plage ! Une baleine échouée, c'est pathétique. Un pialeino échoué, ça l'est encore plus. Qu'est-ce que je vais devenir ?

    Sur la plage, ce matin-là, Pierre joue nonchalamment avec un ballon rouge. Il s'ennuie un peu. Mais bientôt, une vilaine odeur de poisson attire son attention. Qu'est-ce que c'est ? On dirait une baleine échouée ! Une drôle de baleine, avec des dents, noires et blanches, qui font des sons quand il les touche.

  • Après Tsuki, princesse de la Lune, Suzanne De Serres nous emmène une nouvelle fois au-delà des océans pour suivre en gondole le chat Gelato et découvrir la Venise baroque du XVIIe siècle.

    Gelato, le chat tambourineur, et sa meilleure amie, Violetta la flûtiste, débarquent à Venise. Le duo vit de musique sur la Piazza San Marco mais, un jour, la petite fille disparaît. Gelato la cherche en vain. Massimo le gondolier lui propose son aide. En sillonnant les canaux de Venise, les deux amis rencontreront de nombreux personnages hauts en couleur. Réussiront-ils à retrouver Violetta à temps pour fêter ensemble le carnaval ?

    Ce conte musical, inspiré de l'exposition Splendore a Venezia, art et musique de la Renaissance au Baroque à Venise, est magnifiquement illustré par les aquarelles d'Enzo. Sur le CD, nous partons à la découverte de drôles de personnages aux accents variés et de nouveaux instruments aux sonorités ensorcelantes : du violon à la mandoline, accompagnés de percussions et interprétés par les musiciens de La Nef.

  • Pierre, jeune musicien, vit une période bien mouvementée. Il doit jouer en public une pièce du Children's Corner de Debussy ; de plus, sa tante, rencontrée dans le premier album avec CD de la série, Pierre et le pialeino, est métamorphosée. Amaigrie, déboussolée, elle perd peu à peu le sens des réalités. Seules ses interprétations au piano conservent la même saveur, la même profondeur et ne sont pas altérées par la maladie qui la gagne.

    Sur commande
  • Bien que je sois une adulte, il arrive que je me perde. Soudain, les lieux qui m'entourent me semblent étrangers. Ou bien, pire encore, je ne reconnais plus la personne que je suis devenue.
    Ces jours-là, la peur me tord le ventre.
    Par bonheur, ces crises de désorientation ont un remède. J'ai une boussole. Impossible de s'égarer quand on a une boussole. Beau temps, mauvais temps, son aiguille magnétique nous montre le nord.
    Alors moi, l'égarée, la désorientée, la dépaysée, je commence par arrêter mes pas. Après une longue respiration, je tire de ma poche la précieuse boussole. Je baisse les yeux, je la consulte. Chaque fois, elle m'indique la direction où je dois regarder.
    Très lentement, je me retourne. Et je regarde derrière moi.
    Ce qui m'apparaît, loin là-bas, m'éblouit. Le sourire revient sur mes lèvres. L'adulte que je suis cesse de m'être inconnue. Et la peur me quitte.
    Que vois-je de si beau quand je me retourne ainsi ? Je vois le pays de mes premières années, qui était un lieu magique.
    Mon enfance est un conte. Si vous le voulez bien, me voici impatiente de vous en faire le récit.

  • Savez-vous pourquoi les Amérindiens se saluent en disant « kwé-kwé » ? Ce conte illustré tout en finesse et symbolisme vous l'apprendra. Avec simplicité, il parle de notre société qui est malade et qui doit renouer, grâce aux enfants, avec les traditions ancestrales.
    Pour accomplir leur voyage, deux jeunes, Kwé-Kwé et Mulgtess, puisent à la sagesse du grand-père (le m'shoum), puis à celle de la grand-mère (la k'koum). Tout au long de leur quête, ils seront guidés par le cerf, la corneille et le saumon. Mais c'était sans compter également sur l'aide de leur m'shoum qui sait que les tambours (les tawegan) savent communiquer

  • Un message d'espoir et d'amour adressé aux enfants du monde à qui le respect est refusé YÉ KRIK ! YÉ KRAK !
    MISTIKRIK ! MISTIKRAK !

    Messieurs, dames, société, est-ce que la cour dort ? Si la cour ne dort pas, qu'elle ouvre grandes les fenêtres de son esprit...

    Un homme était veuf et pour cela se remaria. Mais de son premier mariage, il avait eu une petite fille qu'il avait appelée Ti Pinge. Malheureusement, peu de temps après son remariage, l'homme et sa deuxième épouse moururent à leur tour. Ti Pinge devait désormais vivre avec une parente éloignée qui ne l'aimait guère. Elle lui attribuait les tâches ménagères les plus moches et les corvées les plus exécrables.
    />
    YÉ KRIII ! YÉ KRAAA !
    MISTIKRIK ! MISTIKRAK !

    Cette présentation bilingue vise à élargir le rayonnement d'un conte merveilleux où la finesse et la persévérance de notre petite héroïne parviendront à renverser le pouvoir de l'adulte. La conteuse est accompagnée sur le CD de musiques de Harold Faustin.

  • La tempête qui secouait le bateau depuis deux jours est enfin passée. Le vent et les vagues ont perdu de leur force. Ouf ! Pas trop tôt !

    Maintenant, par contre, c'est le calme plat. Plus le moindre souffle. Du haut du grand mât, les voiles pendent comme des draps mous. Sur le pont, des hommes d'équipage se reposent après avoir lutté. Mille fois, ils ont craint de faire naufrage. À présent, ils dorment, pêchent ou jouent aux cartes. La mer bleue ressemble à un miroir lisse sous le soleil éclatant. Le bateau est immobile.

    Samuel de Champlain, lui, n'en peut déjà plus d'attendre que le navire reprenne sa route : « Quand je pense que Québec est peut-être à moins d'une semaine d'ici... » En 1608, alors qu'il navigue sur le Saint-Laurent, Champlain se trouve en face de ce qui deviendra la ville de Québec, implantée le long d'un fleuve magnifique. Sur le CD, les chansons extraites du spectacle de Gaëtane Breton sont accompagnées par Michel Robidoux et des musiciens de l'ensemble Claude-Gervaise.

    Sur commande
  • Un conte de Noël de Sylvi Belleau, illustré par Suzane Langlois.

    Grindel et le bouc de Noël est le tout premier album de Noël de Planète rebelle. Entraînée dans le ciel par un bouc traditionnel qu'elle vient de tresser, la jeune Suédoise Grindel voyage un peu partout dans le monde à la découverte d'autres us et coutumes en cette période des Fêtes.

    Sur commande
  • L'hiver arrive, Petite Souris découvre qu'il est temps de se préparer pour affronter les longues journées de froid. Petite Souris jouera son rôle en aidant ses grands-parents. Cette nouvelle expérience lui permettra de comprendre le rythme des saisons.

    Accompagnée sur le CD par Jean-Luc Lavigne et Danys Levasseur, ses comparses musiciens et compositeurs, Jacinthe Lavoie nous offre un conte d'apprentissage poétique, en musique et en chansons, dédié « Aux grands-parents qui aiment partager leur savoir et le transmettre aux enfants qui les entourent. »

    Sur commande
  • Victor le petit castor habite une jolie hutte sur la rivière.
    Mais une nuit, lui et sa famille se réveillent en sursaut. Catastrophe ! La rivière a emporté un mur de la hutte. Papa castor confie à Victor une importante mission : aller ramasser de bonnes branches dans la forêt. Il faut reconstruire ce mur au plus vite ! Chemin faisant, Victor rencontre ses amis Picpoil le porc-épic, Alfred l'orignal, madame Truite et Lilia la licorne, qui tous ont besoin de lui ! Que faire ? Aider ses amis ou accomplir ce que son papa attend de lui ?

  • Jacques Pasquet est un jongleur de mots qui aime à créer des univers où le rêve et le plaisir sont frère et soeur. On y trouve un petit village qui n'avait pas de places, visité par une autruche, puis par une petite fille de rien du tout. Ou encore un garçon qui n'a pas d'oreilles... De quoi plonger tout un pays dans une marée d'idées noires !

    Sur commande
  • Elsa a un drôle de papa. Il a deux yeux bleus et une tête sans cheveux parce qu'il préfère tout raser que d'avoir l'air déplumé.
    Et tous les jours, le papa d'Elsa fait des blagues à sa fée préférée. C'est comme ça qu'il appelle Elsa.

    Au début, Elsa protestait : « Je suis une grande fille, papa, pas une fée ! » Mais le papa d'Elsa lui assura qu'il voyait ses ailes lorsqu'elle dormait. Sur quoi Elsa, presque aussi déterminée que son papa, décida de ne plus dormir. « Il va bien finir par se rendre compte que je n'ai pas d'ailes au dos », se dit-elle.

    Au bout de quelques jours, Elsa capitula. Blanche comme un linge, elle se mit au lit et dormit, dormit, dormit. Lorsque enfin elle se réveilla, rien n'avait changé. Elle était toujours la fée préférée de son papa.

    Deux histoires où le jeu et la tendresse tendent la main à la différence. « Le papa d'Elsa » raconte l'histoire du désir d'affranchissement d'une fillette qui redécouvrira le bonheur d'avoir un papa hurluberlu. « Tu sens le chocolat », dit Rose à Mathias... Celle qu'il appelle l'architecte a des yeux qui ne voient pas. Mathias est bouleversé, puis émerveillé.

    Sur commande
  • Avant de se mettre au lit pour la nuit, Petite Souris regarde le ventre de sa maman qui, comme une belle lune toute ronde, grossit de jour en jour. Elle va bientôt devenir une grande souris, et l'arrivée mystérieuse d'un bébé la laisse songeuse...

    Petite Souris a déjà vu des photos d'elle lorsqu'elle était un bébé. Mais est-ce qu'elle aussi avait été dans le ventre de sa maman ? Et, si oui, comment y était-elle entrée ?
    Petite Souris se gratte la tête.
    - Qu'est-ce qui t'inquiète, Petite Souris ? Raconte-moi.
    - Maman, d'où est-ce que je viens ?
    Sa mère s'approche tendrement du visage de Petite Souris et lui donne son bisou habituel mais, cette fois-ci, en lui chuchotant un secret !
    - Tu viens d'une poussière d'étoile, Petite Souris, une semence qui est venue se blottir au creux de mon ventre. Et pendant de longs moments, tu as grandi, puis tu es devenue Petite Souris. Allez, dors bien et fais de beaux rêves !

    Par la fenêtre de sa chambre, Petite Souris regarde le ciel et se demande comment une poussière d'étoile peut se faufiler dans le ventre d'une maman.» L'arrivée imminente d'un nouveau bébé dans la famille interroge Petite Souris... « Sur le chemin des étoiles », elle cherchera à trouver une réponse à l'incontournable question : d'où viens-je ? « Un très, très grand bateau » aborde le thème de l'autonomie et du dépassement de soi ; Petite Souris apprend à se débrouiller sans l'aide de maman et de papa.

    Sur commande
empty