Marabulles

  • Le Manifeste des 343 a marqué l'histoire du féminisme français, et notamment la lutte pour le droit des femmes à disposer de leur corps et la revendication du droit à l'avortement. A l'origine, c'était une pétition parue le 5 avril 1971 en une du Nouvel Observateur.
    Dans ce texte rédigé et soutenu par Simone de Beauvoir, 343 Françaises, connues ou inconnues, affirment « Je déclare avoir avorté », s'exposant à des poursuites pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement car, en 1971, l'avortement est illégal en France. Cet appel à la dépénalisation et la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse ouvre la voie à l'adoption, quatre ans après, de la loi Veil. Cet acte militant, qui part de la rédaction du Nouvel Observateur, porté par le MLF (Mouvement de Libération des Femmes), sera un vrai coup de tonnerre pour l'opinion publique.

    Dans ce livre, l'histoire est racontée du point de vue de celles et de ceux qui l'ont construite, notamment celui d'une journaliste engagée, Nicole Muchnik, qui a initié et suivi cette action.

    Aujourd'hui, il est important de transmettre cette mémoire, alors que l'interruption volontaire de grossesse est régulièrement menacée ou remise en question par des groupes, très actifs sur les réseaux sociaux, répandant une propagande anti-avortement culpabilisant les femmes qui y ont recours.

  • A l'heure de l a libération de l a parole, Ovidie choisit la forme épistol aire pour s'adresser aux hommes et revenir sur des situations anormales vécues par presque toutes les femmes. Que leur dirait-on aujourd'hui ? Oserions-nous évoquer des comportements douteux à un moment de la rel ation ? Quel est l'état des lieux de nos fantasmes ? Tout reste à reconstruire entre les sexes. De ce champ de ruines renaîtra peut-être une sexualité plus apaisée et plus joyeuse.

  • Marâtre Nouv.

    Marâtre

    ,

    Mathilde 32 ans, est une parisienne célibataire, libre et heureuse jusqu'au jour où elle tombe amoureuse d'Eugène 45 ans, divorcé, deux enfants, vivant en banlieue... Mathilde vit à cent à l'heure, travaille dans une agence d'événementiel. Inutile de préciser que c'est le choc des cultures ! Portée par son sentiment amoureux pour Eugène, elle va devoir s'adapter aux deux ados Vincent et Chloé qui s'avèrent plus coriaces qu'il n'y paraissait. L'ex d'Eugène est aussi dans les parages et va jeter une ombre menaçante sur le couple naissant.
    Mathilde est tenace. Elle s'échine à plaire aux deux ados et à échafauder des stratégies de séduction qui échouent. Elle se plonge dans un livre sur la psychologie des familles recomposées, revient avec de nouvelles idées pour occuper les ados et se faire accepter. Mathilde va vivre un parcours de la combattante. Avec Vincent et Chloé, elle connaîtra les claquements de portes, la jalousie, la rivalité, l'ambivalence des sentiments. Pour le meilleur et pour le rire ! Elle se posera de vraies questions sur son attitude à elle dans sa relation aux enfants d'Eugène. Un album véritable guide de survie, à conseiller à toute marâtre qui se retrouve parachutée dans un couple avec des enfants qui ne sont pas les siens.

    Adaptation libre du roman éponyme de Caroline de Bodinat (5000 ex vendus) largement autobiographique.

  • Cet album est un vibrant hommage à Simone Veil, figure féministe populaire et discrète. Le récit s'attache aux temps forts de sa vie, de la loi pour l'IVG défendue à l'assemblée nationale, à son enfance à Nice avant d'être déportée avec sa famille.


    Simone Jacob est née en 1927 à Nice. À 17 ans elle est déportée à Auschwitz, avec toute sa famille. Ses soeurs et elle reviendront du camp de concentration. Cette période l'a marquée à jamais. En 1946, elle épouse Antoine Veil. Magistrat, elle devient en 1974, ministre de la Santé de Valéry Giscard d'Estaing, chargée de défendre la loi sur l'IVG. En 1993, elle occupe à nouveau la fonction de ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le gouvernement d'Édouard Balladur. Simone Veil a également été députée européenne et membre du Conseil constitutionnel. Elle était présidente d'honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Cette femme de conviction s'est très peu confiée. Le grand public ne connaissait que sommairement son parcours de déportée. Elle a attendu d'avoir 80 ans pour écrire ses mémoires (Une Vie, Ed. Stock). Elle raconte que c'est une kapo, sans doute une prostituée Polonaise, qui lui a sauvé la vie en lui disant : «Tu es trop belle pour mourir ici...».

    Chez nous comme dans tant de familles juives françaises, la mort a frappé tôt et fort.

  • Les comportements masculins qui invisibilisent les femmes sont enfin mis en lumière ! Étant donné la manière dont beaucoup occupent l'espace dans la société, des réunions professionnelles à la sphère domestique en passant par la place publique, il est temps d'éveiller les consciences.
    Cet album donne aux femmes des clés pour qu'elles (re)prennent la parole et investissent leur place légitime.
    Sous la forme de saynètes humoristiques, sont abordés les concepts de mansplaining, de manterrupting et de manspreading, résultant d'un patriarcat bien ancré dans la société. Il est temps pour les femmes d'imposer leur présence, d'exprimer leurs points de vue, et de faire valoir leurs compétences.
    Bref, de refuser les manifestations du sexisme ordinaire et de montrer à tou.te.s qui est la boss !

  • Janis Joplin

    Nicolas Finet

    Love Me Please est un biopic consacré à Janis Joplin qui retrace, en respectant la chronologie, les moments forts de son parcours depuis l'enfance, au sortir de la seconde Guerre Mondiale, jusqu'à sa mort abrupte fin 1970.
    C'est l'une des plus fabuleuses aventures musicales qu'ait produites l'Amérique de la seconde moitié du vingtième siècle. Pourtant elle a duré à peine plus de cinq ans.
    Comment une très jeune femme complexée, toxicomane et pleine de doutes, est devenue en quelques années une icône planétaire de la musique rock ? De l'ombre à la lumière en quatre disques seulement (dont le dernier publié un mois et demi après sa mort tragique), à la faveur d'un mouvement d'émancipation lui aussi planétaire, qui allait consacrer pour longtemps les idéaux et les modes de vie alternatifs issu de la contre-culture et de la génération du flower power. Janis, le vilain petit canard a laissé libre cours à ses impulsions. Nourrie de la soif de liberté de la Beat Generation et de l'aspiration à l'émancipation qui s'exprime au sein de la jeunesse américaine du début des années 60, Janis Joplin part pour San Francisco, alors épicentre de l'innovation culturelle. Elle va y vivre une liberté dont elle aurait à peine osé rêver, s'abandonnant à tous les élans qui la traversent, dépassant sans hésiter tous les tabous de l'époque : bisexualité, alcool, drogues. Non seulement avec délices, mais avec le goût de l'excès auquel l'incite naturellement son caractère spontané et entier.

  • Une retraite « Tente Rouge » en forêt avec un groupe de 13 femmes qui symbolisent les 13 chemins de vie existants selon l'enseignement de Jamie Sams. 13 mères de clan, chacune associée à un cycle lunaire. 13 femmes s'interrogent et échangent. Lors de ce cercle, elles pratiquent des rituels, mantras et chants, autour de leur quête de reconnaissance, de leur mission de vie, de reconnexion à leur espace sacré de femme. Elles débutent ce cercle de femmes, fébriles et fragiles, pour le terminer, 13 jours plus tard, éclairées, fortes, ancrées, libres, rayonnantes et ensemble, fortifiées par cette sororité puissance et bienveillante. Cet album est conçu comme un guide initiatique, un recueil d'expériences inspirées de la réalité.

  • La Résidence des étudiants de Madrid s'est ouverte en 1919 à un jeune andalou plein de rêves romantiques. Il s'agit de Federico García Lorca. C'est là qu'il a développé sa créativité et qu'il s'est forgé son identité.

    C'est aussi dans cette résidence qu'il a rencontré d'autres génies : Luis Buñuel, Salvador Dalí... Federico y est resté jusqu'en 1928. On a tout dit ou presque sur Lorca et son univers. Mais qu'a-t-on dit sur les débuts de Federico?? À quel moment est-il devenu Lorca??

  • La suite et fin de l'épopée sur le vin nature, racontée par Fleur et Justine, elles ont sillonné la France, interviewé encore des dizaines de vignerons (tous en vin nature) pour leur faire raconter leur manière de « faire » le vin.

    Bien souvent on croit que le vin c'est juste mettre du jus en tonneaux et d'attendre que cela se transforme, et bien non, il y a tout un monde dans les chais, un monde vivant qui permet les fermentations. Il n'y a pas une mais des recettes, pas un vin identique, tous soumis aux aléas climatiques, aux contraintes d'aménagement du chais, les cuves toutes différentes, des millésimes qui ne donneront rien. Dans ce monde, lorsque la fermentation s'arrête dans une cuve, c'est fini, pas moyen de tricher, on en fera rien... Tout aussi difficile que la culture sans antidotes pétrochimiques, la vinification du vin nature relève du défi, les vins obtenus, sont des témoins de la maîtrise et de l'expérience du vigneron. Encore une fois, l'enquête révèle la flamme de ces vignerons pas toujours vainqueurs, mais qui n'abandonnent jamais pour obtenir leur millésime. Une histoire de passion.
    Avec les deux livres, enfin une vision complète de ce monde du vin nature, en plein essor, et tellement vivant.

  • Fleur Godart et Justine Saint-Lô nous emmènent à la rencontre des vignerons de demain. Pendant un an, elles ont sillonné le vignoble et découvert ceux qui, à l'écoute de la nature, ont choisi de travailler la vigne autrement.
    La taille, le travail des sols, les traitements, les grandes questions telles que l'équilibre de la faune et de la flore en milieu viticole ou celles, fondamentales, du désir de faire du vin et du sens qui en découle sont abordés. De Collioure à Bordeaux, en passant par la Champagne, la Loire, le Beaujolais, Majorque ou encore l'Auvergne, les traditions diffèrent autant que les contraintes, les pratiques de culture se métissent et c'est cette variété que les deux auteurs partagent et mettent en avant à travers cette bande-dessinée.
    Fleur Godart et Justine Saint Lô nous font découvrir les personnalités, riches et variées des vignerons qui interprètent ces terroirs.
    En plus de ce récit graphique, un lexique viticole complet est présenté en fin d'ouvrage.

  • Petite banlieusarde, Sanaa refuse les clichés. Hors de question de ne se laisser définir que par son appartenance géographique. Quand la jeune femme raconte sa vie en dessins, c'est universellement drôle. On la suit à travers ses anecdotes légères, les discussions sans fin entre copines, les RER qui restent bloqués quatre heures dans le froid, la difficulté de choisir un film en commun au cinéma, les bonnes résolutions qu'on a du mal à tenir. Sanaa, une jeune fille bien d'aujourd'hui dont la « pétillance » n'a d'égal que son humour.

  • Le parcours de Guylaine de sa naissance jusqu'à ses 60 ans. Sa particularité : être née moche. Pendant des années elle va ruser à coup  de maquillage et de vêtements pour s'arranger avec la réalité. Les défauts s'atténueront  avec le temps. Ce récit résolument féministe est porté par les dessins délicats et émouvants de Cécile Guillard.

  • Deux filles que tout opposent, prennent contact sur internet pour ensuite faire connaissance dans la « vraie vie ». Elles seront submergées par des sentiments troublants.

    Coline, 22 ans vit en France et souffre de troubles anxieux qui l'ont isolée du monde. Hébergée à la campagne chez ses grands-parents, elle rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d'inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal. De son côté, Marley, 28 ans vit au Québec a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par sa vie montréalaise trépidante. Elle a un job alimentaire, un amoureux québécois et un quotidien rythmé par des sorties. Les messages de Coline vont réveiller en elle un réel besoin d'authenticité.
    /> Coline et Marley vont tisser un lien capable de surmonter la distance et le décalage horaire et qui se révèlera de plus en plus dense jusqu'à la rencontre en France...

  • Malgré les lois, les journées de manifestations, les politiques cherchant l'égalité, les associations, fondations, les campagnes de sensibilisation, les mouvements publics relayés par les médias, les femmes subissent toujours autant le harcèlement sous toutes ses formes. Approches violentes insistantes, remarques humiliantes, insultes, gestes déplacés, voire grossiers, pelotages, frottements et même pénétration furtive quelque fois, rien n'est épargné pour celles qui ne font que se déplacer librement dans l'espace public.

    Il est urgent de combattre ce fléau et de trouver une issue par l'humour, l'éducation et les stratégies que les femmes doivent (hélas) mettre en place pour pouvoir se défendre ou ruser en pratiquant l'art de l'esquive en étant actrice et pas victime.

  • Ce livre décrit de façon humoristique les aventures parentales, professionnelles et "modesques" de Margaux Motin : cette trentenaire doit mener de front sa vie de femme mariée à un fan de jeux vidéo qui ne comprend décidément rien à la mode, son rôle de jeune maman d'une petite fille adorable mais envahissante, et sa carrière d'illustratrice freelance décontractée mais désespérément solitaire. la chronique tendre et drôle d'une femme moderne...

    Création et lancement d'une collection de bande dessinée chez marabout.

  • Une banlieue HLM. Des femmes au foyer créent l'association pour se retrouver la semaine et combattre l'isolement. Mercy, l'une d'entre elles, apprend que sa mère qui vit au Kenya, est malade. Les femmes vont s'unir pour l'aider à financer son billet. Au même moment, une communauté sectaire du même quartier organise des voyages destinés aux jeunes filles kényanes... vouées au mariage et à l'excision forcée. Les deux intrigues vont se mêler...

  • Accouche !

    ,

    Une enquête sur des expériences singulières de femmes qui accouchent aujourd'hui, entre méthode « naturelle », histoire personnelle et violence obstétricale ou au contraire personnel médical aux petits soins, chaque accouchement est unique.

    Le moment de l'accouchement reste tabou en France. Beaucoup de femmes ignorent encore qu'elles ont la possibilité d'élaborer un projet de naissance qui leur permettrait de bien vivre leur accouchement. De la sécurité de l'hypermédicalisation à l'intimité d'un accouchement à domicile, les besoins diffèrent. Faute d'informations, la plupart d'entre-elles se présentent à l'hôpital dans un état de grande vulnérabilité et de soumission totale vis à vis du corps médical. Il en résulte une violence obstétricale banalisée.
    Accouche ! se veut didactique et propose, sans aucun jugement moral pour éviter toute culpabilisation, une série d'interviews de parents aux histoires et aux profils très variés. Leurs accouchements sont racontés dans les détails afin d'inspirer aux futurs parents. Les autrices ont rencontré des professionnels : sagefemme, chirurgien, gynécologue, anesthésiste... qui leur ont parlé de leur métier, ses enjeux pour faire écho aux récits d'accouchements.
    Quelle que soit la complexité du dossier médical, quand tout se déroule dans un climat de bienveillance, les parents confiants gardent une impression heureuse de l'accouchement.
    La naissance devrait toujours être un moment merveilleux !

  • Sophie a décroché un stage à Paris dans la plus grande boite de pub du monde. Pour cette jeune provinciale, le choc est puissant : apparts de 4m², pubards misanthropes, bobos sans gluten et amours version Tinder, saura-t-elle s'intégrer à l'entreprise et survivre à la capitale ? Quitter la tranquillité d'une petite ville de province pour le tumulte de la vie parisienne est un choc. Intégrer le leader de la publicité mondiale en est un autre. Arrivée à la capitale, Sophie va devoir s'adapter à son nouvel environnement : métro-boulot-dodo, collègues arrivistes, hipsters en pleine détox, ayatollahs du running et histoires d'amour 2.0. Réussira t-elle à se faire accepter sans trahir ses valeurs ?

  • Les déboires de Jessica Chaillette collaboratrice dans un cabinet d'avocats... une jeune avocate exploitée par son patron, mal payée, qui attend vainement la gratitude de ses clients et dont la vie personnelle part à vau-l'eau, mais qui a encore quelques idéaux !

    Pourquoi une robe d'avocat comporte-telle 33 boutons ? Pourquoi défendre le secret professionnel ou la présomption d'innocence ? Quels sont les plus grands cabinets d'avocat au monde ? Dans quelle situation peut-on se plaindre de harcèlement moral ou sexuel ?
    Après la lecture de « La vie de Palais », le monde judiciaire n'aura plus de secret pour vous...et votre avocat ne pourra plus vous mentir !

  • La Callas

    Vanna Vinci

    Maria Callas est une icône des temps modernes. Vanna Vinci en fait un personnage de tragédie grecque dans un roman graphique qui impulse une réflexion sur la puissance de l'Art d'où émerge la personnalité et la voix exceptionnelles de cette cantatrice qui a bouleversé l'art lyrique.
    Son talent de comédienne lui a permis d'incarner ses personnages avec une grande intensité dramatique. Le récit s'attache à parcourir les événements marquants de sa vie tumultueuse, de sa naissance à sa mort.
    Paris, 16 septembre 1977, Anna Maria Sophia Cecilia Kaloyeropoulos dite Maria Callas meurt à l'âge de 54 ans. C'est la fin d'un mythe, celui de la plus grande soprano du 20e siècle dont la voix exceptionnelle raisonne encore. Son surnom de Diva n'est pas démérité...

empty