Littérature traduite

  • « Bien que né en 1843 et mort en 1916, Henry James est un des plus grands écrivains de notre époque. Il est moins le contemporain de Kipling ou de Tolstoï que celui de Kafka. Ce fut un maître inégalé de l'ambiguïté et de l'indécision, si quotidiennes aujourd'hui dans l'art. Avant James, le romancier était un être omniscient, qui pénétrait même les rêves de l'aube, ceux que
    l'homme oublie à son réveil. En partant, peut-être à son insu, du roman épistolaire du XVIIIe siècle, James découvre le point de vue, le fait que la fable est narrée à travers un observateur, lequel peut être faillible et l'est généralement. Les lecteurs de James se voient tenus à une méfiance continuelle et lucide qui fait parfois leur plaisir et d'autres fois leur désespoir.
    Pour cette anthologie, nous avons choisi trois récits très variés. Dans La Vie privée se conjuguent le fantastique et la satire, le thème si souvent recréé du double, cher à Stevenson et à Papini, et la dérision des splendides nullités qui
    traversent les scènes visibles du monde. Owen Wingrave peut sembler, au début, un plaidoyer pacifiste ; nous voyons ensuite que la gravitation
    de l'antiquité et du spectre n'exclut pas l'épopée.
    Les Amis des amis renferme une profonde mélancolie et, en même temps, c'est une exaltation de l'amour élaboré dans le mystère le plus secret. »
    Jorge Luis Borges

  • "Notre volume inclut le conte de Chesterton que j'estime le meilleur. Avec un long chemin blanc, des hussards blancs et des chevaux blancs, Chesterton monte un beau coup de partie d'échecs. Je me réfère aux Trois Cavaliers de l'Apocalypse. Dans L'Honneur d'Israël Gow, le sombre château d'Ecosse est un élément essentiel d'un mystère apparemment insoluble; dans L'oeil d'Apollon, le culte d'un dieu antique sert l'exécution d'un crime; dans Les Pas dans le couloir est inventé un nouveau mode de déguisement; le titre Le Duel du professeur Hirsh - je ne veux pas être trop explicite - est déjà une pétition de principe. L'ancien thème du double, qui inspira des livres fameux à Stevenson et à Dostoïevski, est repris ici de façon originale, selon des modes très variés que je ne dévoilerai point par avance au lecteur, mais que ce dernier soupçonnera et découvrira peu à peu avec un étonnement renouvelé." Jorge Luis Borges

empty