L'age D'homme - Rue Ferou

  • Lampedusa, Lesbos, Calais : si ces villes sont aujourd'hui connues dans le monde entier, c'est justement par eux, ces migrants. Les photos de leur traversée de la Méditerranée dans des embarcations de fortune, et celles de leurs tragiques naufrages, ont été publiées un peu partout.
    Pour tenter d'appréhender la complexité de ces phénomènes migratoires, le sociologue Smaïn Laacher, la présidente de la Cimade, Geneviève Jacques, l'historien Benjamin Stora et le Défenseur des Droits, Jacques Toubon s'expriment aujourd'hui.
    Ce livre est le fruit de ces échanges, à la fois instructifs, lucides et porteurs d'espoir pour l'avenir.

     

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • À sept ans, en voyant filer une rame du métro de Buenos Aires, Nelly Kaplan a eu comme une illumination : elle allait partir. Quelques années plus tard, une longue et belle adolescente débarquait seule à Paris, parlant à peine français. Nelly Kaplan a toujours cru à la destinée, et les plus belles rencontres de sa jeunesse ont de quoi confirmer cette foi. Abel Gance à la Cinémathèque, Philippe Soupault dans une exposition, André Breton au Musée des arts décoratifs, André Pieyre de Mandiargues.
    Mais ce n'est sans doute pas un hasard si le réalisateur de Napoléon et les écrivains surréalistes ont distingué cette « fleur exorbitante », comme dira Soupault, au milieu de la foule parisienne.
    En 54, elle allait devenir l'assistante d'Abel Gance et vivre avec le grand cinéaste « une relation passionnelle d'une rare frénésie », en 55, elle rencontre Philippe Soupault, puis en 56, André Breton : le début d' »une éblouissante amitié amoureuse ». EN 61, Nelly Kaplan réalise son premier court -métrage sur le peintre Gustave Moreau, elle rencontre André Pieyre de Mandiargues et sous le pseudonyme de Belen, elle écrit plusieurs textes surréalistes. EN 69, sort la Fiancée du pirate, son premier long métrage avec Bernadette Lafont dans le rôle principal et lui offre l'un de ses meilleurs rôles : celui d'une femme libérée sexuellement qui n'a pas peur de s'opposer à la violence des hommes.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Léon Bakst, né en 1866 aux confins occidentaux de l'Empire russe, était un grand peintre et décorateur.  Connu pour les décors et costumes qu'il a créés en Russie et en France, notamment pour Les Ballets Russes de Diaghilev, mais aussi pour ses portraits, tableaux et affiches, ses créations consacrées à la mode ( Maison Paquin- Camille Roger- Hellstern). A New York d'immenses affiches louent " les couleurs" de Léon Bakst, et on trouve ses tissus et ses vêtements dans les grands magasins.  ?Bakst n'est pas seulement un grand peintre mais un homme de lettres remarquablement doué.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Le procès Maurras pose des questions contemporaines, il est le procès du nationalisme français, déconsidéré par sa collaboration avec l'occupant nazi, et parce qu'il s'effectue à la lumière de sa défaite honteuse. C'est un procès où se trouvent confrontés nationalisme et la République. Relater ce procès c'est donc permettre de visualiser dans un même lieu de justice, la liberté contre le totalitarisme. Cet ouvrage se propose de donner à revivre ce procès en restituant ses enjeux dans leur actualité.

    L'écrivain nationaliste et académicien Charles Maurras comparaît, le 24 janvier 1945 à 13 h 30 devant la cour de Lyon sous l'accusation d'intelligence avec l'ennemi, plus exactement de trahison et plus précisément de collaboration. La scénographie est idéale puisque sur l'ordre du Président, Charles Maurras est introduit dans la salle d'audience et il arbore la francisque que lui a remis personnellement le Maréchal Pétain. C'est bien sûr une provocation, un défi lancé à la justice gageant qu'elle n'osera pas juger un homme ainsi décoré par un régime auquel les magistrats ont en nombre prêté serment. Il a soixante-sept ans et un « continent littéraire » derrière lui.

    Les débats seront brefs, ils ne dureront que quatre journées. Ils seront d'une grande violence. Maurras sera déclaré coupable et condamné à la réclusion à perpétuité ainsi qu'à l'indignité nationale. Alors que Maurras est jugé, Pétain attend son procès, Rebatet a perdu le sien et Brasillach vient d'être condamné à mort, il sera exécuté le 6 février au fort de Vincennes.









    Il s'agit d'un procès de presse et d'un procès d'opinion, aussi d'un procès passionnel. Cette dimension passionnelle transpire des débats.

    On retrouve, à travers ce procès, les miasmes d'une certaine nostalgie du nationalisme français dont les échos sont contemporains de nos dernières campagnes électorales et de nos récents débats de société, sur le droit du sol, l'ouverture aux frontières, l'Europe etc.

    Cet essai incisif offrira un rappel de ces temps où les idées nationalistes connaissaient des condamnations judiciaires. Servi par le récit d'une audience tendue par une multitude d'incidents, par des personnages hors normes, sur la toile d'événements historiques exceptionnels, il permet de revisiter une audience de quatre journées où le nationalisme maurrassien est apparut sous son jour le plus exact ; une criminelle façon d'aimer la France.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Joseph Rivière est un écrivain misanthrope, une épave oubliée du monde. Il convie un jeune admirateur à le rejoindre sur une île des Caraïbes où il vit avec Mathilda, sa nouvelle et intrigante compagne. L'arrivée du jeune homme ne se déroule pas comme prévue. Tenu à l'écart, humilié, il ne reçoit de son héros que des confessions alarmantes. Quand enfin il est admis dans l'intimité du couple, il découvre une réalité où chaque acte, chaque parole semble contaminé par une présence hostile. Le lecteur se trouve plongé dans un univers froid, artificiel. Le temps et la mémoire sont déformés, la vie a été remplacée par une contrefaçon, une parodie de l'ancien monde.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Saviez-vous qu'en toulou, il existe un nom, Karelu, pour désigner la marque que laissent sur la peau une montre ou des chaussettes trop serrées ? En finnois, Poronkusema correspond à la distance qu'un renne peut parcourir avant de faire une pause... Dans Lost in Translation, Ella Frances Sanders nous fait découvrir des termes drôles, touchants et parfois très surprenants et qui demeurent totalement intraduisibles.
    Au travers d'un livre mêlant texte et dessins originaux de l'auteure, le lecteur voyage à travers le monde à la rencontre de mots souvent imprononçables, mais que l'on comprend cependant tant ils sont illustrés et expliqués avec précision et talent. Vous reprendrez bien une troisième tasse de café ou devrait-on dire Tretar comme en suédois ?
    />

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Amboise a veillé vingt années durant sur la vie des marins qui sillonnent l'Océan. Mais son phare, comme tous les autres, va désormais être régi par l'électronique. Contraint d'abandonner sa demeure marine et de revenir à terre, après avoir été épris des violences et des douceurs de la mer, d'un métier où il était seul à bord, il ne reconnaît plus rien du monde qu'il a quitté depuis si longtemps. Chômage, Pôle emploi, agressivité, extrémisme politique. Abandonné à sa solitude dans une petite ville de bord de mer, ne sachant décrypter les codes de ses habitants, il leur apparaît si étrange qu'il engendre autour de lui ricanements et peurs. Il attire cependant l'attention puis l'amour généreux de la belle Lina Kerr, qui lui ouvre la porte du plaisir inconnu et, en toute légèreté, celle du Casino Star.
    Les machines à sous vont le fasciner. Insidieusement, il va devenir accro à ces jeux régis par le hasard qu'il croit pouvoir dompter. Tout, comme les soirs de tempête en mer, il avait eu le sentiment, en évitant aux navigateurs d'y périr, que rien ne saurait lui résister. Il ne veut aucun témoin, ne laisser entrer aucun complice dans cette si particulière aventure. Aussi, celui qui semblait être habité d'une innocente clarté va, petit à petit, passer maître dans l'art du mensonge et transformer sa rencontre avec Lina en un périlleux malentendu.
    Le Secret du Gardien de Phare, c'est l'histoire du glissement des passions, de celles, quelles qu'elles soient, qui n'accordent aucun répit, qui entament l'âme et le corps. Le héros de ce récit aux frontières du surréel glisse de l'une à l'autre avec tant de ténacité, de ferveur même, qu'il ira jusqu'au meurtre le jour où il découvrira que la réalité s'est moquée du pari qu'il avait crû pouvoir gagner. Lorsque le rideau tombe sur ce décor de tempête, il fait nuit. Seul, le phare, au loin, envoie des signaux sur les eaux agitées. Il fait si nuit que terre et mer se confondent. Et la mer attire à elle celui qui avait cherché sa place sans la trouver au milieu des humains.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • La vérité n'est jamais toute nue, elle est parfois amère, triste ou scandaleuse. On prétend qu'elle n'est pas toujours bonne à entendre, mais Lisa avait constamment voulu la connaître.
    Son enquête s'étend sur plusieurs générations, mais aussi nous entraîne sur le tournage de son film qui poursuit son histoire, sur les routes de France et de l'île de la Martinique, une épopée répondant aux questions universelles sur les secrets de famille, l'identité et le métissage, la diversité.
    Le film « Noir Comment? »  Fut plusieurs fois primé en France, au Canada, en Afrique (Grand Prix du Festival de Montréal, du Festival de Groix et d'Ouagadougou), diffusé sur Arte, la RTBF, RFO, la Cinq, TV5 Monde.

     

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • La Grèce représente une étape décisive dans la recherche du temps passé collectif qui, loin d'être révolu, vit dans le présent auquel il a donné forme, qu'il nourrit et explique. C'est à Athènes et dans les îles de l'Égée que l'on a aperçu l'évidence de l'anthropos. Là, elle fut nommée, conceptualisée pour devenir le centre de réflexions, d'analyses et de spéculations. Dans ce deuxième tome de l'Histoire du passé, Jean Blot définit et analyse cette oeuvre qui, par visions et interprétations de l'épopée, de l'histoire, de la tragédie, de la comédie, a révélé l'homme à lui-même et, par la philosophie, lui a proposé une morale, un destin et un idéal.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • La chambre à gaz n'est pas seulement le lieu de la destruction des êtres «?indignes de vivre?». Elle n'est pas simplement l'industrialisation du massacre. Faute de cela, nous en restons au point de vue des nazis, qui ne dit pas tout de la chambre à gaz, parce qu'il escamote sa dimension ontologique. Si l'on pense la chambre du point de vue des victimes, elle devient l'expérience d'un fond irréductible, que l'on ne peut faire sans trépasser, le lieu d'une opacité fondamentale, radicale, trace ontologique dans la structure ontique de l'objet, pliure de l'Être dans l'étant de la chambre à gaz.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • La philosophie a souvent tracé une frontière, construit un plafond de verre infranchissable quant à une proximité homme-animal. On se contente souvent de postuler à un animal extérieur, inférieur, comme le résume bien la formule anthropomorphisme.
    Avec une étude approfondie des phénomènes mythiques, des phénomènes cliniques, passés au crible de l'histoire, cet ouvrage permet de refonder le discours de la psychanalyse antérieurement au discours hystérique.
    Où se cache la lycanthropie ? Depuis quand existe-t-elle sous ce nom ? A-t-elle existé avant sans verbalisation ? Peut-on en établir la généalogie ?
      Il est évident qu'un jour nouveau peut être jeté, d'abord sur les deux autres psychoses que sont la paranoïa et la schizophrénie, mais aussi sur toutes les autres structures névrotiques découlant de la phobie, comme autre façon de négocier le rapport à l'animal. En effet, il se peut que l'une des dernières issues qui nous reste soit de glisser éperdument vers le monde des bêtes, des vraies, les non domestiquées, celles dont la grâce nous émeut car nous sentons qu'elle est restée indemne des ravages de la Raison devenue irrationnelle.
    Or ce que la large culture historique de l'auteur de cet essai nous permet de remettre en jeu, c'est qu'un outil demeure à la disposition des sujets pour se replonger dans cette grâce. C'est celui dont ils faisaient usage dans l'enfance, quand ils s'amusaient à passer incontinent du « je » au « il », ce que les cliniciens mâtinés de linguistique ont dénommé « transitivité. » La métamorphose animale sort alors de l'enfer où l'ont confinée les inquisiteurs et les psychiatres : mieux vaut se transformer en bête, errer dans la jungle urbaine dans la peau d'une panthère que de se soumettre au diktat d'une société de plus en plus soumise à la complexité comme privation biopolitique de la liberté.


     

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Voici la vie du cinéaste Joseph Losey racontée par sa femme, Patricia.
    De leur première rencontre, à Rome en 1961, naît une amitié. Elle accepte aussitôt d'être son assistance sur le tournage du film Eva. Leur vie commune se poursuivra jusqu'à la mort de Losey, il y a trente ans, en juin 1984 à Londres.
    On suit les tournages, les acteurs, leur vie à deux, au plus près, de film en film. Eva, tiré d'un roman de James Hadley Chase avec Jeanne Moreau. The Servant avec Dirk Bogarde et James Fox, d'après un scénario d'Harold Pinter, grand ami du couple. Modesty Blaise avec une Monica Vitti surprenante. Accident avec Stanley Baker, l'acteur fétiche de Losey (Grand prix du jury à Cannes en 1967). Cérémonie secrète (1968) avec Elizabeth Taylor, Mia Farrow et Robert Mitchum. Le Messager avec Julie Christie (Palme d'Or à Cannes en 1971). Monsieur Klein avec Alain Delon (César du meilleur réalisateur et meilleur film français en 1977). Don Giovanni (opéra filmé en 1978).
    La surprise de ce livre de mémoires est double. Grâce à des conversations inédites et retranscrites ici, la voix du cinéaste est présente. Plus surprenant, cette manière à elle de tout dire de ses pensées mais en restant dans l'ombre. Cette discrétion rend ses propos attachants. Elle vit à ses côtés, subit, souffre. Elle l'aime, elle l'admire, elle dit tout, mais entre les lignes, sans excès, avec une vraie pudeur. Cela rend ce livre, qui est aussi une part de l'histoire du cinéma, incroyablement émouvant.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • On se souvient que Valéry et Breton étaient tombés d'accord pour s'interdire d'écrire : « La Marquise sortit à cinq heures. » Or, sous son élégance, l'interdiction formulée était terrible. Elle frappait d'ostracisme rien moins que la réalité. Surtout, avant tout, c'était ridicule et ce roman vous invite à en rire : l'auteur a choisi pour ça un genre léger, la sotie, histoire de mêler au rire une dose polémique. Mais ce livre avant tout est un pari sur l'humour. Qui se moque de tout peut égratigner sans faire de mal.
    Le langage que l'on refusait à l'humble quotidien pour lui rendre son caractère sacré se retrouvait, à force d'exigence et de pureté, sans rien à dire. Refuser Mimésis est se condamner à la glaciation du coeur et de l'esprit. Oh, certes, le monde qui se découvre n'est pas toujours beau et à peine a-t-on entrouvert la porte à la marquise que s'engouffre le vent de la médiocrité, où l'amour a perdu son charme, où la politique est devenue sordide, où l'Art ne représente plus rien et le voyage, un surplace dans un encombrement agrémenté, l'identité ayant sombré dans le folklore.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Au XXe siècle, Aragon clame que « la femme est l'avenir de l'homme ! » Elle incarne le principe civilisateur de paix, de douceur, d'humanité. Pour autant, les rôles économiques et sociaux restent inchangés entre l'homme et la femme. Si dans la sphère politique les choses évoluent, les freins demeurent dans les grandes entreprises où les femmes sont rares aux fonctions de directions générales : plus on monte dans la hiérarchie, moins les femmes sont présentes. Les conseils d'administration sont toujours aux mains des hommes alors que les femmes créent de plus en plus d'entreprises marquées par la réussite.

    Pourtant, avec l'accroissement du chômage, la réduction relative des services sociaux et collectifs, sans parler de l'inflation, un constat s'impose : les femmes ont moins d'argent. Nombreuses sont celles qui augmentent leur travail journalier, réduisent leur budget personnel et acceptent en silence de se pénaliser pour camoufler l'impact de la crise. Les mères chefs de famille qui, dans certains cas, perçoivent une allocation de l'Etat, ou celles dont le mari a un très faible salaire, sont particulièrement touchées. À l'intérieur du foyer, la dépendance accrue des femmes par rapport au revenu de leur mari réduit leur marge de manoeuvre.

    En France, la morale de l'argent reste ambiguë et emprunte des chemins compliqués : un couple sur trois ne se dit pas toute la vérité dans le domaine des finances et l'argent est la deuxième cause de séparation après l'infidélité.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • La résistance allemande au régime hitlérien demeure peu connue en France, sinon par les exactions de la Gestapo et le sacrifice du colonel Claus Schenk von Stauffenberg qui a attenté à la vie d'Hitler le 20 juillet 1944. Cet ouvrage décrit l'ensemble du mouvement hostile au national-socialisme avec ses motivations, ses innombrables sacrifices, son étendue à toute la société allemande et ses incroyables souffrances.
    Les résistants allemands ont payé par leur sang la honte suscitée par la folie d'Hitler et celle de l'avoir amené au pouvoir. Ce livre rappelle aussi que la résistance a été à l'origine des réformes ayant permis d'instaurer la démocratie qui honore l'Allemagne contemporaine. En démontrant qu'il y eut bien «une autre Allemagne», Philippe Meyer justifie la place internationale de l'Allemagne démocratique.
    La résistance en a été le moteur essentiel.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Guita Salim, le personnage principal, est une jeune iranienne de 21 ans, fille d'une famille de classe moyenne. Elle immigre avec son mari en France pour fuir une vie enténébrée par les morts qui se suivent dans l'ambiance postrévolutionnaire, notamment celle de sa soeur ainée, membre de la guérilla de gauche, piégée et tuée par les pasdarans (armée islamiste).
    À Paris, Guita trouve les moyens de rompre avec les traumatismes de son passé. Etudiante devenue informaticienne, elle travaille, finit par divorcer et pense avoir enterré ses douloureux souvenirs. C'est sans compter une rencontre amoureuse et un écrivain iranien exilé, qui viennent bousculer sa nouvelle vie.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • J'avais dix-huit ans et une peur terrible de ma mère. J'ai dit oui. Oui à tout. C'était dans l'air du temps. Puis le vent s'est levé, j'ai dit non. Non à mon mari, non à bien des formes de pouvoir. Je n'ai jamais voté, pas une seule fois. Jeune, j'avais été communiste, aveuglément ; c'était dans l'air du temps.

    Selon mon imagination, ma mémoire, et ce que je suis devenue, une étourdie au passé pas si simple, j'ai construit un roman. Peut-être celui de mes livres qui me ressemble le plus. Je doute, j'apprends, je transmets, j'écoute, j'aime, j'admire (parfois trop), je fais des bêtises, je perds, je divorce, me remarie, re-divorce. Je vieillis mais conjugue les verbes au présent. Le roman de ma vie se déroule à Paris, en août on y fait de drôles de rencontres. En Tunisie, au Danemark, au Kenya, au Burkina Faso. Et à Palerme que je voudrais oublier.

    Fidèle à mes premières amours, je continue à fréquenter Kafka. Lui est toujours dans l'air du temps.

    Ce récit, l'éclair d'une vie, est teinté d'ironie et de lucidité, de violence et de douceur, mais jamais de nostalgie.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Saviez-vous qu'en toulou, il existe un nom, Karelu, pour désigner la marque que laissent sur la peau une montre ou des chaussettes trop serrées ? En finnois, Poronkusema correspond à la distance qu'un renne peut parcourir avant de faire une pause... Dans Lost in Translation, Ella Frances Sanders nous fait découvrir des termes drôles, touchants et parfois très surprenants et qui demeurent totalement intraduisibles.
    Au travers d'un livre mêlant texte et dessins originaux de l'auteure, le lecteur voyage à travers le monde à la rencontre de mots souvent imprononçables, mais que l'on comprend cependant tant ils sont illustrés et expliqués avec précision et talent. Vous reprendrez bien une troisième tasse de café ou devrait-on dire Tretar comme en suédois ?
    />

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Onassis. L'âme du Grec.
    Il aurait pu n'être qu'un personnage de roman. L'Histoire en a décidé autrement.
    Onassis a tout connu. La fortune, la gloire, les femmes. Le chagrin.
    Pourtant... L'adolescent Aristote n'a pas appris la vie en allant à l'école ou en faisant des études à la faculté. Son apprentissage, il l'a fait en sauvant sa peau. A fond de cale ou dans des cloaques immondes. Tout avait pourtant bien commencé. Né dans une riche famille, il avait tout pour se fondre dans un certain conformisme. Un héritier qui marche dans les traces que d'autres ont initié avant lui.
    Adulte, il n'en a pas fini avec ces luttes d'intérêts. Guerres du pétrole, guerre froide, manipulations politiciennes forment le contexte dans lequel il gravite. Il est autant acteur que spectateur, semant lui-même, parfois, la tempête. Onassis croit en lui. Il croit en son destin. Dès lors, Onassis ne connaît que ses propres limites et ses propres règles. Les autres sont des entraves mises en place par des hommes sans envergure. Onassis n'a que faire de ces restrictions. Son talent autant que son instinct les ignorent.

    Il voulait bâtir un empire et une dynastie. Il y a tout sacrifié, se jetant corps et âme dans ce projet insensé. Comme s'il avait passé un pacte avec les dieux de l'Olympe. Son royaume, il le conquiert dans le monde maritime, devenant une sorte de Poséidon moderne... Avant de toucher les rives de la toute puissance, renvoyant ainsi à Zeus.

    Dans cette course effrénée, il lutte contre des États voulant sa perte. Il séduit Maria Callas et épouse Jackie Kennedy.

    C'est cette saga flamboyante, riche de succès et de tragédies, que nous invite à suivre, Valéry Coquant.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • En 268 av. J.-C., sur les bords de la Méditerranée, en un temps de crise politique, économique et spirituelle, Ératosthène décide de changer le monde. À 17 ans, il quitte Cyrène et sa famille pour étudier la philosophie à Athènes. Commence une longue initiation, un destin hors du commun, une vie à travers un temps de grands bouleversements. avec en ligne de mire un magnifique espoir pour aujourd'hui.
    À la fois philosophe, historien et mathématicien, Ératosthène est nommé directeur de la bibliothèque d'Alexandrie par le pharaon Ptolémée III. Ce grand savant est responsable de plusieurs découvertes importantes. Dans le domaine de la géographie - mot dont il est l'inventeur - il donne le premier une estimation assez juste de la circonférence de la Terre. Il met également au point une méthode qui sera appelée "crible d'Ératosthène" et permet de lister les nombres premiers. S'intéressant aussi à l'astronomie, il répertorie près de 675 étoiles.
    Devenu aveugle, il se laisse mourir de faim en l'an 194 av. J.-C.
    Voici un roman historique sur la vie du Léonard de Vinci de l'Antiquité, sous forme d'une plongée romanesque à déguster, saynète après saynète. Tous les personnages ont existé, tous les événements politiques aussi. Thierry Crouzet nous emmène sur les traces de cet esprit touche-à-tout et on dévore à grandes enjambées la vie d'Ératosthène. Ce roman prend du recul sur les évènements, se pose les bonnes questions et donne du sens à nos existences, grâce aux enseignements que nous recevons de nos prédécesseurs, avec une énergie diablement communicative ! C'est frais, lumineux et intelligent.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • À coup sûr, vous vous êtes déjà frictionné les mains à l'aide d'un gel désinfectant. On en trouve désormais partout...Avec son équipe des Hôpitaux Universitaires de Genève, Didier Pittet est l'inventeur de cette solution magique qui sauve chaque année 8 millions de vies. En 2001, aux États-Unis, les maladies nosocomiales ont touché 1,7 million de personnes, et fait 100 000 morts. Rapporté à l'échelle planétaire, le chiffre est vertigineux : 16 millions de morts en une seule année ! Mais depuis 2006, grâce à la solution hydro-alcoolique, ce chiffre a été divisé par deux. Le 5 mai 2014, l'OMS lance une journée mondiale sur l'hygiène des mains, les hôpitaux du monde entier organiseront des manifestations dédiées à cette cause. Une campagne de communication, à l'appui de ce livre, sera lancée.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Sciences Po.
    De ce grand établissement prestigieux et très sélectif sortiront les futurs meneurs du pays, avocats, politiciens, journalistes, managers. À Sciences Po on travaille dur, on pense à sa carrière, son réseau et son ascension sociale. Aucun faux pas n'est permis, aucune bavure autorisée, sur les bancs comme dans la vie privée. Alors quand Nadège Ramz est assassinée lors d'une soirée entre « science-pistes », c'est tout un système qui se fissure. Un huit clos, une partie de cache-cache, une porte entrouverte et cinq coupables potentiels, unis par leurs études et une amitié de façade mais séparés par de profondes rivalités. Qui est l'assassin de Nadège Ramz ? Célestin, l'homme dont elle est épris mais qui est sur le point d'épouser Roxane ? Ou alors Roxane, son algide rivale ? Serait-ce peut-être Astrid, l'amie envieuse, ou encore Basile, le confident frustré ? À moins qu'il ne s'agisse d'Arthur, encore amoureux d'elle malgré leur séparation.
    À travers l'enquête et le regard du commissaire Zérangue, Suzanne Azmayesh nous entraîne dans les méandres d'un monde faussement lisse et prometteur où se mêlent petites combines et grands destins, ententes et jalousies, où les amitiés se vendent mais les amours ne s'oublient jamais.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Un jour, Adam pose une question anodine à Sofia sur la genèse de leur histoire. La réponse détruit ce qu'ils ont construit ensemble. Adam, amoureux fou, se noie alors dans une obsession incontrôlable, une fuite en avant irraisonnée. De l'absurde naît un débordement d'amour et beaucoup d'humour.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Jean-Bernard Bonnot est un Parisien au chômage, qui vit d'expédients, et donne quelques cours de philosophie. La trentaine, marié, un enfant, il écrit un livre sur Drouot. Un jour, il fait la connaissance de Marlene, une Américaine fortunée qui va l'introduire dans le monde opaque des marchands de tableaux. Giordano, un italien, lui explique combien sont ambiguës les attributions et très approximatives les expertises. Il lui révèle surtout comment fabriquer de faux tableaux anciens. Ce premier roman nous entraîne dans le milieu du trafic d'art, dont les contrefaçons se retrouvent parfois dans les musées.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Sur commande
empty