Sciences humaines & sociales

  • Jouer un instant sa sécurité ou sa vie, au risque de la perdre : à défaut de limites et de repères que la société ne lui donne plus, l'individu, fort de sa marge croissante d'autonomie, chercher dans le monde des limites de fait, aventures, sauts en élastique, raids, trekking, rafting au bout du monde ou bien rapports sexuels non protégés avec des inconnus.

    Les régions les plus difficiles d'approche deviennent les nouveaux stades de la modernité, là oú l'homme sans qualité peut enfin tutoyer la légende, aller au bout de ses forces, jouer symboliquement son existence pour gagner enfin ce surcroît de sens qui rend la vie plus pleine, lui donne une signification et une valeur.
    David le breton analyse ces figures inédites de l'ordalie, ce " jugement de dieu ", devenu la version moderne d'un rite personnel de passage.

  • La douleur est le premier mobile de la consultation médicale, elle est le signe qui ne trompe plus personne sur la nécessité d'un soulagement. Pourtant, même si la pratique médicale est souvent évoquée dans ce texte, le regard porte plutôt sur l'homme souffrant.
    David Le Breton aborde la douleur sur un plan anthropologique et analyse la relation que l'homme entretient avec elle tout en le situant dans la trame sociale et culturelle qui le baigne et lui donne ses valeurs et l'orientation de ses conduites.
    Cet ouvrage constitue un nouveau chapitre de l'anthropologie du corps, où la douleur joue le rôle d'un analyseur fécond pour saisir la dimension symbolique de la relation de l'homme à son corps.

  • Nous vivons une dérégulation sans précédent de la langue politique, celle des discours des partis, des «débats de société», des experts invités dans les médias à «décrypter» l'actualité. Quelques querelles récentes sur la laïcité («ouverte» ou «fermée», «positive», «restrictive» ou «inclusive»), sur la république et la démocratie, sur la nation et la citoyenneté, les immigrés et les immigrants, en sont des illustrations parmi d'autres. À leur manière, elles disent très bien la confusion des sens qui s'établit dans la sphère publique à la faveur des stratégies de communicants, des éléments de langage répétés en boucle, de la réduction des enjeux et des défis à des slogans qui servent à marquer les positions des uns et des autres sans dessiner de véritables propositions politiques.
    Car s'ils peuvent signifier un renouvellement nécessaire des catégories d'intelligibilité d'un monde en pleine transformation et une compétence linguistique accrue offerte à chacun d'entre nous dans la participation aux affaires publiques, ces changements lexicaux et conceptuels peuvent aussi recouvrir une véritable dépossession démocratique en nous enfermant dans des alternatives simplistes, des questions mal posées et des perspectives théoriques sans issue.
    Il sera ici question de Race et de Civilisation, de Multiculturalisme et de Nation, de Dévouement et de Corporatisme, de Populisme et de Citoyenneté, de Terrorisme et de Victime, etc.
    Réalisé par des politistes, des sociologues, des historiens et des archéologues, ce dictionnaire a pour ambition de décrire ce que sont réellement ces concepts apparemment familiers, ce qu'ils disent des hommes et des contextes, ce qu'ils nous obligent parfois à penser et ce qu'ils font à nos sociétés. Il veut en proposer des usages enfin critiques.

  • L'expérience extrême est révélatrice des constituants et des conditions de l'expérience " normale " dont le caractère familier fait écran à l'analyse.
    L'expérience concentrationnaire est prise ici comme révélateur de l'identité. la volonté de témoigner de beaucoup de déportés n'a finalement produit qu'un nombre restreint de témoignages. le silence délibéré est sans doute l'indicateur le plus saillant du caractère doublement limite de leur expérience : limite du possible et, de ce fait, limite du dicible.
    A partir de trois récits exemplaires - margareta, ruth et myriam- l'auteur nous invite à suivre la constitution du langage de l'indicible et à mieux comprendre les relations entre survie physique et maintien de l'identité.

empty