L'agrume

  • New York comme vous ne l'avez jamais vu ! Loin d'un guide touristique, Julia Wertz nous raconte une histoire illustrée des blocs, des édifices et des entrailles de cette ville qui ne dort jamais. Dans cette bande dessinée originale et très documentée, elle montre l'architecture de la ville et son évolution - les boutiques historiques, les changements des façades et des enseignes -, et nous régale d'anecdotes méconnues de New York, comme celle de l'avorteuse légendaire de la cinquième Avenue, celle de la tueuse en série Lizzie Halliday, la grande prohibition des flippers, ou l'histoire du système de tubes pneumatiques. Porté par le ton et l'humour de Julia Wertz, cet ouvrage atypique - entre BD et documentaire illustré - propose une déambulation unique dans les rues de New York.

  • L'histoire : Odd, un père de famille sans histoires, a mystérieusement disparu. Dans cette banlieue paisible de Stockholm, tout le monde s'interroge. Comment a-t-il pu abandonner femme et enfants et partir sans laisser aucune trace ? Cette étrange disparition va révéler les failles et les tourments de tous les habitants, une microsociété en apparence tranquille, mais sur le point de se fissurer...
    Dans un style toujours subtil et épuré, Pelle Forshed signe ici un deuxième album au scénario soigné dans lequel se mêlent mélancolie existentielle et humour noir.

  • Journal de Julie Delporte s'ouvre sur une citation d'Annie Ernaux qui rappelle que l'autobiographie permet de rendre commune à tous les lecteurs une expé-rience intime et personnelle. Julie Delporte y parvient magistralement. À travers son journal, elle raconte l'expérience de la séparation, et réussit à rendre sensible et universelle la fin de son histoire d'amour. Véritable catharsis, elle écrit sa rela-tion à l'autre avec ses crayons de couleurs pour libérer ses doutes et ses an-goisses. Elle transforme ses émotions en pensée «colorée». Chaque page est dessinée comme un haïku, se lit comme un poème où l'auteur trace son histoire sensible. Julie Delporte décrit son histoire d'amour qui se délite peu à peu, son quotidien, seule, avec celui qui manque : ses choix sans lui, ses peurs, la mélan-colie profonde.
    À travers ce récit, Journal pose la question de la trace de l'histoire d'amour, le voeu de tout garder en mémoire ou de tout effacer.

  • Allemagne, 1960. Dora, jeune juive dont le père est mort en camp de concentration, travaille comme archiviste au Berlin Document Center. Confrontée à l'horreur des crimes nazis, elle entreprend sa propre enquête. Elle rejoint sa mère en France, se lie à un groupe de jeunes communistes de Bobigny, puis fait la connaissance d'un espion israélien qui lui propose de partir en Argentine sur les traces de Mengele, le célèbre médecin nazi d'Auschwitz...

    À travers ces rencontres et ces aventures, Dora reconstitue une partie de sa propre histoire et passe de l'adolescence à l'âge adulte. Réédition du premier tome d'une série captivante.

  • Ce quatrième tome de Dora s'ouvre à Pantin, en 1964. Déterminée à trainer en justice les responsables du camp de Drancy, Béatrice Roubini dont l'agence d'espionnage est spécialisée dans la chasse aux nazis, envoie Dora recueillir des témoignages sur 3 suspects importants : Ludwig Amsel, Reinhard Vogel et Kurt Hahn .
    C'est ainsi que Dora va rencontrer Léo Feinik en Finlande, un juif qui fût envoyé de force pour travailler aux côtés des nazis, Arnold Möser en Belgique, interné en camp en raison de son homosexualité et Percy Adler qui se consacre aussi à la traque des nazis, et qui s'est installé en Écosse pour surveiller Kurt Hahn.

  • Dora et ses collègues du Bureau d'investigation continuent leur chasse aux nazis et mènent l'enquête sur les chefs du camp de Drancy. Au cours de ses recherches, Dora découvre l'existence des « Maisons Lebensborn », des structures qui accueillaient, pendant la Seconde Guerre mondiale, de jeunes enfants polonais enlevés à leurs familles pour les faire adopter par des familles allemandes. Et elle fait une découverte frappante : son amie Lotte serait l'une de ces enfants enlevés. Les deux amies, accompagnées de Klaus, le mari de Lotte, partent en Pologne, à la recherche de la mère de la jeune femme... Ce troisième volet de la saga Dora est un récit émouvant et rythmé, mêlant la grande Historie et l'histoire personnelle de l'héroïne dans une véritable quête d'identité et de vérité.

  • 1962. L'Algérie s'apprête à devenir indépendante, mais en France les tensions sont exacerbées : entre les Français et les Algériens de métropole, entre les banlieues rouges et Paris... À Bobigny, dans la cité de l'Abreuvoir, Dora (de retour d'Argentine), Odile et le reste de la bande continuent leur apprentissage : l'engagement politique et la découverte de l'amour. Dora vit sa première expérience sexuelle avec une femme, Odile couche avec Didouche alors qu'il ne rêve qu'à Djamila... Parallèlement, Dora se rapproche d'une avocate pour mettre à sa disposition ses archives et l'aider à récolter des témoignages de victimes des nazis... Réédition du deuxième tome d'une série captivante.

  • Journal de bord de la première année de J. Wertz à New York, après son départ de San Francisco en 2007. Elle se souvient de ses quatre appartements, de ses sept petits boulots, des drames familiaux qui l'ont frappée, de ses voyages ratés ou encore de bouteilles de mauvais whisky.

  • De manière loufoque, Julia Wertz nous raconte son « attente infinie » à la recherche de son identité. Entre 1982 et 2012, elle a fait beaucoup de choses : elle a fait diffé-rents boulots, elle a déménagé dans différentes villes, elle est tombée malade, elle s'en est tirée, elle a été embauchée, elle a été virée, elle a lu beaucoup de livres, elle a fait beaucoup de blagues, elle a fait de la BD, écrit des histoires, elle s'est faite larguer, elle a bu, elle a déprimé, elle a arrêté de boire, elle a grandi, elle a régressé, elle a pensé et elle s'est exprimée. C'est ce que ces trois histoires racontent de manière drôle et profonde, brute et incisive :
    Les Boulots : « 25 ans de boulots à la con et/ou géniaux, de la vente de balles de golf perdues, à la BD en passant par de longues années de service. ».
    La Maladie et la BD : « En 2003, je déménage à San Francisco, où je tombe malade, on me diagnostique un lupus, maladie incurable auto-immune, et ça fait chier. Mais c'est grâce à ça que je découvre la BD et ça va mieux. ».
    Ma première bibliothèque : « Une lettre d'amour à la bibliothèque de ma ville natale pour tout ce qu'elle m'a apprise. »

  • Dans cette bande dessinée au dessin précis et envoûtant, Matthieu Chiara donne libre cours à son imagination pour nous proposer une variation humoristique et métaphysique sur le football. Avec beaucoup d'esprit et d'espièglerie, il nous emporte dans un récit à tiroirs, croisant les personnages et les situations avec une grande liberté et beaucoup de maîtrise. Et même lorsqu'il pousse à l'extrême les limites de son scénario, il ne perd jamais l'attention du lecteur, captivé par une écriture mordante et un dessin hypnotique.

  • Paola arrive au monde comme par mystère. Lorsque sa mère s'aperçoit que son ventre a gonflé, elle qui ne peut plus avoir d'enfant, se fait d'abord diagnostiquer toute une panoplie de maladies tropicales, avant qu'un médecin lui affirme qu'elle est enceinte. Quant à son père, il espère avoir enfin un petit garçon, mais il se réjoui-ra quand même de la naissance de sa dernière fille, qu'il surnommera affectueuse-ment Paola Coca-cola. Le lecteur va suivre cette héroïne attachante jusqu'à l'âge adulte, et vivre avec elle les moments marquants de son enfance, de son adoles-cence, ses amitiés et ses premières amours.
    À travers un trait fin, foisonnant et riche de détails, Powerpaola nous plonge au coeur d'une famille colombienne haute en couleurs. Découpé en brefs chapitres théma-tiques (la famille, l'argent, la religion, etc.), l'ouvrage se lit comme une saga drôle et décalée, peuplée de personnages un brin déjantés : un père prêtre qui organise des messes clandestines, une mère qui lit l'avenir, une grande soeur débauchée, une seconde très pieuse. Au sein de cette famille, la jeune Paola cherche à trouver sa place, et sa singularité. Écrit dans un style très rythmé, Virus tropical rappelle l'es-thétique des telenovelas sud-américaines qui sait émouvoir et amuser en associant le mélodrame et l'humour. Un premier roman graphique singulier et dynamique !

  • Quand elle arrive dans sa nouvelle école d'art, la jeune Åsa sent qu'elle va enfin s'épanouir. Au cours d'une soirée, le beau Nils vient la séduire et elle en tombe aussitôt amoureuse. Nils devient son chevalier protecteur ; avec lui, Åsa n'a plus peur de se projeter dans l'avenir. Parfois, il a pourtant des réactions étranges : il se fâche si Åsa ferme les yeux quand il l'embrasse, et s'emporte dès qu'elle cesse de prêter attention à lui. Peu à peu, l'idylle se transforme insidieusement en cauchemar, sans qu'Åsa ne comprenne vraiment ce qui se passe. Elle aime tellement Nils qu'elle ferait tout pour qu'il soit heureux avec elle...
    Elle essaie donc de changer pour devenir celle qu'il voudrait qu'elle soit, mais les choses ne font qu'empirer. Et plus Åsa se soumet, plus Nils devient violent...

  • Jérôme Ruillier prolonge avec ce roman graphique son travail d'auteur engagé sur les questions liées à l'immigration. Après Les Mohamed, il nous livre ici une fiction poignante sur la vulnérabilité de ces étrangers, déracinés et isolés, victimes de nombreux abus et persécutions. Il nous plonge avec beaucoup de subtilité et de force dans le ressenti d'un homme débarqué dans un pays inconnu et dont il ne parle pas la langue, seul et sans papiers. Il est ce qu'on appelle un « étrange ».

  • Qp

    Powerpaola

    QP est une compilation de courtes bandes dessinées de quelques pages qui, mises bout à bout, dessinent l'histoire d'un couple, celui formé par Powerpaola (P) et son mari Quique (Q). Ensemble, ils partagent tout : le quotidien à Buenos Aires, les voyages en Amérique latine - au Salvador, en Colombie, en Amazonie -, les rêves et les difficultés de la vie d'artistes. Huit d'années de leur vie commune qui constitue une sorte d'album souvenir du couple, fait de moments et d'anecdotes, jusqu'à leur séparation.
    Chroniques d'un couple, QP est le troisième volet du projet autobiographique de Powerpaola après Virus tropical et Tout va bien se passer. On y retrouve le style très libre de Powerpoala, et son ancrage dans le quotidien ; un style à la fois drôle, délicat et teinté d'onirisme.

  • Dans les années 1950, Adrien Billet est tourneur-ajusteur chez Schwartz-Haumont et grand amateur d'alpinisme. Il découvre l'escalade grâce au COB, un club sportif ouvrier.
    Il développe une passion pour ce sport, s'entraîne les week-ends dans la forêt de Fontainebleau et pendant ses congés à Chamonix. L'alpinisme va le mener plus loin qu'il n'aurait pu l'imaginer... À travers ce destin, cette bande dessinée raconte les valeurs de camaraderie de l'alpinisme, la relation d'un père à sa fille, mais aussi l'esprit d'une époque où une amélioration du niveau de vie de la classe ouvrière était un rêve possible, notamment grâce aux associations sportives ouvrières. En haut de la montagne, cols blancs et cols bleus surmontent la lutte des classes pour observer ensemble la beauté du monde...

  • La Vague, parti politique extrémiste et xénophobe, s'apprête à remporter les prochaines élections, remplissant d'espoir tous ses militants. Mais le jour J, les événements prennent une tournure dramatique. Portant en elle toute la haine, le racisme, la peur et la colère, la Vague se transforme en tsunami, submergeant tout sur son passage... C'est alors qu'un mystérieux super-héros apparaît : Surfman...
    Récit narratif et allégorique, Surfman se présente comme une fable politique dont le propos fait écho à l'actualité de l'élection présidentielle de 2017 et à la montée de l'extrême droite. C'est également un petit livre d'action politique militant : à la fin de l'ouvrage, une affiche invite le lecteur à agir et à devenir lui aussi Surfman...

  • Révélé avec Virus tropical, le travail de Powerpaola est rapidement devenu une référence de la bande dessinée autobiographique. Car Powerpaola a l'art et la manière de raconter son histoire d'une manière romanesque, puissante et originale. Virus tropical racontait l'enfance, puis les premiers pas dans l'adolescence de l'auteur. Dans ce deuxième livre, c'est en jeune étudiante qu'on retrouve Paola. Construit en 3 chapitres, qui sont autant de moments fondateurs de sa vie de jeune femme, Tout va bien se passer est le récit des années étudiantes, le passage vers l'âge adulte, les rencontres, le sexe et l'amour. Des illustrations qui composent ce deuxième livre, se dégage beaucoup de sensualité. Le plaisir de l'auteur à dessiner et à raconter à travers les images est très communicatif.

  • Les semaines de T ommy sont rythmées par les réunions de l'église. Au sein de la congrégation dans laquelle sa famille est très impliquée, il est bien entouré et il sait que pour accéder au Paradis, il suffit d'appliquer les règles de Dieu. S'il ne le fait pas, le jour de l'Armageddon (le jugement dernier), il finira en enfer. Pendant son temps libre, T ommy accompagne souvent le Frère Dahlman faire du porte-à-porte pour informer les gens et les encourager à se tourner vers la rédemption. À l'école, T ommy subit la violence de certains élèves, mais rien se saurait ébranler sa foi. Pourtant, avec l'adolescence, il accorde de moins de temps au prêche. Avec d'autres jeunes de son église, il monte un groupe de rock et adopte un comportement subversif qui déplaît aux membres de la congrégation...

  • Dans un campement de l'armée argentine pendant la guerre du Paraguay (1865-1870), Cándido López, peintre de bataille, apprend qu'il ne peut plus dessiner à cause du mal des dessinateurs qui le prive de l'usage de sa main. 150 ans plus tard, en 2015, en Argentine, une jeune illustratrice, María Luque, apprend, elle aussi, que pour rétablir son poignet, elle doit mettre de côté sa passion pour le dessin. Les vies de ces deux personnages se retrouvent liées le jour où Cándido apparaît à María sous forme de fantôme. Il l'accompagne partout, mais elle est la seule à le voir et à pouvoir lui parler. Il va lui demander de continuer les peintures qu'il n'a pas pu finir et lui raconter son histoire de peintre-soldat pendant la guerre...

  • New York, fin de l'été 1989. Après avoir été témoin du massacre de Tian'anmen en Chine, le reporter Tom Sandman est envoyé à Berlin pour rendre compte des troubles en RDA...
    Sables Mouvants est une fiction historique qui nous plonge dans le contexte de la fin de la guerre froide et la chute de la RDA. À travers les yeux d'un journaliste américain, le lecteur suit les derniers jours d'un régime en train de vaciller. Le récit croise habillement les événements de 1989 avec l'histoire tragique d'une allemande de l'Est passée à l'Ouest, dont le destin raconte, lui aussi, ce que fut le régime est-allemand : la terreur et la trahison. Un roman graphique captivant qui mêle fiction et histoire, sentiments et politique.

  • À quatorze ans, Thomas Evans s'engage dans l'expédition de Sir John Franklin partant à la recherche du passage du Nord-Ouest, un raccourci entre l'Europe et l'Asie. Deux navires et 135 hommes quittent Greenhithe, non loin de Londres, le 19 mai 1845. Lorsque l'hiver arrive, les deux bateaux se retrouvent prisonniers des glaces. Le froid est atroce, la nourriture commence à manquer, et l'équipage enterre son premier mort. Cet épisode marque le début d'une série de terribles mésaventures aboutissant à la disparition de l'équipage entier...
    Récit d'une épopée tragique au milieu des glaces, cet ouvrage retrace la chronologie d'une expédition catastrophique. Le dessin minimaliste et la couleur bleue omniprésente renforcent le caractère terrible et glaçant de cette histoire.

  • Tabliers à carreaux et liqueur d'oeuf, tapette à mouches et remèdes de grand-mère, l'ennui et l'aventure : le temps s'étire, les étés sont sans fin, le monde des adultes est impénétrable. Devenir comme eux est impensable ! A partir de détails et de choses insolites, Nadia Budde évoque ses souvenirs et ses questionnements de petite fille dans l'Allemagne de l'Est des années 1980, et réussit à recréer tout un monde, celui de l'enfance.
    Un ouvrage drôle et émouvant, salué par la critique en Allemagne.

empty