Poésie

  • Alcools est le premier recueil de vers d'Apollinaire. Il regroupe des poèmes écrits de 1898 à 1913 et, pour la presque totalité déjà, publiés dans des revues. Ce recueil recèle une grande diversité : poèmes symbolistes pièces élégiaques et lyriques, ainsi que des poésies plus novatrices.

  • Pourquoi le recueil des Fleurs du mal a-t-il cette audience aujourd'hui ? Parce qu'il représente, depuis 1857, la naissance d'une poésie nouvelle. Baudelaire utilise les formes classiques - le sonnet, l'alexandrin - pour dire la modernité : la bizarrerie, les villes immenses, le malaise d'une existence douloureuse. Face à cette angoisse, il nous propose un moyen de vaincre le mal, le dégoût de soi et des autres, le « spleen » : l'idéal d'un langage qui nous montrerait un ailleurs rêvé, un monde enfin habitable.

  • Sept mois avant sa mort, Apollinaire publie des poèmes « de la paix et de la guerre », écrits de 1913 à 1916, sous le titre Calligrammes. Ce néologisme, qu'il forge à partir des mots « calligraphie » et « idéogramme », annonce un mode d'ex-pression original : le poème-dessin, qui allie jeu du langage et jeu des formes. Les mots dessinent çà et là un cigare, une montre, une colombe, et traversent la page sous forme de gouttes de pluie ou de trains partant pour les champs de bataille de la Première Guerre mondiale... Car Apollinaire a en partie composé ses Calligrammes au front, pour ses correspondantes aimées, Lou et Madeleine. S'il a pu se nourrir du spectacle de la guerre, c'était pour mieux la transfigurer. Et c'est aussi pour continuer de croire en l'avenir qu'il a osé, sous le fracas des bombes, cette étonnante synthèse de plusieurs arts.

  • Sous le signe de Saturne. Le recueil propose un voyage à travers les territoires de la mélancolie : déployant une gamme de sentiments allant de la tristesse à la résignation, Verlaine y expose ses humeurs dominées par une influence maligne. Il y fait se succéder des paysages à la dominante crépusculaire et automnale.
    Un chef-d'oeuvre "paradoxal". Les Poèmes saturniens sont un chef-d'oeuvre de jeunesse paradoxal : empreints d'une culture littéraire prodigieuse, ils prennent la tournure d'un testament désillusionné sur la fuite du temps et la perte de l'innocence et non celle d'une oeuvre rédigée entre 15 et 21 ans.
    Histoire d'un texte. Verlaine publie à compte d'auteur en 1866 : le tirage des Poèmes saturniens est de 500 exemplaires ! Lors des réimpressions suivantes, Verlaine n'apportera pas de retouches à son texte initial : « Voici [...] mon oeuvre de début dans toute sa naïveté parfois écolière, non sans, je crois, quelque touche par-ci par-là du définitif écrivain qu'il se peut que je sois de nos jours ».
    Un objet d'étude conforme au programme de la classe de première. La poésie est un objet d'étude commun à toutes les séries de premières. Les instructions mettent l'accent sur l'étude d'une oeuvre poétique dans son intégralité. Le symbolisme, la cassure surréaliste et la radicalité de l'expérience poétique sont les mouvements à l'étude.
    Le commentateur. Alexandre GÉFEN, agrégé de lettres modernes, docteur ès lettres.

  • Rimbaud l'inspirateur. Poète maudit, enfant terrible, Rimbaud ne cesse de fasciner des générations d'adolescents qui retrouvent dans ses vers tous leurs rêves de réinvention du monde et du langage.
    Un fameux recueil. Les Poésies diverses rassemblent 62 poèmes en vers de Rimbaud et présentent parmi les pièces les plus célèbres de notre littérature (Le "Bateau ivre", "Le Dormeur du val", "Voyelles", "Ma bohème"...).
    Une oeuvre décisive. Oeuvre d'enfance, oeuvre de départ, la poésie rimbaldienne a une part profonde de négativité qui tient à son aspect rageur et un sentiment - mêlé de violence, de colère et d'indocilité - extrêmement fécond dans l'évolution postérieure de la poésie. Héritier du vers classique, Rimbaud invente une poésie de rupture résolument moderne : élève modèle, pasticheur talentueux, il incorpore les projets esthétiques de son siècle et les saccage parfois avec autant de génie.
    Un objet d'étude conforme au programme de la classe de première. La poésie est un objet d'étude commun à toutes les séries de première. Les instructions mettent l'accent sur l'étude d'une oeuvre poétique dans son intégralité. Le symbolisme, la cassure surréaliste et la radicalité de l'expérience poétique sont les mouvements à l'étude.
    La commentatrice. Marielle MACÉ, ancienne élève de l'E.N.S. de Paris - agrégée de lettres modernes - chercheur au C.N.R.S.

empty