Architecture / Urbanisme

  • Le Paris d'Haussmann

    Patrice de Moncan

    • Mecene
    • 6 September 2019

    Quand Georges Eugène Haussmann est nommé Préfet de la Seine par Napoléon III, en 1853, Paris étouffe : la population attirée par l'industrie ne cesse d'augmenter, l'insalubrité de croître.
    En moins de soixante-dix ans, Paris aura connu trois révolutions, deux invasions étrangères, de meurtrières épidémies de choléra. Un manque d'air et d'hygiène généralisé ont fait de la capitale «un immense atelier de putréfaction».
    En dix-sept années, Haussmann transforma radicalement Paris, l'aérant de larges avenues qu'il fit border de trottoirs et d'arbres, fit redessiner les Bois de Boulogne et de Vincennes, créa 24 squares, ouvrit des centaines de kilomètres d'égouts, multiplia par dix la capacité en eau potable, créa de nombreux monuments comme l'Opéra de Garnier ou les Halles de Baltard.
    />

  • Marques et couleurs

    Olivier Saguez

    • Mecene
    • 3 December 2007

    Une marque, comme son nom l'indique, sert à marquer. Et, pour que la marque marque et se démarque, il faut designer son identité : logotype, magasin, packaging, web, édition,... afin d'assurer la cohérence de l'ensemble des signes de la marque. On appelle cela le design global. Parce que la couleur crée une émotion intense et qu'elle peut marquer très fortement, le fil conducteur du travail d'Olivier Saguez se lit dans ce rapport très particulier des marques et des couleurs. Il y a un orange Hermès et un autre orange France Télécom. Il y a un rose Christian Lacroix, un bleu acier Peugeot, un rouge Galeries Lafayette, un vert sapin Aigle... La couleur sert de repère pour identifier la marque. Au-delà de raconter avec enthousiasme ce métier d'architecte de la marque, Olivier Saguez nous parle de sa passion pour la couleur et les couleurs. Il décrit ses sources d'inspirations et de respirations : la nature, la montagne, la mer, les couleurs historiques et celles liées aux pays ou aux villes, leurs significations, leurs relations à l'habitat et à la mode... La nature maîtrise parfaitement et harmonieusement le choix de ses couleurs. La couleur c'est la vie ; Olivier Saguez a voulu communiquer son plaisir et son savoir-faire pour que chacun maîtrise plus facilement ses émotions et ses couleurs.


  • voici le premier livre jamais écrit sur l'histoire des centres commerciaux en france.
    depuis leur création en 1969 à party 2 près de pans et à cap 3000 à nice, plus de 700 ont été construits qui ont modifié profondément les modes de consommation et de vie des français. ce livre, qui a nécessité à l'auteur plus de trois années d'enquête, d'analyses et de rencontres avec l'ensemble des fondateurs de ces centres, consultants, enseignes et représentants de collectivités locales, raconte l'apparition de ces galeries marchandes en france, leur développement et leur évolution architecturale au cours des ans, et enfin explique comment le modèle français des centres commerciaux, après s'être inspiré du modèle américain, a su créer sa propre identité avant de s'imposer à travers l'europe.
    cette success story économique est illustrée par de nombreux documents d'archives, de plans, d'études statistiques et de photographies.

  • A qui appartient la France, A l'Eglise, à l'Etat, à l'Armée, à la ville, aux grandes familles, aux groupes étrangers ou aux banques et compagnies d'assurance ? Les travaux effectués par Patrice de Moncan depuis vingt ans, permettent, pour la première fois, de montrer quels sont les véritables propriétaires de Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris, Strasbourg et Toulouse.
    Au-delà des chiffres, l'auteur analyse l'évolution de la notion de propriété en France, son affaiblissement progressif depuis 1789, et l'incidence de cette évolution sur le partage des richesses en France.

  • Sur commande
  • Décembre 1912 : exposition immobilière au grand palais à paris.
    Une famille de neuf personnes, récemment expulsée de son logement, s'installe dans une maison témoin et décide de prendre ses repas, de vivre et de dormir sur place. les visiteurs affluent et applaudissent. l'expulsion est inévitable mais la famille sera immédiatement relogée en banlieue. mai 1980 : le promoteur du programme immobilier " le moulin de la galette " prête son appartement témoin au tennisman john mcenroe qui souhaite loger discrètement dans la capitale pendant les internationaux de france.
    Mais les journalistes sont curieux et découvrent la retraite du champion. c'est la foule et des dizaines d'articles dans les journaux assurent involontairement le succès commercial de la résidence. les dates événementielles de ce grand calendrier ont été " piochées " en une dizaine d'années dans les 800 ouvrages de la bibliothèque immobilière de l'auteur. la mémoire de quelques professionnels a été mise à contribution, les lois vérifiées dans les archives du journal officiel, plus de 100 études de motivation et de comportement analysées, des centaines de plaquettes et d'annonces publicitaires recoupées.
    Pendant les quatre dernières décennies l'auteur a conçu, pour la quasi totalité des grands promoteurs nationaux, la communication de plus de 2000 programmes immobiliers, accumulant une expérience, une documentation, des statistiques et des archives aidant aujourd'hui à mieux connaître l'histoire économique et commerciale de l'immobilier contemporain français.

    Sur commande
  • En 1860, le Baron Haussmann créait la " Commission Historique de Paris ". C'est elle qui chargea Charles Marville de photographier, entre 1862 et 1868, les rues appelées à disparaître. Napoléon III accueillit cette initiative avec enthousiasme. " Ceci permettra de suivre à travers les siècles les transformations de la ville qui, grâce à votre infatigable activité, est aujourd'hui la plus splendide et la plus salubre des capitales de l'Europe, " écrira-t-il à son préfet. Nous avons, au cours des deux dernières années, photographié chacune des rues et des monuments, depuis l'endroit précis où Marville les avaient prises. Cet album fige ainsi l'Avant et l'Après Haussmann. Et ses 720 photos racontent, à 150 ans d'écart, la plus grande mutation qu'une ville ait jamais connue.

  • Sur commande
  • Le passage couvert vitré a été inventé à paris oú il apparut pour la première fois à la fin du xviiie siècle, dans les jardins du palais-royal.
    Ce furent les fameuses galeries de bois. on en bâtit plus de cinquante dans la capitale entre 1786 et 1860. passés de mode sous le second empire, les passages tombèrent dans l'abandon avant d'être le plus souvent détruits par le feu ou par la pioche du démolisseur. après la disparition récente du passage du havre il n'en reste plus aujourd'hui que seize. on assiste cependant à un renouveau, fragile, de ces lieux secrets, purs vestiges du siècle passé.
    Au cours de la dernière décade, les galeries vivienne et colbert, ainsi que les passages des panoramas, du grand cerf et des princes ont été entièrement rénovés. dans le même temps des marques à la mode s'y sont installées. le cinéma, la publicité comme les vidéo clips des chanteurs en vogue utilisent de plus en plus fréquemment leurs décors "naturels ". la quatrième édition de ce guide n'a d'autre but que d'aider le promeneur à découvrir ces lieux rares oú les charmes du passé se mêlent désormais à ceux de la modernité.

  • Supprimer le cerveau d'un être organisé, " écrivait Edmont Texier dans Tableau de Paris.
    À l'histoire propre des boulevards, architecturale, sociologique, événementielle, ce livre mêle l'histoire des personnages et des lieux qui en étaient indissociables. Qu'auraient-ils été sans les flâneurs et les dandys, sans les sociétés de plaisirs et les cercles, sans les duels et les mots d'esprit qui faisaient et défaisaient les réputations, sans les théâtres et les cafés.
    Enfin, de la Bastille à la Madeleine, ce livre offre une promenade détaillée tout au long des boulevards, donnant l'historique de chacun et relevant les édifices dignes d'intérêt qui demeurent encore.

empty