Ouest France

  • Alphonse Daudet est né à Nîmes en 1840. Il vint à Paris et publia des poésies. Dès 1866, il devint célèbre avec les Lettres de mon moulin qui n'ont cessé depuis de charmer les lecteurs.
    Quatre de ces contes sont ici réunis : « Le secret de maître Cornille », « La chèvre de M. Seguin », « Le curé de Cucugnan », « Les trois messes basses ». Ce sont la Provence et le midi de la France qui chantent.

    Daudet savait saisir les douceurs et les drames de la vie, avec une ironie émue, beaucoup d'humour, un grand talent de poète. Il mettait la perfection de son style au service d'un admirable don d'observation. Il décrivait avec amusement la tendresse humaine et les gestes simples de la vie, qu'il n'hésitait pas à envelopper de rêve et de fantastique. Par de tels sortilèges, Daudet se fit magicien ; aujourd'hui l'émotion reste intacte, chaque fois que l'on se plonge dans ces contes parfaits.

  • Ce manuel emmène le jeune lecteur dans un parcours initiatique de l?enfance à l?âge adulte. Il raconte, dans les moindres détails (armes, équipements, techniques), ce qu?il faut savoir pour devenir chevalier.

  • Tout ce qu'il faut savoir sur l'Histoire de France en 150 dates !

    Même si certains événements clés de l'Histoire de France ont marqué notre mémoire et notre imaginaire (défaite d'Alésia, prise de la Bastille, sacre de Napoléon.), d'autres ne sont plus que de vagues souvenirs. Maurice Meuleau remédie à cette défaillance grâce à cet ouvrage synthétique et richement illustré qui nous permettra d'accroître nos connaissances historiques.

  • Une synthèse de l'histoire de la Lorraine rédigée par un historien. - Le texte assez dense est découpé en courts chapitres d'une double page pour en faciliter la lecture. - Les épisodes les plus marquants de l'histoire lorraine sont mis en images par un illustrateur de talent.

  • Essayez donc de trouver le Gévaudan dans la liste des départements et régions de France. Peine perdue. Le Gévaudan n'existe plus. Il a disparu avec la Révolution française, lors de la création de nos départements actuels. Le Gévaudan était une province, sous l'Ancien Régime, qui occupait presque toute la Lozère actuelle, le sud de la Haute-Loire et un petit morceau du Cantal. Lorsque la Bête qui mange le monde commence à faire parler d'elle, Louis XV, roi de France, a 54 ans. Pendant quatre ans, de 1764 à 1767, un animal non identifié terrorise la population du Gévaudan, faisant plus d'une centaine de victimes, surtout des enfants et des femmes. Qui était cette bête ? Certains veulent absolument y voir les ravages d'un loup, mais cette thèse est largement contestée. Devenus affaire d'Etat au XVIIIe siècle, les méfaits de la Bête du Gévaudan hantent toujours les esprits et divisent des milliers de passionnés qui, partout dans le monde, cherchent à percer les secrets de son identité.

  • Chaque année à Noël en Provence, petits et grands s'affairent pour disposer une crèche dans la maison. C'est cette tradition ancestrale que Maïtena Chavaribeyre nous fait découvrir. Elle retrace l'histoire des santons, leurs procédés de fabrication ainsi qu'une présentation détaillée des principaux personnages de la crèche. Elle nous raconte le déroulement de nombreux rites et traditions de la période de Noël. Le texte est illustré de nombreux dessins qui permettront à chacun de se représenter ce qui fait partie de l'âme de la Provence. On retrouvera en fin de texte une liste des lieux, musées, foires, ateliers où l'on peut découvrir cette tradition.

  • Le capitaine Baroé retrace l'histoire de l'aéronautique navale des origines à nos jours, tant dans le domaine maritime qu'aéronautique et sous-marin. Ce livre n'est pas un ouvrage de nostalgie sur le siècle passé mais plutôt, à partir de l'histoire, une ouverture sur le futur de ce secteur très spécifique de la Marine. Il est illustré par 200 superbes photos des archives du SIRPA.

    Ce livre se propose de présenter à un public non spécialiste des questions militaires l'histoire de l'aéronautique navale depuis sa création en 1910 jusqu'à nos jours et de décrire ses quatre missions d'aujourd'hui. Les hommes et les femmes qui la composent ont aussi leur place, tant leur situation est particulière comme marins et aviateurs à la fois. Ils préfèrent être appelés « marins du ciel », symbolisant ainsi la parfaite intégration de l'aéronautique navale au sein de la marine.

empty