Sciences humaines & sociales

  • Surcouf

    Dominique Le Brun

    Pour qualifier Surcouf, les superlatifs manquent : il fut le plus brave, le plus audacieux, le plus insouciant, le plus intelligent... et le plus heureux de tous les corsaires ! Entre 1794 et 1814, ce Malouin mit son talent et son ahurissante témérité au service de la République, puis de l'Empereur... pour son plus grand profit : plus de 50 navires attaqués, 500 millions de livres de prise et le commerce anglais durablement désorganisé. Le nom de Surcouf est devenu e 1800 synonyme de "croquemitaine" dans les familles de Portsmouth et de Douvres.
    Personnage historique, Surcouf est aussi et surtout un mythe. Celui d'une ville, Saint-Malo; celui d'une région, la Bretagne, mais aussi de la France révolutionnaire en lutte contre l'Angleterre. Un mythe qu'il est bien agréable d'entretenir tant le récit de ses aventures est joyeux.

  • Aucun roman d'aventure, aucun film à grand spectacle ne peut égaler les carnets de voyage de ces explorateurs. Bruce, Burton, Speke, Baker, Alexine Tinne, Livingstone, Stanley... tous avaient quelque chose des chevaliers de la quête du Graal. Voici leurs plus belles pages. Elles racontent la traversée des savanes écrasées de soleil, le bivouac autour d'un feu, la rencontre avec les chefs africains et les chasseurs d'esclaves, les rivières en crue et les murailles de terre, les échos de la brousse, les vagues immenses des troupeaux de gnous... On comprend, à les lire, que la recherche des sources du Nil reste l'archétype de l'aventure contemporaine.

  • Nuremberg, novembre 1945, premier automne de la paix. La ville est détruite, la moitié des habitants a disparu. Partout la misère, le chômage. C'est dans ce champ de ruines, symbole de sa défaite, que va être jugé le nazisme. 24 accusés, 8 juges, 5 procureurs assistés de 50 consultants, 400 journalistes, des charges multiples : complot, crimes contre la paix, crimes de guerre, crimes contre l'humanité... Mais un absent, Hitler. Son ombre va planer sur le procès tandis que surgit une question insoluble : que juge-t-on, à Nuremberg ? De diaboliques idéologues manipulateurs de l'Histoire ? Ou de simples médiocres soudainement investis du pouvoir de tuer, images de la « banalité du mal » ?
    Ce livre aide le lecteur à répondre en livrant les éléments du débat : rétrospective du déclenchement de la guerre et de l'engrenage de la Shoah ; déroulement du procès, avec les témoignages, les réquisitoires, les plaidoiries, les commentaires des historiens. Et la mise au jour des frémissements de la guerre froide, déjà sensibles dans les suprenants échanges de paroles dont Nuremberg a été le théâtre.

  • Le 17 juin 1940, la France se découvre vaincue. Le matin même, elle était encore en guerre, envahie mais combattante. Au soir, elle aura posé les armes, incertaine et désemparée.
    Comment cela a-t-il été possible ? Qui est responsable ? Le pays cherche des réponses.
    Le nouveau chef de l'Etat, le maréchal Pétain, est tout prêt à lui en donner : il a déjà les coupables ; il ne manque que le procès.
    La première audience s'ouvre le 19 février 1942, à Riom. On y juge deux hommes, surtout : Léon Blum et Edouard Daladier, qui incarnent l'un le Front populaire et l'autre la IIIe République. Ils risquent la peine de mort, et beaucoup, à Vichy, pensent l'issue du procès jouée d'avance... Grave erreur.
    De coups de théâtre en retournements, en moins de deux mois le tribunal de Riom va devenir le cauchemar du maréchal Pétain.

  • Raison Les dieux ont donné aux hommes la raison qui est, pour tous, tant que nous sommes, la richesse la plus précieuse.
    Sophocle, Antigone,  683-684 Si la raison était le seul guide de l'homme Il trouverait la suprême richesse à vivre content de peu :
    Car de ce peu jamais il n'y a disette.
    Lucrèce, De la nature des choses, V, vers 1117-1119 En près de 300 entrées, voici un large éventail de concepts permettant de définir la manière dont les Anciens (Grecs et Latins) percevaient l'existence en général ainsi que le bonheur et les moyens d'y parvenir par ce qu'on appelle "la sagesse" en particulier.

  • Images de Brest pendant les bombardements, enquête sur les mystères de la libération à Bordeaux, tableau du marché noir à Lille, réalité de la résistance à Nantes.
    Interviews, reportages, témoignages. Voyage dans la France occupée réunit les enquêtes que des journalistes et correspondants de L'Express ont fait sur la période 1940-1945 dans les villes du territoire français. L'ensemble de ces petites touches précises forme un tableau particulièrement vivant de la vie quotidienne des Français sous la botte et sous les bombes.
    Textes extraits des archives de L'Express.

  • Les monstres

    Bernard Michal

    Barbe-bleue hante notre imaginaire. De siècle en siècle, il poursuit les jeunes filles naïves, plus terrifiant encore depuis que, rebaptisé serial killer, il a quitté les contes pour envahir la fiction adulte. Gilles de Rais, Sade, Landru... trois noms qui établissent un lien entre l'Histoire et le fantasme, trois noms qui associent le sexe à la mort. S'aventurer dans les archives judiciaires laissées après leurs procès, c'est quitter le territoire de l'imaginaire horrifique pour pénétrer dans celui de la connaissance. Un voyage passionnant et fécond.

    Sur commande
  • Découvrir ou redécouvrir les grands dieux et déesses de la mythologie gréco-romaine, mais aussi les très nombreuses divinités secondaires qui peuplent le ciel, la terre et le monde souterrain, ainsi que les notions fondamentales qui permettent de comprendre la manière dont les Anciens, Grecs et Romains, se représentaient le divin.
    100 entrées illustrées d'extraits de textes fondateurs, 3 grandes entrées thématiques, 3 tableaux généalogiques.

  • Silvain, le soldat de seize ans, Jean-Marie, le vieux grognard, Adam l'officier d'ordonnance. Tous, ils ont suivi l'Empereur jusqu'à Moscou en passant par Austerlitz, Iéna, Wagram, et pour finir, Waterloo. Un jour, ils ont posé les armes, et, par chance, ils se sont décidés à écrire leurs souvenirs. Les meilleurs - ah ! le soleil d'Austerlitz - et les pires : la boue, la glace, le sang. Voici les plus émouvants d'entre eux, agencés de façon à écrire une histoire de la Grande Armée. Pour un peu, on entendrait cliqueter les sabres !

  • Qui a dessiné les contours de la France ? Qui a fait la réputation universelle de sa littérature ? Qui a associé son nom au progrès médical ? Pour répondre à ces questions, Dimitri Casali et Fabien Tesson ont croisé l'oeuvre et la renommée de chaque personnalité - renommée en France, mais aussi dans le monde. Il en résulte un palmarès plein de surprises

    Sur commande
  • Ces histoires ne sont pas nées de l'imagination d'un romancier. Elle ont fait l'actualité - mais une actualité très discrète. jusqu'à ce que des journalistes braquent sur elles les projecteurs, révèlent les identités, les rôles, les buts cachés. On s'aperçoit alors que la réalité dépasse de loin la fiction. Depuis Kim Philby, le modèle de La Taupe de John Le Carré jusqu'à Shi Bejou, cet étrange agent chinois travesti en femme, en passant par Farewell et « la reine de Cuba ». une plongée en eau trouble, dans l'univers de faux-semblant des vrais espions.
    Au sommaire : John Le Carré parle de Philby - Ben Barka a-t-il renseigné Prague ? - Chasse à l'homme à la CIA - Les taupes de Fidel - Des nazis bons pour le service - L'empoisonnement de Litvinenko - Les écoutes de la NSA.
    Textes extraits des archives de L'Express.

  • Ruines mystérieuses et momies parlantes, cadavres vagabonds et meurtriers non identifiés. les énigmes de l'Histoire sont un défi à la raison en même temps qu'un aliment du rêve. Lesquelles ont été résolues et lesquelles sont intactes : Philippe Delorme et François Billaut font le point. Amateurs de mystère et détectives débutants : voici un indispensable préalable à toute enquête.

  • Le 30 mai 1431, sur la place du Vieux-Marché à Rouen, une jeune fille qui n'a pas vingt ans est brûlée vive devant une foule immense. Qui, parmi les assistants, peut croire qu'elle doit mourir parce qu'elle est un agent du Diable ? Et si elle ne l'est pas, pourquoi lui infliger un tel supplice ?
    Le procès de Jeanne d'Arc : une liasse de documents multiséculaires, mais aussi un fascinant jeu de rôles. Il faut aller au-delà des apparences pour comprendre qui voulait la mort de cette jeune fille simple qui fut aussi un grand chef de guerre.

  • La quête du Graal : la légende a inspiré poètes, écrivains et musiciens. Le premier à en parler fut Chrétien de Troyes, au début du XIIe siècle, mais il ne dit pas quelle réalité historique se cache sous la chanson de geste. Qu'est-ce que le Graal et d'où nous vient-il ? Sous l'enchevêtrement des récits, le décryptage révèle un univers immense, auquel la moderne heroic fantasy n'a rien à envier.
    L'hérésie cathare : une secte de fanatiques dangereux ? un raz-de-marée mystique venu du plus profond de l'Orient ? un chant du cygne de la société courtoise occitane ? Pendant longtemps on ne sut des cathares que ce qu'en dirent les inquisiteurs avides de nourrir leurs bûchers. Puis les historiens et les amoureux de l'Occitanie découvrirent civilisation fascinante où l'on retrouve le Graal, où l'on rencontre déjà les templiers.
    Les secrets des Templiers : le 13 ooctobre 1307, une opération policière sans précédent dans l'histoire est lancée par le roi de France Philippe le Bel contre l'Ordre du Temple. Comment expliquer cette brutale décision d'anéantir les « pauvres chevaliers du Christ » anciens et valeureux héros des croisades ? Il faut remonter aux origines d'une fortune immense pour comprendre la haine du roi de France, et la malédiction qui s'y attache.

  • Les trésors de la flibuste : ils sont encore là, oubliés ou broyés par les séismes, au fond des eaux, dans les grottes de l'île de la Tortue, dans les montagnesd'Haïti. Mais le plus grand de tous demeure dans le souvenir d'une épopée nihiliste, exaltante et terrible.
    La disparition de La Pérouse : sur les récifs d'une petite île de Mélanésie gisent deux épaves écrasées par un ouragan un sinistre jour de 1788. Pourront-elle jamais révéler quel fut le destin de M. de La Pérouse et de ses équipages ?
    Le drame du Bounty : pour rester dans le paradis qu'ils croyaient avoir découvert, ils commirent l'irréparable. Ils ont payé très cher leur rêve, mais peut-être en valait-il la peine ?

    Sur commande
  • Des révélations, des surprises, et de saines rectifications...
    Saviez-vous que Clovis n'a pas cassé le vase de Soissons ? Que Jeanne d'Arc n'était pas bergère ? Qu'il n'y avait que sept prisonniers dans la Bastille le 14 juillet 1789 ? Que Napoléon a menti sur sa victoire d'Austerlitz ? autant de révélations qui apparaissent au fil des questions posées à des historiens de notre temps par les journalistes de L'Express.
    Beaucoup de surprises et de saines rectifications.
    Avec Alexandre Adler, Jacques Attali, Marc Ferro, François Furet, Max Gallo, Jean-Noël Jeanneney, Daniel Lefeuvre, Jean Tulard, Michel Winock...
    Textes extraits des archives de L'Express.

    Sur commande
  • Jusqu'au milieu du XX e siècle, chaque village et bourg de France abritait une cohorte d'artisans qui participaient à la vie quotidienne d'une population encore très rurale et étaient indispensables à la bonne marche de la communauté. Puisant dans la somme encyclopédique de La France en héritage, Gérard Boutet a réalisé ce petit dictionnaire dans lequel on trouvera des métiers que l'on attend (maréchal-ferrant, charpentier, chaudronnier, sabotier, tonnelier...) et d'autres aujourd'hui insolites, tels que l'épinglier (qui fabriquait des épingles), le fleuristier (fabricant de fleurs artificielles pour les modistes ou les couronnes mortuaires), voire le patenôtrier (fabricant de chapelets et colifichets de piété) ou l'oribusier (fabricant de chandelles de résine). Chacun des 120 métiers, qu'il soit de petite industrie ou de petite main, est défini en prenant en compte les caractéristiques régionales, sans oublier les aspects historique et anecdotique.

  • On les oublie souvent, et pourtant le rôle qu'elles ont joué dans la Première Guerre mondiale a bouleversé les sociétés occidentales. Il est temps de rendre aux femmes combattantes de la Grande guerre ce qui leur revient. Parmi elles, Marie de Croÿ. A l'automne 1914, son château de Bellignies se trouve à la frontière franco-belge, donc à l'avant du front, dans la zone envahie par les Allemands.
    Un jour, une jeune institutrice, Louise Thuliez, se présente. Elle et une amie ont trouvé dans les bois des soldats anglais et français, perdus, mais qui refusent de se rendre à l'ennemi et cherchent à fuir la zone occupée. Les trois femmes, bientôt rejointes par d'autres, mettent au point une filière pour les exfiltrer. En début de chaîne : la tour moyenâgeuse de Bellignies et son passage secret ; en bout de chaîne, la demeure d'Edith Cavell, une infirmière anglaise installée à Bruxelles. A la suite d'une trahison, le réseau tombe à l'été 1915. Edith Cavell, Marie de Croÿ, Louise Thuliez et Jeanne de Belleville sont arrêtées et jugées. Edith est fusillée, Louise, Jeanne et Marie comdamnées aux travaux forcés.
    Libérée en novembre 1918 , la princesse de Croÿ a écrit ses Mémoires en 1931. Anecdote après anecdote, elle livre une belle histoire de solidarité et d'engagement au féminin, en même temps que le délicieux récit d'un temps disparu, où l'expression "grande dame" avait encore tout son sens.

  • Bâtarde d'un pape tout-puissant, elle est mariée à treize ans, démariée à dix-sept, remariée à dix-huit. Elle a vingt ans quand elle voit son mari assassiné par son frère Cesare. Déjà le bruit court qu'elle est trop aimée à la fois de son père et de ce frère meurtrier. On dit aussi qu'elle n'est pas toujours innocente des morts qui se multiplient autour d'elle, et la rumeur ne cessera d'enfler au fil des siècles. Victor Hugo ne fait rien pour restaurer sa réputation, au contraire. Sa tragédie la présente comme une reine de la nuit à la libido incontrôlable. Il faut attendre une relecture des archives au XXe siècle pour que la vérité éclate. Avant de devenir une souveraine raffinée et aimée de ses sujets, Lucrèce Borgia, duchesse de Ferrare, fut une fillette victime.
    Au sommaire :
    L'histoire : le point sur ce que les historiens savent aujourd'hui de la vraie Lucrèce Borgia. Texte extrait des Grandes énigmes du Temps jadis (Crémille 1960, Omnibus, 2010) La légende : l'intégrale de la pièce de Victor Hugo, Lucrèce Borgia.

  • C'est au moment où la démocratie est attaquée par les fanatismes de tout bord qu'un retour aux sources s'impose.
    Bruno Fuligni, a recherché et réuni les discours fondateurs de la laïcité à la française. La France, en matière religieuse, a tout essayé depuis 1789: liberté de conscience, déchristianisation forcée, culte de l'Etre suprême, Concordat, séparation des Eglises et de l'Etat. Entre cléricaux et anticléricaux, on découvre la violence du débat mais aussi sa profondeur et sa qualité. Robespierre, Hugo, Gambetta, Clemenceau, Jaurès, Barrès, Malraux...les grands noms défilent à la tribune et le lecteur peut revivre en direct la naissance difficile de ce qui est aujourd'hui le point d'appui le plus solide de la démocratie française.

    Sur commande
  • 29 mai 1958 :  le général de Gaulle arrive enfin au pouvoir, au terme d'une longue traversée du désert. Sa personnalité, son style de gouvernement, son image vont marquer si profondément la décennie qui suit qu'elle semble, dans la mémoire des Français, avoir duré un demi-siècle. De la guerre d'Algérie à Mai-68 en passant par la guerre froide, le choix du nucléaire, la naissance de l'Europe, de grandes plumes ont jugé l'homme et son oeuvre au fil de la Ve République. Stéphane Renault a réuni les chroniques et les reportages qu'ils ont signés dans L'Express. Se répondant les uns aux autres, ils brossent un fascinant portrait en noir et blanc d'un homme dont certains disaient qu'il était un dictateur manipulateur et d'autre un patriarche plein d'abnégation. Au-delà, c'est toute la France des années 1960 qui surgit, bouillonnant d'audaces et d'idées neuves.
    Parmi les textes au sommaire :
    La constitution du mépris, par Jean-Paul Sartre, 1958 L'avenir du gaullisme, entretien avec Raymond Aron, 1959 De Gaulle et César, par Jules Roy, 1960 De Gaulle est-il irremplaçable?, par Pierre Mendès France, 1961 La France, les tueurs et de Gaulle, par Paul Reynaud, 1962 De Gaulle et le Viêt Nam, par Jean-François Kahn, 1966 La lutte finale, par Claude Imbert et Jean-Noël Gurgand, 1968 Entretien avec François Mauriac, 1970 D'une république à l'autre, par Michel Winock, 2008...

    Textes extraits des archives de l'Express

    Sur commande
empty